As-tu l’amour de la vérité dans ton coeur ? (1) H Viaud Murat

Publié le par DP

 

As-tu l’amour de la vérité dans ton coeur ?

 

Le Seigneur m'a mis à coeur de commenter un tout petit passage dans Luc 5, à partir du verset

premier : « Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la Parole de Dieu, il vit au bord du lac deux barques, d'où les pécheurs étaient descendus pour laver leurs filets. Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon (Simon Pierre), et il le pria de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule. Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons et leur filet se rompait. Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent, et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient. Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur. Car l'épouvante l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche qu'ils avaient faite. »

 

C'était la première fois que cela leur arrivait. Et vous voyez, au lieu de se réjouir de cette pêche miraculeuse, l'épouvante les saisit. Pourquoi est-ce que l'épouvante a saisi Pierre, ce pêcheur de poissons qui connaissait son métier ? Il ne lui était jamais arrivé de voir une pêche pareille, une pêche qui était faite sur une seule parole, celle de Jésus. Lui, qui était un pêcheur professionnel confirmé, il avait passé toute la nuit à pêcher par ses propres forces sans pêcher un seul poisson ! Cela aussi venait du Seigneur Jésus, cela venait de Dieu.

 

Il y a des moments où on se fatigue à faire des tas de choses et on ne pêche pas un seul poisson, rien qui vient. Ils ont passé toute la nuit. Imaginez ce que devaient penser ce pêcheur et ses amis pêcheurs de poissons professionnels, à attendre toute la nuit des heures et des heures, sur ce lac.

 

PecheurFiletLac.jpg

 

Relisez ceci : « Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. »

 

Imaginez la réaction de Simon. Il avait passé toute la nuit à pêcher et n'avait rien pris. Il devait se dire :

 

"Celui-là, il ne connaît pas trop le métier, il ne sait pas ce qu'on a fait, nous, pendant toute une nuit sans rien prendre."

 

Mais en entendant parler cet homme, son coeur avait dû être touché et il devait sûrement se dire :

 

"Je n'ai jamais entendu quelqu'un parler comme ça".

 

 Si une personne quelconque lui avait dit cela, il lui aurait répondu :

 

"Mais toi, tu n'y connais rien. Moi, je suis pêcheur professionnel, j'ai passé la nuit, ce n'est pas le moment, les poissons ne viennent pas, je ne sais pas ce qui se passe mais ça ne sert à rien d'essayer."

 

Mais le fait d'entendre Jésus parler a touché son coeur, et il dit :

 

« ...Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ».

 

Il veut cependant mettre Jésus devant ses responsabilités puis devant la réalité qui était la sienne pour le moment :

 

"Maître, il faut que tu saches une chose : on a passé la nuit et on n'a rien pris et toi, tu viens nous dire de jeter nos filets."

 

Remarquez ce que dit Jésus. Jésus leur dit : "...jetez vos filets (au pluriel) pour pêcher." Non seulement, il leur demande de pêcher mais il leur demande de pêcher en grand :

 

"Jetez tous vos filets."

 

Et lui, regardez ce qu'il répond : « ...nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre ; mais sur ta parole, je jetterai (quoi ?) le filet. »

 

Et vous comprenez pourquoi le filet se rompait parce qu'au lieu d'obéir à la parole de Jésus et de répondre par la foi à ce que Jésus avait dit : « ...jetez vos filets. »,

 

 il dit : "Bon, Seigneur, je vais jeter le filet. Je jetterai celui que j'ai sous la main, là."

 

Manifestement, il ne devait pas être trop dans la foi mais il en avait quand même assez pour jeter un filet. Cela s'applique à ta situation en ce moment. Jésus te parle et te dit : "J'ai pour toi des provisions énormes ; j'ai tout acquis par mon sang. J'ai une provision de délivrance de l'alcool, de la drogue, de la cigarette, du péché, de tout, de tout ce que tu peux avoir comme fardeaux sur ta vie. J'ai une provision totale. Jette tes filets."

 

"Seigneur, cela fait des mois que j'essaie, cela fait des années. Tu sais, je suis sérieux, je connais mon travail de Chrétien, j'ai fait tout ce qu'il fallait. Je n'ai pas pris grand-chose. A vrai dire, Seigneur, je n'ai rien pris du tout. J'ai travaillé dans la nuit, j'ai essayé, je n'ai rien pris du tout, néanmoins sur ta parole, Seigneur, je vais encore tenter le coup, je vais jeter mon filet."

 

Vous voyez que Jésus connaissait très bien le coeur de Pierre. Il savait très bien quel était son état de foi et son état d'incrédulité partielle ou totale, mais il voyait que cet homme avait un coeur honnête et bon, un cœur bien disposé. Il avait entendu la parole de Jésus, il ne connaissait pas grand-chose de ce Seigneur et Maître. Est-ce qu'il savait qu'il était le Christ ? Sûrement pas ! Il savait qu'il avait là, devant lui, un homme, un homme assez extraordinaire ; il n'en avait jamais rencontré un comme ça et pour cause ! Quand on n'a pas rencontré Jésus, on n'a pas rencontré encore le seul qui vaille la peine d'être rencontré : le Seigneur Jésus. Et quand on l'a rencontré, on dit :

 

"Je n'en avais jamais connu un comme lui, j'ai rencontré celui qui est le seul vrai, le seul véritable, le Seigneur." "Je jetterai le filet." « ...l'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons et leur filet se rompait... ».

