L'ADULTERE ELECTRONIQUE PAR DAVID FINK (Témoignage)

Publié le par DP

 

J'avais toujours pensé que lorsque je serai marié, mes jours d'immoralité sexuelle seraient terminés. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour réaliser mon erreur : être un bon mari possède de nombreux défis spirituels. Plutôt que de satisfaire – chaque fois que je le désire – mes envies physiques, je dois me battre constamment avec moi-même et apprendre à les contrôler et à les canaliser d'une façon adéquate. Non seulement un homme marié doit mener la guerre à tous ses besoins sexuels impurs, mais il doit être victorieux chaque fois. Il en va du bien-être de sa famille. 

Un adultère d'un type nouveau

 

Comme si cela ne suffisait pas, les hommes mariés doivent faire face de nos jours à un défi presque insurmontable du monde moderne : l'Internet. Aucune génération dans l'histoire du peuple juif n'a dû faire face à un tel défi. Avec l'Internet, il est possible de recevoir la forme la moins chère, la plus accessible et la plus simple de la pornographie. L'Internet est l'endroit parfait pour prendre contact – d'une façon parfaitement anonyme – avec des femmes et de créer ainsi des relations virtuelles qui peuvent devenir rapidement de véritables rencontres.
 

Le monde dans lequel nous vivons ne pense pas comme il faudrait. Selon les normes en vigueur, il est tout à fait normal – pour un homme – de se faire des amies en utilisant Facebook, YouTube, MySpace ou d'autres moyens branchés de communications. Même si un petit nombre d'individus considèrent ces relations virtuelles à la limite de la morale, l'immense majorité de la société contemporaine ne trouve rien à reprocher à cette nouvelle façon d'agir.
 

On ne pense pas à un mari qui regarde du matériel pornographique sur Internet comme commettant un véritable adultère. Le cybersexe – avec ses hordes de films, photos et chat pornographiques – n'est pas considéré par la loi comme un acte véritablement répréhensible. Qui trouve anormal qu'un homme marié engage une conversation avec une femme dans un des nombreux forums de la toile ? Nous essayons de nous convaincre qu'aussi longtemps nous ne passons pas à l'“acte réel” avec une tierce personne, nous ne commettons pas vraiment un adultère. Malheureusement, les formes d'“adultères techniques” n'ont jamais été aussi nombreuses et elles détruisent un nombre phénoménal de couples et de vie de familles. L'adultère virtuel est déjà entré dans notre style de vie, sans que personne n'en parle.

 

Pour un homme marié, ce danger est certainement le plus dangereux qui existe et qui permet d'enfreindre toutes les lois du Chemirath HaBrith, de la pureté sexuelle. Aujourd'hui, les relations par Internet et le cyber porno sont les menaces les plus graves qui pèsent sur l'institution du mariage.

 

Ce qui rend cette menace encore plus toxique est la place que tient l'utilisation inappropriée de l'Internet par les hommes mariés. Une étude américaine récente a démontré que la majorité des utilisateurs d'Internet qui cherchent de l'aide pour modifier un comportement sexuel anormal sont des hommes mariés.

 

Un tsunami familial

 

Ces études ont prouvé que la consultation de matériel pornographique a des conséquences directes dans plusieurs domaines : diminution des relations conjugales et du plaisir ressenti durant ces relations, augmentation de l'infidélité conjugale, un besoin toujours croissant de nouveau matériel pornographique et de nouvelles relations qui – le plus souvent – sont liées à des pratiques abusives, illégales ou à haut risque. Ces études démontrent également d'autres facteurs : dévaluation de la monogamie, du concept du mariage et de l'éducation des enfants ; augmentation de la détresse liée au mariage, du nombre de personnes qui doivent faire face avec un comportement sexuel compulsif et qui crée une dépendance. Enfin, la suite logique de ces catastrophes en amène d'autres : le nombre élevé de séparations et de divorces, que D-ieu nous protège !

 

Lorsque des enfants vivent dans une maison où un adulte est exposé à du matériel pornographique, il – ou elle – rencontre de nombreux dangers. Parmi ceux-ci : diminution du temps et de l'attention que ses parents lui accordent, risque élevé de consulter lui-même – ou elle-même – du matériel pornographique, risque accru de la séparation ou du divorce de ses parents – que D-ieu nous protège – et augmentation du risque de la perte d'emploi d'un parent, avec la pression financière que cela pose sur la vie de famille.

