Enlèvement des chrétiens en 2013 et retour de Jésus en 2016-2017 ? Martel Trevor

Publié le par Daniella

Message de DP :

Après avoir entendu dans mon esprit, "le compte à rebours a commencé ", je suis tombée sur cet article. Même si nous ne savons ni le jour ni l'heure, cet article est très intéressant à lire. Soyons simplement prêts comme Noé...Soyez bénis


Message du traducteur Johnny Leuba : 

 Avant de lire le contenu de ce site, et plus particulièrement l'article ci-dessous, je voudrais qu'il soit clair dans l'esprit de chaque lecteur que les investigations bibliques présentées par l'auteur (Martel Trevor, de www.christconnection.net) évoluent au fur et à mesure que les détails prophétiques sont révélés. Dieu Lui-même a clairement annoncé au prophète Daniel que certains détails relatifs au déroulement des prophéties bibliques resteront « scellés » jusqu'au temps de la fin et que la connaissance augmentera alors (Daniel 12 : 4 & Daniel 12 : 9). Si le cœur du message ne change pas, plus le temps passe, plus les détails se précisent, raison pour laquelle nous mettons à jour cet article central régulièrement. Pour ce qui concerne les articles parus précédemment, il ne nous est pas possible de les remettre à jour mais leur contenu reste utile ! Merci de votre compréhension et bonne lecture à tous !

rapture.jpg 

 

Le Retour de Jésus

En Daniel 9 : 25, Dieu a annoncé au prophète Daniel, par l'intermédiaire de l'ange Gabriel, que depuis le décret prononcé pour le retour à Jérusalem et pour sa reconstruction jusqu'à la venue du Messie Prince, il y aura deux périodes : une de 49 années (soit 7 semaines sabbatiques) et l'autre de 434 ans (soit 62 semaines sabbatiques). La raison pour laquelle les 69 semaines sont divisées en deux périodes, c'est parce qu'il y aura deux venues du Messie Prince. En Daniel 9 : 26, il indique que la période relative aux 434 années (62 semaines sabbatiques) a déjà été accomplie lors de la première venue de Jésus, lorsqu'il est mort et ressuscité. Il reste donc une période de 49 ans qui n'est pas encore accomplie à ce jour. Il y a seulement eu deux décrets qui ont été prononcés pour retourner à Jérusalem et la reconstruire. Le premier en 445 avant Jésus-Christ, et le second en juin 1967. Si l'on compte 49 années à partir de la date du second décret (1967), la seconde venue de Christ devrait avoir lieu en 2016/2017 (le calendrier biblique commence en avril/mai 2016 et se termine en avril/mai 2017 d'où le chevauchement avec notre calendrier grégorien !).

 

L'Enlèvement des croyants devrait donc avoir lieu approximativement 3 1/2 années avant la fin de la Tribulation soit en 2013. Pour des explications détaillées, lisez entièrement ce qui suit.

 

En effet, les messages ci-dessous expliquent, étape par étape, quand la seconde venue du Seigneur devrait avoir lieu. Si vous voulez comprendre les raisons bibliques, je suggère de suivre ces messages dans l'ordre et sans en manquer un seul. Je les lierai l'un à l'autre à la fin.

 

Le Jubilé

  

Le Jubilé (Yovel) fait partie du code de sainteté hébraïque que l'on découvre en Lévitique, des chapitres 17 à 26. Alors que la plupart des Juifs messianiques et des chrétiens d'aujourd'hui reconnaissent la signification prophétique des fêtes mentionnées en Lévitique 23, bien peu de choses sont dites à propos de la signification prophétique du Jubilé. Le texte original hébreu ne contient pas de division de chapitre, pas de numérotation de versets, ni de ponctuation. Tout cela fut ajouté beaucoup plus tard, au bon vouloir des traducteurs. Lévitique n'était donc pas divisé en chapitres 23, 24, 25...etc. Il s'agissait d'un long texte continu. Par conséquent, si nous attribuons une signification prophétique aux fêtes de Lévitique 23, le Jubilé mentionné dans le chapitre 25 doit également avoir une signification prophétique.

