Les Rêves de Lily

Publié le par Daniella

LILY: Je me permets de partager cette série de songes que j’ai eus entre 2000 et 2014.
Depuis le mois de novembre 2014, je ressens en mon esprit que le temps de leur accomplissement est très proche :

manhattan-englouti.75184

A- Inondations destructrices à Paris, à un moment totalement improbable, pas de pluie, pas de signes avant coureur.

Voici quelques-uns des rêves reçus sur ces inondations.


A – Tout au long de l’année 2009, j’ai eu trois fois ce rêve, Paris était totalement inondé, l’eau était brutalement montée dans la nuit jusqu’au 4e étage des appartements et continuait à monter inexorablement bien au-delà, obligeant tout le monde à monter sur toits.
 

Dans le 1er rêve, j’étais dans un magasin en train de faire des courses, l’eau était montée si vite que l’on était pris au piège. Moi je suis sortie en remarquant par miracle une petite poche d’air et j’ai pu me retrouver dehors, éviter la noyade et aider une personne.

Dans le deuxième, j’étais chez moi endormie, et lorsque je me suis réveillée vers minuit, je suis allée à ma fenêtre pour regarder dehors et j’ai vu que l’eau était montée jusqu’au ras bord de ma fenêtre, je l’ai touchée en disant : 

« Seigneur qu’est ce qui a bien pu se passer pour les autres en bas ? »

J’entendais les gens monter les escaliers vers le toit, mais je n’étais aucunement affolée. Je suis allée ensuite chercher un certain nombre de choses et me recoucher sans aucune crainte, disant que Dieu nous avait préparés pour ce moment et que lorsqu’il serait temps, je rejoindrais les autres sur les toits pour apporter mon aide.

Je me suis réveillée de nouveau lorsque c’était le moment pour aider mes voisins et tous ceux qui avaient tout perdu, utilisant tout ce que j’avais mis de côté lors de mon 1er réveil.

Le troisième, j’étais en visite chez ma mère lorsque toute la ville a été inondée, c’était dans les Hauts de Seine, mais je savais dans mon esprit que cela concernait Paris et l’Ile de France. Quand j’ai vu qu’il n’y avait rien à faire, j’ai juste crié au Seigneur que nous n’étions pas prêts pour mourir de cette façon  et, miraculeusement, nous nous sommes retrouvés tous les trois sur un genre de canoë.

Je me suis mise de nouveau à faire ce type de rêve en 2014.

Avant cette série de rêves sur les inondations, souvent lorsque je marchais dans les rues de Paris, entre fin  2009 et début 2010, j’entendais la voix du Seigneur me dire d’une voix douce et très calme :

« Sais-tu, peux-tu imaginer que bientôt tout cela n’existera plus ? Et personne ne pourra croire en voyant les ruines que cette ville à pu être aussi belle ».

À ce moment là, j’ai eu une vision de Paris, totalement détruite, plus un seul lampadaire debout, tout en lambeaux et en ruine, comme s’il y avait une guerre ou une bagarre générale avec des casseurs, elle semblait être sous le contrôle total de bandes violentes. Ce sont des visions terribles qu’il est difficile d’expliquer.

 

B – Venue de faux anges et d’un faux Jésus, avec des signes prodigieux et des miracles hallucinants, tel que le monde entier le prendrait pour le vrai Jésus. Beaucoup de chrétiens se feront avoir.

 

Ce rêve est un de ceux qui m’ont fait le plus peur et qui, je pense, m’aide à tenir ferme dans ma relation avec le Seigneur.

Le rêve : Il avait dû ce passer quelque chose en France, mais je ne savais pas quoi. J’étais dans un immeuble immense, comme si tous les chrétiens de France s’y était réfugiés. Au fur et à mesure que je montais dans les étages, je découvrais une église et à chaque étage de cet  immeuble, il y avait une grande salle qui correspondait à une église.

Dans la 1e église où je me suis arrêtée, lorsque je suis entrée, tout était beau, propre, joyeux, ça sentait l’abondance et la richesse. Tout le monde se connaissait et semblait s’aimer. Mais en m’approchant d’eux, j’ai pu voir  que les chrétiens de cette église se sentaient trop bien pour se mélanger aux autres. Ils rejetaient toute nouvelle personne qui essayait de se joindre à eux. J’ai pu observer leur manège pour pousser  ceux qui n’étaient pas des leurs à partir. Ils se sentaient trop bien entre eux et ne voulaient pas d’intrus dans leur joyeuse et riche église. J’ai juste dit au Seigneur que je pensais qu’Il n’était pas ici. J’étais triste pour eux parce que le Seigneur n’y était pas, mais eux s’en fichaient totalement.