 

L'autre jour, un de mes collègues de travail plaisantait à propos de la première fois où il avait regardé du matériel pornographique. Il s'agissait d'une vidéo qu'il avait volée du grenier de son oncle, alors qu'il était âgé de onze ans ! De nos jours, il est marié et a trois fils. Il réalise maintenant la façon dont ses enfants adorent explorer et aller dans des endroits où il ne penserait jamais les voir. Nous vivons une époque où ce sont les enfants – et non les adultes – qui comprennent de plus en plus comment fonctionnent les ordinateurs. Mon ami m'a dit que sa plus grande crainte est de savoir ce qu'il fera lorsque son plus grand fils fêtera son onzième anniversaire.

 

Selon l'Académie des avocats américains spécialistes du mariage, 62% des avocats interrogés estiment que l'Internet représente un facteur important dans les dossiers de divorces qu'ils ont traités durant les 12 derniers mois. De plus, les observations suivantes ont été faites par les mêmes avocats à propos des raisons pour lesquelles l'Internet a joué un tel rôle dans les divorces :

 

68% des cas de divorce concerne les cas où un des conjoints a rencontré un “nouvel amour” par l'Internet. 56% on vu une des conjoints développer un intérêt obsessionnel pour les sites Internet à caractère pornographique. Dans 47% des cas, un des conjoints passait un nombre d'heures anormal devant son ordinateur. Dans 33% des cas, un dialogue excessif s'était développé à travers l'ordinateur – avec une personne du sexe opposé – dans des lieux de rencontres virtuelles. En tenant compte de ces statistiques, chaque personne devrait considérer le comportement de son conjoint devant l'ordinateur comme une relation à haut risque.

 

Que faire ?

 

Je sais que je demande beaucoup. Chaque personne désire conserver son “jardin secret.” Donner un droit d'accès total à nos femmes sur notre ordinateur peut sembler une mesure extrême. Cependant, avec les taux de divorce qui atteignent des sommets dans la plupart des pays – et la première cause étant souvent l'utilisation de l'Internet – la situation est critique. Une telle situation exige des mesures extrêmes et drastiques afin de protéger nos familles.
 

Quel pourrait être la plus belle preuve pour montrer votre loyauté envers votre femme que celle-ci ? Lorsque votre femme participerait à une réunion avec ses amies et que toutes se lamenteraient du temps passé devant l'ordinateur par leur mari respectif, la vôtre ferait vos louanges. Lorsqu'une des amies de votre femme poserait la question : “Qui sait ce qu'ils font lorsqu'ils sont devant leur ordinateur ?”, votre femme commencerait à vous apprécier à votre juste valeur. Cela n'en vaut-il pas la peine ?

 

La bonne nouvelle est celle-ci : si vous installez un filtre dans votre ordinateur, ou si vous ne l'utilisez tout simplement pas à la maison, votre mariage possède de grandes chances de survivre à ce danger incessant. La joie et le bonheur qui régneront chez vous n'en seront que multipliés !
 

Plus de la moitié des utilisateurs Internet mariés qui consultent des sites à caractère pornographique ont perdu leur intérêt dans les relations conjugales, tandis que cette perte d'intérêt atteint un tiers de leurs conjoints. Les conjointes des hommes qui consultent du matériel pornographique sur le Net ont souvent fait part de leur répulsion envers le comportement obsessionnel de leur conjoint. Les hommes qui regardent des sites Internet qu'ils ne devraient pas utilisent régulièrement des excuses afin d'éviter les rapports conjugaux avec leur femme. Cette situation représente une insulte pour notre femme qui – inévitablement – finit par se sentir rejetée, inadéquate et incapable d'entrer en compétition avec les images disponibles sur les sites réservés aux hommes.
 

76% des maris qui ont une relation avec une personne qui n'était pas leur femme avaient consulté du matériel pornographique sur Internet. 80% des personnes qui ont utilisé les services de prostituées ont également vu de la pornographie sur le Net. Les revenus générés par les sites Internet pornographiques sont maintenant plus importants que ceux générés par l'ensemble de tous les sports professionnels ! Ces revenus sont également deux fois plus importants que ceux des trois plus grandes chaînes de télévision américaines (ABC, CBS et NBC). 

Il est déjà terrible que l'Internet détruise la joie et le bonheur qui devrait régner au sein des couples, mais lorsque nous pensons aux conséquences que subissent les enfants du comportement irresponsable de leur père, nous parlons d'une véritable tragédie. 