 

L'année du Jubilé est comptabilisée à partir du moment où Israël (les 12 tribus) se trouve dans le pays promis (Lévitique 25 : 2). Actuellement, les 12 tribus ne sont plus présentes dans le pays, et Israël n'a pas pu observer les lois du Jubilé depuis des siècles. Maïmonide (Rabbi Moshé ben Maimon) a dit, et c'est tout à fait correct, que c'est le Messie qui rétablira le Jubilé (Ésaïe 61 : 1-2 & Luc 4 : 18-19).


Le Jubilé avait lieu l'année qui suivait 7 cycles d'années sabbatiques (shmita), soit 49 ans. Le Jubilé avait donc lieu la 50ème année.Voici ce qui était / est bibliquement requis pour le Jubilé :

 

1. La terre doit rester en jachère.

2. Retour obligatoire de tous les biens à leurs anciens propriétaires ou leurs héritiers.

3. Toutes les dettes en Israël doivent être annulées.

4. Les esclaves sont libérés.

5. La corne de bélier (schofar) retentit au Yom Kippour de la 49ème année précédant l'année jubilaire (la 50ème année) ...proclamant la liberté dans tout le pays.

 

Quelle est donc la signification prophétique du Jubilé ?

 

Comme nous le verrons, le Messie rétablira le Jubilé lors de sa seconde venue.

 

Histoire de Jérusalem

 gold_jerusalem.jpg

Les gourous de la prophétie nous répètent ad nauseam qu'Israël est l'horloge prophétique de Dieu. Ils ont tort. Son horloge prophétique, c'est Jérusalem. L'eschatologie est inextricablement liée à ce qui se passe à et dans Jérusalem (Jérémie 3 : 17; Daniel 9 : 24-27; Joël chapitre 2; Zacharie chapitres 12 à 14; Luc 21 : 24). Dans la prophétie des 70 semaines donnée à Daniel, Dieu prédit que Jérusalem sera reconstruite, détruite à nouveau, puis reconstruite encore. L'Écriture doit toujours être prise dans son contexte. Or, la Jérusalem moderne n'existait même pas lorsque cette prophétie a été donnée. Dès lors, elle n'a pas sa place dans l'équation.

 

La Jérusalem qui existait au moment où fut donnée la prophétie, soit au 6 ème siècle avant Jésus-Christ, c'est pour la plupart ce que nous appelons aujourd'hui le "Quartier juif", également appelé "Sion" dans les Écritures. Dieu dit qu'il aime cette partie spécifique d'Israël, plus que tout autre endroit (Psaume 87 : 2-6). Plus ou moins de la forme d'un carré, elle était constituée de la partie inférieure du Mont Morija, où les Temples avaient été érigés, ainsi que de la colline de Sion, directement à l'ouest à partir de là. Le reste de ce que nous appelons Jérusalem aujourd'hui, même le reste de la vieille ville, a été construit beaucoup plus tard.

 

Comme cela a été prédit en Daniel 9 : 27 et Matthieu 24 : 2, Jérusalem fut complètement détruite (en l'an 70 après Jésus-Christ). Tout a été rasé. Il ne resta pas une seule pierre au-dessus de l'autre, comme Jésus l'avait prédit (Luc 19 : 41-44). 60 ans après, en l'an 130 après Jésus-Christ, l'Empereur romain Hadrien eut de la « sympathie » envers les Juifs (dont certains étaient revenus, vivant dans des conditions déplorables) et il décida alors de reconstruire la ville. Toutefois, Hadrien, qui ne connaissait rien à la Bible ni au judaïsme, décida d'y construire une cité païenne et changea même le nom de Jérusalem en « Aelia Capitolina ». Ajoutant une insulte à la blessure qu'il infligeait aux Juifs, il proposa de bâtir un temple à Jupiter sur le site du premier et du second Temple.

 

Pour couronner le tout, il interdit formellement la circoncision car il la considérait comme une «mutilation».

 

Le résultat fut la seconde révolte juive, conduite par Bar Kochba, un «messie» autoproclamé qui fut la cause d'une séparation permanente entre les Juifs qui croyaient au véritable Messie, Jésus de Nazareth, et les Juifs qui croyaient en ce faux messie. Cette séparation demeure aujourd'hui encore.

Lorsque cette révolte prit fin, les Juifs ne furent plus autorisés à vivre à Jérusalem ou même à la visiter, sauf à Tisha B'av, qui marque l'anniversaire de la destruction du premier et du second Temple.

