Le meurtrier secret de Charles Darwin Noel Hornor

Publié le par Daniella

(Article traduit par DP)

 

Source : http://www.ucg.org/good-news-magazine/articles/

 


Surtout dans le monde occidental, la plupart des gens acceptent simplement la théorie de l'évolution darwinienne comme un fait. Ce que beaucoup ne savent pas, c'est que cette théorie est partiellement responsable de nombreux événements historiques les plus tragiques du 20e siècle.

 

Bien que la théorie de l'évolution ait été largement acceptée, ses origines sont plus sinistres que la plupart des gens ont été amenés à croire.

Charles Darwin en a mis plein la vue au public avec ses travaux sur le sujet, mais l'idée ne vient pas de lui. Les germes en étaient anciens! 

Le philosophe grec Epicure (341-270 avant JC) "considérait le monde et toute vie dans le cadre d'une autocréation du cosmos… " (Marvin Olasky, "Staring at mort," World, Juillet 13, 2013). L’Épicurisme exista depuis plusieurs siècles après la mort d'Epicure. Au cœur de cette philosophie, le plaisir physique est devenu l'objectif principal dans la vie. Il a nié toute composante spirituelle de la vie. Le poète et philosophe romain Lucrèce (99-55 avant JC) était un épicurien et croyait que le plaisir était le bien ultime. Il a décrit l'idéal de vie de cette façon :

« Les hommes peuvent se coucher sur un gazon moelleux sous les branches d'un grand arbre près d'un ruisseau, et trouver facilement, agréablement, tous les soins pour le vrai bonheur qui ne leur coutent rien» (De la nature des choses, traduit par Frank Copley 1977, p. 29).

Lucrèce également cru que l'homme n'avait aucune chance de l'immortalité. Il a écrit, «endormi dans la mort»; ainsi vous serez pour tout ce qui reste du temps» (p. 77). Il ne croyait en aucune intervention divine, aux miracles ou à la vie éternelle. Lucrèce avait une vue sur le commencement de la vie qui sonne étonnamment comme une génération spontanée : « ... Juste titre la terre est laissée ensuite avec le nom de la mère, puisque c’est de la terre que toutes les choses ont été engendrées et même maintenant, de nombreuses créatures naissent de la terre formées par la pluie et par le souffle chaud du soleil »(p. 131).

 

Darwin a popularisé les vieilles idées

 

Charles Darwin n'était pas le premièr évolutionniste, même dans les temps modernes. En effet, son grand-père, Erasmus Darwin, était aussi un évolutionniste (Paul Johnson,Darwin:. Portrait d'un génie 2012, p 41).

Charles Darwin a juste propagé la théorie de l’évolution par la publication de son livre « De l'origine des espèces ». Finalement, le concept de l'évolution allait balayer le monde. Et ce n'était pas une idée « sans danger ». Elle était prédestinée à donner racine à beaucoup de mal, y compris la mort de millions d'innocents, comme nous le verrons bientôt.


La Théorie de l'évolution est l'ennemi de la vie civile, de l'amour, de la religion et de Dieu.

 

De nombreux scientifiques et professeurs se sont convertis à ce qui équivaut à la religion de l'évolution. Voici ce que l'on biologiste évolutionniste a écrit:

« L'évolution est le concept le plus important en biologie Il n'est pas une question simple. L'importance de ce concept va bien au-delà de la biologie ?.. La pensée de l'homme moderne, que nous en soyons conscients ou non, est profondément affectée. On serait presque tenté dit déterminé par la pensée évolutionniste »(Ernst Mayr, What evolution is, 2001, p. xiii, soulignons partout).

 

Professeur Mayr a raison de dire que la pensée de «l'homme moderne» est profondément affectée. Elle a trompé des millions de personnes en leur faisant croire que la vie n'a pas de finalité transcendante. L'Évolutionniste célèbre et militant athée Richard Dawkins dit qu'il n'y a « pas de design, pas de but » dans notre existence. Sa conclusion est que les êtres humains à l'aveuglette "danse" sur la musique de notre propre ADN (rivière Out of Eden, 1995, p. 133).


