Faut-il fêter la fête des mères ? D. P.

Publié le par DP

 

 fetemeregif06hd5


 

Y a-t-il un jour particulier pour honorer nos parents, je dis bien nos parents selon le commandement de Dieu (Tu honoreras ton père et ta mère)?

 

Issue d’une famille catholique où la reine du ciel occupait une place importante, le Saint Esprit m’ouvrit les yeux et continue encore à le faire encore aujourd'hui concernant cette domination mondiale qui veut prendre la place et l’adoration de Dieu dans les lieux célestes.

 

Aussi, je me posais la question sur la légitimité de cette fête, sur l'origine de cette tradition. 

Je sais que cet article suscitera des réactions. Beaucoup ont des consécrations mariales. Certains comprendront et d'autres non.

.

Faut-il chercher à plaire à Dieu ou aux hommes?

Faut-il être attaché à des traditions ou oser aller à contre courant du monde?

 

Chacun doit se positionner devant Dieu seul et non devant les hommes.
 
Dieu nous appelle à marcher dans ces temps difficiles par l'Esprit et non par la chair, les sentiments, l'âme. Jésus a dit aux noces de Cana c'est à dire à un mariage à sa mère : 

 

"Femme, qu'y at-il entre toi et moi "

 

Tout le monde connait ce verset de la bible, fondement indispensable pour tout mariage en Christ :

 

 N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?   Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. (Mathieu 19) 

 

Cette fête ne doit pas être une occasion pour infantiliser, maintenir des hommes et des femmes, surtout les hommes, dans la dépendance des liens familiaux par la manipulation :

   

La bible nous déclare que le monde est sous la domination de satan et parfois par ignorance nous offrons des cultes à des démons. Car malheureusement, la plupart de nos fêtes sont issues du paganisme comme la St Valentin, Noel...
 
1 Jean 5:19 
Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
 
La Parole nous demande de ne pas nous conformer au siècle présent mais de triompher du monde par notre foi.
 
1 Jean 4:4-5
Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute
.

Cet article n'a pas pour but de dévaloriser les mères, ni les pères bien au contraire. Nos relations avec nos parents doivent simplement être justes et équilibrés. En effet, bien que nous soyons des Enfants de Dieu nés de nouveau, ils peuvent exercer beaucoup de pouvoir, d'influence sur nous, nous blesser, nous manipuler, nous intimider et nous offenser.

 

Bien sûr comme toute maman, j’ai toujours trouvé gentil, attachant et vraiment mignon que ma fille m’est ramenée, ce que mon fils continue à faire d'ailleurs, quelques bricoles faits mains à l'école à l'occasion de la fête des mères.

 

J'aimais lorsqu'ils me récitaient en bégayant un peu  leurs  poêmes  le dimanche matin au réveil. Ils avaient du plaisir à le faire  parce qu'ils voulaient me faire plaisir mais de là en faire une tradition, un dogme familial, je le refuse catégoriquement. Certaines femmes sont tristes lorsque leurs enfants les oublient ce jour. Mais un inattendu coup de fil ou un geste d’affection et d’amour sans aucune autre obligation que d’aimer simplement et sincèrement a beaucoup plus de valeur à mes yeux que tous les sacrifices.

 

Dans certaines familles, la fête des mères est un véritable culte, une véritable fiesta (restaurant, fleurs, cadeaux, musique, cartes de vœux…) La tradition est reconnue et pratiquée de génération en génération. Et les enfants viennent parfois de très loin pour honorer leurs mères. Ceux qui ne peuvent se déplacer sont obligés de téléphoner la reine mère. Même les pères participent en rappelant parfois à leurs enfants ce fameux jour pour avoir la paix. Dans d’autres, les enfants la vivent comme une tyrannie sous le règne d'une Jezabel qui tient absolument à ses cadeaux, à ses honneurs. Vivant dans la hantise d’oublier ou d’honorer une mère qui les a maltraités, méprisés toute leur enfance, de lui offrir un cadeau en se demandant si elle l’appréciera ou pas. D’autres sont révoltés face à toutes ces fêtes commerciales qui les culpabilisent et les poussent à mettre la main à la poche . Il faut comme dans leur enfance casser leur tirelire!…Bref, cette fête ne nous laisse pas insensibles!...

 

EphArtemisDiane d'Ephèse

D’où vient cette fête ?

 

Cette fameuse et bonne fête des mères où l'on fête à coups de marketing les mamans dans le monde entier... tire son origine du culte antique de la déesse mère. Dans la grèce antique, on célébrait la déesse mère de tous les dieux sous la forme de Reha. A Rome, on célébrait la déesse mère Cybèle et la fête de la consécration de son temple. Les Romains fêtaient aussi Matralia ou Matronalia en l'honneur des femmes et des mères rassemblées dans le temple de la déesse Junon Licina (autre figure de déesse mère qui a donné le mois de Juin) où elles recevaient cadeaux et argent. C'est le pendant féminin du démon adoré au mois de décembre sous la forme du Père Noel ou du faux Jésus. On retrouve aussi ce culte dans l’AT et le NT. Paul parle dans le NT de la Diane d’Ephèse qu’on assimile aussi à Cybèle, une autre déesse mère adorée dans le monde entier. Elle représente la reine du ciel adorée par les israélites en Egypte (Isis) et à Jerusalem. La statue de Diane était couverte de mamelles dit-on parfois de la tête jusqu’aux pieds ; quelquefois elle avait seulement le sein et le ventre couverts de mamelles. Les mamelles sont les symboles de fécondité, nourrice ou mère des hommes et même des animaux.

