SQUATTÉS !... VOUS AVEZ DIT : SQUATTÉS ?

Publié le par DP

 par Elisheva Villa


 

 

 

Seriez-vous squatté (e), c’est-à-dire habité (e) par un esprit ou plusieurs "esprits impurs " ?

Ne saviez-vous pas que vous puissiez l’être ?

Le simple fait, oh ! pourtant combien merveilleux et miraculeux, que vous soyez « né (e) de nouveau », n’exclut pas que vous puissiez encore être squatté (e) par un ou plusieurs « esprits de ténèbres ».

Si jusqu’à ce jour, il vous a été dit le contraire, sachez qu’on vous a menti et que vous avez été trompé(e).

Quelle que soit la personne qui vous ait tenu le langage de « l’impossibilité », peu m’importe. Que cette personne soit votre pasteur, votre rabbin, votre curé, l’évangéliste d’une « dénomination » chrétienne, le plus connu des prophètes (s’il en existe un) ;

Qu’elle soit un éminent théologien ou le psychologue que vous êtes allé (e) consulter, ou tout simplement un frère ou une soeur dans la foi qui est votre ami (e), ou qui fréquente votre « assemblée », il est tout à fait possible que ces personnes ne soient pas enseignées sur cette possibilité du squattage, et que vos maux, que vos problèmes, que vos difficultés quelles qu’elles soient, viennent, en partie, je dis bien en partie, du « squattage » de votre personne par un esprit « impur » ou par des « démons ».

L’origine peut provenir de votre insoumission à Dieu, c'est-à-dire de vos péchés, de vos comportements personnels contraires aux commandements de Dieu, mais elle peut également être le « résultat » des péchés de vos « ancêtres », c’est-à-dire de votre proche ou lointaine famille.

 

Oui, vous avez bien lu !


Ceci n’est ni une « affabulation » de ma part, ni une exagération, ni un « mystère » inconnu de la Bible !


Bien au contraire, c’est dans la Bible que vous trouverez la « source » de cette affirmation. (Je vous encourage à écouter l’audio que j’ai placé sur le site de LA MAISON DE JERUSALEM : adresse Internet/http://www.lamaisondejerusalem.com pour obtenir toutes les références bibliques).


Découverte faite, il ne s’agira pas alors :

- d’en éprouver de la honte,

car celle-ci vous placerait dans le « repli sur vous-même » et finalement profiterait aux « mauvais esprits ».

- Il ne s’agira pas non plus de vous sentir différent (e) des autres,

J’entends par là, différent (e) des chrétiens « nés de nouveau », car sachez-le, beaucoup d’entre eux se trouvent dans l’ignorance d’une telle réalité et ne comprennent donc pas d’où viennent leurs problèmes, leurs souffrances, leurs maladies, leur mal-être.

Ils ne peuvent donc pas les discerner « spirituellement » parce qu’ils les attribuent très souvent à une « maladie ou à une faiblesse » quelconque du corps. (Presque normale, dirais-je, tout au moins commune à tous les être humains).

Ils ne peuvent donc pas les exprimer ouvertement à l’ « Église » sous peine de se sentir incompris ou même parfois critiqués et souvent rejetés ; alors, en désespoir de cause, c’est vers un médecin ou un psychologue qu’ils se tournent !

S’ils osent cependant se confier aux « responsables spirituels » de leur communauté dans le but d’obtenir la compassion de Dieu, « ces responsables », ainsi que beaucoup de frères et de sœurs dans la foi, ignorants (es) de cette réalité spirituelle, arguent qu’ils n’ont pas la foi pour passer au-dessus et pour s’emparer de la « victoire » de Christ !

Drôle de réponse que celle-là ;

Drôle de compassion, n’est ce pas ?

Ce n’est pas celle de Dieu assurément ; je puis vous l’assurer.

Ne vous a-t-on pas répété ceci bien des fois :

- « Mais tout est beau, tout est parfait, tout est pardonné, pourquoi t’inquiètes-tu ? Tu es devenu (e) une nouvelle créature ! Prends donc sur toi ! Combats ! Résiste ! ».

La méchante blague que ces réponses là ! Comment combattre, comment résister quand on ne le peut pas, ou trop difficilement ?