La majorité de ce que nous connaissons aujourd'hui comme la «vieille ville », à l'exception notable du « Quartier juif », fut construite par Hadrien. Certaines structures, principalement des églises, chapelles, ou mosquées, furent ajoutées plus tard par l'Empereur Constantin, les Croisés, et l'Empire Ottoman. Il y a aussi quelques bâtiments qui ont été construits par des nations européennes aux 18 ème, 19 ème et 20 ème siècles. Les murs actuels furent érigés par Soliman le Magnifique au 16ème siècle. Ils s'étendent bien plus au nord que dans la Jérusalem qu'avait connue Daniel...

 

Rien de ce qui a été cité précédemment ne faisait partie de la Jérusalem du 6ème siècle avant Jésus-Christ. Par conséquent, rien de cela ne peut être pris en compte pour ce qui est de "restaurer et construire" Jérusalem dans le contexte biblique des 70 semaines. Hadrien a bâti une cité païenne, et a changé son nom, ce qui est une abomination aux yeux de Dieu. Les autres ne bâtirent pas la ville en tant que telle, ils y ajoutèrent juste des structures ici et là.

 

Le quartier juif, qui est la Jérusalem prophétique, fut détruit en 1948 lors du conflit qui opposa les Arabes à Israël. Il demeura ainsi jusqu'à ce que les Juifs récupèrent l'est de Jérusalem, 19 ans plus tard, lors de la guerre des 6 jours. Sa reconstruction commença en juin 1969, après évacuation de tous les Arabes. Aujourd'hui, 2'300 familles y résident. Toutefois, le « décret » pour « retourner à Jérusalem et la reconstruire » date de 1967, au lendemain de la guerre des 6 jours. Tout cela était prophétisé dans la Bible. Il est impératif que les chrétiens connaissent l'histoire de Jérusalem. Sans cela, il est impossible de comprendre ce qui concerne la fin des temps.

 

La prophétie des 70 semaines qui est donnée en Daniel 9 : 24-27 est non seulement la plus importante, mais aussi la plus précise des chronologies de l'Histoire passée, présente et future. La première partie de cette prophétie a été accomplie lors de la première venue de Jésus d'une manière si extraordinaire, que les critiques incrédules ont dû prétendre faussement que ce n'était pas Daniel qui avait écrit cela mais un auteur anonyme, après la venue, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Le seul problème avec cette fausse théorie, c'est que deux siècles avant Jésus-Christ, lorsque la Bible hébraïque (dite : Septuaginta) a été traduite en grec ancien, le même livre de Daniel que nous avons aujourd'hui, y était déjà inclus dans son intégralité (incluant donc la prophétie des 70 semaines). Ceci est un fait historique indiscutable.

 

Les Juifs, quant à eux, ont essayé d'avancer d'autres arguments. Ils prétendent (faussement, bien sûr) que le « prince qui est oint" (mashiach nagid) est Cyrus, le roi de Perse. Bien qu'il soit correct que Dieu fasse référence à Cyrus en Ésaïe 45 : 1 en tant que son "oint", il y a un certain nombre de problèmes avec ce point de vue :

 

La prophétie dit que le « Messie Prince » (mashiach nagid) sera retranché (tué) après 62 semaines sabbatiques, c'est-à-dire 434 ans. Alors, à moins qu'ils veuillent argumenter que Cyrus est resté en vie presque 500 ans, leur théorie prend l'eau ! Dans leur aveuglement spirituel, ils ont aussi déclaré que cela faisait référence à « deux princes oints »: Cyrus, qui a ordonné la reconstruction du Temple, 7 semaines (49 ans) après la captivité à Babylone (cet argument est très discutable), et que le second prince, qui est mort 62 semaines après (434 ans) est Alexandre Jannée, un roi de Judée cruel, issu de la dynastie des hasmonéens. C'est ridicule ! Penser que Dieu enverrait Gabriel pour qu'il apporte un message à propos de ça n'a aucun sens.

