Le Salut : comment être affermi dans l'assurance du salut ? Un chrétien peut-il perdre son salut ? Que dit la Bible sur la perte du salut ? (1) par Henri VIAUD-MURAT

Publié le par DP

NOTE : je mets cet article parce que je crois qu'il est important aux croyants de savoir que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et qu'ils héritent de la vie éternelle. Mais le salut a un prix : nous sommes certes sauvés par la foi mais le plein salut de l'âme, du corps et de l'esprit sera au prix de notre persévérance dans l'obéissance à la Parole de Dieu. Paul dit à Thimothé "combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle à laquelle tu as été appelé..." et dira lui-même  "J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi  

 


 

 

Bien-aimés, ce soir, je voudrais vous parler d'un point qui est vital, puisqu'il s'agit du salut. Certains me diront peut-être : « C'est un sujet un peu simple, nous connaissons le salut ». Mais certains ne sont pas très bien affermis dans l'assurance du salut, et c'est d'abord pour eux que je voudrais parler. Pour nous tous, parce que nous avons besoin de nous rappeler ce que Jésus a fait à la Croix pour nous et en quoi consiste le salut dont Dieu nous parle dans la Bible. C'est de tout cela dont je voudrais parler : le salut biblique que Jésus nous a donné à la Croix. Puis j'aborderai cet autre sujet qui est aussi important

 

Un chrétien peut-il ou non perdre son salut ?

Que dit la Bible à ce sujet ?

D'abord, que dit la Bible sur le salut lui-même ?

Qu'est-ce que le salut ?

En quoi consiste-t-il ?  



 

J'ai noté de nombreuses références bibliques. Je ne les lirai peut-être pas toutes, mais j'indiquerai toutes celles que j'ai notées. Du premier au dernier verset de la Bible, tout nous est donné pour annoncer d'avance ce qu'il y a dans le salut de Dieu donné par Christ. Le premier point, c'est que le Seigneur nous a acquis par Jésus-Christ un salut complet et total. Christ est mort sur la Croix pour nous.

Quand Il a dit :
« Tout est accompli », cela veut dire qu'à l'instant où Il est mort sur la Croix, Il nous rachetait par son sang de tous nos péchés. Il rachetait les péchés du monde entier par son sacrifice à la Croix. Il est dit qu'Il a porté dans son corps, sur le bois, les péchés de l'humanité tout entière. Il a porté le châtiment qui revenait sur nous pour que nous soyons délivrés de la perdition éternelle à laquelle nous étions condamnés. Voilà le premier point. Jésus nous a acquis un plein salut à la Croix. Plein salut, cela veut dire que ce salut touche notre esprit, notre âme et notre corps.

C'est l'esprit qui est changé le premier par la nouvelle naissance quand nous acceptons Jésus comme sauveur et Seigneur en nous repentant de nos péchés, en Lui demandant pardon et en comprenant que Jésus a payé pour nous sur la Croix. Quand nous arrivons comme un pécheur repentant devant le Seigneur, il fait une œuvre de re-création de notre esprit. Il nous donne un salut complet qui concerne notre être entier, il commence par recréer notre esprit. Mais déjà, au moment même où nous acceptons Jésus, nous avons un salut complet qui concerne notre âme, notre esprit et notre corps.

Le Seigneur commence par nous donner la nouvelle naissance, mais tout n'est pas manifesté à ce moment-là. Il nous donne tout à cet instant précis, mais tout n'est pas manifesté. Il commence par nous donner une nouvelle naissance en esprit.

 

Tu as reçu cette vie éternelle, cette nouvelle naissance en esprit mais elle sera pleinement manifestée par la résurrection ou à la venue du Seigneur, lorsqu'Il viendra nous prendre et nous amener dans son paradis éternel. Là, tu seras pleinement dans le salut pour l'éternité. Nous y sommes déjà maintenant, mais tout n'est pas encore manifesté.

