LE GRAVE DANGER DE L'AVEUGLEMENT SPIRITUEL - COMMENT AVOIR LES YEUX SPIRITUELS GRAND OUVERTS ? (suite et fin )

Publié le par DP

Par Henri Viaud Murat

  


 

 

La paresse spirituelle, savez-vous ce que c'est ? S'asseoir devant la télé pour y passer une soirée, ne pas entretenir une relation avec Jésus dans la prière, dans la lecture de la Bible, dans la communion avec le Seigneur, laisser trop de place à autre chose, les soucis du monde. Si je néglige ma relation personnelle avec Jésus, la paresse spirituelle va entrer dans ma vie et, avec la paresse spirituelle, l'aveuglement spirituel.

 

Dans 2 Pi 1, l'apôtre Pierre dit : Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,  Il ne dit pas : il t'a donné des frères et des sœurs spirituels pour grandir spirituellement. Il dit que notre connaissance de Jésus est la clé de tout. Si ta connaissance de Jésus va grandissant, comme il nous a tout donné par lui, tu vas recevoir de Jésus tout ce qu'il faut pour ne plus être un aveugle spirituel.

 

Mais il ajoute aussi :  lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, (5) à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, (6) à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, (7) à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité.  Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Si tu es paresseux spirituel pour connaître Jésus, regarde au verset 9 ce qui va t'arriver : Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.  Il parle des chrétiens. Si tu te complais dans ta paresse spirituelle, si tu ne fais pas tous tes efforts pour passer du temps à prier, mettre ta relation avec Jésus à la première place, lire la Bible, chercher la présence de Dieu et prier pour que recevoir du Seigneur ce dont tu as  besoin, tu vas rester oisif et stérile et devenir aveugle spirituellement.

 

Et ça me coûte de faire ces efforts spirituels.

 

Donc, s'il y a de l'aveuglement spirituel dans nos vies, posons-nous la question : est-ce que je ne suis  pas paresseux spirituellement ? ou bien trop distrait par les choses de la vie ?, est-ce que je n'ai pas une position de compromis vis-à-vis des choses de Dieu ? Tout cela contribue à me mettre dans l'aveuglement spirituel, et après, il ne faut pas que je m'étonne devant Dieu, devant les autres.

 

On dit : « je ne sais pas ce qui ne va pas, dans ma vie; je suis bloqué ; ça doit être des démons... » Laisse les démons tranquilles. Interroge-toi d'abord sur ta relation avec Jésus et sur la manière dont tu l'entretiens.

 

Il se peut que tu aies des liens qui ont besoin d'être coupés. Mais, pour ma part, je suis persuadé que, dans 9 cas sur 10, ce n'est pas le problème. Le problème, c'est une mauvaise relation personnelle avec Jésus, un manque de soif de recevoir de Jésus ce qu'il peut et qu'il veut te donner, un manque de soif de comprendre tout ce qu'il t'a déjà donné dans sa Parole, un manque de soif à prier pour que tu sois éclairé. C'est cela la cause numéro un.

 

Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. Tout part de là. Je n'oublie pas qu'est-ce que j'étais, qui j'étais, qu'est-ce que Jésus a fait dans ma vie, et, à cause de ce qu'il a fait et que je n'ai pas oublié, je fais comme Paul :  Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, (14) je cours vers le but, pour emporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Je cours vers celui qui revient bientôt. Le peu de temps qui me reste, je veux l'employer, Seigneur, le mieux possible, et surtout à ôter tout aveuglement spirituel de mes yeux;

 

Parce que, dans ces temps de la fin, Dieu a besoin de prophètes et de prophétesses, c'est-à-dire d'hommes et de femmes qui ont les yeux ouverts sur l'invisible, sur ce que Dieu est en train de faire, sur ce qu'il prépare et qui peuvent l'annoncer et le dire, éclairer autour d'eux.

 

Alors, maintenant, je vais regarder dans Mt 23 un passage qui est aussi très éclairant, parce qu'il résume un peu tout ce que nous venons de dire : la résistance au Seigneur, le compromis, l'hypocrisie spirituelle, le manque de soif de la vérité, de la Parole...Il avait dit à ses disciples : « Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens ». Dans ce passage, il s'adresse directement aux pharisiens pour les maudire; Donc, le levain des pharisiens attire sur moi la malédiction de Dieu, si je le laisse entrer dans ma vie. Dans ce levain des pharisiens que Jésus nous demande d'éviter avec soin, il y a de multiples causes d'aveuglement spirituel. Je lis Mt 23, 2 : Alors Jésus, parlant à la foule et à ses disciples dit  : Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse.