 

Cela contredit aussi le texte qui précise que le décret concerne la reconstruction de la ville et non du Temple. Il dit aussi que ces 49 ans viennent après le décret, pas avant ! Il y a deux princes qui sont mentionnés dans ce passage, le « Messie Prince » (Jésus) et « le prince qui va venir » (Titus) pour détruire la ville et le Temple. Rien d'autre ! Si la perspective juive était correcte, il faudrait alors trois princes : Cyrus, Alexandre Jannée et Titus. De plus, dans le verset précédent (Daniel 9 : 24), Gabriel spécifie que les 70 semaines sont pour "mettre un terme au péché" et "apporter la justice éternelle". Les Juifs suggèrent-ils que le décret de Cyrus et la mort d'Alexandre Jannée ont accompli cela ? Soyons sérieux !

 

Leur dernier prétexte désespéré, c'est de dire que l'article défini "ha", se référant au Messie, n'apparaît pas dans ce texte. Ceci n'indique aucunement que Jésus n'a pas ou n'est pas celui qui a accompli la prophétie. L'article défini n'apparaît pas non plus dans le verset 26, qui fait référence à Titus comme un autre prince qui va venir. Est-ce que cela veut dire que Titus n'est pas le prince qui a détruit la ville et le Temple, en l'an 70 après Jésus-Christ, comme cela a été prédit ?

 

Enlevez vos œillères, amis juifs !

 

Même votre rabbin Maïmonide a admis que cette prophétie concerne le Messie. Dans son contexte, il ne peut s'agir de personne d'autre.

 

Personne d'autre ne peut amener la justice éternelle.

 

Personne d’autre ne peut mettre un terme au péché.

 

Personne d'autre ne peut sceller la vision et les prophéties.

 

Et personne d'autre ne peut mettre fin aux désolations (pluriel) de Jérusalem (Daniel 9 : 2).

 

Gabriel a dit à Daniel qu'il y aura 70 semaines sabbatiques (schmita, au pluriel: schmitot) pendant lesquelles :

 

Jérusalem sera reconstruite. Elle l'a été.

 

Le Messie apparaîtra. Il l'a fait.

 

Le Messie sera tué. Il l'a été.

 

Le Messie confirmera l'alliance. Il l'a fait.

 

Un prince viendra détruire (à nouveau) la ville et le Temple. Cela s'est produit.

 

Le site du Temple restera dans la désolation jusqu'au « temps de la fin ». C'est le cas !

 

C'était une prophétie lorsque Gabriel la donna à Daniel. Ces choses font maintenant partie de l'Histoire.

 

Année de l'enlèvement des chrétiens

 

Selon la parole de Dieu, l'enlèvement des croyants devrait avoir lieu très bientôt.

 

Dans la Bible, il y a deux chronologies relatives au retour de Jésus-Christ. La première est celle de la prophétie des « 70 semaines » donnée en Daniel 9 : 24-27. La seconde se trouve en Luc 21 : 24-36.

 

Les deux chronologies concernent Jérusalem.

 

Dans celle qui est citée par l'Évangile de Luc, Jésus déclare que Jérusalem tombera sous la domination des païens et sera continuellement foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que le « temps des nations » soit accompli. Après que ce « temps » sera accompli, il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, de la détresse parmi les nations, avec perplexité, le bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l'âme de terreur, les puissances du ciel secouées...Puis, ils verront le Fils de l'Homme venant dans les nuées avec puissance et une grande Gloire. Le pronom « ils » est très significatif. Dieu merci, Jésus n'a pas dit « vous » verrez. Car « vous » ne serez plus là. À ce moment-là, si « vous » êtes chrétien, « vous » aurez été enlevé auprès de Dieu.

 

Au verset 32, Jésus ajoute que cette génération (dans le contexte, la génération qui suivra le retour de Jérusalem en mains juives, Jérusalem n'étant alors plus « foulée aux pieds par les nations »), ne passera pas, que toutes ces choses se soient accomplies.

 

Nous sommes cette génération, sans aucun doute.

 

Jérusalem revint sous domination juive le 7 juin 1967, pendant la guerre des 6 jours, comme Jésus l'avait prédit. Ceci s'est produit après 1'930 années pendant lesquelles Jérusalem fut « foulée aux pieds » par les nations, comme Jésus l'avait prédit. Depuis que cela s'est passé, il y a 46 ans et sachant qu'une génération biblique est d'une quarantaine d'années, nous savons que son retour doit être très très très proche.

 

Mais cela ne nous indique toujours pas l'année. Les messages suivants le feront.

