L'ENLEVEMENT SE PRODUIRA AVANT LA GRANDE TRIBULATION (3)

Publié le par DP

Raisons bibliques de croire que l'Enlèvement se produira pendant, ou à la fin de la Tribulation.

 

Il n'y en a aucune !

 

Raisons bibliques de croire que l'Enlèvement se produira avant la Tribulation.

 

 

 

Elles sont nombreuses !

 

1.      Les saints de Dieu ont reçu l'ordre de veiller. On ne leur a pas demandé de veiller pour attendre la venue de la Tribulation, mais pour la venue de l'Enlèvement, qui est leur espérance bénie. Nous vous avons déjà présenté les versets de l'Ecriture qui parlent de cela. Si les saints devaient traverser la Tribulation, cela contredirait et annulerait la Parole de Dieu.

 

2.      La plupart des saints qui se convertiront pendant la Tribulation seront violemment persécutés et périront. Le petit nombre qui survivra entrera dans le Millénium pour repeupler la terre. Si l'Enlèvement devait survenir à la fin de la Tribulation, il ne resterait plus de saints pour entrer dans le Millénium (NDE : ni pour être enlevés !). Cela ne permettrait pas à la Parole de Dieu de s'accomplir.



3.      Le jugement des nations mentionné dans Matthieu 25 se tiendra immédiatement après la Tribulation et la bataille d'Harmaguédon. Si l'Enlèvement venait de se produire, il n'y aurait plus aucune "brebis" à juger ! Mais il est écrit : "et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche" (Matthieu 25 : 33). Les brebis sont ceux qui sont sauvés. Les boucs sont ceux qui ne sont pas sauvés. Là encore, la Parole de Dieu ne pourrait pas s'accomplir, si l'Enlèvement venait à la fin de la Tribulation.


 

4.      Si l'Eglise devait traverser la Tribulation, cela contredirait de nombreux versets de la Bible. La plupart des Chrétiens seraient alors décapités. La Bible montre clairement que l'Antichrist prévaudra contre les saints. Tous ceux qui affirment que l'Eglise traversera la Tribulation ne semblent pas comprendre en quoi consistera réellement la Tribulation. Il y aura très peu de survivants à la fin de la Tribulation. Si Jésus ne revenait pas exactement au moment où Il doit revenir, aucune chair ne resterait vivante sur cette terre. Nous vous avons déjà montré les versets correspondants.

 

5.      Il est écrit : "Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles" (1 Thes. 4 : 18). Si nous devions nous attendre à traverser cette horrible période, nous ne serions pas consolés ! Nous serions terrifiés ! L'Ecriture ne serait pas accomplie, si les saints actuels devaient traverser la Tribulation.



 

6.      Il est écrit : « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche (l'Enlèvement) » Luc 21 : 28.

Le chapitre 21 décrit les événements de la Tribulation. Le verset 28 nous montre que quand ces choses commenceront à arriver, après la renaissance d'Israël, alors nous saurons que l'Enlèvement est proche. Notez que Jésus n'a pas dit : « Quand ces choses se termineront… » Elles commenceront à arriver comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte. Là encore, si l'Eglise devait traverser la Tribulation, la formulation de ce verset serait complètement inappropriée.


7.      Il est écrit : « Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi ! » Luc 12 : 43.

Le verset précédent montre qu'il s'agit de travailler pour le Seigneur. Or l'Ecriture nous dit clairement que durant la Tribulation, le moment viendra où les saints ne pourront plus travailler.

Car il est écrit :
« Il faut que je fasse, tandis qu'il est jour, les œuvres de celui qui m'a envoyé ; la nuit vient, où personne ne peut travailler » Jean 9 : 4.

La « nuit » représente la Tribulation. Ce passage, qui nous parle du Seigneur arrivant au moment de l'Enlèvement, nous montre très clairement que cet Enlèvement doit se produire avant la Tribulation.


Car, pendant la Tribulation, surtout dans sa seconde moitié, il sera impossible de travailler pour le Seigneur. Jusqu'à l'enlèvement, les saints pourront travailler. Le verset 45 de Luc confirme qu'il s'agit bien de la période qui précède l'Enlèvement : « Mon maître tarde à venir. » Ce même passage est confirmé dans Matthieu 24 : 45-48).