 

Les scribes sont ceux qui connaissent la Bible par cœur, de A à Z. Les pharisiens avaient quelque chose de plus; Ils disent qu'ils sont les purs, les meilleurs. Alors Jésus dit à ses disciples : Faites donc et observez tout ce qu'ils vous disent (parce qu'ils connaissent bien la Parole); mais n'agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas.

 

La première chose que nous devons éviter, c'est de dire des choses que nous ne faisons pas, de prétendre spirituellement être quelqu'un qu'on n'est pas, dire des choses qu'on n'a pas mises en pratique dans notre propre vie.  Alors regardez ce qu'ils font : Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt.

 

Ca, c'est la domination spirituelle.

 

Dans les couples, dans les groupes dans les Eglises, c'est très fréquent l'esprit de domination spirituelle. On veut forcer les gens à faire ceci, à faire cela. Pourquoi ? Ca ne sert à rien. Annonce leur la Parole, parle clairement et les laisse-les responsables. Et puis, s'ils continuent à venir pratiquer le péché devant toi et que ça devient trop gros, tu les mets à la porte, mais en ayant bien soin de ne pas faire toi-même ce que tu leur reproches.

 

Il y a mille et une manières de lier des fardeaux pesants sur les autres : en refusant de leur pardonner, en leur faisant la tête ou en boudant, en ayant une attitude critique et charnelle, en critiquant constamment ce que fait ton mari, ta femme, ton frère, ta sœur, alors que, dans le fond, tu es en train de le faire aussi; Tout ça, c'est une attitude de pharisien. Donc c'est un facteur d'aveuglement.

 

Au verset 5, il ajoute ; Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. S'il y a cette attitude dans ton cœur, tu es un candidat à l'aveuglement spirituel; Si tu fais des choses pour être vu par les hommes, d'abord, tu es déjà aveuglé, et, en plus, tu t'attires un aveuglement supplémentaire.

 

Ote toute crainte des hommes et ne fais pas tout ce que tu fais pour être vu par les autres. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements;  Maintenant, on ne voit plus ça, à part ceux qui judaïsent un peu trop. Ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues; (7) ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi.

 

« Oh ! Comme tu es un bon prédicateur de l'Evangile, comme tu es un cher frère ! » Si quelqu'un te le dit sincèrement et que tu renvoies immédiatement au Seigneur la gloire de ce qu'il a fait dans ta vie et des dons qu'il t'a donnés dont tu n'es absolument pas responsable, là, tu ne risques pas de ramasser une décharge électrique. mais, si tu commences à prendre plaisir aux compliments que les autres te font sur ta vie spirituelle et la grandeur de ta foi etc., à ce moment-là, tu es un candidat à l'aveuglement. Déjà tu es aveuglé d'ailleurs.

 

La popularité, c'est un piège mortel. Heureux serez-vous, lorsqu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Heureux serez-vous, parce que c'est ainsi qu'ils ont traité les vrais prophètes.

Les faux prophètes, tout le monde dit du bien d'eux.


Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. Ne vous faites pas appeler directeur.

 

Ce n'est pas forcément parce qu'ils ont un grand ministère, mais simplement pour qu'on les mette un peu en valeur. Enlève de ton cœur ce sentiment. Il y en a qui ont le ministère de balayage, dans les Eglises. Je n'ai rien contre. C'est peut-être le plus beau, quand il est exercé dans l'esprit. Mais il y a des balayeurs qui aiment qu'on leur fasse des compliments sur la manière dont ils balayent. Et bien, ils sont séduits, ils aiment qu'on les mette en valeur. Il faut que tu renonces à tout désir d'être complimenté pour tes beaux yeux spirituels.

 

S'il y a, dans ton cœur, le moindre attachement, le moindre plaisir au compliment qu'on peut te donner, surtout quand il est justifié, tu es en danger d'être séduit et aveuglé.