 

L'issue de secours

 

Dans les foyers où un des parents a adopté un comportement compulsif et-ou une dépendance existe dans le domaine sexuel, les effets négatifs sur la vie des enfants sont nombreux. Parmi ceux-ci, il est possible de citer : diminution de la disponibilité des parents et de l'attention qu'ils accordent à leurs enfants ; ceci s'applique pour les deux parents : celui qui consulte du matériel pornographique sur l'Internet et l'autre parent qui est atteint par le stress qu'une telle situation ne manque pas de créer.

 

Dans ce type de foyers, les enfants courent également le risque de mettre la main – sans le vouloir – sur des photos pornographiques acquises par leur père. Les enfants peuvent également entendre leur père avoir des conversations malsaines ou obscènes au téléphone. Les parents de ces enfants se séparent – ou divorcent – plus souvent que les autres couples. En grandissant, ces enfants risquent de devenir eux-mêmes des consommateurs habituels de matériel pornographique : celui-ci était déjà présent dans la maison de leur enfance ! Les disputes étant plus fréquentes dans ces maisons, les enfants risquent d'entendre souvent leurs parents se disputer. La vision de leur père “en manque” est aussi une situation fréquente dont ils sont les victimes.
 

L'enfant d'un parent unique ou divorcé possède deux fois plus de risques d'être envoyé en prison et trois fois plus d'être condamné pour un comportement hors la loi pour différentes raisons : usage de drogue, alcool, vol, vandalisme…
 

Tous ces chiffres doivent faire réaliser à chaque mari l'importance de concentrer ses efforts et son énergie sur le bien-être de sa femme et de rester éloigné – le plus possible – d'Internet. Un homme marié ne doit pas consulter du matériel pornographique sur le Net, même si cela semble très tentant. La pornographie n'est pas seulement un péché détestable contre Hachem : elle est également la principale raison d'un nombre important de divorces et de l'absence de joie et de bonheur dans beaucoup d'autres. C'est aussi la pornographie qui est à l'origine d'un nombre croissant de disputes entre maris et femmes
 

Selon le Rambam (Michné Tora, lois de Tsouva) les péchés d'un homme contre D-ieu peuvent être pardonnés le jour de Yom Kipour (le jour du Grand Pardon). Cependant, les péchés que nous commettons à l'encontre d'autres personnes ne le sont pas. Afin de recevoir notre pardon, nous devons le demander à la personne concernée… et celle-ci nous l'accorder. Nos péchés contre notre femme et nos enfants ne sont pas seulement contre D-ieu !

 

Je suis en période de convalescence d'usage de matériel pornographique sur l'Internet. Depuis 2 années, je suis parvenu à ne pas visiter de sites malsains. J'ai réussi cela grâce à l'usage de filtres que j'ai installé sur mon ordinateur et à l'accès total à mon disque dur que j'ai accordé à ma femme. Celle-ci peut ainsi à loisir consulter les sites que j'ai visités. Le plus important de tout : j'ai réussi cela grâce à ma volonté de vouloir m'en sortir.

 

Pourtant, je vis encore des instants où le désir est grand de se rendre sur ces sites et ces endroits interdits. L'envie soudaine surgit le plus souvent après avoir vu une publicité aguichante sur un “bon” site. Savoir qu'en un seul clic je peux consulter ce qui m'est proposé est une tentation très difficile à combattre.

 

Publié dans MARIAGE

Commenter cet article

Laurent 10/07/2009 11:24

Je suis très inquiet pour l'auteur de cet article qui déclare, résister à la tentation depuis 2 ans par ses propres forces !Mais c'est Jésus qui nous délivre de nos liens, quels qu'ils soient. Il ne fait pas mention de sa convertion ?Sinon c'est vrai qu'internet sans Jésus dans notre vie, c'est le dérapage à tous les coups !

DP 10/07/2009 12:26



Bonjour Laurent,


Cet article a été pris sur le site Breslev Israël. http://www.breslev.co.il/


Tu as raison, c’est la loi de l’Esprit de vie qui détruit la puissance de la loi du péché dans le nom de Jésus.
J’ai mis cet article pour information car l’adultère virtuel ou électronique est un vrai fléau actuellement dans le monde, les foyers et dans les églises.
La bible dit que dans les derniers temps, l’iniquité s’accroitra et nous sommes en plein dedans. Ces choses ont tendance à se banaliser de plus en plus aujourd’hui et il faut que nous puissions
en prendre conscience.
Jésus vient chercher une épuse pure, sans tâche, ni ride.


Ce que Dieu veut c’est notre sanctification.