Des oreilles pour entendre ce que dit l’Esprit.. E. Collard

Publié le par Daniella

Extrait d’un partage transmis par Eliane. Soyez bénis et édifiés...

entendre-la-voix.jpg


 

Marc 4/9- : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende » Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. Il leur dit : c’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont au dehors tout se passe en paraboles afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point ….».

 

Jésus dit que c’est aux disciples qu’est donné le mystère du royaume de Dieu : ils sont de ceux qui en entendant, entende et comprennent. Les oreilles de disciples sont des oreilles qui permettent non seulement d’entendre le message, mais aussi de le comprendre. L’information arrive dans l’oreille externe et sans rester bloquée au niveau de l’oreille moyenne elle va jusqu’à l’oreille interne qui les transmet au lobe temporal afin que le cerveau puisse donner en retour une compréhension claire de ce qui au départ était juste un son qui en l’état pouvait rester mystérieux.

 

Les oreilles de disciples nous parlent d’un entendement spirituel ouvert, éveillé, d’une intelligence spirituelle affûtée pour permettre l’équilibre dans le corps. Car en plus de servir à l’entendement, l’oreille interne contient les organes qui donnent le sens de l’équilibre au corps (empêchent son instabilité), coordonnent les mouvements de la tête et des yeux ainsi que les ajustements de la posture du corps. En particulier lorsque cet organe connait des désordres dans son fonctionnement, nous pouvons souffrir de vertiges, d’étourdissements, de déséquilibre ou de désorientation. L’oreille interne équilibre le corps sans que nous en soyons forcément conscients. Son rôle est de détecter/discerner les  changements de positions du corps et d’en assurer l’équilibre en conséquence. Ce n’est pas un  hasard si Dieu a pris le corps humain pour figurer le Corps de Christ : c’est parce que le Corps  de Christ fonctionne en grande partie selon ce modèle. Ainsi nous sommes d’autant plus interpellés sur l’importance du rôle de l’oreille interne éveillée par l’Esprit de Dieu pour servir à un fonctionnement cohérent et équilibré de tout le corps de Christ. De même que l’oreille interne permet l’équilibre du corps en l’empêchant de chanceler, l’oreille spirituelle éveillée à un rôle de soutient et d’équilibre dans le corps spirituel.

 

consoler.jpg

 

Esaïe 50/ 4 et 5 dit :

 

«Le Seigneur l’Eternel, m’a donné une langue exercée pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu ; Il éveille chaque matin, il éveille mon oreille pour que j’écoute comme écoutent les disciples. Le Seigneur l’Eternel m’a ouvert l’oreille Et je n’ai point résisté, je ne me suis point retiré en arrière»


Ce passage nous donne une idée de l’importance d’avoir les oreilles ouvertes ; cela a un lien avec la langue exercée : c’est dans le but de soutenir le reste du corps, les autres membres. Une oreille bien développée et en bonne santé permet au corps de se tenir bien debout sans être désorienté. Pour soutenir le reste prêt de mourir, Sardes est exhortée à être vigilante, ce qui signifie avoir le cœur et l’esprit éveillés.


Vous avez besoin d’avoir les oreilles éveillées pour pouvoir soutenir et aider les autres.

 

Pour cela nous devons dépendre de Dieu, de ce qu’il dit ; nous  devons pouvoir entendre sa voix sans larsen, recevoir Sa pensée et Sa sagesse.

 

Proverbes  22/17 dit :

 

« Prêtes l’oreille et écoute les paroles des sages ; applique ton cœur à ma science.  Car il est bon que tu les gardes au-dedans de toi, et qu’elles soient toutes présentes sur tes  lèvres ».

 

Cette dernière partie du verset illustre la corrélation étroite entre le fait d’avoir les oreilles éveillées aux paroles de la bouche de Dieu et la capacité d’avoir une langue exercée de disciple qui sache soutenir celui qui chancelle ou manque d’équilibre. Mais le verset va plus loin : il dit aussi

 

« Afin que ta confiance repose sur l’Eternel, je veux t’instruire  aujourd’hui, oui toi. ».

 

Dieu veut nous éveiller l’oreille afin que nous recevions Ses instructions pour être guidé dans la marche et afin de tenir ferme en Lui dans la foi.

 

Le Seigneur dit au début du texte d’Esaïe 50 qui parle des oreilles de disciples :

 

« Je suis venu, pourquoi n’y avait-il personne ? J’ai appelé, pourquoi personne n’a-t-il répondu ?»

 

Si personne ne répond quand Dieu appelle c’est peut être faute d’entendre sa voix.

 

Jésus a dit que Ses brebis entendent Sa voix quand Il les appelle ;

 

Entendons-nous Sa voix quand Il nous appelle, quand Il nous parle, quand Il nous instruit ? 

 

Il est dit ailleurs dans le livre d’Esaïe :  

 

« Tes oreilles entendront la voix qui dira

 

« voici le chemin marches-y. Car tu irais à droite  ou tu irais à gauche».

 

C'est dire à quel point notre audition est une question de survie dans la  marche qui doit être la nôtre ! C’est ainsi que nous sommes guidés. Nous sommes condamnés à dévier, être désorientés, voire « dérailler » si nous n’entendons pas les directives du Seigneur. Nous devons avoir constamment les oreilles éveillées.

 

Dans le texte d’Esaïe 50, il est question d’avoir chaque matin les oreilles éveillées. Cela nous interpelle sur la présence d’une discipline quotidienne chez le « disciple ». C’est par le biais de cet éveil quotidien que la main du Seigneur nous ouvre l’entendement spirituel, c’est une éducation à entendre Sa voix. Nous disons souvent


«Seigneur ouvres moi les oreilles afin que je t’entende, que je comprenne» ;

 

mais à la vérité cela passe souvent par une discipline qui va impliquer notre être entier corps, âme et esprit. Dieu veut formater nos oreilles afin qu’elles soient à la fois actives et réactives. Pour un entendement engendrant la compréhension qui mènera à une soumission pratique à Sa volonté afin que notre vie soit alignée sur elle car c’est la vocation de l’épouse de  l’Agneau : entendre ce que dit l’Esprit afin de pouvoir dire la même chose et à l’unisson.

 

L’Esprit et l’épouse sont appelés à dire la même chose à mesure qu’approche la venue de l’époux.

 

jesus-comes.jpg

 

L’Esprit et l’épouse disent « Viens » prophétise Jean. 

 

 

 


Commenter cet article