 

Laisse tomber tout ça. Ca n'a aucune valeur. Les seuls compliments qui comptent sont ceux qui viennent du Seigneur ou de frères et de sœurs vraiment spirituels, et qui te le disent dans l'Esprit du Seigneur, pour t'encourager, d'une manière telle qui ne va pas t'entraîner à te faire chuter. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé. Tu vois le sentiment qui est dans ton cœur ? Si c'est celui de l'élever, tu es aveuglé, tu vas vers l'aveuglement.

 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n'y entrez pas vous-mêmes, et vous n'y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Jésus le maudit. C’est terrible. Vous avez déjà entendu un chrétien maudire quelqu'un ? Jésus lui- même dit, dans Matthieu 5:44-45 : Mais moi, je vous dis : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

 

Le Seigneur lui-même est en train de maudire des pharisiens. Il n'y a pas de contradiction entre les deux. Nous devons faire attention, dans notre attitude, à ne jamais fermer le royaume des cieux à quelqu'un qui veut y entrer, en ayant une attitude hypocrite et pharisienne de jugement vis-à-vis de ceux qui sont là, des petits qui n'ont pas encore bien compris. Tu peux avoir une longue expérience dans le Seigneur, mais si tu as une attitude de jugement, de condamnation, tu vas fermer ou risquer de fermer le royaume de Dieu à quelqu'un qui veut y entrer, parce que tu n'as pas l'amour du Christ en toi. Tu as bloqué la porte à quelqu'un. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l'apparence de longues prières  Combien de chrétiens font ça ? Pour l'apparence et la galerie, ils font des longues prières que Dieu n'écoute pas du tout. Dieu n'aime pas cela, bien aimés. Regardez Jésus quand il était en public. À cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. (15) Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. C'étaient des évangélistes de première classe. Ce n'est pas cela qui compte pour le Seigneur. Ce qu'il va regarder dans ta vie, c'est : « Es-tu un chrétien qui a en lui l'esprit et la nature de Jésus-Christ qui était le grand évangéliste de la toute première classe, mais qui le faisait sans un gramme de levain, de pharisianisme et d'hypocrisie.

 

Malheur à vous, conducteurs aveugles !

 

Qui dites : Si quelqu'un jure par le temple, ce n'est rien; mais, si quelqu'un jure par l'or du temple, il est engagé. L'or du temple, c'est la cupidité, le désir d'avoir de l'argent, des ressources, des biens, des richesses. Combien de serviteurs de Dieu ont chuté à cause de cela ? Ils ont bien commencé, et puis, à partir du moment où ils commençaient à tremper dans un peu d'argent, plus il y en a eu, plus ils se sont laissés prendre dans le piège de la cupidité et ils ont chuté à cause de cela.  Insensés et aveugles !

 

Lequel est le plus grand, l'or, ou le temple qui sanctifie l'or ?

 

Jésus dit : Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus.  C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? Il n'a même pas parlé du toit. Il m'a promis la nourriture et le vêtement. Ca me suffit, bien aimés. Je dois dire, comme Paul : Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout, j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. Le jour où je suis dans l'abondance, alléluia, merci Seigneur. Montre-moi comment je dois l'utiliser. Le jour où je suis dans la disette, merci Seigneur, alléluia, parce que tu ne vas pas me laisser sans nourriture et sans vêtement. Et même si je n'ai aucun endroit pour mettre ma tête, tu es mon refuge, mon abri, mon rocher, Seigneur.

 

Combien de chrétiens mettent leur maison, leur usine, leur exploitation agricole, leurs affaires de ce monde, avant la pensée du Seigneur. Ils bâtissent leur maison, et puis, tout le reste de leur vie est passé à ranger leur maison, à se laisser distraire de la pensée du Seigneur qui peut te dire : « Laisse tomber tout ça », du jour au lendemain; Donc, si je commence à bâtir ma maison, si le Seigneur me dit, du jour au lendemain : « Laisse tomber », je dois dire : « D'accord. Je m'en vais. Tu m'appelles ailleurs ».

 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. Qu'est-ce qui est le plus important aux yeux du Seigneur ? Qu'est-ce qui nous ouvre les yeux spirituels ? La justice, la miséricorde, la fidélité : le caractère de Jésus.

 

Conducteurs aveugles ! Qui coulez le moucheron, et qui avalez le chameau. Vous passez votre temps à remarquer les petits détails qui ne vont pas chez votre frère ou votre sœur, et vous avalez des couleuvres énormes.