C’est vrai que Jésus a tout accompli sur la croix pour vous ! Amen ! Je Lui rends Gloire pour Cela et vous aussi, naturellement. Oui, mais… voilà : tout n’est pas encore forcément beau ! Tout n’est pas encore forcément parfait dans votre vie de tous les jours, n’est ce pas ? Est-ce que je me trompe en disant cela ?

Et bien ! Sachez que vous êtes entrain de découvrir quelque chose d’important pour votre vie ; un principe spirituel que vous ne connaissez pas ; que l’on ne vous a pas expliqué.

Sachez que votre « nouvelle naissance » n’a pas tout réglé pour autant. Elle n’a fait que « réveiller » votre esprit mort ».

Il faut à présent « nettoyer » le temple, nettoyer la maison, c’est-à-dire nettoyer votre corps qui est devenu le « temple », la « maison » où l’Esprit Saint est venu habiter.

Et parce que le Saint Esprit est venu faire Sa demeure en vous, c’est justement Son rôle de « chasser » les squatteurs de Sa « nouvelle maison ». Comprenez-vous ?

Dès la « nouvelle naissance » les hostilités avec satan, l’ennemi de votre âme, sont ouvertes. Il ne va pas vous lâcher comme cela !

Car les implications de votre ancienne vie et, peut-être, de celles de vos ancêtres, peuvent avoir ouvert des « portes » à satan et à ses « démons », et avoir donné des droits à ces « puissances » de vous tourmenter.

Ces « puissances infernales » peuvent se trouver enfouies au plus profond de votre âme, de votre corps, peuvent encore ligoter vos membres, oppresser votre corps, provoquer des troubles, des maladies inexplicables et insoignables médicalement parlant, créer en vous des pulsions difficilement contrôlables, et finalement vont vous inciter à commettre des actions que vous savez contraires à la vérité, à la « Parole de Dieu ».

Je rappelle que les « mauvais esprits » sont des « puissances de l’air » qui ne se noient pas le jour de votre baptême par « immersion » !

Ce sont des « esprits » qui se cachent et s’ils ne sont pas mis en lumière par la « Parole de Dieu », par la révélation de l’Esprit Saint, par votre repentance et votre confession, ils se « planqueront » et resteront « en vous », sans aucune honte !

Seule votre repentance, votre confession et l’action du Saint Esprit par la puissance du NOM de Jésus, les obligeront à vous quitter.

- Il ne s’agira pas non plus de croire, comme je l’ai précisé plus haut, que c’est une maladie de l’âme qu’il faut cacher à tout prix ou bien qui ne peut se guérir qu’à force de séances de psychologie ou de consultations psychiatriques.

Pas du tout ! Vous feriez fausse route en empruntant cette voie. Je suis contre la psychologie, fût-elle chrétienne. Elle ne vous apportera rien. Rien du tout. Je puis vous l’affirmer.

Seul le Saint Esprit détient la clé de votre guérison ! Mais Il vous demandera votre participation sincère et active, la reconnaissance de vos péchés et pour cela, croyez moi, vous devrez vous placer dans une attitude d’humilité.

C’est pourquoi je vous encourage à tout entreprendre pour « démasquer et débusquer » le ou les squatteurs indésirables et le ou les déloger sans ménagement. Il y va de votre vie, de votre santé physique et spirituelle, de votre bien être physique et spirituel.

Je vous invite donc à « rechercher » les causes de vos troubles, de vos pulsions, de vos maladies, de tout ce qui vous « dérange » et vous empêche de vivre en pleine harmonie avec Christ et Sa Parole.

Pour cela, la repentance et la confession seront nécessaires.

Vous devrez donc dénoncer ouverte- ment vos actions, confesser ouvertement vos péchés, et vous confier à des chrétiens expérimentés dans la « délivrance ».

Réagissez au plus vite en mettant votre foi en avant !

Je vous signale que vous pouvez « chasser » ces « ténèbres » vous-même. Vous en avez l’autorité !

Jésus a donné ce pouvoir à tous Ses disciples, sans exception. Toutefois, vous aurez peut-être besoin de l’aide de frères et de soeurs dans la foi, pour chasser certaines « puissances « récalcitrantes et certaines « dominations ».