J’ai continué vers les autres étages.

Dans la 2e église où je me suis arrêtée, comme dans la 1e,  tout était magnifique. La salle, les instruments, les chants, les gens, tout était beau. Je suis entrée, voulant participer à leur culte. En m’approchant d’eux, j’ai pu entendre leur conversation, et cela m’était insupportable. Pas un seul des chrétiens présents n’ouvrait la bouche sans que ne sortent des critiques ou des ragots sur les autres, personne ne trouvait grâce à leurs yeux, tout y passait : les pasteurs, les autres églises compris. Je ne pouvais pas rester là,  je m’y sentais trop mal encore une fois. J’ai repris ma quête dans les autres étages.

Dans la 3e église, un peu plus simple que les 2 premières, on parlait de tout sauf de Jésus-Christ. Lorsque je suis rentrée dans celle-ci, je ne pouvais pas supporter les enseignements qu’elle donnait.

J’ai fait comme ça tous les étages et c’était chaque fois le même cirque.

Au dernier étage, j’étais remplie de tristesse et je disais au Seigneur mon désespoir parce que je ne pouvais pas tenir plus d’une minute dans toutes ces églises et qu’il n’en restait plus une seule où j’aurai pu participer à un culte. Pendant que je pleurais devant la porte de la dernière église, j’ai vu dans un coin caché 3 petites marches et un mur en bois, je me suis mise sur ces marches, en voulant m’appuyer sur ce mur en bois, une porte secrète s’est ouverte, et il y avait une toute petite salle, sombre, simple, avec quelques personnes, très peu, assises à même le sol devant un livre. C’était la Bible, elle parlait du Seigneur Jésus, de son retour. Elles étaient remplies de joie, rien qu’à prononcer ce nom.

J’ai couru dans cette salle en remerciant le Seigneur parce que jamais je n’aurai pu imaginer que derrière ce mur se cachait une salle avec des chrétiens. Je trouvais que ceux qui étaient là me ressemblaient, ils avaient la même vision des choses que moi, leur joie était de parler de Jésus. La porte s’est refermée toute seule,  derrière moi, comme si elle décidait devant qui s’ouvrir ou non. Nous étions tous là, lisant la Bible, échangeant ce que le Seigneur avait pu dire, révéler à chacun. On entendait chuchoter dans tous les coins le nom de Jésus. Contrairement aux salles magnifiques et lumineuses que j’avais vues précédemment, cette salle était totalement dépouillée, pas de beaux instruments, de décoration, tout le monde était trop occupé par la lecture de la Bible, l’écoute de la voix du Seigneur, et personne ne voulait en perdre une miette, personne ne voulait rentrer chez lui.

Tout d’un coup, on a entendu un grand cri : « LE SEIGNEUR ARRIVE ! »

On s’est tous retrouvés dans la rue, à courir vers un point en regardant le ciel. Tout le monde était dans la rue, chrétiens ou pas, croyants ou athées, absolument tout le monde courait vers ce Jésus, moi y compris. Mais sans aucune raison, j’ai tout d’un coup demandé au groupe avec qui j’étais, d’attendre que j’aille vérifier qu’il s’agissait bien du vrai Jésus. Je me suis approchée et j’ai levé les yeux vers le ciel, ce que j’ai vu m’a estomaqué :

Trois anges, magnifiques, glorieux, immenses, une lumière puissante émanait d’eux, ils étaient d’une beauté incroyable. Et comme tout le monde, j’étais subjuguée. Ils descendaient du ciel, le monde entier pouvait les voir. Je continuais à les regarder quand soudain nos regards se sont croisés, et ils ont comme été dépouillés de leur tenue glorieuse et j’ai vu des démons gigantesques et méchants, dans leur yeux j’ai lu une haine féroce contre moi, mais j’étais seule à pouvoir les voir comme ça, pour ce qu’ils étaient vraiment.

J’ai donc crié vers mon petit groupe, fuyons, ce n’est pas le Seigneur !

Et nous avons pris la poudre d’escampette.

Je me suis réveillée en sueur le cœur battant la chamade et remerciant le Seigneur de m’avoir permis de discerner qu’il ne s’agissait pas de lui. C’est la réponse du Seigneur qui m’a le plus effrayée :

« Non, ce n’est pas le discernement qui t’a permis de comprendre qui ils étaient, c’est mon esprit en toi qui a été à l’œuvre. »

Le Seigneur m’a alors montré la vision de deux gros et puissants aimants que l’on essaye de rapprocher par le même pôle mais qui se repoussent, pour que je comprenne :  Ni ces créatures, ni moi, ne pouvions être dans la même pièce, dans le même environnement. Ce qui était en chacun de nous rejetait l’autre. Et cela correspondait à cette espèce de décharge, qui m’a fait reculer et que j’ai ressentie lorsque mes yeux ont croisé ceux des créatures.