 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu'au-dedans ils sont pleins de rapine et d'intempérance. Vous voyez combien de fois il emploie le mot "aveugle". Les pharisiens sont des aveugles. Vous comprenez pourquoi il insiste tellement sur ce levain des pharisiens que nous devons éviter dans le cœur. Un levain, un petit bout de cet esprit-là finira par infecter toute la masse, si on ne l'enlève pas aussitôt. Pharisien aveugle ! Nettoie premièrement l'intérieur de la coupe et du plat, afin que l'extérieur aussi devienne net.

 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au-dehors, et qui, au-dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés.

 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites !

 

Parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes, et que vous dites : Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes. Donc, officiellement devant l'Eglise, devant la société religieuse, c'étaient des gens qui faisaient apparemment tout bien, mais Dieu qui voyait les cœurs, voyait vraiment quelles étaient leurs motivations et qu'ils étaient des conducteurs aveugles qui conduisaient des aveugles. Et il termine, en leur disant, au verset 32 :

 

Comblez donc la mesure de vos pères. (33) Serpents, race de vipères !

 

Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? Jésus pose la question, dans sa bonté. Ca veut dire qu'il laisse une porte ouverte, bien qu'ils aient du mal à échapper au châtiment. On est quand même sous la grâce du Seigneur.

 

Il y a un moyen d'échapper au châtiment, si notre cœur est bien disposé. Il y a eu des pharisiens avec un cœur bien disposé. Il y en avait un qui s'appelait Nicodème. Il est allé voir Jésus de nuit, parce qu'il avait encore la crainte des hommes. Il lui a posé des questions importantes et Jésus l'a éclairé. Il y en avait un autre qui s'appelait Joseph d'Arimathée. Il a fait partie de ceux qui ont décloué Jésus de la Croix, qui l'ont mis dans le tombeau, qui ont pris soin de lui et qui ont fait partie des premiers disciples. Joseph, Nicodème, c'étaient des pharisiens, Mais ils avaient compris, ils avaient ôté de leur cœur ce levain, ils avaient reçu l'Esprit du Seigneur Jésus. Alors, j'aimerais lire, en association avec cela : Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.

 

Si les pharisiens avaient tant de mauvaises choses dans leur vie, c'est qu'il leur manquait l'amour de Jésus. Donc, si tu as dans ton cœur l'amour de Jésus qui te guide, tu as les yeux ouverts. Il manque toujours l'amour de Jésus chez les personnes qui sont aveuglées. Quelqu'un qui est rempli de l'amour de Jésus, c'est quelqu'un qui a les yeux spirituels ouverts, parce qu'il marche dans la lumière. Celui qui n'a pas l'amour de Jésus marche dans les ténèbres. Il a de la haine contre son frère. Tout est relatif là aussi, bien sûr. Ce n'est pas du tout ou rien, mais, plus je vais grandir dans la lumière de Christ, plus je vais être rempli de l'amour de Jésus, plus mes yeux spirituels vont être ouverts. Plus je résiste au Seigneur, plus je reste dans les ténèbres et plus la haine va se trouver dans mon cœur, le manque d'amour véritable, de compassion, d'indulgence, de miséricorde du Seigneur Jésus.  

 

Dans Ap 3, Jésus parle aux sept Eglises, et il dit à l'Eglise de Laodicée, la tiède : Parce que tu dis : « je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, Tu ne sais pas. Un aveugle qui ne sait pas qu'il est aveugle, c'est terrible ! Encore, quand il s'en rend compte, il peut crier à Jésus. Il y a une solution : je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

 

Vous voyez le rapport étroit qu'il y a entre, d'une part, la tiédeur spirituelle et l'aveuglement, d'autre part, la pratique de la justice du Seigneur, les vêtements blancs, l'or éprouvé par le feu qui indique la sainteté au travers de l'épreuve.

 

Et un collyre : qu'est-ce que c'est ? C'est un liquide, des gouttes qu'on met dans les yeux pour voir. Pour moi, ces gouttes sont l'illumination, l'onction du Saint-Esprit, l'eau vive qui vient d'en haut et qui ouvre mes yeux, parce que je suis dans la lumière. « Achète de moi », ça veut dire : fais l'effort et paie le prix pour t'approcher de Jésus pour lui dire : »Seigneur, j'ai besoin de recevoir de toi davantage de justice, de sainteté, d'onction de ton Esprit pour que je voie et que je sois dans la lumière. 