Chasser les « esprits mauvais » qui squattent les âmes, est un ordre de Jésus Christ. C’est un don de Dieu que beaucoup de chrétiens et d’églises ont hélas « délaissé » !

Alors de quoi s’agit t’il réellement ? Il me faudrait des heures et des heures pour tout vous expliquer dans le détail, ce que je ne peux pas faire ici en quelques lignes. C’est pourquoi nous organisons régulièrement des séminaires d’enseignements sur ce thème et l’Auteur de toute délivrance, le Saint Esprit, ne manque jamais de rendre la liberté aux « prisonniers ».

Je vous encourage également à écouter l’enseignement complet audio que j’ai placé sur le site de LA MAISON DE JERUSALEM, à l’adresse : http://www.lamaisondejerusalem.com Toutefois et en quelques lignes seulement je puis vous assurer que le « squattage » existe, qu’il est biblique, vérifiable et éliminable.

Pour votre information, un rappel : Nous vivons dans un « monde » qui a été remis entre les mains de satan. Toute la création est esclave de satan dès la « chute ». La Bible le déclare clairement.

« À cause de la vanité de celui qui l’y a soumise » (Romains chapitre 8, verset 20).

Celui : c’est-à-dire Adam. Cela remonte donc aux temps anciens, à la création de ce monde. C’est une réalité profonde que le monde « est couché » sous la puissance du mal, (Les faits quotidiens le démontrent tellement bien !), et les êtres humains sont tous esclaves de ce cruel maître.


Mais la « Bonne nouvelle » de l’Evangile, c’est que cet esclavage a vu son anéantissement à la croix, lorsque Christ est venu sur la terre, non seulement dénoncer et renverser les œuvres des « démons et des mauvais esprits », mais également détrôner le chef de cette « entreprise destructrice », le diable lui-même.

Bien que dans la réalité palpable, la réalité de tous les jours, rien apparemment n’ait changé, Christ a cependant racheté l’humanité esclave d’un être angélique déchu qui n’est autre que satan, le diable ou encore Lucifer.


Mythe ? Conte de « vieilles femmes » ? Pas du tout ! Que le lecteur fasse donc attention à ce qu’il lit maintenant : Chaque homme et chaque femme qui vit dans ce monde ci, de n’importe quelle nation qu’il soit ou qu’elle soit, de n’importe quelle race qu’il ou qu’elle soit, est indirectement ou directement influencé (e), dominé (e) partiellement ou totalement dominé (e) par le maître auquel elle ou il appartient. (Et pour exemple extrême, les asiles psychiatriques sont hélas le seul endroit inventé par l’homme pour y placer et soit disant soigner ces pauvres âmes tourmentées par les démons).

Laissez moi vous dire ceci :L’apostasie est la mère de ces endroits.

Et que fait donc « l’église » pour ces âmes ?

Je vous pose la question ?

Sachez qu’il suffirait d’annoncer l’Évangile à ces personnes tourmentées, afin que par la foi elles saisissent le message du « Salut en Jésus Christ » et qu’elles soient délivrées de ces « puissances infernales ».

Oui : ceci est la vérité.

Chers amis, chers lecteurs, cette réalité de la possibilité d’être squatté (e) ou habité (e) par un ou plusieurs « mauvais esprits » est quasiment occultée par les divers « mouvements religieux » qui se réfèrent du Christianisme ainsi que des autres « fausses religions » qui foisonnent dans ce monde, et qui, celles-ci, sont toutes mensongères et d’origine satanique.

Il n’y a qu’une seule vérité ! Et cette vérité est une personne : c’est Jésus Christ, le Fils Unique du Dieu Créateur.

Le monde est donc divisé en deux camps bien distincts. Celui de Dieu et celui du diable. Les hommes et les femmes qui naissent dans ce monde, qu’ils le veuillent ou non, appartiennent tous et toutes à satan. Ils vivent dans ce monde qui appartient à satan et sont, par conséquent, « fils et filles du diable ».

Ils sont la « postérité de satan ».

Rappelez-vous ce que j’ai écris un peu plus haut :

''« À cause de la vanité de celui qui l’y a soumise ».

Nous avons tous et toutes hérité de cette nature de péché adamique, et sommes tous et toutes séparés de la Gloire de Dieu, à cause du péché d’Adam,

mais également à cause de nos propres péchés.

