VISION DE L’EPEE ET DU SERPENT  L. VERE ELLIOTT

Publié le par Daniella

VISION DE L’EPEE ET DU SERPENT   L. VERE ELLIOTT

Vision donnée à la fin des années 1970

Telle est la vision / révélation que j’ai reçue. J’étais au milieu d’une grande réunion dans une salle (une église), les murs et les plafonds étaient couverts de bijoux et d’ornements, les fenêtres étaient en verre coloré (typique d’une cathédrale ou une église). La salle était remplie de gens, certains sont riches, d’autres pauvres, malades, estropiés, muets et aveugles, mais tous avaient des chaînes et étaient menottés, personne n’était libre (une image de l’église d’aujourd’hui, ils sont dans l’église, mais ils ne sont pas libres).

En face de l’assemblée, il y avait une grande plateforme sur laquelle étaient, d’un côté, une chaire et de l’autre, une grande cage. Dans cette dernière était un énorme serpent vert. Au-dessus de l’endroit où l’orateur se tenait debout, était suspendue une grande épée tenue horizontalement par deux chaînes. Sur la plate-forme il y avait 8 ou 10 ministres du culte, vêtus de robes pour leurs offices, ils étaient assis en ligne l’un derrière l’autre, chacun étant juste un peu au-dessus de l’autre.

L’assemblée regardait ces hommes et eux regardaient l’assemblée. Il y eût un moment de silence, jusqu’à ce qu’une voix tonnante venant de la chaire, comme si elle venait directement de Dieu, disant :

« Qui va annoncer tout le conseil de Dieu » ?

Le premier ecclésiastique se leva avec une Bible à la main et quand il le fît, le vieux serpent vert s’est déroulé et tendu en sifflant contre l’homme avec des yeux brillants et des crocs saillants, et appelé à tort « homme de Dieu ».

Alors il retomba dans son fauteuil et posa sa Bible sous la chaise.

Quand le serpent étendit sa tête il toucha l’épée et il dit à cet homme :

« Celui qui obéira à la voix de Dieu, je le tuerai avec cette épée ».

Et pour un peu de temps le silence retomba.

Puis, la Voix retentit de nouveau depuis la chaire disant :

« Qui annoncera tout le conseil de Dieu? »

Alors le deuxième homme en robe cléricale se leva comme s’il allait de l’avant. De nouveau le serpent se déroula contre lui. Il tomba en arrière avec crainte, s’assit et posa sa Bible sous son siège (cachant la Parole).

Le serpent a de nouveau touché l’épée en lançant le même avertissement :

« je vous tuerai si vous obéissez à la voix de Dieu ».

Pour la troisième fois, la voix de tonnerre venant de la chaire fit la même demande.

Un troisième homme se leva et s’assit comme les deux autres avant lui.

Encore et encore de nouveau la voix retentit jusqu’à ce que tous les membres du clergé aient eu l’occasion de résister au serpent… mais que la peur les subjugue (vaincus) comme les trois premiers.

Le serpent sourit avec son mauvais sourire.

Et puis, la voix retentit à nouveau depuis la chaire en disant :

« Oh si, il y avait un homme, Oh s’il y avait un homme, Oh s’il y avait un homme qui déclarait tout le conseil de Dieu, ces hommes enchaînés dans l’assemblée pourraient être libérés! N’y a-t-il pas un homme ? »

Alors un homme de petite stature (ce qui signifie qu’il n’était rien aux yeux du monde), monta sur la plateforme, sous l’épée, il leva les yeux vers le ciel et dit :

« Dans Tes mains O Dieu, je remets mon esprit. »

Puis il ouvrit la Bible et lut. Il n’y a rien ajouté et il n’y a rien retranché, il lisait la Parole, parlant comme un homme ayant autorité.

Quand il eut fini, le serpent ancien s’est étiré jusqu’à proximité de l’épée et coupa l’une des chaînes tenant l’épée en place, l’épée a basculé vers le bas et l’a manqué, passant au-dessus de sa tête car il était un homme de «petite stature ». Le poids de l’épée a fait briser l’autre chaîne, elle s’est balancée en arrière et a percé le cœur de ces ecclésiastiques qui étaient alignés, les clouant sur le mur.

Et un grand cri de désespoir résonna du haut de la chaire, mais un autre cri de joie, encore plus grand, a résonné de l’assemblée car les chaînes de chaque homme se relâchèrent et ils furent remis en liberté ! (Par la Parole, ils ont été libérés).