 

Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Vous voyez comment il nous rend responsables ?

 

Il vient de dire à l'église de Laodicée : « Tu es aveugle et nu, tu ne le sais pas. Mais je sais pourquoi tu es aveugle et nu : parce que tu es tiède. Mais, si tu te rapproches de moi, si tu entends et si tu m'ouvres, tu vas recevoir tout ce qui te manque et je vais enlever la cécité spirituelle de tes yeux, si tu veux vraiment marcher dans la sanctification et la victoire ». Alors, la solution est là.

 

Nous sommes dans la fin des temps. La foi et l'amour du plus grand nombre  diminuent et l'aveuglement augmente. Il est dit, dans Ap 19 : Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.  Donc, ce que nous allons voir aujourd'hui et ce que nous voyons, c'est que le monde entier et la majorité de l'Eglise visible s'enfoncent de plus en plus dans l'apostasie, dans la séduction et dans l'aveuglement qui va être un jugement de Dieu pour qu'ils ne croient plus, à cause de leur iniquité et de l'amour du péché.

 

D'un autre côté, vous avez l'épouse du Seigneur qui se prépare dans la sanctification. A cause de cela, elle est dans la lumière et ses yeux deviennent de plus en plus clairs et ouverts. C'est cela le ministère de Jésus; Il est venu pour ouvrir les yeux des aveugles. Mais que faisaient les aveugles qui avaient besoin d'avoir les yeux ouverts par Jésus ? Ils couraient à lui, ils criaient : « Seigneur Jésus, aie pitié de moi, ouvre mes yeux ». Et que faisait Jésus invariablement ? Il ouvrait les yeux des aveugles et il le fait pour les aveugles spirituels qui crient à lui de la même façon. 

 

Jésus enlève le voile qui est sur nos yeux.

 

Le voile est toujours associé à la mort, dans la Parole de Dieu, à la séparation entre ce qui est profane et impur et ce qui est saint. Rappelez-vous qu'il y avait, au temple, deux voiles : un voile entre l'extérieur et le lieu saint, un second voile entre le lieu saint et le lieu très saint. Le voile séparait toujours ce qui était impur ou relativement impur de ce qui était très saint. Dans le temple, Dieu était présent dans le lieu très saint. Les voiles empêchaient ceux qui étaient dehors dans une situation d'impureté de s'approcher du lieu très saint où se trouvait Dieu. Mais, que s'est-il passé quand Jésus est mort sur la croix ?

 

Le voile a été déchiré ;

 

Donc, par la mort expiatoire de Jésus, j'ai la possibilité d'avoir le voile d'aveuglement ôté, à condition que j'entre dans le lieu saint. Si je reste dehors dans l'impureté ou sur le parvis extérieur ou entre les deux, je ne vais jamais entrer dans la pleine lumière de Dieu. Le voile est déchiré : ça veut dire que la porte est ouverte, que l'invitation du Seigneur est faite. Approche-toi avec assurance, pénètre là pour être débarrassé de ta cécité et viens dans le lieu très saint, dans la présence de Jésus. C'est là au travers du voile de sa chair.

 

Le voile représente la chair de Christ qui a été déchirée sur la croix. Et le Seigneur t'attend là, dans le lieu très saint, si tu veux vraiment marcher avec lui de tout ton cœur. Le voile disparaît en Jésus-Christ, l'aveuglement disparaît en Jésus. Plus tu es éloigné de Jésus, plus tu es aveugle. Plus tu es dans la présence de Jésus, plus tu vois. Même maintenant, les Juifs ont un voile sur leurs yeux. Ce voile disparaît en Christ quand leur cœur s'ouvre au Seigneur. Quand notre cœur s'ouvre au Seigneur, déjà les voiles disparaissent dès le début, et, quand tu t'approches de plus en plus de Jésus, tous les voiles s'en vont, l'aveuglement spirituel disparaît.

 

Avant de terminer, je vous donne une autre référence : Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair,

 

Le voile du temple représente la chair de Jésus-Christ. Le fait que le voile s'est déchiré montre que la chair de Jésus a été mise à mort. L'expiation a été faite. Le chemin est ouvert maintenant. Le voile qui a été déchiré, à la mort de Jésus, disparaît en Jésus-Christ, à condition que nous soyons en Christ et que nous soyons désireux d'entrer dans le lieu très saint.