 

Mathématiques prophétiques

 

Les 70 semaines de Daniel, chapitre 9, nous donnent la chronologie de la première et de la seconde venue de Jésus. Le verset 25 dit qu'à compter du décret pour restaurer et reconstruire Jérusalem jusqu'au Moschiach Nagid (Messie Prince), il y aura 7 semaines et 62 semaines.

Au bénéfice de ce que nous avons vu précédemment, il ne fait aucun doute qu'il s'agisse de « semaines » sabbatiques (shmita, au pluriel: schmitot), de 7 années chacune. Il a dit qu'il y aurait deux périodes à compter du décret pour restaurer et reconstruire Jérusalem jusqu'au Messie Prince : l'une serait de 49 années (7 semaines), l'autre de 434 ans (62 semaines), soit au total 69 semaines ou 483 ans. Le premier décret pour restaurer et reconstruire Jérusalem a été donné par Artaxerxés Longanimus de Perse, la 20ème année de son règne, soit au mois de mars de l'an 445 avant Jésus-Christ (Néhémie 2 : 1).

À partir de ce moment-là, il doit y avoir 69 (7+62) semaines sabbatiques jusqu'à ce que le Messie vienne pour la première fois.

 

69 années sabbatiques = 483 années.

 

Multipliez 483 années par 360 jours selon le calendrier hébreu = 173'880 jours.

 

Divisez ensuite par 365,2 jours pour adapter le résultat au calendrier solaire (Grégorien, « chrétien ») = 476.1 années.

 

Ajoutez une année puisqu'il n'existe pas d'année « zéro » et ajustez de quelques jours pour les années bissextiles. Ceci nous mène à l'automne 29 après Jésus-Christ, soit lorsque Jésus, le Messie, a commencé son ministère public (Luc 3 : 1, Luc 3 : 21).

 

Le verset 26 spécifie que c'est après la période de 62 semaines que le Messie sera tué.

 

Par conséquent, les 62 semaines faisant partie des 69 semaines de cette prophétie ont été accomplies entièrement puisque Jésus est déjà mort, ressuscité, et ne mourra plus jamais (Romains 6 : 9). Il reste donc 7 semaines pour finaliser cette chronologie.

 

Bien que les 7 semaines soient incluses dans le compte à rebours (de 69 semaines) qui mène à la première venue de Jésus (puis à sa mort et à sa résurrection), Daniel 9 : 26 nous dit que c'est après la portion des 62 semaines que la mort du Messie se produira. Par conséquent, il y a également un événement significatif (sa seconde venue) qui doit se produire après que la portion de 7 semaines s'accomplira elle aussi.

 

Le Messie Prince confirma l'alliance en mourant pour nos péchés après la période de 62 semaines qui fait partie des 69 semaines, soit « au milieu de » la 70ème semaine. Cela s'est produit exactement comme prévu, 3 1/2 ans après, exactement au milieu de la 70ème semaine, à Pâques, le 14 du mois de Aviv, en l'an 33, lorsque Jésus a été crucifié, puis qu'il est ressuscité.

 

Ainsi, cette partie de la chronologie, menant à la première venue de Jésus, s'est déjà réalisée, exactement comme cela a été prédit.

 

Au milieu de la 70ème semaine (Daniel 9 : 27), soit à 69 1/2 semaines, Jésus est mort et ressuscité, confirmant ainsi l'alliance éternelle abrahamique-davidique (Galates 3 : 17).

 

Cela signifie qu'il reste une 1/2 semaine (3 1/2 années) dans notre "futur" qui sera les 3 1/2 années finales de la Tribulation et du règne de l'Antichrist. Ces 3 1/2 années compléteront alors la 70ème semaine qui doit se terminer avec la seconde venue de Jésus-Christ.

 

Seconde venue de Jésus-Christ

 

Puisque la dernière partie de la 70ème semaine de Daniel commence par la Tribulation et le règne de l'Antichrist, et prend fin avec le retour de Christ, la chronologie des 70 semaines n'est pas complète sans la seconde venue de Jésus. Il semble logique, puisque Gabriel a donné l'année exacte de la première venue de Jésus, qu'il lui donne aussi l'année exacte de sa seconde venue. C'est ce qu'il a fait... et c'est dans la Bible depuis plus de 2' 500 ans. Loué soit Jésus pour toujours !

 

Pourquoi les 69 semaines qui ont mené à la première venue du Messie sont-elles divisées en deux portions ?