Cependant, et c’est ici la « Bonne Nouvelle de l’Evangile », chaque être humain a le droit de savoir qu’il a le pouvoir, c’est-à-dire le libre choix d’appartenir soit à satan, soit à Dieu.

Et c’est ce droit, ce savoir, que la quasi-totalité du « monde » ne connaît pas !

Ainsi, pour devenir « fils ou filles de Dieu » et passer dans Son camp, il n’y a qu’un seul chemin à emprunter : celui qui conduit à la porte qui s’ouvrira pour le laisser passer dans ce nouveau camp : la porte de la croix sur laquelle Jésus s’est laissé volontairement clouer afin de l’arracher au maître cruel auquel il appartient.

En passant par « la porte », il et elle entrera dans le camp du Fils de Dieu, pardonné(e), purifié (e) et justifié (e), à cause du sang que Christ a versé sur la croix pour lui, pour elle, personnellement.

Jésus dira :


« Je suis le chemin, la vérité et la vie »
,
 

et encore :

« Je suis la porte» de la Bergerie (Evangile selon Jean, chapitre 14 verset 6 ; et Jean chapitre 10, verset 9).


Le Fils de Dieu, en acceptant de quitter le ciel, de prendre un corps humain semblable au nôtre, semblable au vôtre, semblable au mien, en acceptant d’entrer dans notre monde et d’offrir Sa vie pure et sans péché en sacrifice sur la croix, Jésus Christ est le moyen parfait de salut qu’attendait l’humanité couchée sous la puissance du « malin ». (Livre de la Genèse, chapitre 3, verset 15).

Et l’Évangile est le moyen par lequel Dieu informe l’humanité que Jésus, Son Fils, est non seulement son Sauveur et son Libérateur, mais également son Roi et son Seigneur. Elle n’en a pas d’autre.


La prédication de la croix est la puissance que Dieu a mise à disposition des croyants en Son Fils, Ses disciples, pour arracher les « perdus » à la domination de satan et les sauver de l’enfer éternel qui les attend, si, je dis bien si ceux-ci acceptent de CROIRE en cette œuvre puissante et sanglante de rachat de l’humanité par le Fils de Dieu, œuvre de rachat et de pardon des péchés qui est intervenue à la Croix pour eux.


Ce n’est que par une volonté affirmée et confessée à haute voix devant Dieu et devant les hommes, que chaque individu, chaque âme, pourra s’échapper alors des griffes de satan et quitter le camp de celui-ci pour passer dans le camp de leur nouveau maître : Dieu.


Avez-vous compris cela ? Jésus dira :


« Vous devez naître de nouveau, pour voir le Royaume Céleste et y entrer »
(Évangile selon Jean, chapitre 3),


c'est-à-dire que votre « esprit mort » doit recevoir le « toucher » divin pour « être rendu vivant » et pourvoir accéder aux « choses de l’Esprit », aux « choses de Dieu ».


Quoique bien vivant dans un corps et possédant un esprit, celui-ci, à cause de la chute adamique, est « mort » aux « choses de Dieu ». Vous ne pouvez pas communiquer avec Dieu avec un « esprit mort ».


Lorsque votre esprit aura reçu le « toucher » divin, alors il se « réveillera » et vous « naîtrez de nouveau ».

La « nouvelle naissance» est l’élément capital et primordial dans chaque vie humaine.

Sans cette « nouvelle naissance », vous ne verrez et n’entrerez jamais dans le Royaume Céleste ; ce n’est ni par votre connaissance, ni par votre savoir, ni par tout ce que vous pourriez apprendre sur Dieu ou entreprendre pour Dieu, que vous pourrez entrer dans Sa Présence, dès ici bas, puisque vous êtes encore vivant sur cette terre, mais également dans l’Eternité.


Votre esprit reste « mort ». Il a besoin du « toucher » divin, du « toucher » de l’Esprit Saint, pour revenir à la vie.


« Naître de nouveau » est l’étape que Christ vous propose !


C’est à vous de le vouloir. Vous devez le LUI demander.
C’est votre « libre choix » qui doit s’exercer maintenant.

Il s’agit de votre avenir « Eternel » et ce n’est pas rien, croyez le !