Eh bien, d'innombrables êtres humains ont dansé beaucoup au rythme de « gabarits » fous ! 

Leurs «folie spirituelles» varient de discrimination anti-biblique à l'eugénisme, aux assassinats  de sang-froid.

Un de ses propres enseignants de Darwin, Adam Sedgwick, a averti que l'humanité sous l'influence de la pensée évolutionniste « abandonnerait tous les codes moraux qui ont permis à la civilisation de survivre» (Carl Zimmer, les commentaires au sein de Charles Darwin, The Descent of Man, et la sélection liée au Sex, 2007, p. 151).

Les codes moraux qui régissent la société ont souvent été compromis.

Souvent, l'échec de la morale peut être directement attribué à l'évolution et l'incrédulité en Dieu. Les exemples vont de la discrimination simple à la brutalité pure et simple.

 

 

De Darwin à Hitler

 

Voici ce que Viktor Frankl, survivant de l'Holocauste, avait à dire au sujet de l'influence de la pensée évolutionniste dans le développement de l'holocauste:

«Les chambres à gaz d'Auschwitz étaient la conséquence ultime de la théorie selon laquelle l'homme n'est rien, mais le produit de l'hérédité et de l'environnement ou, comme aimait le nazi-à-dire de« sang et du sol». Je suis absolument convaincu que les chambres à gaz d'Auschwitz, Treblinka et Majdanek ont finalement été préparés non pas dans un ministère ou une autre à Berlin, mais plutôt dans les bureaux et dans les salles de conférences de scientifiques et de philosophes nihilistes» (The Doctor and the Soul: De Psychothérapie à Logotherapy 1986, p. xxvii).

 Hitler a prétendu être un promoteur du christianisme  Observez ce qu'il a dit à un groupe de pasteurs:

«Révérend messieurs ... J'ai accepté avec plaisir votre invitation afin de vous faire connaître mon programme pour les églises, je voudrais vous convaincre que je travaille pour le rétablissement moral de notre nation juste comme vous êtes. Depuis sa défaite, l'Allemagne doit au christianisme plus que jamais. Elle a besoin des églises. Nous devons arrêter le mouvement de l'impie. Nous avons besoin de votre soutien. Nous avons besoin du soutien de tous ceux qui ont des intérêts de la patrie au cœur» (Leo Stein, Hitler est arrivé pour Niemoeller: La guerre nazie contre la religion, 2003, p 78).

 

Rétrospectivement, il est clair que l'appel d’Hitler usait tout simplement d'un malhonnête double langage. L'Auteur William Shirer a noté que, loin de rétablir une morale chrétienne dans le pays, "le régime nazi éventuellement était destiné à détruire le christianisme en Allemagne, si elle le pouvait, et remplacer par le vieux paganisme des dieux germaniques tribales et le nouveau paganisme nazi extrémistes "(The Rise and Fall du Troisième Reich, 2011, p. 240).

 

Christianisme, qui met l'accent sur l'aide aux autres, a été regardé comme faible en contraste avec la « force fait le droit » philosophie née en partie de la «survie du plus apte» darwinienne et la violence dans l'évolution des espèces.

 

Le concept d'évolution a également été très influent dans le développement de l'eugénisme. Hitler croyait en la supériorité du peuple allemand et qu'ils avaient le droit d'améliorer la race humaine en éliminant les groupes «inférieurs» de personnes (Richard Weikart,De Darwin à Hitler, 2004, p. 212).

