L'EGLISE EPOUSE OU PROSTITUEE ? Par Derek PRINCE

Publié le par DP

 

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint , et il
m 'adressa la parole , en disant : Viens , je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.
” Apocalypse 17:1


© Copyright Derek Prince Ministries "Extrait de livre" SOURCE ENSEIGNE MOI.COM


 

  

Dans ce chapitre, je voudrais vous donner des images bibliques de la fausse église et du faux Christ ; elles sont d’ailleurs très liées.


La plupart des passages que nous allons étudier se trouvent dans Apocalypse 17 et 18. Nous étudierons ces chapitres et noterons certains des traits caractéristiques de la fausse église, selon ce qui nous est présenté dans les Écritures.

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m 'adressa la parole, en disant : Viens , je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. Apocalypse 17:1


Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Apocalypse 17:15


Ainsi, cette fausse église présentée sous le titre de prostituée, est assise sur les grandes eaux, et ces eaux sont des peuples, des foules, des nations et des langues. Nous voyons que cette église de la fin des temps arrivera à prendre l’ascendant sur la majorité de la race humaine, qu’elle la trompera, et par la tromperie, la contrôlera, la dominera et l’amènera à se soumettre à elle. Le fait qu’elle soit assise sur elles indique que les nations lui sont soumises, qu’elles sont sous son contrôle.


Nous voyons ensuite qu’elle a une influence particulière sur les dirigeants des nations.
C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert.

Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. [...] Apocalypse 17:2-4



Dans Apocalypse 18:3, le même thème est abordé :


parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'impudicité , et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. Apocalypse 18:3


La coupe qu’elle tient dans sa main, pleine d’abominations, est évidemment le faux enseignement et l’influence spirituelle mauvaise qu’elle exerce ; ce faux enseignement et cette mauvaise influence entraînent les rois et les dirigeants des nations à se tourner vers l’adultère spirituel et également l’idolâtrie, qui sont très proches dans l'Écriture. Il est dit dans ce passage d’Apocalypse 18:3: "toutes les nations ont bu du vin de la fureur et de son impudicité."


Son influence a pénétré toutes les nations du monde. C’est ainsi qu’il en sera avant la fin des temps.

Nous ne parlons pas d’une petite secte insignifiante, mais d’une force politique et spirituelle extrêmement importante qui se manifestera à la fin des temps.


Dans Apocalypse 17 et 18, nous voyons en quelque sorte son apparence, sa façon d’opérer, l’atmosphère qu’elle dégage et la manière dont elle exerce son influence. C’est encore une image de luxe, de splendeur, de cérémonies et de richesses. Nous allons lire certains de ces versets.


Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Apocalypse 17:4


Elle est belle mais d’une manière très sensuelle.


Apocalypse 18:3: "…les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe." Elle fournit tout ce qui est raffiné et délicat dans tous les domaines: art, culture, musique. Aux versets 11 à 13, nous voyons que lorsque les jugements tombent sur elle, les marchands de la terre sont en deuil, parce que leurs principaux clients ont été détruits et leur sont enlevés. Il est dit: "Les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à cause d’elle, parce que personne n’achète plus leur cargaison..." 

 Puis, dans les deux versets qui suivent, nous avons une liste des marchandises de la prostituée. Et il y a presque tout ce qui est précieux, élégant et coûteux, et qui attire le regard humain dans les domaines de la culture et du goût. "…cargaison d’or, d’argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d’écarlate, de toute espèce de bois de senteur (senteur a probablement un rapport avec l’encens) de toute espèce d’objets d’ivoire, de toute espèce d’objets en bois très précieux, en airain, en fer et en marbre, de cinnamome, d’aromates, de parfums, de myrrhe, d’encens, de vin, d’huile, de fine farine, de blé, de bœufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d’âmes d’hommes."










Et tout cela se termine par le dernier produit : elle achète et vend des hommes, des êtres humains.

Elle fait le commerce des âmes humaines
.

Elle domine ceux qu’elle attire, les séduit et les aveugle par ses enchantements et sa sorcellerie, comme nous allons le lire plus loin. On découvre quelque chose de particulièrement significatif à propos des couleurs mentionnées ici.

 

 


Dans Apocalypse 18:12, la femme est vêtue « de fin lin, de pourpre, de soie, d’écarlate », et dans Apocalypse 17:4, la femme était parée de couleur rouge et pourpre. Certaines couleurs ont une signification dans l'Écriture.


Dans le livre de l’Exode, chapitre 28, vous lirez une description des robes et des vêtements du grand prêtre lévite pour le tabernacle de Moïse. Vous remarquerez que les choses dont se pare la prostituée faisaient aussi partie des vêtements portés par le grand prêtre ; cependant, pour la prostituée, il en manque un très important.


Si vous lisez par exemple dans Exode 28:8 (de nombreux autres versets révèlent également ce point), il est évoqué la ceinture de l’éphod (l’éphod était le vêtement particulier qui indiquait le sacerdoce, il distinguait le sacerdoce de tous les autres offices et services) :
« La ceinture sera du même travail que l'éphod et fixée sur lui; elle sera d'or, de fil bleu, pourpre et cramoisi , et de fin lin retors »




De plus, il y a une couleur mentionnée dans l’Exode qu’on ne retrouve pas dans Apocalypse. Avez-vous remarqué laquelle? Le bleu.
L’image d’Exode est une image du grand prêtre, c’est une image de Jésus.


© Copyright Derek Prince Ministries "Extrait de livre"

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article

Tseo 06/01/2015 07:14

J'ai ete beni par ses paroles, Que Le Seigneur vous garde, vous qui publiez ses articles. Il est vraiment temps de se reveiller du sommeil, notre Seigneur vient tres bientot.