LA DERNIERE GENERATION PROPHETIQUE SELON LA PROPHETIE BIBLIQUE PAR P. Ghenassia

Publié le par DP

 

 Recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, dimanche 9 septembre 2007

 

 


 

 

« Que cela soit écrit pour la dernière génération (en hébreu : Ledor aharone) et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel ! » Psaume 102 : 19

 

« De même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point. » Matthieu 24 : 33 à 35

 

C’est sur ce mot « génération » que repose toute cette étude. Dans ces deux textes, et bien d’autres de l’Ecriture Biblique, cette expression a une portée prophétique, et ces mots hébreux (Ledor aharone) signifient littéralement « La dernière génération » ; celle dont parle le Messie Yéshoua dans le passage ci-dessus (Matthieu 24 : 34).

 

Contrairement à ce que l’on pense généralement, une génération ne signifie pas un certain nombre d’années dans un cadre fixe de la vie d’un individu, mais selon la Bible, ce mot signifie une même période ou survivent des individus de tout âge pendant un certain laps de temps prophétique ; ou plus exactement, une période de temps ou des évènements marquants de l’Histoire Prophétique de la Bible ont eu lieu.

 

Quelques exemples relevés dans la Bible confirment cela :

 

« Joseph était alors en Egypte. Joseph mourut ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là » (Exode 1 : 6).

 

Déjà ici nous voyons une période assez longue de la génération en question.

 

Dans Juges 2 : 10 il est dit :

 

« Toute cette génération fut recueillie auprès de ses pères, et il s’éleva après elle une autre génération qui ne connaissait point l’Eternel ».

 

Là encore, le mot génération sous-entend un très grand laps de temps. Ou encore en Matthieu 1 : 17, un certain nombre de générations sont citées : 14 depuis Abraham à David, 14 de David à la déportation à Babylone et 14 de cette déportation jusqu’au Messie Yéshoua.

 

Il est évident que le nombre d’années écoulées dans ces trois cas n’est pas le même, mais ici la Bible marque trois périodes de temps ou des évènements marquants et prophétiques ont eu lieu.

 

 

Quatre périodes ou générations ont marqué des époques prophétiques de la Bible

 

1. Génération d’Abraham 
 

Marquée par une Alliance Abrahmique (Genèse 12 : 1 à 2 … un peuple, un pays et un Messie) et cette alliance sera marquée par un sacrifice mystérieux où le sang a coulé et qui prophétiquement a indiqué des évènements graves pour le peuple d’Israël = lire Genèse 15 : 7 à 18 … des animaux tués et coupés par le milieu (symbole d’alliance) … les oiseaux de proies diaboliques qui à travers l’histoire ont tenté, par des hommes ou des nations, de détruire Israël … Coucher de soleil, frayeur, obscurité ont marqué la tragédie et les souffrances d’Israël … 400 ans d’esclavage en Egypte … mais aussi l’alliance avec Abram, qui devint Abraham, avec la promesse du pays d’Israël à sa postérité.

 

 

 

2. Génération de Moïse jusqu’à Josué
 

Là aussi, une alliance mosaïque signée par le sang en Exode 24 : 4 à 8 :

 

« Moïse écrivit toutes les paroles de l’Eternel, puis il se leva de bon matin, bâtit un autel … offrit des holocaustes … prit la moitié du sang qu’il mit dans des bassins  et il répandit l’autre moitié sur l’autel.

Il prit le livre de l’alliance et le lut en présence du peuple … Moïse prit le sang et le répandit sur le peuple en disant : « Voici le sang de l’alliance que l’Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles ».

 

Quarante ans plus tard, le peuple prenait possession du pays sous la direction de Josué.

 

 

 

3. Génération de David marquée par une alliance davidique
 

Et là encore, le sang a souligné celle-ci, quand David fit transporter l’Arche de l’Eternel vers Jérusalem. Il est dit en II Samuel 6 : 17 :

 

« David offrit devant l’Eternel des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces ».

 

Plus tard, Salomon, son fils, bâtit le Temple et c’est avec du sang qu’il fut inauguré et consacré (I Rois 8 : 5).

Souvenons-nous que le Roi prophète David a été, sur le plan humain, l’ancêtre du Messie Yéshoua, né dans la tribu de Juda et de la maison de David.

 

 

 

4. Génération de Yéshoua fut celle de la Nouvelle Alliance annoncée par Jérémie 31 : 31 à 34 en ces termes :
 

« Voici les jours viennent dit l’Eternel où je ferai avec la maison de Juda une alliance nouvelle (Berith hadasha) non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères … alliance qu’ils ont violée … Voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux … Tous me connaîtront depuis le plus petit jusqu’au plus grand dit l’Eternel. Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ».

    

C’est cette nouvelle alliance qui a été marquée par le sang de Yéshoua à Golgotha. La veille de sa mort, il disait à ses disciples en leur tendant la coupe messianique du Seder de Pessah :

 

« Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui est répandu pour vous » (Luc 22 : 20).

 

 

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article