 

Pourquoi les diviser en deux périodes de 7 semaines et 62 semaines, respectivement ? Pourquoi ne pas avoir dit simplement "69 semaines" ?

 

Pendant des années, j'ai lu et entendu la spéculation relative aux 7 semaines (49 ans), disant qu'elles représentent le temps qui fut soi-disant nécessaire à Néhémie pour reconstruire la ville... quelle foutaise ! Il n'y a absolument aucune preuve historique de cela, nulle part.

 

Le Temple avait déjà été reconstruit, et la reconstruction du mur leur a pris seulement 52 jours (Néhémie 6 : 15). Pourquoi est-ce que cela aurait pris toutes ces années (49 ans) pour reconstruire la toute petite, petite, petite ville à l'intérieur de ces murs ? Impossible ! Même si tous les israélites qui la construisaient avaient souffert de rhumatisme articulaire aigu, cela n'aurait pas pu prendre 49 ans... mais à peine 1 à 3 ans. De plus, Néhémie 13 : 6 nous dit clairement que 12 ans plus tard, Néhémie était déjà retourné auprès d'Artaxerxès à Suse, et qu'à ce moment-là, la ville avait déjà été reconstruite, repeuplée, et Néhémie l'avait gouvernée plusieurs années. Ceci démontre qu'il n'est pas possible que la reconstruction de Jérusalem ait duré 49 ans.

 

Pour rester fair-play, il faut dire que Dieu avait annoncé à Daniel que ces choses demeureraient « scellées » jusqu'au temps de la fin. En d'autres termes, elles ne pourraient pas être comprises avant notre époque (c'est-à-dire le temps de la fin mentionné en Daniel).

 

L'un des autres points de vue relatifs aux 49 ans, c'est qu'il s'agisse du temps qui s'est écoulé entre le décret de Cyrus pour reconstruire le Temple (et non la ville) en 535 avant Jésus-Christ et le décret d'Artaxerxès pour la reconstruction de la ville en 445 avant Jésus-Christ. Il y a deux problèmes avec cette théorie. Il est impossible d'avoir seulement 49 ans entre ces deux événements puisque 90 années les séparent. De plus, la prophétie des 70 semaines ne mentionne aucun décret pour reconstruire le Temple, mais seulement pour reconstruire la ville.

 

Quelle est donc la réponse à cette énigme des 49 ans ?

 

La raison pour laquelle il y a mention de 2 périodes de temps distinctes dans les « 69 semaines », c'est qu'il y aura deux venues du Messie Prince (il s'agit d'un "message codé" à l'intérieur même de la prophétie). Gardons à l'esprit que le texte original hébreu ne contient pas de paragraphe ni de ponctuation mais constitue un seul et long texte continu :

 

...à partir du décret (dabar) pour retourner (lehashiv) et reconstruire Jérusalem jusqu'au Messie Prince il y aura 7 semaines...

 

Pour que cette prophétie soit vraie, il faut qu'il y ait 7 semaines (49 ans) entre un ordre pour retourner et reconstruire Jérusalem et une venue du Messie Prince. Dans toute l'Histoire jusqu'à ce jour, il n'y a eu que deux décrets pour retourner à Jérusalem et la reconstruire. Le premier est celui d'Artaxerxès en 445 avant Jésus-Christ et le second est venu peu de temps après le 7 Juin 1967, lorsque les Juifs ont repris Jérusalem (guerre des Six Jours), mettant ainsi fin à 1'930 années pendant lesquelles la Jérusalem biblique (le Quartier juif) fut continuellement foulée aux pieds par les nations païennes.

 

Il y a eu un vote ultérieur de la Knesset, le 1er avril 1969 (14 Aviv 2759, veille de Pâques), pour restaurer et reconstruire Jérusalem, c'est-à-dire "ramener le Quartier juif à la vie", et qui a conduit à sa reconstruction proprement dite. Cependant, la "parole" qui a été donnée au plus haut niveau (à l'époque, le Premier ministre Levi Eshkol) a été prononcée en 1967. L'acte de la Knesset a créé la "Company for the Reconstruction and Development of the Jewish Quarter of Jerusalem" aussi appelé "Jewish Quarter Development Company" (JQDC). Cette compagnie est également chargée de tous les projets de construction dans la vieille ville.

