L'ABOMINATION DE LA DÉSOLATION : LA STRATÉGIE DE SATAN POUR LA FIN DES TEMPS par Douglas Kiongeka

Publié le par DP

 


Le terme «
abomination » vient du grec « bdelugmna » qui signifie littéralement « idole ou idolâtrie ».  L'abomination est une horreur, tout ce qui a trait au culte des idoles et qui offense Dieu.      

abomination vient du grec « bdelugmna » qui signifie littéralement « idole ou idolâtrie ».  

L'abomination est une horreur, tout ce qui a trait au culte des idoles et qui offense Dieu.      

  
L'abomination est une chose ou une action qui offense gravement le sens moral, le sentiment religieux, qui suscite le dégoût.

Tout ce qui a trait au culte des idoles est une abomination aux yeux de Dieu et l'est aussi pour son peuple.  


L'abomination de la désolation est l'idolâtrie qui corrompt l'homme, avilit la conception de Dieu et l'entraîne à s'opposer ouvertement ou secrètement au plan de Dieu (au royaume de Dieu).  
  
   

L'abomination de la désolation est le comble de la profanation, de l'impiété, du péché ou du mal qui inspire de l'horreur. Le mystère de l'iniquité agit déjà. 

  

La Bible déclare dans 1 Jean 5 :19 que « le monde entier est sous le puissance du malin », il n'est donc pas étonnant que la terre soit remplie de violence et de corruption. Cependant, au milieu de ces ténèbres épaisses, Dieu a laissé l'Église pour véhiculer la lumière de l'Évangile.


En effet, la volonté de Dieu c'est que « tous les hommes soient sauvés et qu'ils parviennent à la connaissance de la vérité » (1Timothée 2 :4).

 

Aussi, dans ces temps difficiles qui annoncent le retour prochain du Seigneur, Dieu nous a laissé sa parole afin que nous sachions interpréter les signes des temps.   
 

«Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs »  2 Pierre 1 :19.


 

Le livre de l'Apocalypse s'achève avec cette déclaration solennelle du Seigneur : « Oui, je viens bientôt » (Apocalypse 22 :20). Cela prouve que Jésus-Christ est à la porte et que l'enlèvement de l'Église est une réalité à laquelle nous devons nous préparer. Notre adversaire le diable, multiplie les ruses pour nous séduire et nous priver ainsi de la vie éternelle.  Afin de ne pas lui laisser l'avantage sur nous, étudions ensemble l'une des mises en garde de Jésus-Christ exprimées dans Matthieu 24 : 1-15.




 

« Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit : voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : dis-nous quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? Jésus leur répondit : prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : c'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors, plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention ! ».      

 

Ce passage décrit plusieurs événements qui précéderont le retour du Seigneur. Ainsi nous retrouvons les signes les plus connus qui pour certains se sont réalisés et qui pour d'autres, sont en train de s'accomplir. Ce texte mentionne notamment :

 

La destruction du temple de Jérusalem,

La prolifération des faux christs et des faux prophètes, L'augmentation du nombre de guerres, des catastrophes naturelles,

La persécution du peuple juif et des chrétiens

L’accroissement du péché et la diminution de la charité, ainsi que La propagation de l'Évangile à toutes les nations.

 

Cependant Jésus-Christ va attirer l'attention du lecteur sur un fait particulier souligné au verset 15 : « C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention ! »

 

Le Seigneur Jésus fait allusion directe aux prophéties bibliques de Daniel. Ces choses ont eu lieu dans l'histoire et elles auront encore lieu dans l'avenir. 

 

Cette prophétie de Matthieu 24 :15 renvoie à la prophétie de Daniel 11 :31 « Des troupes se présenteront sur son ordre ; et elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l'abomination du dévastateur ».      

