DEMASQUER SATAN PAR S. MILLIARD

Publié le par DP

 

 « Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. » 2 Chroniques 11.14

 

Il est essentiel de connaître l’existence de Satan. Il est l’ennemi de tout chrétien. En tant qu’enfant de Dieu, oui, nous vivons des moments difficiles parfois, mais non, ce n’est pas parce que Dieu manque d’amour pour chacun d’entre nous.

Les difficultés
proviennent plutôt de Satan qui souhaite nous voir échouer à tous points de vue : il ne cherche qu’à dérober, égorger et détruire (Jean 10.10).

 

Il s’avère donc capital de ne jamais prendre à la légère la vie chrétienne. Satan se déguisant en ange de lumière, nous devons en conséquence être vigilants devant ce qu’il nous présente puisque sa réalité sera toujours fausse et déformée. Aussi, en tant que spécialiste du mensonge, il voile la vérité et s’incarne en père du déguisement.

 

À partir de cette ruse, il tentera inlassablement de dévier une personne d’une décision favorable, d’une promotion, bref, de tout succès pour se réjouir ensuite

de son échec !

 

Habile et rusé, Satan se dissimule en ange de lumière depuis le début des temps : au jardin d’Éden il avait habilement déformé la réalité en faisant croire qu’Adam et Ève seraient comme des dieux en mangeant le fruit défendu (Genèse 3.5).

 

Pourtant, ils étaient déjà des «petits dieux» puisqu’ils avaient été créés à l’image de Dieu lui-même !(Genèse 1.26)

 

Même là, Satan a réussi à leur faire oublier tout ce que Dieu avait antérieurement créé de bon pour eux… Soyons alertes à tout instant !

 

Plus tard, Satan se déguisera encore, mais cette fois sous les traits du géant Goliath : un colosse à l’armure impressionnante ! (1 Samuel 17.4-8) Ici aussi, il déformera la réalité en affirmant via Goliath que le peuple d’Israël vivait en esclavage sous le règne de Saül. Pourtant, aucun peuple ne résistait à ce roi : il gagnait tous ses combats. La seule chance que Goliath gagne ce combat aurait été que David l’affronte avec une épée et une armure seulement, sans le secours de l’Éternel, ce pourquoi il est écrit

 

«Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble.» (1 Samuel 17.10) Goliath souhaitait que David se présente comme un homme. Or, on le sait, David tuera Goliath puisque l’Éternel a combattu à sa place ! C’est dire que si l’homme se lève, Satan peut certes l’écraser, mais en combattant avec l’Éternel, de là nous tirons notre force… à l’image de David : ils avait les yeux rivés sur Dieu pendant que le peuple était terrifié et saisit d’une grande crainte.

 

Aujourd’hui, au quotidien, il est possible d’avoir suffisamment de foi pour terrasser une tendinite, un saignement de nez… Satan voudra nous faire croire qu’on guérit nos maux par notre bon moral et voudra dissimuler la puissance sous-jacente de Dieu. C’est alors que Satan nous présentera d’autres défis plus importants (un cancer par exemple) afin de nous faire oublier la puissance de l’Éternel. En faisant comme David, en se tenant debout devant le géant, il ne fuira pas spontanément, mais cherchera à gagner jusqu’à ce qu’on l’ait enchaîné par la puissance de Dieu. Ce n’est ni par l’épée, ni par la lance que l’Éternel sauve, mais la bataille lui appartient (1 Samuel 17.47).

 

Pour ce, il faut se voir tel que nous sommes, soit avec la puissance de Dieu en nous afin de résister à l’ennemi. «Résistez au diable et il fuira loin de vous.» (Jacques 4.7)


Il faut retenir de cet enseignement les deux formes que peut prendre Satan : celle d’un ange de lumière déformant la réalité ou celle d’un Goliath qu’il paraît impossible de combattre et devant lequel tout le monde est terrifié. Encore aujourd’hui, Satan veut nous faire oublier tous les bonheurs de la marche chrétienne.

 

À la suite de ces révélations de la bible, il faut garder en tête qu’il soit géant ou ange de lumière, Satan se déguise pour créer une illusion, déformer la réalité et nous faire peur.

 

Tout cela est vain puisqu’en tant qu’enfant de Dieu, la toute puissance du sang de Jésus vit en nous.

 

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article