 

Dans cette attente, le Seigneur nous dit : « Maintenant, tu vas sanctifier ton âme, c'est-à-dire tes pensées, tes sentiments, ta volonté, tu vas les amener à une pleine obéissance à ce que Je te dis. Tu vas sanctifier ton corps. Tu vas le guérir s'il est malade, puisqu'il y a aussi des provisions de guérison pour le corps. La guérison, en attendant la pleine manifestation de tout ce que Je t'ai acquis pour toi : la résurrection où la mort sera complètement engloutie quand Je viendrais vous chercher ».

 

Donc, nous devons avoir une pleine assurance, dès maintenant, dans ce salut total que Jésus nous a acquis. Quand nous nous repentons de nos péchés, que nous venons au Seigneur Jésus, que nous Lui demandons pardon, le Seigneur nous donne la vie éternelle. Cette vie éternelle qui coule en nous nous donne une pleine assurance du salut.

 

Dans Romains 8, au verset 38, il est dit ceci : « Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur ».
Rien ne peut m'enlever cette assurance d'un salut complet que Jésus m'a donné, rien ne peut me séparer de l'amour de Christ, rien ne peut m'arracher de la main de Jésus-Christ si je marche comme le Seigneur veut que je marche, jusqu'au bout. Si je fais ce que le Seigneur me demande.


 

Après avoir reçu un plein salut par grâce, le Seigneur me demande de marcher dans la foi et dans l'obéissance en attendant son retour.


 

Tant que je marche dans la foi et dans l'obéissance, rien ne peut m'enlever l'assurance d'un salut parfait qui sera pleinement manifesté ce jour là. C'est cette confession que Paul donne : « J'ai l'assurance ». Si Dieu le dit dans sa Parole, nous pouvons aussi dire : « J'ai l'assurance que rien ne me séparera de l'amour de Christ manifesté en Jésus- Christ ». Rien ! Rien, si ce n'est ma propre volonté. Mais ma volonté, je l'ai mise au service du Seigneur. « Seigneur, je T'aime, je veux marcher avec Toi jusqu'au bout et Tu m'y aideras ».



 
LA REPENTANCE

 

Donc, cette pleine assurance nous est donnée si nous commençons par nous repentir de tous nos péchés. Nous sommes pécheurs, et nous nous repentons. Nous entendons l'Evangile, le Saint-Esprit nous convainc de péché, nous nous repentons, c'est repentants que nous arrivons au Seigneur.

 

La repentance selon Dieu, c'est une tristesse selon Dieu qui nous mène à la vie ; la tristesse d'avoir compris ce qu'est le péché. Le Saint-Esprit nous révèle la profondeur du péché. Tout est pourri dans notre nature de péché, mais Jésus s'en est chargé à la Croix.


Il s'est chargé des péchés et par Lui, nous avons la vie. C'est la première chose : se repentir de ses péchés. Une repentance profonde, qui produit du fruit, comme Jean-Baptiste le disait :
« Produisez du fruit digne de la repentance ».

 

La repentance que le Saint-Esprit vous donne doit être tellement profonde que par la suite vous allez produire le fruit de l'Esprit. Si je me suis repenti, ce n'est pas simplement une chose que je dis du bout des lèvres. Même si je pleure à chaudes larmes, ce n'est pas cela seulement. Me repentir, c'est aussi laisser le Saint-Esprit travailler mon cœur pour me révéler ce qu'est le péché pour Dieu, le pardon du péché, la grandeur du pardon que Jésus me donne. Je décide que maintenant ma vie va être entièrement consacrée au Seigneur, va produire du fruit pour Lui, dès le début de ma conversion : voilà ce qu'est une vraie repentance.


 

LE PARDON

 

Une repentance donnée par le Saint-Esprit, donnée par Dieu à ceux qui ouvrent leur coeur au Seigneur, qui L'acceptent comme Seigneur, une confession et un abandon des péchés. Quand je viens au Seigneur, je dois confesser que je suis pécheur et décider d'abandonner mes péchés une fois pour toutes, demander pardon au Seigneur pour recevoir son pardon. Je demande pardon et je reçois le pardon complet de Dieu sur tous mes péchés, tous ceux que j'ai commis jusqu'à ce jour pour lesquels j'ai demandé pardon. Jésus a payé d'avance pour tous mes péchés passés, présents et futurs. Au moment où je me convertis, Il va me donner un plein pardon effectif sur tous les péchés que j'ai commis jusque-là. Les péchés qui seront commis par la suite, j'en recevrai le pardon après, bien qu'Il me l'ait déjà donné en Christ. Donc, confession et abandon des péchés, demander et accepter le pardon de Dieu. C'est important parce qu'il y a des chrétiens qui ont du mal à accepter un plein pardon de Dieu ; même quand ils ont confessé leurs péchés, ils reviennent souvent trente-six fois pour reconfesser les mêmes péchés, alors que Dieu a entendu dès la première fois.  