 

Ce que nous appelons aujourd'hui le « Quartier juif », plus la partie sud du mont Morija, c'est la Jérusalem qui existait au moment où la prophétie a été donnée. C'est la Jérusalem que Daniel connaissait étant jeune, avant qu'il soit déporté à Babylone, celle pour qui il intercédait avant qu'il reçoive le message de l'ange Gabriel. Les autres parties de la vieille ville furent ajoutées beaucoup plus tard. Le second Temple, qui occupait le sud du mont Morija, avait déjà été reconstruit en 516 avant Jésus-Christ. Par conséquent, la seule Jérusalem existant à cette époque (5ème siècle avant Jésus-Christ) et qui avait besoin d'être reconstruite, c'est ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de "Quartier juif". Il s'agit donc de la "Jérusalem" à laquelle s'applique la prophétie des 70 semaines.

 

Le « Quartier juif » » a été décimé en 1948 pendant la guerre israélo-arabe. Les Juifs furent assiégés, évincés en masse, n'eurent plus droit d'accès, leurs propriétés furent confisquées, leurs synagogues profanées et leurs maisons réduites en ruine. Le commandant jordanien en charge des opérations se vanta auprès de ses supérieurs, que "pour la première fois depuis 1'000 ans, il n'y avait plus un seul Juif dans le « Quartier juif », plus un seul de leurs bâtiments n'était intact, rendant impossible le retour des Juifs" (bien essayé les gars... mais c'est encore raté).

 

La raison pour laquelle il y a une division dans les « 69 semaines », c'est que cela révèle la chronologie des deux venues de notre Seigneur. Que son nom soit loué !

 

Dieu révèle toujours la fin dès le commencement.


Daniel 9 : 26 prend bien soin de préciser que c'est après les "62 semaines", lors de sa première venue, que le Messie sera tué. Si cette portion de "62 semaines" a mené à sa première venue, la portion des "7 semaines" qui reste doit mener à sa seconde venue.

 

Ainsi, les 7 semaines (49 ans) sont le temps qui s'écoulera entre le second décret pour reconstruire Jérusalem (celui de 1967) et sa seconde venue. Ce qui nous mène à la période 2016/2017 durant laquelle, nous le croyons, se produira le retour de Jésus-Christ.

 

Reconstruire Jérusalem

 

La Knesset a voté pour la « restauration et la reconstruction de Jérusalem » à la veille de Pâques, le 1er avril 1969. Toutefois, le décret (dabar, parole) pour retourner et reconstruire a été prononcé en juin 1967. Dans les jours qui ont suivi le retour de Jérusalem en mains juives, dès le 19 juin 1967, les Arabes furent évincés du "Quartier juif" et les gravats furent déblayés afin de libérer l'accès au site. En quelques jours, les commodités de base (eau, réseau d'égouts, électricité, fenêtres et portes) ont été restaurées et les Juifs commencèrent à retourner à Jérusalem.

 

La « parole » avait été prononcée au plus haut niveau du gouvernement pour « retourner et reconstruire ». Le gouvernement du Premier ministre Levi Eshkol, avec le soutien de la Knesset, a étendu la loi israélienne, sa juridiction et son administration à la partie est de Jérusalem, incluant la Rova, le 27 juin 1967.

 

Le 10 octobre 1967, les plans pour la reconstruction du Quartier Juif et de la vieille ville de Jérusalem ont été présentés au maire Teddy Kollek et au conseil en charge de l'aménagement.

 

Il s'agit de faits historiques documentés.

 

Le travail était supervisé par une équipe d'architectes juifs qui coordonnait son action avec une équipe d'archéologues afin de sauvegarder le patrimoine archéologique. Avant que le gros de la construction puisse commencer, ce qui restait des structures devait être passé aux bulldozers, et tous les débris devaient être évacués. On devait également décider quels sites étaient "sûrs" en termes de construction et quels sites seraient réservés aux fouilles archéologiques.

 

Donc, la parole (le décret) pour « retourner à Jérusalem et la reconstruire » a été donnée en 1967 et les travaux majeurs ont débuté en 1969. 49 ans à partir de 1967, nous mène à la période 2016/2017 durant laquelle aura lieu la bataille d'Armageddon suivi du retour triomphal de Jésus-Christ. Lorsque la bataille d'Armageddon aura pris fin, le Jugement des nations et la Tribulation seront terminés et la dernière trompette retentira (7ème trompette de l'Apocalypse mentionnée en Apocalypse 10 : 6-7 et Apocalypse 11 : 15) proclamant le Jubilé du Seigneur qui est la 50ème année (2017/2018).

