AVORTEMENT ou SACRIFICES à MOLOK

Publié le par DP

undefined

Quel statut la Bible donne-t-elle à l'embryon?

 

Il est déjà une personne !


Luc 1:39-42 Dans ce même temps, Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. Elle s'écria d'une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. 


La Bible
est en désaccord avec une considération non-humaine de l'embryon. Dans ce verset, l'esprit de la Bible nous dit que dès la conception, l'être présent dans le sein de la mère est une personne "connue de Dieu" et "reconnue". Quand Dieu bénit l'enfant dans le sein de Marie, c'est bien là une reconnaissance que cet enfant existe déjà pleinement à ses yeux.    

Genèse 25:22-23) Les enfants se heurtaient dans le sein de Sarah; et elle dit : S'il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ? Elle alla consulter l'Eternel. Et l'Eternel lui dit : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.    

Dans cet exemple qui fonde l'origine de nombreux peuples, Dieu attribue avant la naissance des qualités, des caractéristiques, bref UNE IDENTITE aux foetus.


La Bible
va plus loin : elle déclare que les embryons sont réceptifs à l'Esprit de Dieu et réceptifs aussi entre eux !
 


Marie vient à peine de concevoir Jésus quand elle rend visite à sa cousine. Jésus est donc, physiquement, à l'état embryonnaire. Mais l'enfant que porte Elisabeth est déjà réceptif à la présence de Dieu : le foetus « Jean-Baptiste » tressaille de joie en présence de Jésus (fils de Dieu pas encore né humainement) malgré les parois abdominales des deux mamans ! 


La Bible ne peut nous offrir un exemple plus éloquent de l'existence humaine déjà consacrée dans la vie intra-utérine.


Jérémie 1:5 Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.    


Jérémie va beaucoup plus loin : il nous parle d'une prédestination de l'homme ! Ce terme nous ferait entrer dans une longue polémique interminable. Ce qu'il conviendrait de noter dans ce verset, c'est que Dieu dit expressément que la valeur d'un homme est déjà effective dès sa conception dans le sein maternel.
   


Le passage qui suit nous indique que
le foetus est déjà doté d'une âme dans le ventre de sa mère. Job nous parle de ces avortons qui rejoignent le séjour des morts, où ils retrouvent les âmes des autres hommes ayant vécu sur terre.
    


Job 3:16-19
Ou je n'existerais pas, je serais comme un avorton caché, Comme des enfants qui n'ont pas vu la lumière. Là ne s'agitent plus les méchants, Et là se reposent ceux qui sont fatigués et sans force; Les captifs sont tous en paix, Ils n'entendent pas la voix de l'oppresseur; Le petit et le grand sont là, Et l'esclave n'est plus soumis à son maître.
   


Ces "avortons", ou âmes avortées (soit par les rudesses de la nature comme les fausses-couches, soit par les décisions de leurs parents) ont reçu de Dieu une âme qui dort dans le "shéol" dans l'attente du jugement dernier. Il faudra bien qu'elles ressuscitent elles-aussi pour bénéficier de la possibilité de "Vie en Dieu" dont elles ont été privées.

sacrifices-14a1ff-copie-1.jpg

 



Les sacrifices d'enfants au dieu "Molok"


Si la Bible accorde le statut de personne humaine aux foetus, elle leur accorde donc la protection légale du commandement "Tu ne tueras point".


Dans l'Ancien Testament, les peuples de Canaan qui adoraient des divinités païennes (Molok pour les Ammonites, Baal pour les Phéniciens, Kemoch pour les Moabites) avaient coutume d'offrir des sacrifices humains d'enfants. Ces coutumes diaboliques se sont parfois répandues jusque dans l'enceinte du peuple juif ! Mais Dieu lui avait pourtant interdit de telles pratiques :
   



Deut 18:9-10
Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. undefinedQu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien...    



Lév 18:21
Tu ne livreras aucun de tes enfants pour le faire passer par le feu en l'honneur de Moloc, et tu ne profaneras point le nom de ton Dieu. Je suis l'Eternel.

 

Jér 7:30-31 et 32:34-35 Car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux, Dit l'Eternel; Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom, Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles: Ce que je n'avais point ordonné, Ce qui ne m'était point venu à la pensée.    


2 rois 16:2-3
Achaz ne fit point ce qui est droit aux yeux de l'Eternel,(...) il fit passer son fils par le feu, suivant les abominations des nations que l'Eternel avait chassées devant les enfants d'Israël.  


2 rois 17:16-17
Ils abandonnèrent tous les commandements de l'Eternel, leur Dieu, ils se firent deux veaux en fonte, ils fabriquèrent des idoles d'Astarté, ils se prosternèrent devant toute l'armée des cieux, et ils servirent Baal. Ils firent passer par le feu leurs fils et leurs filles, ils se livrèrent à la divination et aux enchantements, et ils se vendirent pour faire ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, afin de l'irriter. 