 

Selon le Dictionnaire de la Bible (par André-Marie Gérard, paru aux éditions Robert Laffont, collection Bouquins) l'expression « abomination de la désolation » traduit « les termes hébreux désignant, avec horreur et mépris à la fois, les dieux païens et tous les symboles des cultes idolâtres ».

 

À la lumière de cette définition, nous comprenons qu'à la fin des temps, les idoles prendront place dans le temple de Dieu. Le dévastateur dont il est question dans Daniel 11 n'est autre que Satan qui a été le premier à vouloir introduire l'idolâtrie dans temple céleste.        

 

Les origines de l'abomination      

 

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ! Tu es abattu à terre, toi le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut, mais tu as été précipité dans le séjour des morts » Esaie 14 :12-15. (À lire également Ézéchiel 28 :11-17).     

 

Ce passage nous relate la chute de Lucifer, qui avant de devenir Satan était un chérubin qui vivait dans la présence de Dieu au milieu des richesses et de la gloire du Seigneur. Mais Lucifer, qui a conçu l'orgueil dans son cœur, a voulu prendre la place de Dieu afin de recevoir l'adoration. Or, seul Dieu est digne d'être adoré et ce dernier ne partage pas sa gloire : « Je suis l'Éternel, c'est là mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles » Esaie 42 :8.

 

Lorsque le péché de Lucifer a été dévoilé, il a été précipité sur terre, mais ce dernier a entraîné dans sa chute un tiers des anges qui sont devenus des démons Apocalypse 12. Jusqu'à ce jour, Satan, malgré l'échec dans sa tentative d'usurper la place de Dieu, n'a pas renoncé à son désir d'être adoré. Ainsi, dans Genèse 3 : 1-6, le diable en introduisant de manière sournoise le doute dans le cœur d'Adam et Ève, va enfin obtenir ce qu'il cherchait, en détournant l'homme et sa femme de la volonté de Dieu.

 

En effet, l'adoration ne se limite pas à chanter des louanges, mais elle implique avant tout la soumission et l'obéissance à la volonté de celui qui est adoré. En faisant la volonté du diable l'homme ne l'a pas seulement adoré mais il lui a aussi cédé le pouvoir que Dieu lui avait accordé sur la terre Matthieu 4 :8-9.      

 

La désobéissance d'Adam et Ève a entraîné la corruption de tout le genre humain (Romains 3 :23, Romains 5 :12). « Alors l'Éternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ces jours seront de cent vingt ans (...) L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal »  Genèse 6 :3,5. 

 

Dans ce verset le mot « pensée » vient du mot hébreu « yetser » qui veut dire « image taillée » ou « idole ». Ainsi, ce passage dit littéralement que le mal était devenu l'idole des hommes. C'est donc pour cette raison que Dieu a décidé de retirer à l'homme son Esprit. Dieu est saint, et il ne peut tolérer le mélange entre lumière et ténèbres. Or lorsque le Saint-Esprit est retiré, l'homme est sans frein et s'enfonce toujours plus dans la décadence.      


 

L'abomination en Israël      

 

Notre texte commence par cette expression « l'abomination de la désolation » ou « l'abominable profanation » qui fait référence à une prophétie que l'on trouve à trois reprises dans Daniel (9 :27, 11 :31, 12 :11). La prophétie de Daniel relative à la fin des temps concerne aussi le temple et précise que le mal va s'installer ou pénétrer dans le temple. Ce sera le signe de la fin des temps. Donc, quand Jésus cite cette prophétie de Daniel, il fait précisément référence à l'abominable profanation.   Sachons qu'une prophétie ne concerne pas seulement une époque, mais qu'elle a des accomplissements multiples dans le temps, en gros elles sont cycliques.       

 


Dans son amour Dieu n'a pas voulu laisser l'homme demeurer pour toujours esclave du péché et donc de la mort. Aussi, dès le jardin d'Eden, le Seigneur avait déjà élaboré un plan de rédemption pour l'humanité déchue.     


 

« L'Éternel dit au serpent : puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon » Genèse 3 :14-15.   
  