 

peche.jpg

 

Au point qu'ils ont dû appeler à la rescousse leurs compagnons et la barque enfonçait ! Vous vous rendez compte de la quantité de poissons ! Que s'est-il passé ?

 

Le Seigneur Dieu Tout-puissant Jésus-Christ avait parlé à ces poissons un langage qu'ils avaient compris et il leur avait dit :

 

"Vous tous, poissons de ce lac, qui êtes dans les parages, venez vous jeter dans tous les filets qui tomberont. S'il y en a un, eh bien ! Vous le remplirez."

 

S'ils avaient eu assez de foi pour jeter dix filets, ils auraient été remplis ! Jésus a parlé aux poissons pour leur ordonner de rentrer dans les filets ! C'est fantastique !

 

Jésus a une autorité totale sur tout l'univers : sur Satan et tous ses démons, sur les circonstances, sur les impossibilités, sur tout, il est le Seigneur et le Maître. Il dirige, il ordonne, il dit une Parole... Ecoutez !

 

Jésus dit une Parole, et l'univers disparaît. Il est dit que tout l'univers tient par la Parole du Seigneur. En ce moment même, si nous nous tenons là, c'est par la Parole du Seigneur. Si le soleil existe dans l'univers, si les galaxies, si les étoiles tournent, si la Terre et les planètes tournent, c'est par la Parole de Jésus. Il dit un mot, tout s'arrête, tout disparaît. Quand, dans l'Apocalypse, il est dit qu'un jour, à la fin des mille ans, il va rouler l'univers entier comme un vieux manteau et que par sa Parole, il va recréer un nouveau Ciel et une nouvelle Terre, il fera descendre la Jérusalem céleste sur cette nouvelle Terre, tout va être créé par sa Parole.

 

Un mot : « Seigneur, dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. » Jésus n'a pas dû faire un long discours aux poissons du lac de Génésareth, un mot : "Entrez", "Les filets sont jetés, entrez !"

 

Qu'est-ce qu'ils ont eu à faire, Pierre et les autres ? Assister à ce qui se passait et tirer. Il a fallu qu'ils tirent. Et encore ils n'y arrivaient pas tout seuls, ils ont dû appeler à la rescousse. Et toi, avec le peu de foi que tu as, jette tous les filets qui sont à ta disposition !

 

castor-oil.jpg

 

Il y a une autre histoire dans la Bible, dans 2 Rois, au chapitre 4, où une pauvre veuve n'avait rien pour vivre. Le prophète Elisée est allé vers elle de la part du Seigneur en disant :

 

 "Va demander chez tous tes voisins, des vases vides... Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants, et avec le peu d'huile que tu as dans ta réserve personnelle, remplis les pots vides."

 

Elle a rempli et rempli et quand tous ont été remplis, elle a dit à son fils :

 

"Amène-moi le suivant !", "Il n'y en a plus".

 

Si elle avait eu cinq cents barriques, elles auraient été remplies !

 

Qu'est-ce qui limite la puissance de Dieu dans ta vie ? C'est ta foi.

 

C'est ce que tu vas puiser toi-même dans les réserves du Seigneur. Ce qui est limité, c'est de ce que tu vas te servir toi-même sur la table qu'il a dressée devant toi.

 

Ce ne sont pas les bontés infinies de Dieu qui sont limitées, c'est notre capacité à croire et à saisir ce qu'il nous offre. Une parole suffit.

 

Jésus a déjà parlé aux dominations, aux autorités : elles ont été dépouillées à la Croix, elles ont été vaincues complètement. Il a déjà parlé à notre chair : elle a été détruite à la Croix, elle a été rendue impuissante à la Croix. Il a parlé à tous nos ennemis : ils tremblent au nom de Jésus ; les démons croient et ils tremblent au nom du Seigneur Jésus parce qu'ils savent que Jésus est le Tout-puissant, le Seigneur, et ils savent que Jésus est du côté de ses enfants.

 

Nous sommes du bon côté, mes bien-aimés frères et sœurs. Nous sommes du côté de celui qui a parlé aux poissons. Est-ce que c'était si important de parler aux poissons et de les amener dans ce filet ? Le Seigneur voulait faire quelque chose qui montre à Pierre qu'il était quelqu'un d'autre qu'un simple homme. Et d'ailleurs, Pierre a compris, il s'est prosterné devant lui en disant : « Seigneur, retire-toi de moi, car je suis un homme pécheur » (Luc 5:8).

 

Il a compris que cet homme était certainement un grand prophète ou un envoyé de Dieu, et il a vu la puissance du Seigneur à l'oeuvre par la bouche de Jésus, par cet acte qu'il a accompli, et il s'est incliné en disant :

 

"Seigneur, tu es mon Seigneur et mon Maître".

 

Donc, ce sont les grandes bénédictions que Dieu va déverser sur ta vie qui vont te mettre à genoux devant lui et te faire glorifier son nom.

Publié dans ENSEIGNEMENTS

Commenter cet article