Le Seigneur m’a alors dit que tous ceux qui seraient remplis de son Esprit ne pourraient pas être séduits et que ce que je venais de voir allait se produire très bientôt, réellement, comme je l’avais vu  et c’était en 2009 !

Il m’a donné la fin du verset de Matthew 24:24

« …au point de tromper si c’était possible, ceux que Dieu a choisis ».

Il m’a expliqué que, plus que jamais je devais rester ancrée dans sa Parole, dans la prière et une vie de sanctification parfaite, pour que son esprit demeure en moi et me garde de la grande séduction à venir. 

Il m’a expliqué que Face à l’apparition de ces créatures, le don de discernement ne suffirait pas. Seuls ceux qui seraient marqués, scellés de son sceau, le Saint-Esprit ne pourraient pas être séduits parce que, même si eux-mêmes voulaient se laisser séduire, cela leur serait totalement impossible. Le saint-Esprit en eux agit comme une puissance qui les arrache et les éloigne de ces choses démoniaques imitant Dieu.

 

C- le feu et une grande catastrophe dans le ciel et dans l’océan.

 

Dans les années 2000, j’avais vu souvent en vision le monde être plongé dans des ténèbres telles, que je pouvais comme les toucher et ça me terrorisait. Chaque fois que j’avais cette vision, je suffoquais en hurlant au Seigneur de nous garder. Cela a  recommencé récemment. J’ai fait 3 fois ce rêve au cours de l’année 2014. Et je pense qu’il s’agit de catastrophes naturelles ou humaines qui vont frapper la France (la terre entière?) et provoquer ce moment où tout sera plongé dans une telle obscurité qu’on devra rester chez soi.

Quelques-uns des rêves sur cette obscurité :

1er rêve : J’étais dans la rue, d’une ville ( Paris ?) en plein été. Il faisait beau, du monde aux terrasses de café, j’ai vu passé un cortège de mariés, des gens qui partaient au cinéma. Moi, je discutais en marchant avec des gens qui semblaient être des collègues de travail. J’ai soudain remarqué quelque chose à l’horizon. Étrangement, je pouvais de Paris, voir jusque dans le sud, à Nice. Je voyais donc quelque chose d’anormal qui venait de la mer, et montait inexorablement vers nous, à Paris. Je demandais à tout le monde autour de moi, même aux passants, s’ils ne voyaient pas ce qui était en train d’arriver vers nous, mais personne ne m’écoutait, ou ne voyait.

Je criais, j’essayais d’alerter sans succès. On commençait à me prendre pour une folle. Et tout d’un coup cette chose est devenue plus proche, c’était comme une vague d’eau, sauf qu’il s’agissait de feu qui détruisait tout sur son passage, toutes les villes où elle était passée étaient détruites. Je me suis mise à crier à tout le monde :

« c’est la fin des temps ! »

Maintenant  qu’il était trop tard pour faire quoi que ce soit, tout le monde s’est mis à fuir, moi y compris, et on s’est réfugié dans un immeuble assez haut, pensant y échapper. C’est une fois tout en haut dans cette immeuble (genre tour Montparnasse) que j’ai compris que je ne pouvais rien y faire et surtout que je n’avais pas à avoir peur.

J’ai alors demandé pardon au Seigneur, demander de me revêtir de sa force et je me suis mise à chanter un chant d’adoration magnifique et à redescendre dans la rue, tandis que la foule cherchait à monter pour se réfugier.

Sur mon chemin vers la rue, J’ai rencontré deux ou trois personnes qui, comme moi, descendaient en chantant le même chant. Et j’ai compris que je n’étais pas seule. On paraissait des fous aux yeux de tous. Mais je savais que nous allions prêcher le salut aux gens avant qu’il ne soit trop tard, car il restait très peu de temps.

C’était effrayant mais nous n’avions pas peur. Je me suis réveillée en larmes, sur les milliers de gens à fuir, nous n’étions même pas une poignée à descendre pour parler du salut en Jésus-Christ.

ciel-feu
2e rêve : J’étais dans la rue (petite ville de province?) et le ciel a soudainement changé de couleur, je regardais en faisant remarquer aux gens autour de moi, que le ciel avait pris une drôle de couleur, mais personne ne semblait y prêter attention, il tombait comme de la pluie sauf que c’était une poussière noire à l’aspect de la farine. J’ai crié : "mais c’est quoi ce truc, le ciel était en feu et semblait s’assombrir de plus en plus à cause de cette « farine de charbon ».