Aujourd'hui, dans nos sociétés dites civilisées, les sacrifices humains sont interdits et gravement réprimés. Mais que penser de ces milliers d'embryons qui ont été sacrifiés dans des avortements ? La Bible nous parle d'eux comme d'autant de victimes innocentes offertes à Molok et à Baal, autrement dit à l'Esprit destructeur de Satan.


Pour beaucoup, cette accusation que je porte dans cet article sera « dure à avaler » !


Chaque avortement n'est-il pas un cas particulier, fait de douleurs et de drames qui appellent des circonstances atténuantes ?
 


Qualifier un avortement de sacrifice humain au Dieu Molok, n'est-ce pas « pousser le bouchon de l'intolérance (et de l'accusation) un peu loin » ?



En tant qu'auteur évangéliste, je m'attaque ici à l'esprit de l'Anti-Christ qui agit déjà ici-bas
  


1 Jean 4:3
tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde).



C'est cet esprit de l'anti-christ qui a convaincu nos sociétés que l'avortement est une "solution acceptable", qu'il est un "moindre mal", qu'il peut être "rendu légitime" par la souffrance morale, par la misère matérielle ou par la malformation génétique.
 

Les monstruosités de la médecine

 Satan, l'inspirateur du massacre des enfants mâles, qui agissait derrière le roi Hérode au moment de la naissance de Jésus, continue de mener sa guerre contre l'homme.

Il est capable à présent de l'atteindre et de l'éliminer «  en douceur «  avant même qu'il naisse ! Il y a actuellement 2 avortements en moyenne pour 5 naissances dans le monde, holocauste presque aussi invisible que la mort que l'on cache de plus en plus, histoire d'endormir et d'obscurcir un peu plus les consciences des hommes aveuglés par leur égoïsme et la " défense " de leurs désirs purement charnels. 


Plus de 34 000 000 d'avortements ont déjà été opérés rien qu'aux USA, une nation qui a inscrit " nous croyons en DIEU " sur le dollar.


En France, aujourd'hui, de plus en plus d'hôpitaux proposent le dépistage systématique des maladies de l'intelligence aux femmes enceintes et leur préconisent d'avorter en cas de malformation génétique de leur embryon (cas de la Trisomie 21 par exemple). 


C'est dire avec quelle subtilité et quelle ruse l'esprit de l'anti-christ réussit à nous faire croire que la mort est la meilleure solution face au désespoir d'une mère, à la misère d'une famille ou à « l'anormalité physique ».

 
L'horreur de l'avortement

Le film "silent scream" ("le hurleundefinedment silencieux") mettant "en scène" un avortement par la méthode KARMAN (par aspiration) dissuaderait bien des descendantes d'Eve de recourir à un avortement si elles avaient pu le voir une seule fois seulement au cours de leur vie ! 


Mais la France là encore, se distingue dans l'occultation de certaines vérités par trop gênantes à révéler. Au moment où l'embout de succion s'approche de l'embryon, celui-ci recule pour se soustraire au danger. Son rythme cardiaque passe de 160 à plus de 200 battements par minute. Sa bouche s'ouvre comme pour pousser des hurlements... que sa mère ne risque pas d'entendre.

 

Les embryons utilisés par la science

Un des moyens utilisés pour enrayer la progression de la maladie de Parkinson ou d'Halzeimer, caractérisée par les tremblements (comme en sont atteints entre autres, l'ancien président des Etats Unis R. Reagan, l'ancien boxeur Cassius Clay devenu Mohamed Ali après sa conversion à l'Islam et qui a été le dernier porteur de la flamme olympique lors de l'inauguration des jeux d'Atlanta...) consiste à implanter des cellules cérébrales prélevées sur des fœtus avortés, afin de suppléer à la production déficiente du cerveau malade en substances nécessaires à la transmission des impulsions nerveuses.

Cette nouvelle méthode en gestation dans les hôpitaux soulève de nouveaux problèmes d'éthique :

• On légitime l'avortement en lui donnant un rôle utile à la médecine !

• Un nouveau commerce rémunérateur risque de naître avec un nouveau type de mères porteuses, certaines travaillant déjà en ce sens pour des laboratoires développant de nouveaux produits cosmétiques.

• le receveur étant du monde "apparent " des vivants, son statut le placerait en priorité par rapport au fœtus non né.

• la légalisation puis la " démocratisation " de ce type de transplantations élargirait le secteur des dons d'organes en créant de nouveaux marchés que l'on devrait plutôt appeler trafics (une greffe nécessite 8 embryons).