 

Selon Lévitique, chapitre 25, les Juifs devaient compter 7 semaines sabbatiques, soit 49 ans (exactement la même terminologie utilisée en Daniel 9 : 25) puis, la 50ème année devait être celle du Jubilé, quand la liberté est proclamée dans tout le pays, tout le monde retrouve sa propriété, toutes les dettes sont effacées et même les esclaves sont libérés.

 

Cela correspond à la perfection avec la chronologie des 70 semaines :

 

Jésus, notre Jubilé, reviendra 7 semaines (49 ans) après l'ordre de retour et de reconstruction de Jérusalem en 1967, vaincra l'Antichrist, sauvera Israël, restaurera les 12 tribus dans leurs anciennes possessions territoriales en Eretz Israël et proclamera la liberté, pas seulement en Terre sainte, mais dans le monde entier.

 

La Tribulation prend « officiellement » fin en 2017.

 

Nous savons qu'il y a une période de 7 ans qui précède le Millenium. Nous savons aussi, contrairement à l'enseignement répandu, que cette période de 7 ans commence avec une période de « douleurs de l'enfantement » décrite par Jésus en Matthieu 24 : 4-8.

 

Nous savons que l'Antichrist doit commencer son règne 42 mois avant la seconde venue de Jésus (Daniel 7 : 25 & Apocalypse 13 : 5). Nous savons qu'avant de régner, il doit se présenter au monde, gagner le soutien populaire, former une coalition, et réunir une armée (Apocalypse 13 : 3-4). Nous savons, selon Daniel au chapitre 8, qu'il fera la guerre à l'Iran. Et nous savons que les 6 trompettes de jugement, mentionnées en Apocalypse, chapitre 8 & 9 doivent prendre place avant ou de manière concurrente à sa venue. Ce qui signifie que l'Enlèvement des croyants devrait (souligné : devrait !) avoir lieu en 2013.

 

En 1948, lorsque les Jordaniens ont détruit le Quartier juif, pensant que cela empêcherait les Juifs d'y retourner, ils ne se rendaient pas compte qu'ils pavaient la route menant à l'accomplissement de cette incroyable prophétie... Dieu n'est-il pas extraordinaire ?

 

Lorsque les Israéliens ont repris la vieille ville de Jérusalem en 1967, lorsque la Knesset a voté ce 1er avril 1969 et que les travaux majeurs ont débuté en juin 1969, ils ne se rendaient pas compte qu'ils participaient à l'accomplissement de la prophétie des 70 semaines de Daniel et qu'ils pavaient la route du retour de celui qu'ils avaient rejeté.

 

Jérémie a prophétisé que cette partie de Jérusalem sera rebâtie et ne sera plus jamais détruite (Jérémie 31 : 38-40).

 

Ce projet de reconstruction a également été prédit dans le Psaume 102 : 16 qui déclare :

 

« Quand l'Éternel rebâtira Sion (la Jérusalem biblique), il apparaîtra dans sa gloire ».

 

Êtes-vous prêts ?

 

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur

Commenter cet article

Dydy 11/10/2016 15:05

Je pense qu'à un moment donné faut arrêter de donner des dates à tout va ça en devient tellement ridicule et cela ne vient pas de Dieu Les faux prophètes auront à répondre de leurs mensonges. Concentrons-nous sur le fait d'être de bons chrétiens et ainsi de se tenir prêts.. quelques soit l'heure et le jour.

Daniella 12/11/2016 21:52

1 Jean 4:1
Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Kutay 26/02/2016 10:42

Le jour c'est le 19 le mois 12 et l'année 1973 bonne journée à vous!

wilson 02/05/2014 01:44

Frère restons biblique car la bible dit clairement que personne ne connais ni l'heure ni le jour même les anges du ciel ne connais pas le jour d'enlèvement, sauf Dieu seul qui connais la date, l'année, le mois, le jour et l'heure.

Kutay 26/02/2016 10:43

19 12 1973

Ritchie 19/01/2015 14:24

Exactement, c'est ce qui est écrit!