 Les nazis étaient déterminés à faire en sorte que les Juifs ne purent «évoluer » plus loin. Donc, les hauts fonctionnaires du régime nazi ont organisé une conférence en 1942 à Wannsee, en Allemagne, une banlieue de Berlin, pour exposer «la solution finale» et informer les dirigeants administratifs des ministères responsables des différentes politiques relatives aux Juifs. L'une des déclarations les plus importantes de leur politique officielle était la suivante:

 «Au cours de la solution finale, les Juifs de l'Est devront être mobilisés pour le travail avec l'encadrement voulu. En grandes colonnes de travailleurs, séparés par sexe, les Juifs aptes au travail seront amenés à construire des routes dans ces territoires, ce qui sans doute permettra une diminution naturelle substantielle de leur nombre. Pour finir, il faudra appliquer un traitement approprié à la totalité de ceux qui resteront, car il s'agira évidemment des éléments les plus résistants, puisque issus d'une sélection naturelle, et qui seraient susceptibles d'être le germe d'une nouvelle souche juive, pour peu qu'on les laisse en liberté».(Mark Roseman, la Conférence de Wannsee et la solution finale, 2002, p. 101).


Le nombre de morts des Etats impies

 

La déclaration de la Conférence de Wannsee utilise plusieurs phrases en accord avec la survie du plus apte. La doctrine de la théorie de l'évolution a donc été utilisé pour tenter d'exterminer des groupes ethniques de la population. Pourtant, ce n'était pas la seule « expérience » d’extermination de masse au 20ème siècle par les régimes totalitaires.

 «Si vous étiez juste à examiner les trois grands régimes athées du siècle vingtième Mao en Chine, en Russie, Staline et Hitler dans l'Allemagne nazie, alors vous découvrirez qu'ils sont responsables de plus de 100 millions de morts. Ce nombre n'inclut même pas les morts provenant d'autres régimes comme les massacres de Pol Pot au Cambodge »(Sean McDowell et Jonathan Morrow, Dieu est juste une invention humaine?2010, p 138-139).

 

Évidemment, le manque de foi d’une société dans un Dieu juste ne peut seulement engendrer qu’une violence plus intense et de l'immoralité dans ces sociétés. Les citoyens les plus vulnérables sont ceux qui rejettent le Dieu Créateur comme l'autorité morale ultime. Telle est la réalité à l'origine des sociétés laïques.

«L'insensé dit en son cœur : Il n'y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; Il n'en est aucun qui fasse le bien. L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, Pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. Tous ceux qui commettent l'iniquité ont-ils perdu le sens ? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture ; Ils n'invoquent point l'Éternel."(Psaume 14:01-4)

 

Une telle personne croit soit que Dieu n'existe pas ou ne se soucie pas du tout de de lui. «Dieu n'est pas important dans sa vie ». Un commentaire sur cette ecriture : « Il retire les affaires de ce monde de l'intervention divine et nie toute responsabilité personnelle à Dieu pour ses actions» (Bible Commentary Expositor, Vol. 5, p. 143).

 

Et le problème est très répandu:

«.. L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, Pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.

 

C'est ce qui s’est passé aux jours de Noé (voir Genèse ), et Jésus a averti qu’il en sera de même à la fin des temps(Matthieu 24:37  ).

 

Malheureusement, l'humanité va continuer dans cette voie de dégradation en rejetant Dieu.

 

Le darwinisme social et ses effets

 

Évolutionnistes darwiniens croient que la vie a évolué. Le darwinisme social est l'idée que sans aucune pitié, l'égoïsme athée est la politique la plus réussie. En d'autres termes, la meilleure chose à faire pour chaque individu est de prendre soin de lui-même, quelles que soient les conséquences pour les autres. Elle pose aussi le fait que que la vie évolue non seulement biologiquement, mais aussi intellectuellement et culturellement. Et ces personnes considérées comme supérieures aux autres sont comptés comme ayant plus d'un droit à la vie.

 

Si le droit, l’administration publique et la religion ont évolué, cela signifie qu'il n'y a pas d'absolu. Ceci signifie en fait que «tout est permis» dans la société. Vous pouvez faire ce que vous voulez !

 

Les Supérieurs peuvent tuer d’innocents inférieurs, comme cela a été la pratique d'un certain nombre de gouvernements génocidaires.

