DIEU SE REJOUIT EN SON FILS David Wilkerson

Publié le par Daniella

DIEU SE REJOUIT EN SON FILS   David Wilkerson

by David Wilkerson[May 19, 1931 - April 27, 2011]

Dieu a parlé à Esaïe d’un serviteur qui réjouissait Son cœur :

«Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir » (Esaïe 42 : 1).

Qui est Celui que Dieu défend et soutient, gardant chacun de ses pas ?

Qui est Celui qu’Il a choisi, Son élu, Celui en qui Il se réjouit ?

Nous trouvons la réponse dans l’évangile de Matthieu :

« Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection » (Matthieu 3 : 16-17).

Le mot hébreu pour en qui j’ai mis toute mon affection signifie ici «plaisir ».

Dieu dit « Mon âme prend plaisir en mon fils Jésus Christ ! »

Tout au long de l’Ancien Testament, un nombre incalculable de moutons et de bœufs ont été offerts au Seigneur en sacrifice. Le sang des animaux a coulé comme un fleuve au cours des siècles. Cependant, la Bible dit qu’aucun de ces sacrifices ne satisfaisait le Seigneur :

« car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés… Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché » (Hébreux 10 4-6).

Dans le verset suivant, nous lisons ces mots merveilleux de Jésus :

« Alors j'ai dit : Voici, je viens … pour faire, ô Dieu, ta volonté » (Hébreux 10: 7).

Christ est venu sur terre pour accomplir ce qu’aucun sacrifice d’animal ne pouvait faire.

« C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps » (Hébreux 10 : 5).

Dieu a préparé un corps physique pour Jésus, ici même sur la terre, un corps qui fournirait le dernier et parfait sacrifice.

En résumé, Dieu s’est abaissé Lui-même pour nous. Se mettant Lui-même dans un sein maternel, Il a pris notre nature. Et Il a abandonné les richesses du ciel pour devenir pauvre, donnant Sa vie en rançon pour nous. 

DIEU SE REJOUIT EN SON FILS   David Wilkerson

Publié dans ARTICLES D. WILKERSON

Commenter cet article