 

La postérité de la femme qui devait écraser la tête du Serpent, n'est autre que Jésus-Christ qui devait naître en Israël. C'est pourquoi Dieu a suscité le peuple juif à qui il prescrit des commandements dont celui-ci : « Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux... » Exode 3 : 3-5
.     

 

Mais Israël, malgré la délivrance prodigieuse dont il avait bénéficié en Égypte et malgré la loi que Dieu lui avait donné, va tout au long de son histoire succomber à l'idolâtrie. En effet, l'idolâtrie en Israël ne s'est pas arrêtée avec l'épisode du veau d'or (Exode 32), mais au contraire, elle s'est propagée jusqu'au temps des rois et bien au-delà.


L'exemple du roi Manassé est particulièrement parlant : « Manassé avait douze ans lorsqu'il devint roi, et il régna cinquante ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Hephtsiba. Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, selon les abominations des nations que l'Eternel avait chassée devant les enfants d'Israël. Il rebâtit les hauts lieux qu'Ezéchias, son père, avait détruits, il éleva des autels à Baal, il fit une idole d'Astarté, comme avait fait Achab, roi d'Israël, et il se prosterna devant toute l'armée des cieux et la servit. Il bâtit des autels dans la maison de l'Éternel, quoique l'Éternel eût dit : c'est dans Jérusalem que je placerai mon nom. Il bâtit des autels à toute l'armée des cieux dans les deux parvis de la maison de l'Éternel.
Il fit passer son fils par le feu ; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, et il établit des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l'avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, afin de l'irriter.
Il mit l'idole d'Astarté, qu'il avait faite, dans la maison de laquelle l'Éternel avait dit à David et à Salomon, son fils : c'est dans cette maison, et c'est dans Jérusalem, que j'ai choisie parmi toutes les tribus d'Israël, que je veux à toujours placer mon nom. Je ne ferai plus errer le pied d'Israël hors du pays que j'ai donné à leurs pères, pourvu seulement qu'ils aient soin de mettre en pratique tout ce que je leur ai commandé et toute la loi que leur a prescrite mon serviteur Moise. Mais ils n'obéirent point ; et Manassé fut cause qu'ils s'égarèrent et firent le mal plus que les nations que l'Éternel avait détruites devant les enfants d'Israël
" 2 Rois 21 :1-9.       

 

Le roi Manassé, est allé jusqu'à installer des idoles dans le temple de l'Éternel, endroit où Dieu rencontrait son peuple et lieu d'exaucement des prières. L'introduction des divinités païennes Baal et Astarté dans la maison de Dieu, impliquait un culte fait d'orgies sexuelles et de sacrifices humains. C'est ainsi que le peuple juif a été entraîné dans la dépravation. Ce dernier s'adonnait à l'idolâtrie tout en pensant conserver la faveur de l'Éternel. Toutefois, le Seigneur ne voulant pas la perte de son peuple, va susciter des prophètes tels que Jérémie pour appeler Israël à réformer ses voies.      


 

« La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l'Éternel, en ces mots : place-toi à la porte de la maison de l'Éternel, et là publie cette parole, et dis : écoutez la parole de l'Éternel, vous tous, hommes de Juda, qui entrez par ces portes, pour vous prosterner devant l'Éternel ! Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : réformez vos voies et vos œuvres, et je vous laisserai demeurer dans ce lieu (...) car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux, dit l'Éternel ; ils ont placé leurs abominations dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué, afin de la souiller » Jérémie 7 :1-4,30.      


