Songe de l'enlèvement de l'Eglise - Juillet 2016

Publié le par Daniella

Songe de l'enlèvement de l'Eglise - Juillet 2016

En Juillet dernier, j’étais en vacances dans le Sud et un soir alors que je ne m’y attendais pas, dans la nuit du 19 juillet, j’ai eu un songe sur l’enlèvement de l’Eglise.

C'est à la fois un encouragement et un avertissement. Le mot qui me vint à l'esprit au réveil fut "HYPOCRISIE". Un hypocrite est un dissimulateur, une personne à deux faces, une personne qui se dissimule derrière un masque.

D'autres personnes ont reçu des songes sur le même thème pendant cette période.

L'Epoux revient et désire que nous soyons préparés à son retour

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon songe :

A leur réveil, certaines personnes se rendaient compte que d’autres avaient disparu en laissant une empreinte à l’endroit même où ils se trouvaient.

Pour les croyants restés, c’était difficile à croire et à accepter mais au journal à la télévision, une carte était présentée avec des milliers de points jaunes ou lumineux attestant des disparitions partout dans le monde.

Chaque fois, une sorte d’empreinte était laissée comme un témoignage.

Pendant l’enlèvement, des chrétiens comprenant ce qui se passait et voyant que rien ne se passait pour eux commençaient à demander pardon à Dieu, à leur conjoint mais

Il ETAIT TROP TARD !

Ils voyaient les gens continuer à partir sans eux.

Ceux qui pensaient être prêts ne partaient pas non plus !

Quels étaient les critères de Dieu ?

Pourquoi lui, pourquoi elle et pas moi ?

J’ai vu certains, pensifs, tenir leur téléphone. Ils voulaient téléphoner à des proches pour savoir si eux étaient partis ou non. Mais la honte les paralysait…

Aussitôt après l’enlèvement, j’ai vu la mise en place d’un système de surveillance des chrétiens restés par un homme dont je ne vis pas le visage.

Et la persécution commença pour les traquer car une forme de colère s’était répandue dans les cœurs à leur encontre ..

 

Songe de l'enlèvement de l'Eglise - Juillet 2016

Mathieur 24.36

Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous:

il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée.

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 

C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas.
 

Mathieu 25.1

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent.

Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre!

Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent : Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.

 Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.

Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.

Commenter cet article