 

8.      Les sept Fêtes de l'Eternel, en Israël, nous confirment le calendrier de Dieu. Elles sont présentées dans Lévitique 23.

 

Dans la Bible, le chiffre sept indique la perfection, quelque chose de complet et d'achevé. Il semble évident que toutes les doctrines et prophéties bibliques importantes sont représentées dans ces fêtes. Elles révèlent les époques de la crucifixion de Jésus, de Son retour, et de Son royaume millénaire.

 

Le tableau suivant donne un bref exemple de ce que nous venons de dire. Tous ces événements se sont passés aux dates exactes que Dieu avait fixées 1.400 ans avant la naissance de Jésus. Souvenez-vous que, pour les Juifs, une journée commence au crépuscule.

 

Voici les Fêtes de l'Eternel, dans l'ordre où Il les a données (Lévitique 23) :


      ·   La Fête de la Pâque : 14e jour du premier mois. Jour de la crucifixion de Jésus. Jésus est notre Pâque.
Cette fête est déjà accomplie.
 




·  
La Fête des Pains sans levain : 15e jour du premier mois. Jour de la mise au tombeau de Jésus. Le pain qui est placé au milieu des autres est caché (enterré).
Cette fête est accomplie.





· 
La Fête des Prémices : le premier jour de la semaine suivant la Fête des Pains sans levain. Jour de la résurrection de Jésus. Il est les "Prémices" de ceux qui sont morts.
Cette fête est accomplie.

·  
La Fête de Pentecôte, appelée aussi la Fête des Semaines : cinquante jours après la Fête des Prémices. Le Saint-Esprit est répandu dans Sa plénitude. Cette fête est accomplie.


 
·         La Fête des Trompettes : le premier jour du septième mois. 
C'est l'Enlèvement.
Cette fête n'est pas encore accomplie.





·        
La Fête des Expiations : le dixième jour du septième mois. Repentance d'Israël.
Ils verront alors "Celui qu'ils ont percé" et Le reconnaîtront comme leur Messie.
Cette fête n'est pas encore accomplie.



 


·        
La Fête des Tabernacles : le quinzième jour du septième mois. C'est le grand repos de la terre. Jésus entre dans Son règne de mille ans. Cette fête n'est pas encore accomplie.

 

Il faut bien noter que ces sept fêtes devaient être observées à des jours précis. Quand Jésus est venu pour la première fois sur cette terre, Il a accompli les trois premières fêtes aux jours précis donnés par Dieu.


La quatrième fête a aussi été accomplie dix jours après l'Ascension de Jésus, le jour de la Pentecôte.

 

Les trois dernières fêtes doivent encore être accomplies, et sont associées aux événements qui accompagnent le retour de Jésus.

 

Notez que ce retour de Jésus doit s'accomplir en deux phases :

 

Avant la Tribulation, le Seigneur vient à la rencontre de Son Eglise dans les airs, au moment de l'Enlèvement (1 Thes. 4 : 16-17).

 

Ensuite, après la Tribulation, Jésus retourne physiquement sur la Terre, et tout œil le verra (Matthieu 24 : 29-30 ; Zacharie 12 : 10).

 

La prochaine fête qui doit s'accomplir est la Fête des Trompettes. Il s'agit de l'Enlèvement de l'Eglise. Dans le désert, la trompette sonnait deux fois. La première fois, c'était pour rassembler le peuple et l'appeler à se préparer, la seconde fois, c'était pour lui ordonner de partir.

 

« L'Eternel parla à Moïse, et dit : Fais-toi deux trompettes d'argent ; tu les feras d'argent battu. Elles te serviront pour la convocation de l'assemblée et pour le départ des camps » Nombres 10 : 1-2

 

Il se produira aussi deux événements distincts lors de l'Enlèvement. Il est écrit :



 « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement (c'est le premier événement). Ensuite (deuxième événement), nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur »
1 Thes. 4 : 16-17.

 

Rappelons-nous aussi qu'un cri doit retentir juste avant la venue de l'Epoux. Ce cri doit avertir les vierges que l'Epoux arrive. Ensuite, elles entrent dans la salle des noces (elles sont enlevées) (Matthieu 25 : 6).