 

Ces pratiques abominables ont suscité la colère de Dieu et ont été à l'origine des nombreux malheurs qui se sont abattus sur Israël. Cette décadence croissante a préparé le terrain à l'accomplissement partiel de la prophétie énoncée en Daniel 11 :31. Ainsi en 168-7 av. J-C, le roi grec, de la dynastie des séleucides Antiochus IV Epiphane s'est emparé de Jérusalem et s'est livré à une persécution sanglante des juifs. Il a pillé et profané le temple de Jérusalem, y a installé la statue de Zeus Olympien avec cessation du culte de l'Alliance « le sacrifice perpétuel » durant un temps déterminé, et enfin il a sacrifié sur l'autel d'airain un porc (animal que les juifs considèrent comme impur) sur l'autel.

Les Juifs tenaient la chair de porc pour abominable et cet animal leur semblait symboliser l'impureté, la grossièreté. 
En regardant l'histoire de l'Ancien Testament et les règles édictées par Dieu concernant l'impureté, nous percevons la signification de la destruction de l'autel sur lequel on faisait des sacrifices pour le pardon du péché, et ce qu'a pu représenter pour les juifs le sacrifice d'un porc en ce lieu.  

 

L'abomination est le terme spécifique pour condamner les idoles, ainsi que la profanation et l'apostasie qu'elles entraînent.      

 
Il est aussi intéressant de noter que le roi Antiochus s'est donné lui-même nommé "Epiphane", ce qui signifie apparition ou manifestation de Dieu. Ce funeste personnage n'était qu'une préfiguration de l'antéchrist dont les caractéristiques sont clairement décrite en 2 Thessaloniciens 2 : 3-4 :

 

« Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ».  

 

Le deuxième accomplissement a donc eu lieu en 70 après JC quand le temple a été détruit. Entre autres choses abominables, plusieurs enseignes furent placés dans le temple et cette fois-ci des romains y offrirent des sacrifices à Zeus qui leur avait donné la victoire. Cette abominable profanation aux yeux de Dieu s'est donc réalisée dans le temple à ces deux occasions.       

 

Le troisième accomplissement qui nous concerne en particulier est la venue des antichrists ou faux Christ. Ces antichrists s'opposeront à l'adoration du vrai Dieu.       

 

N'oublions pas le changement qui s'est produit entre l'ancien et le NT concernant le temple qui est maintenant notre corps (1 Cor 6 : 19) et non plus un bâtiment.    


 

 

 

L'attaque de l'antichrist a pour but de détruire le temple. Comme dans les autres accomplissements de cette prophétie, mais maintenant cela veut dire la destruction de ma foi. L'antichrist se manifeste chaque fois qu'il attaque l'adoration, la reconnaissance de Dieu et la confession de la seigneurie de Jésus Christ.   La tradition dit que Moïse est venu du désert, Eli fut longtemps dans le désert, Jean le Baptiste également, et Jésus lui-même y passa un moment. Donc, ces personnes avec leur message extraordinaire, venaient du désert. Mais prenez garde ! Si quelqu'un, aujourd'hui, vous dit : il faut être là ou là, ou dans telle ou telle église pour entendre le vrai Évangile ou la vraie vérité, prenez garde ! Il y a une réunion, mais seulement certaines personnes y sont invitées, prenez garde !       

 

Les plans de Satan pour la fin des temps : installer l'abomination dans l'Église      

 

Comme nous l'avons déjà dit, la soif de Satan pour recevoir l'adoration n'est toujours pas étanchée. Ce dernier domine sur le monde entier (1 Jean 5 :19), aussi les païens qui sont esclaves du péché l'adorent naturellement. Cependant, ce que le diable désire par-dessus tout c'est de s'établir dans l'Eglise pour y recevoir l'adoration des enfants de Dieu.    Jésus-Christ nous a mis en garde : « C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention ! ».      

Dans le passé, Satan a réussi à profaner le temple de Jérusalem, mais à présent il souhaite installer l'abomination de la désolation dans le temple actuel de Dieu. Or selon Éphésiens 2 :22, les chrétiens constituent une « habitation de Dieu en Esprit ».      « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? » 1 Corinthiens 3 :16.

 

Comment Satan s'y prend-il pour asseoir sa domination dans l'Eglise ?