 

 

Pourquoi Jésus-Christ doit-il revenir ?

 

Quand Jésus-Christ a réuni ses disciples peu de temps avant sa mort, ils lui ont demandé quels seraient les signes qui précéderont son retour sur Terre. Jésus leur répondit par une liste de conditions et d'événements, en commençant avec les premiers problèmes qui subsistent encore aujourd’hui et qui augmenteront en fréquence et en intensité vers la fin de l'âge :

 

«Car une nation s'élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume; et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. Mais tout cela ne sera qu'un commencement de douleurs.»(Matthieu 24:7-8).

 

Ces choses ont été à la hausse au cours du siècle passé et deviendront pire de plus en plus.

 L’Astronome et auteur Martin Rees fait remarquer que si une catastrophe naturelle a été la plus grande menace pour l'humanité à travers les âges, la société moderne est plus concernée par la guerre et le génocide :

 « Une estimation suggère que, dans les deux guerres mondiales et leurs conséquences, 187 millions ont péri par la guerre, le massacre, la persécution, ou la faim induite par la politique. Le XXe siècle était peut-être la première au cours de laquelle le plus d’individus ont été tués par la guerre et les régimes totalitaires que par des catastrophes naturelles»(Notre Final Hour, 2004, pp 25-26). 


 

A la guerre, tout est permis!


 La théorie de l'évolution et de l'athéisme et le darwinisme social a donné naissance à un monde qui a tourné le dos à Dieu et qui connaître de grande difficulté comme l’a prédit Jésus-Christ.

Le second sceau de l'Apocalypse prophétise aussi un temps de guerre atroce:

«Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait : Viens.Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée »(Apocalypse 6:3-4).

 

Cette vision donne à réfléchir car elle dépeint un monde sanglant provoquée par le rejet de l'humanité de Dieu, l'amoral de l'évolution darwinienne.

 

 

Le message de Dieu, cependant, est finalement celle de l'espoir.

 

La Bible nous dit que Jésus-Christ va intervenir pour éviter la guerre des guerres à venir au point d’anéantir l'humanité :

 

«Et si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé [en vie]»(Matthieu 24:22 

 

Christ reviendra à la septième trompette pour sauver l'humanité de cette fin (Apocalypse 11:15). 

 

Certains rebelles et évolutionnistes peuvent maudire et blasphémer Dieu (cf. Apocalypse 16:11)

 

Pourtant, s'ils se repentent profondément, ils peuvent recevoir le salut du Dieu qu'ils défient actuellement et méprisent.

 

Dans le temps, en fonction de l'objectif et du plan de Dieu, l'humanité va enfin comprendre le mal, le chemin de la guerre et les autres idées meurtrières qui découlent vraiment de l'évolution darwinienne.

Puis la paix du Royaume de Dieu régnera pour toujours!

 

 


 

Citation de Jean Pierre Petit, Directeur du CNRS ):

 

La science vit depuis des années les douleurs de l'enfantement.. On entend des craquements de partout, dans la maison Science, mais les scientifiques, conservateurs dans leur immense majorité, vivent arqueboutés sur les murs, les portes et les fenêtres, dans tous les domaines, de la manière la plus lamentable qui soit. Les chercheurs nient les évidences. Si vous lisez le dernier numéro spécial de la revue La Recherche consacré aux origines de la Vie, vous y trouverez les élucubrations les plus invraisemblables qu'il se puissent trouver, qu'il s'agisse de l'apparition de l'ADN ou de l'évolution des espèces. Au lieu de dire modestement "nous ne savons pas pas", ces grands prêtres que sont les scientifiques de notre temps s'efforcent d'invoquer le dieu Hasard pour replâtrer, rafistoler une théorie Darwiniste ou Néo-Darwiniste qui fait eau de toutes parts. A la base de cette attitude il y a la crainte, pour les occidentaux, de voir "Dieu" refaire surface.

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article