IL DETIENT TOUTES LES CLEFS DAVID WILKERSON

Publié le par DP

 


 

Partout dans l'Ecriture, les plus grandes révélations de la bonté de Dieu ont eu lieu pour les personnes durant les périodes de difficultés, de calamités, d'isolement et d’épreuves.

 

Nous trouvons un exemple de ceci dans la vie de Jean. Pendant trois ans, ce disciple était « dans le sein de Jésus. » C'était un moment de repos total, de paix et de joie, sans difficultés ou de soucis. Durant tout ce temps, Jean reçut très peu de révélation. Il ne connaissait Jésus que comme le Fils des hommes.

 

Alors, quand a-t-il reçu la révélation du Christ dans toute sa gloire?

 

Ceci s’est passé seulement après que Jean fut traîné d’Éphèse en chaînes. Il fut exilé vers l'île de Patmos, où il fut condamné aux travaux forcés. Il fut isolé, sans communion fraternelle, sans famille ni d’amis pour le réconforter. Ce fut une période de désespoir total, le moment le plus bas dans sa vie.

 

C'est alors que Jean a reçu la Révélation de son Seigneur qui allait devenir l'élément final de l'Écriture: le Livre de l'Apocalypse.

 

Au milieu de cette heure sombre, la lumière du Saint-Esprit lui apparut et Jean a vu Jésus comme il ne l'avait jamais vu auparavant. Il vit littéralement le Christ comme le Fils de Dieu.

 

Jean ne reçut pas cette Révélation lorsqu'il était avec les autres apôtres, ou même durant l’époque où Jésus était sur terre. Pourtant, aujourd'hui, dans son heure la plus sombre, Jean vit le Christ dans toute sa gloire, déclarant : « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. » (Apocalypse 1:18)

 

Cette révélation incroyable fait tomber Jean sur sa face. Mais Jésus le releva et lui montra le jeu de clefs qu’il a dans sa main. Et il rassurat Jean, “Ne crains point!" (1:17)

 

Je crois que cette révélation survient dans tout serviteur priant et souffrant dans ses moments de besoin. Le Saint-Esprit dit, « Jésus détient toutes les clés de la vie et de la mort ». Donc, le depart de chacun de nous réside entre ses mains. 

 

Cette révélation est destinée à créer une paix dans nos cœurs. Comme Jean, nous devons envisager Jésus étant debout devant nous, tenant les cléfs de la vie et de la mort, nous rassurant : « N'ayez pas peur. Je détiens toutes les cléfs. »

 

Quelle est notre réponse?

 

Comme Job, nous devons dire avec conviction,

 

« L'Éternel a donné, et l'Éternel a ôté; que le nom de l'Éternel soit béni! » (Job 1:21)

 

 

Publié dans ARTICLES D. WILKERSON

Commenter cet article