      

« Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement » 1 Jean 3 :8.   De nos jours, il n'est pas rare de trouver des leaders chrétiens et des fidèles vivant dans le péché. Dans certaines églises, au lieu d'avoir des enfants de Dieu avec des vies sanctifiées, on retrouve un amas d'impudiques, d'adultères, d'homosexuels, de cupides, d'idolâtres, et autres menteurs. De même, les querelles, les divisions, la recherche de titres et de positions au sein des églises constituent de véritables fléaux qui étouffent l'action de l'Esprit et maintiennent les chrétiens dans la bassesse. Ces derniers tordent la parole de Dieu pour justifier leur vie déréglée tout en continuant à lever les mains au ciel pour invoquer Dieu. Pourtant la Bible est claire : « Ceux qui me disent Seigneur, Seigneur ! N'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux. » Matthieu 7 :21.    

 

Il ne suffit pas de prêcher l'Évangile ou de fréquenter une église pour être approuvé de Dieu, il faut avant toutes choses se sanctifier. Il est donc primordial de mettre fin au compromis et aux comportements mondains qui souillent l'Eglise.     

 

« Tes témoignages sont entièrement véritables ; la sainteté convient à ta maison ô Eternel ! Pour toute la durée des temps » Psaumes 93 :5.      

 

Par ailleurs, le diable qui a été le premier à déformer la Parole de Dieu, suscite des faux prophètes pour véhiculer des fausses doctrines.  « Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car si quelqu'un vient vous prêcher, un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. » 2 Corinthiens 11 :3-4.      



Les enfants de Dieu doivent plus que jamais s'attacher à la Parole de Dieu afin qu'ils ne soient pas emportés à tous vents de doctrine. La Bible nous présente dans Éphésiens 4 :4-6, sept vérités fondamentales auxquelles nous devons nous attacher avec force.

 

« Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, en tous »".       


 

Jésus-Christ nous a tout annoncé d'avance, c'est pourquoi nous devons rechercher la paix et la sanctification, afin que nous soyons trouvés irréprochables lors de l'avènement de notre Seigneur et Sauveur.


Maintenant que les intentions de l'ennemi ont été dévoilées, soyons sur nos gardes, car notre adversaire le diable rôde comme un lion rugissant (1 Pierre 5 :8). 

      

 

Ce message est reçu du Seigneur et doit être répandu pour préparer l'Église au retour de Jésus-Christ. Que Dieu vous garde !        

 

« Cela importe d'autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. » (Romains 13 :11)    

 

Publié dans FIN DES TEMPS

Commenter cet article

alexande 17/05/2015 03:14

Les prophéties concernant Daniel (9 :27, 11 :31, 12 :11).même celle de Matthieu 24 :15 - se rapportent Antiochus IV Epiphane, l'Ancien Testament ne parle pas d'autres profanations. Le Nouveau Testament qui est la bonne parole n'est pas aussi sacré que l'AT ainsi que l'Apocalypse écrit 100 ans après la mort de l'apôtre St Jean.

Daniella 17/05/2015 15:34

Alexandre,
L'Ecriture dans son intégralité est sainte ou sacré.. c'est la Parole de Dieu !

Michelle d'Astier 30/11/2013 22:35


Tu ferais mieuxde te taire, Douglas ! Il y a longtemps que j'ai perçu en toi "l'abomination de la désolation": la trahison, le reniement, jouer les clones pour mieux tuer les pères, la
jalousie...tu pues tout cela !


 


 


Que crois -tu ? Que Dieu t'accompagne ?


 


 


Tu récolteras ce que tu as semé: la haine ...


 


Moi, j'ai toujours su qui tu étais : un ambitieux mort de jalousie... tu périras de la même façon que Judas, sauf si tu te repens...