La mort physique n’est pas une fin ; elle n’est que le passage d’un état temporel à un état éternel, soit de tourments dans la présence de satan, soit de félicité dans la présence de Dieu le Créateur et de Son Fils Jésus, le Christ.


Le corps doit retourner à la poussière d’où il a été tiré, mais l’esprit doit retourner à Dieu qui l’a créé.

Êtes-vous sûr (e) que votre « esprit » retournera à la « Maison Paternelle » ?

Toutefois, cette parenthèse obligatoire refermée et pour revenir au sujet de ce message, lorsque la « nouvelle naissance » s’est opérée, il va s’agir à présent de parfaire votre salut et de le travailler pour parvenir à la sainteté.


Quoique déclaré (e) « saint (e) » à cause de votre foi et de votre appartenance au Fils de Dieu, vous constaterez très vite que dans votre comportement, dans vos habitudes, dans votre vie journalière, il y a des choses qui n’ont pas pour autant changé.

Votre « chair » vous incite encore à pécher.


C’est alors que le Saint Esprit va vous apprendre à vous RENIER dans tous les domaines. Et oui ! Un disciple véritable de Christ se renie tous les jours ; ne pensez pas que le « salut », qui vient de vous être donné, vous autorise à continuer à pécher !


Toutefois, et malgré votre détermination à obéir aux commandements de Dieu, à plaire à votre nouveau Maître, il y a des attitudes, des comportements, des pensées, des idées, des tensions intérieures, des « penchants », qui peuvent ne pas disparaître totalement, malgré votre « acharnement », je le répète, malgré votre acharnement à les combattre.

La souffrance de l’échec et la culpabilité peuvent alors « pourrir » votre nouvelle vie.

C’est ici, c’est maintenant à ce stade là qu’il faut penser « intrusion » ; qu’il faut penser à un « squattage ». Le « je ne peux pas faire autrement, c’est plus fort que moi » est très souvent le signe qu’un « squatteur » est à l’oeuvre derrière tout cela.

En fonction de votre ancienne vie, c’est-à-dire de votre vie d’autrefois, d’avant votre conversion ou encore d’avant votre « retour vers Dieu », à cause des péchés que vous avez commis, (qu’est-ce que le péché ? sinon la désobéissance à la loi divine, aux commandements de Dieu),


par exemple : (La liste est si longue que je ne puis tout énumérer dans ce document).


- si vous avez « trafiqué » avec les « ténèbres », par : l’astrologie, la sorcellerie, la magie, les pratiques occultes de toutes sortes,

- si vous avez fait tourner des tables,

- si vous avez assisté à des séances de spiritisme, si vous avez participé à des sabbats sorciers,

- si vous sortez la nuit, en « esprit »,

- si vous êtes vous-même sorcier (ère), chaman, marabout, astrologue, diseuse de bonne aventure, etc.

- si vous portez des « grigris », des fétiches, si des masques africains sont accrochés aux murs de votre maison,

- si vous êtes allé (e) consulter des chamans, des marabouts, des voyants, des astrologues, des tireuses de cartes, des diseuses de bonne aventure, etc.

- si votre cœur s’est attaché à la lecture des livres du sorcier Harry Potter,

- si les livres de sorcellerie trônent dans votre bibliothèque et font partie de votre quotidienne lecture,

- si vous avez prononcé des mantras, des incantations, bu des breuvages sorciers

- si vous avez accepté la théorie de la réincarnation, des chakras,

- si vous avez participé à des jeux de rôle,

- si vous avez pratiqué ou pratiquez encore le yoga, le karaté, la boxe ou toutes sortes d’arts martiaux,

- si vous avez pratiqué une sexualité dépravée, c’est à dire si vous avez couché avec plusieurs partenaires, hommes ou femmes, en dehors du mariage,

- si, étant marié (e), vous avez commis l’adultère,

- si vous avez couché avec un homme comme on couche avec une femme,

- si vous êtes homosexuel, si vous êtes lesbienne,

- si vous avez consenti à un ou plusieurs avortements,

- si vous les avez pratiqués,

- si vous avez commis un meurtre,

- si vous avez été incarcéré (e) pour des attitudes anti-sociales,

- si vous êtes sujet (te) à la violence, à la haine, à la bagarre,

- si vous êtes kleptomane,

- si vous êtes dépendant (e) du vin, de l’alcool,

- si vous êtes dépendant (e) de la drogue, du tabac,

- si le mensonge est votre habitude,

- si vous appartenez à une secte, (Bouddhiste, Mormons, Témoins de Jéhovah, scientologie, etc.)