Lorsque cette vision eut disparue, j’eus une autre vision du Sauveur dans une nuée, juste au-dessus de ma tête. Il m’a parlé, disant :

« Écoute mon fils la signification de ces choses. La salle de réunion que tu as vue est l’église sécularisée, ayant une forme de piété, mais reniant ce qui en fait la force (2 Tim 3: 5)… Ils sont tous couverts avec les joyaux des joies de ce monde, il n’y a pas de fin à leur héritage d’argent et d’or. Les gens que tu as vus dans l’assemblée sont ceux pour lesquels je suis mort, mais mon peuple est détruit par manque de connaissance, ils ont des yeux, mais ils ne voient pas, ils ont des oreilles, mais ils ne peuvent pas entendre. Ils sont vraiment dans la servitude et doivent être libérés !

La plateforme sur laquelle tu as vu les membres du clergé assis, ce sont les idées préconçues, pensées humaines ayant leurs origines dans la fosse de l’enfer. La chaire est le trône de Dieu et le serpent, le vieux Lucifer lui-même. L’épée que tu as vu, est la Parole de Dieu et les cordes qui la tenaient suspendue signifient la puissance de la Parole pour donner la vie et la puissance de la Parole pour prendre la vie (2 Cor 2: 14-17).

La vie a été donnée à l’homme de petite stature qui prêche Ma Parole et la vie a été prise aux ecclésiastiques qui ne prêchent pas Ma Parole !

Les ecclésiastiques que tu as vus, sont des hommes  de toutes les églises qui prétendent savoir beaucoup de Moi, mais ils enseignent des choses à Mes gens qui ne sont pas écrites dans le Livre de la vie. Leur fierté, leur présomption et leur mondanité les a forcés à obéir à Satan, le menteur et père du mensonge.

Chacun des membres du clergé essaye de surpasser l’autre par l’élégance de leurs nombreux écrits, argumentations, etc, mais ils n’ont considéré que la «lettre» laissant de côté l’«esprit» de la Parole. Le jour viendra et il est maintenant tout proche, où ils périront tous, comme ceux vus ici. »

Après avoir examiné cette horrible scène, le Seigneur me parla à nouveau avec ces mots :

« Te rappelles-tu mes paroles dans la prophétie de Jérémie 23, ainsi que Mes paroles dans la prophétie d’Ezéchiel 34 ? Jésus m’a dit : Lis-la. J’ai ouvert ma Bible et lu :

« Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent le troupeau de mon pâturage, dit l’Éternel » (Jer.23: 1).

« Dans ces prophètes j’ai vu des choses horribles, ils sont dans l’adultère et ils marchent dans le mensonge (la perversion de la Parole de Dieu, le compromis avec elle), ils fortifient les mains des méchants » (Jer.23: 14).

Jésus m’a dit : A la fin des jours comprenez cela.

« Malheur aux bergers qui se paissent eux-mêmes! Les bergers ne doivent-ils pas paître le troupeau ? » (Ezech.34: 2).

« Vous n’avez pas fortifié celle qui était faible, guéri celle qui était malade, pansé celle qui était blessée… vous n’avez pas cherché celle qui était perdue, mais vous les avez dominées avec violence et avec dureté. » (Ezech.34: 4). « Je détruirai celles qui sont grasses et vigoureuses »(Ezech.34:16).

Puis il me dit :

« Ce sont ces faux bergers qui ne peuvent fuir lorsque l’épée tombe sur eux. Mais mes brebis doivent être averties, elles doivent être libérées ! «

Et encore une fois, il me dit :

« Te rappelles-tu de mes paroles de la prophétie de Jérémie dans la dernière partie du chapitre 25 ? Lis-les ! »

Et j’ai lu ces paroles

« Ceux que l’Éternel tueras en ce jour, seront étendus d’un bout à l’autre de la terre » (Jer.25: 33).

« Gémissez bergers et criez… car le jour de votre abattage est venu! » (Jer.25: 34).

Puis il me dit :

« Ces jours-ci arriveront rapidement, les bergers hurleront, oui: il y aura des pleurs et des grincements de dents, mais quand l’épée sera tombée, il sera trop tard pour toujours.

L’homme de petite stature que tu as vu, représente tout homme ou femme qui se sera humilié lui-même, obéissant même jusqu’à la mort de la croix, mettant sa confiance en Dieu et allant de l’avant pour annoncer tout le conseil de Dieu !

Oh, si je pouvais trouver un tel homme, pouvez-vous me dire où il y en a un ? C’est avec un tel homme que je pourrais ébranler le ciel et la terre, dit l’Éternel.

Commenter cet article

Alain 05/11/2016 20:32

Cette vision me semble tres biblique. Nous sentons bien que la fin de toute chose est tres proche.