 


Et tu sais mieux que personne que je ne défends pas qui que ce soit contre toi, pas de "partisans", juste la connaissance jusqu'à la lie de ta bassesse


 


 


Si tu ne sais paspleurer là-dessus, je SAIS que tu n'as pas changé: juste une montagne d'orgueil et de vilénie

Clovel 26/06/2013 19:08


Bonjour,


Cette question est toujours très problématique car on peut lire dans Matthieu 26 une chose, puis une autre.


La question que je me pose suite à votre raisonnement, c'est : à quel moment s'enfuir et où, si l'abomination de la désolation est déjà là ?


Je pense que la persécution et la dispersion dont il est parlé sont déjà survenues au premier siècle. Puis qu'il y en aura une autre.


Satan venait de perdre. Jésus venait de le vaincre par la croix et par la résurrection. Les apôtres remplis de l'Esprit-Saint ont commencé une oeuvre que Satan ne pouvait contenir. Dans sa
fureur, il a tenté de tuer dans l'oeuf cette oeuvre naissante, et il cherché à faire renier leur foi aux chrétiens par toutes sortes de persécutions, venues des juilfs eux-mêmes puis de l'Etat
romain. Il ne voulait pas que l'oeuvre de Christ survive.


Lors de la chute de Jérusalem, de la destruction du temple en 70 environ après Jésus-Christ et la persécution sous Néron, les chrétiens ont du s'enfuir dans toutes les contrées voisines. C'est
ainsi qu'ils ont évangélisé "le monde" tel que Jésus leur avait commandé. Les apôtres, et d'autres disciples de Jésus, ont connu une mort particulièrement atroce, preuve de persécutions
terribles.


Je pense que Jésus annonce deux événements : la destruction de Jérusalem et les signes du Diable en fureur qui se manifesteront et son avènement qui ne se produit pas à la même époque bien
entendu.


La Bible annonce toujours des prémices des choses à venir puis confirme de manière puissante ces choses. Je me suis toujours demandé s'il n'y aurait pas la première destruction et la première
persécution, puis dans la fin des temps la dernière destruction et les dernières persécutions. Et cela rejoindrait ce que vous dites à propos de l'abomination de la désolation, que vous décrivez
très précisémment et judicieusement. 2 Timothée 3 en parle parfaitement.


Il serait difficile de dire, dans nos pays où nous mangeons, buvons et lisons notre Bible comme bon nous semble, qu'il n'y a pas ou qu'il n'y aura pas de persécution. Ce n'est pas ce que vivent
les chrétiens d'une grande partie du monde (Afrique, Moyen-Orient, Chine, Inde, Corée du Nord...). Ils sont tués, condamnés pour leur culte à Christ.


Le temps arrive où nos pays occidentaux seront touchés par cette persécution, d'abord par l'Etat qui ne tolérera plus les chrétiens (je parle de ceux qui sont vraiment engagés et qui "ennuiront"
les dirigeants de ce monde avec leur bonne pensée et leur désir d'exercer un culte libre à la gloire de Jésus). Le mariage pour tous par exemple va apporter ces persécutions. Certains maires ne
voudront pas marier les homosexuels et seront arrêtés pour cela, ainsi que ceux qui les soutiendront. Ensuite par des dominations autres comme l'Islam. J'ai moi-même été agressée en pleine région
Parisienne par une femme qui m'a dit dans sa haine qu'un plan était en marche pour tuer tous les chrétiens.


Il est vrai aussi qu'il est annoncé dans les derniers temps toutes sortes de fausses doctrines, de fables au sujet de la parole de Christ, d'antichrist, de calomniateurs (Matt. 24.23-26, 2 Pierre
2). Les faux Christs sont légions aujourd'hui. Il est même sorti un ouvrage soi-disant écrit par le Christ lui-même.


Prions que Dieu nous éclaire au moment opportun et en attendant, restons fidèles à notre Seigneur Jésus-Christ et fortifions-nous en vu des persécutions présentes et à venir pour garder notre
coeur pur et notre foi intacte.


Que Dieu vous garde.