- si vous appartenez à des associations occultes, (Rose-croix, Illuminatis, franc-maçonnerie, etc.),

- si vous appartenez à la religion traditionnelle, le catholicisme,

- si vous avez été baptisé (e) selon le rite catholique,

- si vous avez prié les morts ou si vous les priez encore,

- si vous adorez la vierge catholique, si vous la priez, ou si vous priez d’autres vierges (noires ou blanches),

- si vous faites brûler des cierges,

- si vous participez à des pèlerinages en l’honneur de « saints catholiques », de défunts ;

- si vous adorez des animaux, si vous participez à des processions en leur honneur, si vous les vénérez,

- si vous avez assisté à des séances d’hypnose,

si vous vous soignez par des séances de Reiki (imposition des mains par un adepte de cette technique),

- s’il vous est difficile d’apprendre, d’étudier, de réussir dans la vie professionnelle,

- si votre vie familiale est perturbée, chaotique, si votre vie de couple est instable, si la rupture semble inévitable, etc. etc. etc.

Vous avez hérité ou vous avez donné vous-même accès à un « mauvais esprit » ou à plusieurs « esprits impurs » qui vous « suivent » pas à pas, qui vous « squattent », qui vous « ligotent » intérieurement, qui ligotent vos membres, qui vous « oppriment » et qui vous influencent dans le but d’assouvir leurs passions infâmes, dans le but de vous asservir et de vous détruire.

Mais ce n’est pas tout. Comme je viens de l’écrire quelques lignes plus haut, les péchés de vos ancêtres peuvent avoir ouvert la porte à des « puissances mauvaises » et donné des « droits » à satan, qui « retombent » sur vous, mais qui peuvent également retomber sur votre famille, sur vos enfants, sur vos frères et vos sœurs.


Ce sont, ce que l’on appelle, des « esprits familiers », qui peuvent également être des « esprits humains déchus », c’est-à-dire des « esprits de personnes mortes », des « esprits de défunts ».


La grande erreur de certains mouvements dits « évangéliques » et de « mouvements chrétiens traditionnels », comme le protestantisme, entre autres, c’est de ne pas croire en la possibilité du squattage.


C’est ainsi que beaucoup de chrétiens souffrent, ne comprennent rien à certaines tensions, à certaines pulsions intérieures, à certaines pensées impures, (en tous les cas à celles qui persistent à leur insu), à certaines paroles qu’ils entendent, qui surgissent inopinément pour tenter de leur faire faire quelque chose qu’ils savent contraire à l’Evangile, d’entreprendre quelques actions contraires à la sainteté de Dieu.


Comme ils ne comprennent rien à tous ces « malaises », ils n’osent pas les exprimer à leurs « conducteurs spirituels », à cause du faux enseignement qu’ils ont reçu et qui les a « liés » pour leur perte d’ailleurs, mais également à cause de la peur d’être incompris et rejetés.


Quant à l’église officielle, « l’église catholique », nous savons par expérience, que ce « mouvement » est plongé dans « l’obscurité » et dans des liens très puissants du compromis.


Cette église véhicule beaucoup d’illusions, beaucoup d’idolâtries et de pratiques contraires à l’Evangile. Ceux et celles qui sont impliqués dans ce « mouvement » et qui adhèrent à l’ « esprit de l’erreur qui l’habite », ne verront jamais le ciel qui leur est promis.


Il faut sortir de ce mouvement qui fourmille d’inconvertis, c’est-à-dire de personnes qui ne sont jamais passées par la « nouvelle naissance » qu’enseigne Jésus Christ.


Il y a très longtemps que l’exorcisme, comme elle l’avait nommé, n’est plus enseigné et par conséquent, pas (ou peu) pratiqué. S’il l’est parfois encore, il vaut mieux ne pas se confier en ses prêtres.