 

Je vais vous lire dans 2 Co, 3, verset 14. Il parle des Juifs, mais je pense que ça peut s'appliquer aussi aux chrétiens : Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure, quand ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Les Juifs qui n'ont pas accepté Jésus ont un voile sur leurs yeux, parce qu'ils lisent la Parole et ils ne comprennent pas.

 

Ce voile ne se lève pas, parce ce que c'est en Christ qu'il disparaît.  Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs cœurs; mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté.

 

Alors, tu t'es converti au Seigneur ?

 

Le voile est enlevé, mais, si tu traînes des pieds et que tu restes en arrière, le voile a beau être enlevé, tu ne vas pas venir dans la lumière du Seigneur. Donc ta responsabilité n'est pas sur les épaules du Seigneur. Tu sais que Jésus a tout accompli, que le voile est enlevé, que tu peux ôter tout aveuglement spirituel de tes yeux, si tu veux vraiment rentrer dans la présence de Jésus. Il va tout éliminer dans ton cœur. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. Vous voyez qu'il indique une progression dans la transformation, à condition que je garde les yeux fixés sur Jésus et que je contemple sa gloire, comme dans un miroir, car je ne le vois pas en face encore. Et je peux contempler constamment la gloire de Jésus en ayant les yeux fixés sur lui, sur sa Parole, en gardant le cœur attaché à lui.

 

Et son Esprit va me transformer et ôter toutes les écailles de mes yeux. Mais, ça nécessite une attitude que je vais lire dans Ep 1, verset 15 et suivants. Il vient de parler du Seigneur Jésus, de tout ce que nous sommes en lui. Il est en train d'exposer ce que Jésus a fait, de révéler à ces Ephésiens et à nous l'œuvre merveilleuse de Jésus, ce qu'il a accompli pour nous : C'est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre amour pour tous les saints, (16) je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, (17) afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, (19) et quelle est envers nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.

 

Donc, l'attitude que nous devons avoir, si nous avons soif du Seigneur, si nous avons soif d'être libérés de tout aveuglement spirituel anormal, c'est un cœur entièrement tourné vers le Seigneur et consacré à lui? Cela découle de tout ce que nous avons dit. S'il y a du compromis, de la tiédeur, ce n'est pas la peine que tu pries que le Seigneur illumine les yeux de ton cœur. Il faut que ton cœur soit rempli de foi et d'amour pour Jésus et que décides de marcher une fois pour toutes, à cent pour cent, pour lui. Là, tu vas prier, mais la vraie prière de la foi qui va consister à dire : « Seigneur, maintenant illumine les yeux de mon cœur pour que je sache que je vois; que je comprenne ».

 

Et Paul le faisait pour les Ephésiens, donc je vais le faire aussi pour toi et tu vas le faire pour moi. Est-ce que ça t’arrive de prier quelquefois ou souvent pour que le Seigneur illumine les yeux du cœur de ton mari, de ta femme, de ton frère, de ta sœur ? Combien de fois ? Est-ce que tu remplaces les critiques ou les reproches par la prière, quand ça ne va pas dans ton couple ou dans ton Eglise ?

 

Quand tu vois que ton frère est complètement bouché spirituellement, que tu lui as parlé dix fois, qu'il n'a rien compris, c'est un appel du Seigneur à te mettre à genoux et à dire : » Seigneur, illumine les yeux de son cœur, pour qu'il voie, qu'il comprenne ».

 

Paul avait compris la nécessité de prier pour les Ephésiens. Donc, je dois prier pour moi, pour que mes yeux s'ouvrent, pour mon frère et ma sœur, pour que leurs yeux s'ouvrent. Si nous faisions ceci beaucoup plus souvent, au lieu de raconter les avatars des autres !

 

Ca, c'est du bavardage inutile, c'est de la calomnie, mais ce n'est pas l'attitude que le Seigneur désire de nos cœurs.

 

On se met à genoux et on va intercéder pour que le Saint-Esprit illumine les yeux du cœur de mon frère ou de ma sœur ou de moi-même. Et les écailles vont tomber des yeux, comme Dieu a envoyé Ananias pour prier pour Paul et les écailles de Paul sont tombées de ses yeux. Lui qui était aveugle, il a vu.

 

http://www.sourcedevie.com

 

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article