 

Historique de la fête des mères en France

 

Nous savons que la France a été consacrée à la domination de la Reine du ciel.

 

le 25 mai 1941, le Maréchal Pétain institue définitivement sous le régime vichy, la « journée nationale des mères ». Mais on pense que c’est Adolf Hitler l’instigateur caché de cette fête en l’honneur de sa mère qui fût peut-être son seul véritable amour (type de relation incestueuse entre Nimrod et Semiramis à la fois mère et épouse). Il emporta sa photo avec lui jusque dans les derniers jours du bunker. L’officialisation de cette fête rencontrera cependant quelques obstacles.

 

Le 24 mai 1950, le Président de la République Vincent Auriol signera un texte de loi instituant officiellement  la fête des mères. Elle est alors définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des Mères a lieu le premier dimanche du mois de juin (fête de Junon, autre figure de la déesse mère) nous l'avons vu durant lequel on fête les pères (de manière non officielle) depuis 1952. Curieusement selon la tradition, la rose est la fleur de la fête des pères.

 

On porte des roses rouges pour un père qui est vivant et blanche pour un père qui est mort ???.

 

   Culte de la reine mère 

    marie_enfant_jesus2.jpg

La religion catholique romaine a remplacé le culte antique de la déesse mère par l’image emblématique de la vierge marie :

 

« Nous croyons que la Très Sainte Mère de Dieu, nouvelle Eve, Mère de l'Église, continue au ciel son rôle maternel à l'égard des membres du Christ. » (Catéchisme de l'Église Catholique, art.n° 975)

 

L'église catholique considère que le mois de Mai est celui de Marie donc nous nous doutons un peu de la raison pour laquelle les mères ou la mère sont célébrées en ce même mois. La porte du mois de mai est inaugurée par la fête du muguet en l’honneur de la déesse Maïa dont il tire son nom et est clôturé par la fête des mères.

 

Derrière cette fête se dissimule donc le culte de la déesse ou de la reine mère, la déesse de la fécondité. Ce culte de la vie, de la fécondité, de la fertilité en l'honneur de la Femme, source et origine de toutes choses  renouvelé ainsi chaque année place la femme au-dessus de Dieu le Créateur, au dessus du Père et du Fils.

   

 « Je suis toute miséricordieuse et maîtresse de mon Fils » (Notre Dame de Pellevoisin, février 1876)

 

Ce culte est une abomination  aux yeux de Dieu.

 

Le roi Manassé provoqua la colère de Dieu en introduisant dans le Temple de l'Eternel cette abomination.

 

2 Rois 21.2-7

Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, selon les abominations des nations que l’Eternel avait chassées devant les enfants d’Israël. Il rebâtit les hauts lieux qu’Ezéchias, son père, avait détruits, il éleva des autels à Baal, il fit une idole d’Astarté, comme avait fait Achab, roi d’Israël, et il se prosterna devant toute l’armée des cieux et la servit. Il bâtit des autels dans la maison de l’Eternel, quoique l’Eternel eût dit: C’est dans Jérusalem que je placerai mon nom. Il bâtit des autels à toute l’armée des cieux dans les deux parvis de la maison de l’Eternel. Il fit passer son fils par le feu ; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, et il établit des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l’avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, afin de l’irriter. Il mit l’idole d’Astarté, qu’il avait faite, dans la maison de laquelle l’Eternel avait dit à David et à Salomon, son fils : C’est dans cette maison, et c’est dans Jérusalem, que j’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël, que je veux à toujours placer mon nom.

    

Dans les villes de Juda et de Jerusalem, les israelites se livraient à ce culte et aussi dans le pays d'égypte, symbole du monde, où ils demeuraient. Ils avaient été séduits.

 

Jérémie 7.6.

Et toi, N'INTERCÈDE PAS EN FAVEUR DE CE PEUPLE, n'élève pour eux ni supplications ni prières, ne fais pas des instances auprès de moi; car je ne t'écouterai pas. Ne vois-tu pas ce qu'ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem? Les enfants ramassent du bois, les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, afin de m'irriter. Est-ce moi qu'ils irritent? dit l'Éternel ; n'est-ce pas eux-mêmes, a leur propre confusion? C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : voici, ma colère et ma fureur se répandent sur ce lieu, sur les hommes et sur les bêtes, Sur les arbres des champs et sur les fruits de la terre; Elle brûlera, et ne s'éteindra point.

 

Le culte de la reine du ciel est un culte familial. Des voeux sont faits pour avoir le bonheur, la prospérité, la fécondité...L'homme comme le roi Achab est passif, démis de sa position d'autorité. Soit il se comporte en eunuque soit comme un dictateur.