A cause de ce qui vient d’être dit plus haut, vous ne devez pas ignorer que satan œuvre à son aise dans cette dénomination, et que ses « ruses » sont innombrables.


Il lui est très facile de « déplacer les esprits ».


Alors, toute guérison, tout miracle reçus restent suspects. La guérison semble s’installer ; la maladie semble avoir disparu, mais en fait, sachez ici en toute certitude et vérité, qu’elle réapparaîtra sous une autre forme plus tard.

Les « cadeaux » de satan ne sont que des leurres. Ils ne sont jamais gratuits.

Alors, chers amis, frères et soeurs, si ce court message est attesté dans votre coeur par l’Esprit Saint, saisissez l’opportunité qui vous est présentée de devenir réellement libres.

Jésus dira : « La vérité vous affranchira et vous deviendrez réellement libre ». (Evangile selon Jean, chapitre 8, verset 32).

C’est un droit acquis à la croix.

« Sa Parole », la parole de Christ est la vérité !

C’est lui que vous devez croire.


Si dans votre « communauté » la délivrance n’y est pas exercée, sachez qu’il se trouve de simples « disciples de Christ » de par le monde entier qui vous enseigneront et vous conduiront à la délivrance en priant pour vous au Nom de Jésus.


Nous vous conseillerons et vous donnerons des adresses sérieuses de disciples de Christ oints pour ce ministère de délivrance, dans votre région ou pays (si nous les connaissons, bien entendu !) Vous pourrez alors les contacter en toute confiance.


Toutefois, nous ne vous cacherons pas qu’ils sont peu nombreux ! Et il se pourrait que votre pays ou votre région ne soit pas couvert par ce service ; c’est pourquoi, nous nous tenons à votre disposition pour nous rendre dans votre « assemblée, dans votre « communauté », dans votre « église », qu’elle soit dénominationnelle ou de maison, pour y apporter un enseignement qui sera suivi d’une mise en pratique, dont le but est de « délivrer les captifs » et de guérir les malades.

Elishéva VILLA

Jérusalem, Août 2007

Publié dans DELIVRANCES

Commenter cet article

clea 31/05/2011 09:13



Je me retrouve parfaitement dans cet article car je suis squattée par plusieurs esprits(esprit des eaux, maris de nuit, esprit humain, esprit de mort...) et je subis des attaques constantes de la
sorcellerie. Mon cas est très grave à tel point que les esprits m'empechent de prier et de méditer la Bible car ils se manifestent, m'endorment, m'attaquent... Bref, j'ai l'impression de vivre
l'enfer sur terre. J'ai du mal à trouver de la compassion ou de la compréhension auprès de mes frères chrétiens car malheureusement beaucoup de personnes disent aimer Jésus mais interprètent sa
Parole comme ça les arrangent et en attendant des personnes comme moi souffrent.Si aujourd'hui je ne suis pas délivrée ce n'est pas par manque de foi mais juste parce que je n'ai trouvé personne
voulant faire l'une des missions que Jésus a confié à ces disciples c'est à dire chasser les démons! J'espère que l'on pretera attention à mon message et que je pourrais enfin trouvé l'aide dont
j'ai besoin.



DP 31/05/2011 09:40



Bonjour chère Brebis du Seigneur,


 


Je t’annonce que L’évangile est une bonne nouvelle !


 


L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres;


 il m'a envoyé pour publier aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue;


pour renvoyer libres ceux qui sont foulés,


et pour publier l'an agréable du Seigneur. (Luc 4.18)


 


Laisse nous tes coordonnées et nous verrons comment nous pourrons t’aider en te mettant éventuellement en
contact avec des guerriers du Seigneur.


 


Que le Seigneur te fortifie et continue à crier à lui.


 


Quand un malheureux crie, il entend et le délivre de toutes ses détresses. Il est fidèle.



DANIELLA 25/10/2009 21:55



Bonjour Genny,


Que la paix du Seigneur soit avec vous. J'ai bien lu votre message que j'ai choisi de ne pas publier à cause du caractère personnel et des noms cités.
Cependant, j'ai communiqué à Mme Villa Elisheva, auteur de cet article, votre mail laquelle ne manquera pas de vous contacter dès que possible.


Je prie pour vous.

Que Dieu vous bénisse et vous fortifie.