 

Si tu as confessé de tout ton coeur un péché, Dieu a entendu et Dieu t'a donné déjà un plein pardon. Il ne désire que cela, le Seigneur ! Il te pousse, sa bonté te pousse à la repentance pour que tu sois pardonné. Dès que tu as confessé ce péché, il faut que tu reçoives le pardon que Dieu te donne, c'est important. Ensuite, tu passes par le baptême d'eau, tu reçois le baptême dans le Saint-Esprit, un baptême de feu et du Saint-Esprit, tu consacres entièrement ta vie au Seigneur et tu es disciple de Jésus.

 

LA PERSEVERANCE PAR LA FOI

 

A partir de là, Jésus te demande de persévérer dans quatre choses selon Actes 2:42 :
l'enseignement des apôtres, (c'est-à-dire l'enseignement de la Parole),
la communion fraternelle, (rester avec le corps de Christ et fréquenter les chrétiens), le pain et le vin, (le partage du pain, la sainte cène, prise dans les conditions où Dieu veut que tu la prennes)
et les prières.

 

Si je fais tout cela en persévérant jusqu'au bout, j'entrerai pleinement dans les cieux, dans le plein salut que Dieu m'a déjà donné en Christ. Si je persévère jusqu'au bout. Tout ceci m'est donné par la foi pour que tout soit par grâce.
C'est le mot même que le Seigneur emploie dans sa Parole.





Dans Romains 4, au verset 6, David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres.
« Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées et dont les péchés sont couverts », les péchés sont même « effacés » pour nous.

 

Cela veut dire que la grâce du Seigneur est un don gratuit que nous ne méritons pas, un pardon complet, l'effacement complet de tous nos péchés, qui nous est donné par la foi dans l'œuvre de Jésus pour que tout soit par grâce. Sinon, si ce n'était pas par grâce, ce serait comme une récompense de mes œuvres et ça, c'est exclu, le Seigneur n'en veut pas. Le Seigneur veut me donner un plein salut par grâce, mais Il me demande une chose : il faut que je croie. « Crois au Seigneur Jésus et à l'œuvre qu'il a accomplie pour toi ».

 

Si tu reçois par la foi le salut de Dieu, tout se manifestera dans ta vie, tout le salut. Tous les dons de Dieu se reçoivent par la foi. Que ce soit le salut, la guérison, les dons spirituels, les miracles etc…, tout est reçu par la foi.

 

Heureusement ! S'ils étaient reçus par nos bonnes œuvres et nos mérites, personne ne pourrait recevoir quoi que ce soit. Mais Dieu nous le donne par la foi pour que ce soit par grâce. Tu ne le mérites pas, bien-aimé, mais Jésus a payé pour toi, alors Il te le donne. Reçois-le, Il te le donne. Dans Romains 5, au verset 2, il dit la même chose : « Nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi, accès à cette grâce ». Vous voyez que la grâce de Dieu ne nous est pas donnée sans condition. Elle nous est donnée si nous avons la foi. C'est la foi qui nous donne accès à la grâce.


Cela veut dire que si un chrétien perd un jour la foi, il perd aussi la grâce de Dieu, puisque la foi est la clé qui nous permet d'avoir accès à la grâce de Dieu.


La grâce de Dieu est toujours disponible pour tout le monde, mais Jésus te dit : « A condition que tu aies la foi dans mes promesses et dans la Parole de Dieu ».


Si tu as la foi, la porte de la grâce est ouverte. Mais la grâce ne te touchera pas si tu n'as pas la foi.

Publié dans ENSEIGNEMENTS

Commenter cet article