ROCH HA CHANA : le chofar de l'Enlèvement

Publié le par DP

Source : www.appel-france.fr

 

Ce samedi, nous fêtons le nouvel an juif 5770. Roch Hachana, signifie « Tête de l'année » ou « Commencement de l'année » C'est d'après la Tradition juive, la date anniversaire de la Création, le jour où Adam et Eve se sont prosternés devant l'Eternel pour reconnaître Sa toute puissance.

 

C'est également le jour de la Justice divine où la quantité de pluie et les jugements sont décrétés pour l'année à venir. C'est donc un temps favorable pour implorer la clémence divine et faire repentance. Roch Hachana annonce Yom Kipour et Soucot, célébrés le même mois.

 

C'est la seule fête où la lune est invisible alors qu'elle est visible aux autres fêtes. Israël est comparée à la lune qui se réjouit lors des fêtes et brille, mais qui s'humilie et disparaît au profit de son Créateur le Jour du Jugement divin. C'est le jour où nous devons sonner du chofar :

 

Et au septième mois, le premier jour du mois, vous aurez une sainte convocation ; vous ne ferez aucune oeuvre de service ; ce sera pour vous le jour du son éclatant des trompettes. Nb 29:1

Le chofar est un appel à se réveiller de notre torpeur et à écouter ce que le Seigneur a à nous dire :

Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi; Ex 19 :5
Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne; le son de la trompette retentit fortement; et tout le peuple qui était dans le camp fut saisi d'épouvante. Le son de la trompette retentissait de plus en plus fortement. Moïse parlait, et Dieu lui répondait à haute voix. Ex 19 :19

La Fête des Trompettes est un appel pour le peuple de Dieu à se remémorer l'alliance conclue au Mont Sinaï, à se préparer à la repentance et à la délivrance future qui retentira avec le son du chofar du Messie :

En un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette, car la trompette (chofar) sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés.1 Co 15:52
Car le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement, avec une voix d'archange et avec la trompette (chofar) de Dieu, descendra du ciel ; et les morts dans le Messie ressusciteront premièrement ; 1 Thess 4:16

La portion de la Torah qui est lue ce jour est le sacrifice de Isaac, image prophétique du sacrifice du Messie. Le chofar nous rappelle les cornes du bélier qui a remplacé le sacrifice de Isaac. La portion des prophètes est l'histoire de Anne et de Samuel, la prière de Anne qui vient du fond de son cœur. Isaac et Samuel furent tous deux consacrés à Dieu.

Pour le Corps du Messie, cette fête est un appel à écouter ce que le Dieu d'Yisra -El (prince de D.ieu, combattant de Dieu) veut nous dire concernant les temps à venir et comment Son plan doit s'accomplir.

Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette Ap.1 :10
Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Ap 4 :1

C'est un temps de repentance et d'écoute.

 

La repentance est toujours un nouveau départ, un recommencement : le Seigneur nous appelle à être à l'écoute de Son coeur et à discerner les temps dans lesquels nous sommes. Le son du chofar pour le retour des exilés de Sion va bientôt sonner, à nous de nous tenir prêts pour avoir une part dans le plan divin.

 

Il est temps de se réveiller, de prendre position et d' intercéder pour la révélation de Yéshoua afin que le sacrifice de Isaac prenne toute sa signification messianique dans le coeur du peuple d'Israël !

 

Nous vous souhaitons une excellente Fête des Trompettes !

 

PRIÈRE DE ROSH HASHANA

 

Entretenons-nous de la sainteté de ce jour, car il est terrible et redoutable. Ta Royauté s’affermira et le trône de ta grâce sera consolidé en vérité. Vraiment tu es un juge et un accusateur, tu connais toute chose et tu es un témoin. Tu prends acte de nos actions, tu les enregistres, tu y apposes ton sceau et tu comptes. Tu te souviens des faits oubliés, tu ouvres le livre des mémoires où les événements sont écrits et où toute action est signée de la main de son auteur.Le grand shofar (trompette) retentira, un sourd murmure se fera entendre, les anges se presseront, une terreur indicible s’empare d’eux et ils disent :

 

« C’est le jour du jugement qui s’approche pour citer au tribunal de Dieu les armées célestes. »

 

''« Au jour de Roch Hashana tu décides et au jour de Kippour tu arrêtes définitivement : combien pendant l’année disparaîtront du monde, et combien seront créés ; qui doit vivre et qui doit mourir ; qui doit atteindre le terme de sa vie et qui n’y arrivera pas. Qui périra par le feu, par l’eau, par le glaive, par une bête sauvage, par la faim, par la soif, par la tempête ou par une épidémie ; pour qui sera le repos, pour qui l’inquiétude, pour qui la joie, pour qui la douleur, qui sera élevé et qui sera abaissé ; qui jouira de la richesse et qui subira la misère. La repentance, la prière et les actes de charité effacent l’arrêt fatal .''

 

Car ta gloire est grande comme ton nom. Ta colère est lente à s’exprimer et prompte à s’adoucir car tu ne désires pas la mort du pécheur mais qu’il revienne de ses fautes et qu’il vive. Tu patientes jusqu’à la fin de ses jours et s’il se convertit tu l’accueilles. Tu es son Créateur et tu connais la force de ses passions et tu sais qu’il n’est que chair et sang. L’homme périssable, dont l’origine est poussière et dont la fin est poussière, consume sa vie à trouver son pain ; il ressemble à un vase d’argile, à l’herbe desséchée, à une fleur flétrie, à l’ombre fugitive, à un qui disparaît, au vent qui souffle ; il se dissipe comme la poussière et s’évanouit comme un songe.

 

Tu es Roi Dieu vivant et subsistant.

 

Publié dans FÊTES DE L’ÉTERNEL

Commenter cet article