 

Est-ce que Dieu nous a révélé le jour de l'année où se produira l'Enlèvement ?

Nous avait-Il révélé les jours où Jésus devait être crucifié, mis au tombeau et ressuscité ?

 

Nous avait-Il révélé le jour précis où le Saint-Esprit devait être répandu ? Il est clair que la réponse est : « Oui ! »

 

Tout cela nous montre que l'Enlèvement ne peut pas se produire après la Tribulation.


Le nom de chaque fête nous donne une indication de ce que son accomplissement signifierait.

 

La Fête de la Pâque s'est accomplie à la date exacte prévue par Dieu, lorsque Jésus est devenu notre Pâque. Comme il est écrit : «  Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » Jean 1 : 29

 

La Fête des Pains sans levain s'est accomplie quand Jésus (représenté par le pain placé au milieu de la pile, et qui était caché) fut mis au tombeau, à cette date précise. Les pains sans levain représentent l'absence de péché. Jésus est appelé le « Pain de Vie, » et Il était sans péché.

 

La Fête des Prémices s'est accomplie à la date exacte prévue par Dieu, quand Jésus est devenu les Prémices de ceux qui sont morts, en ressuscitant des morts.

 

La Fête de Pentecôte s'est accomplie à la date exacte prévue par Dieu, quand le Saint-Esprit a été répandu sur les disciples, dans Sa plénitude. Cela a marqué le début de la récolte de blé d'été. Les prémices de la seconde récolte étaient offertes lors de cette fête.

 

La Fête suivante est celle des Trompettes. Il s'agit du prochain événement majeur, celui de l'Enlèvement. Il est annoncé par des trompettes retentissantes.

 

Dieu a prévu des dates précises pour l'accomplissement de certains événements, afin de respecter Sa Parole.

 

 

Note de Parole de Vie :

 

L'auteur semble donc croire que l'Enlèvement se produira un jour de la Fête Juive des Trompettes, le premier jour du mois du Yom Kippour. Son explication à partir des Fêtes de l'Eternel est très intéressante. Mais, dans ce cas, comment concilier ce point de vue avec la remarque de Jésus : « Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » (Matthieu 24 : 36) ?

Nous avançons ici une explication possible. Il faut revenir au contexte de ce verset. Le Seigneur Jésus annonce toute une série d'événements, dont les premiers allaient commencer à Son époque (guerres et bruits de guerre, famines, tremblements de terre…), et les derniers précéder Son retour immédiat (le figuier qui repousse (Israël), accroissement de l'iniquité et de l'apostasie, refroidissement de l'amour du plus grand nombre). Si l'on étudie ces signes, à la lumière du Saint-Esprit, nous pouvons être convaincus que nous sommes bien parvenus à la fin des temps, et que le retour du Seigneur est proche. Mais, dès l'époque de Jésus, il était, et il nous est toujours, impossible de prévoir l'année exacte de ce retour. Certains auraient donc pu parler de la Fête des Trompettes de 1948 (année de la reconstitution de l'Etat d'Israël), ou de 1967 (année de la reprise de Jérusalem par les Juifs), ou encore de l'année de la signature de l'un des accords de paix avec les Palestiniens (Camp David, Oslo…) Tous se seraient manifestement trompés. Même à présent, il est impossible d'annoncer avec certitude que l'Enlèvement se produira lors de la Fête des Trompettes d'une année précise. On ne peut donc pas non plus prévoir ni le jour ni l'heure de l'Enlèvement, étant donné que l'on ne connaît pas l'année précise.

Personnellement, pour des raisons que nous n'avons pas le temps de développer ici, nous pensons que les années (2008-2012) seront déterminantes. Les événements à venir prochainement devraient encore plus éclairer les Chrétiens indécis sur l'imminence de l'Enlèvement.

En conclusion, ce qui importe réellement, compte tenu de l'incertitude des dates, c'est de rester prêts en permanence ! (Fin de cette note de Parole de Vie).

 

 

 

Commenter cet article

Lise Belair 05/11/2014 09:38

Avec tout ce qui se passe dans le monde récemment, il serait facile de croire que nous sommes déjà en train de vivre le début des grandes tribulations. Qu’en pensez-vous?