• Certaines décisions d'avorter seraient influencées par ces appels incitatifs au don d'organes.

• De telles pratiques renforceraient la légitimité sociale du droit de la femme à disposer de son corps, de la vie et du droit d'avorter c'est à dire d'assassiner consciemment ou non, un être en gestation et possédant une identité propre devant le véritable Créateur.

 

Dieu sauve les INDESIRABLES


Ceux qui honorent le Christ et son message de vie doivent vraiment se sentir concernés par cette pratique de l'avortement dans nos sociétés : je la perçois telle une peine de mort supplémentaire et déguisée (à l'usage des humains non-nés indésirables !).
 

Christ est venu défendre les faibles, les opprimés, les malades, en un mot, les INDESIRABLES, en faisant d'eux les DIGNES héritiers du Royaume de Dieu. En ce sens, le dépistage des embryons malades, les avortements thérapeutiques ou de convenance sont des actes qui renient profondément le message de l'Evangile.


Mais conscient des douleurs qui s'attachent à chaque décision d'avorter, dans le coeur d'une mère, d'un père et dans celui de leurs familles, je souhaite parler à présent de la réponse que la Bible apporte à leur désarroi.



Les conséquences de l'avortement

Prendre la décision d'avorter, c'est se reconnaître vaincu, c'est déclarer, face à un drame social ou médical, son impuissance et son découragement. C'est un demi-suicide, en ce sens qu'une partie de soi-même est sacrifiée pour préserver celle qui n'est pas assez résistante. 
C'est aussi être aveuglé, spirituellementundefined, par Satan et par les hommes qui nient les valeurs de Dieu, qu'ils exercent dans le secteur médical, social ou gouvernemental. Si on peut refuser de croire au diable, comme Satan le souhaite, il reste vrai que ses pensées destructrices habitent quand même le coeur des hommes sans Dieu. 

Jean 8:44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. 

L'avortement est un constat d'échec.undefined


Au drame humain s'ajoute le drame spirituel : la mère, le père se révoltent contre Dieu. 



Ils deviennent alors comme ces naufragés qui percent leur unique gilet de sauvetage en l'accusant d'être à l'origine du naufrage.


Ce père, cette mère révoltés contre Dieu rejettent le seul secours véritable capable de les sauver.


Blessés dans ce qu'ils ont de plus précieux, de plus fragile, dans la chair de leur chair, la mère, le père, les familles concernées sont submergés par l'amertume.


Et le Diable, qui est l'ennemi de nos âmes, dispose d'un terrain fertile dans ces coeurs pour y semer le cancer moral de la haine de Dieu et de la culpabilité.


1 Pierre 5:8-9
Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.


Apocalypse 12:10
Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.


undefined 


Les Réponses de la Bible


La Bible
nous indique le chemin pour sortir de ce drame. Celui ou celle qui a pratiqué l'avortement, ou qui l'a défendu, ou qui l'a envisagé comme alternative médicale peut tout simplement faire machine arrière. C'est ce que veut dire le mot Repentance.

 repentance.jpg



Se repentir, c'est demander pardon à Dieu pour nos erreurs passées et c'est s'engager dans une nouvelle vie faite de nouvelles valeurs, celles de Dieu.


Psaume 32:3-5
Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée; Car nuit et jour ta main s'appesantissait sur moi, Ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été. Pause. Je t'ai fait connaître mon péché, je n'ai pas caché mon iniquité; J'ai dit: J'avouerai mes transgressions à l'Eternel! Et tu as effacé la peine de mon péché.


A celui qui s'est repenti de ses erreurs, Dieu accorde un
pardon immédiat.


Actes 10:42-43
Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.


Il faut le saisir par la foi ! Après cette repentance, Satan essaiera de nous faire douter, tentera de nous culpabiliser encore et toujours. Mais il faut lui tenir tête : le pardon de Dieu est une promesse inaltérable.


Zacharie 3:1-7
Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser. L'Eternel dit à Satan: Que l'Eternel te réprime, Satan! que l'Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N'est-ce pas là un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange. L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête. Je dis: Qu'on mette sur sa tête un turban pur! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L'ange de l'Eternel était là. L'ange de l'Eternel fit à Josué cette déclaration: Ainsi parle l'Eternel des armées: Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici.

 

Dieu est un père rempli d'amour pour ses enfants


La maman en péril qui refusera d'avorter par amour pour Jésus deviendra une brebis aimée et protégée par son Berger, le Seigneur des Seigneurs. Et il ne l'abandonnera jamais dans ses soucis. Il l'aidera merveilleusement :


Psaume 23 L'Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.


Battez-vous pour défendre les valeurs de vie que nous donne l'Evangile. Ne faites pas de concession :


Matthieu 7:13-17
Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons?



Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.


(Etude de Bibliorama.com
)

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article