3e rêve : je marchais dans l’herbe ( dans un village, un champs?) et je regardais le ciel, il y avait comme des points noirs lointains, cela ressemblait de loin au vol des oiseaux migratoires. Plus cela descendait et plus je me rendais compte que ce n’était pas des oiseaux. Je ne saurai pas dire ce que c’était, mais ça tombait sur le sol au début très peu, mais au fur et à mesure le ciel était rempli de ces points noirs comme des nuages, et devenait de plus en plus sombre, comme si le monde était soudainement en train d’être plongé dans les ténèbres, et il tombait par terre encore cette « farine noire ». C’était des trucs en feu qui tombaient du ciel et produisaient cette espèce de cendre très fine mais toute noire, au lieu d’être grise comme de la cendre classique.

Autres visions

Entre 2000 et 2014 j’ai vu de nombreux attentats à la bombe dans Paris, dans le métro et des affrontements et manifestations qui finissaient en affrontements terribles entre l’armée et le peuple. Comme si le peuple tout entier, hommes, femmes, jeunes, vieux étaient en révolte contre l’État, tous étaient dans la rue, une scène totalement surréaliste et on avait envoyé l’armée, la police, les pompiers tout ce qui pouvait.

(Note MAV: j’ai vu exactement la même scène il y a deux ans, et je l’avais partagé lors d’un séminaire à Valence ! Vision terrible)

J’ai parlé lorsque le Seigneur m’y a autorisé à l’église où je vais, mais personne ne semble y prendre garde ou même y croire exactement comme dans mes rêves où, les gens semblaient se moquer de moi.

Comment tout cela a commencé ?

Je priais beaucoup pour notre nation et un jour, j’ai commencé à avoir ces songes et visions sur Paris, et sur l’église où je me rendais, après que le Seigneur m’ait demandé en 2000, de jeûner pendant 40 jours pour la France « afin que les chaînes tombent« . Ma vie a totalement changé après ça. Les persécutions au sein de l’église ont commencé, pour mon plus grand bien ! 

Les visions et songes que je recevais ont été qualifiées de « sataniques parce que Dieu ne pouvaient pas dire des choses aussi horribles, il est amour » selon mon pasteur.

Il y a eu de fausses accusations, des attaques spirituelles et physiques très dures, tout cela encore une fois pour mon plus grand bien.

Les prophéties, visions et songes sur mon assemblée se sont presque toutes réalisées et révélées exactes au fur et à mesure du temps qui passe. Ce qui fait très mal. Je n’avais en ce temps là pas compris le principe du « jusqu’au bout. » 

Sur la France, certaines oui, d’autres pas. Ici, je partage quelques-unes des visions non encore réalisées mais qui tout d’un coup depuis 2014, me reviennent sans cesse à l’esprit, comme si le Seigneur voulait me dire :

« elles sont sur le point de se produire ».

Avez-vous déjà entendu parler de visions ou songes similaires pour Paris ou la France ?

J’espère avoir transmis les choses sans y ajouter ou omettre. Je n’ai pas mon cahier sur moi, et j’ai essayé de tout écrire de mémoire. Puissiez-vous, vous et le Seigneur, me pardonner d’avance de ce qui pourrait venir de ma chair. J’essaie de rester très prudente sur les visions, songes et prophéties. Je considère qu’elles s’adressent avant tout à moi. Mais celles-là, s’adressent à moi certes, mais je suis amenée de plus plus par le Seigneur à les partager autour de moi et à l’église.

 

http://www.michelledastier.com/les-reves-de-lily/

Commenter cet article

phay 25/08/2016 21:54

bonsoir
il y a quelques jours de ça, je pense que c'était dans le nuit du lundi 22 aout 2016
j ' ai fait un reve ,dans ce reve,il y avait beaucoup de personnes qui me disaient " La fin du monde est proche" la fin du monde est proche!!
on me le répétait encore et encore .ET à chaque fois ,c'est une personne différente qui me le disait.
Moi ,j'y crois avec Foi que le retour du Seigneur est pour bientot
car dans notre temps actuel tout va mal.
Repentez-vous ,il est encore temps!
Que dieu vous benisse
AMEN

Ana 23/07/2016 11:00

Bonjour
Oui , j'ai eu un rêve ou songe je sais pas trop où je voyais arriver dans un cartier à Toulouse , arriver comme une boule ( ressemblant à de la poussière , couleur grise -argenté ) qui une fois passé , ce qui était beau , devenait noir , totalement détruit , les arbres dessèchės et noirs, les immeubles totalement détruit. J'ai supliée le Seigneu de ne plus me donner des rêves comme ça, aujourd'hui je regrette cette demande. ( ce rêve a été très résumé )