 

Jérémie 44-15

Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l'encens à d'autres dieux, toutes les femmes qui se trouvaient là en grand nombre, et tout le peuple qui demeurait au pays d'Égypte, à Pathros, répondirent ainsi à Jérémie: Nous ne t'obéirons en rien de ce que tu nous as dit au nom de l'Éternel. Mais nous voulons agir comme l'a déclaré notre bouche, offrir de l'encens à la reine du ciel, et lui faire des libations, comme nous l'avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n'éprouvions point de malheur. Et depuis que nous avons cessé d'offrir de l'encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout, et nous avons été consumés par l'épée et par la famine... D'ailleurs, lorsque nous offrons de l'encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l'honorer et que nous lui faisons des libations?

 

Le culte de la reine du ciel est aussi lié à Mammon, au commerce d'où le matraquage publicitaire avant la fête des mamans. Lorsque Paul confronta cette domination en enseignant la vérité de l'Evangile, le profit des orfèvres diminua ce qui provoqua leur colère, le trouble et la persécution. C'est une puissante domination qui sera à l'origine de la persécution des derniers temps : grande prostituée assise sur les eaux...

 

Actes 19.23

 Or il arriva en ce temps-là un grand trouble à l'occasion de la voie du Seigneur ; .car un nommé Démétrius, orfèvre, qui faisait des temples de Diane en argent, procurait aux artisans un grand profit, et les ayant assemblés ainsi que les ouvriers du même métier, il leur dit : hommes, vous savez que de ce gain vient notre bien - être ; et vous voyez et vous entendez que, non seulement à Ephèse, mais dans presque toute l'Asie, ce Paul a détourné par persuasion une foule considérable, en disant que les dieux faits par les mains des hommes ne sont pas des dieux. Et il en résulte le danger, non seulement que pour nous cette industrie ne tombe en discrédit, mais que même le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et qu'elle soit dépouillée de sa majesté, elle que toute l'Asie et toute la terre révèrent. Ayant entendu ces paroles et étant remplis de colère, ils criaient disant :Gra nde est la Diane des Ephésiens !

 

La reine du ciel représente Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre :

 

"Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre" (Apocalypse 17:5)

   

childreachingtosky.jpg 

DIEU EST LA SOURCE DE LA VIE

 

JESUS EST LE CHEMIN, LA  VERITE ET LA VIE

 

Dieu est l’Auteur de la Vie. La vie est dans le sang. Or le sang originel vient de Dieu. Le livre de la Création nous démontre clairement que Dieu est la Source de la vie, source de toutes  vies et de toutes choses. Sa Parole a tout créé. Il est le Père duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre. (Éphésiens 3.15).C’est lui qui ouvre le sein maternel, qui donne de procréer. 


Esaie 66.9

Ouvrirais-je le sein maternel, Pour ne pas laisser enfanter? dit l'Éternel; Moi, qui fais naître, Empêcherais-je d'enfanter? dit ton Dieu.

   

Psaume 29.9

La voix de l'Éternel fait enfanter les biches, Elle dépouille les forêts. Dans son palais tout s'écrie: Gloire!

 

La mort et la vie cohabitent dans la femme à cause du péché. Elle ne peut donner la vie éternelle. Elle n'est pas supérieure à l'homme bien que plus sensible au monde spirituel par l'enfantement. Elle n'est pas la source de la vie de l'homme. Elle fût tirée de l'homme. Pour procréer, se multiplier, l'homme a besoin de la femme et la femme de l'homme. Marie est la seule femme à avoir conçu de manière miraculeuse  un homme, le Fils de Dieu, qui est également son Sauveur. Elle dit : "je suis la servante du Seigneur.."  Elle reçut avec foi la semence de la Parole et l'Esprit vint rendre témoignage à cette Parole par le miracle : la Parole s'est faite chair... MARIE EST MORTE ET ATTEND LA RESURRECTION DES MORTS. 

 

Le culte de Marie derrière lequel se cache le culte de la Reine du ciel est en réalité un culte aux morts rendant l'homme et la femme impure aux yeux de Dieu. 

 

 

Obeying-Your-Parents.jpg

 

  Tu honoreras ton père et ta mère

 

Dans le décalogue, le commandement d’honorer en premier le père puis la mère, se retrouve en 4eme position dans exode 20.3-17. Les deux doivent être conjointement honorés pas plus le père que la mère et réciproquement.

 

Le premier commandement est : Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

 

Le deuxième : Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

   

Le quatrième avec une promesse : Honore ton père et ta mère (pas seulement la mère mais le père et la mère), afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne. Oui nous devons les respecter et obéir lorsqu' enfants nous dépendons d'eux. Les respecter, les estimer comme Jésus nous demande d'aimer notre prochain comme nous mêmes en prenant soin d'eux dans la difficulté. Les aimer de manière saine devant Dieu non pas un jour prédéterminé mais tous les jours de leurs vies en se laissant guider par le Saint Esprit et non par le sentimentalisme qui n’est pas l’AMOUR, le vrai AMOUR. Honorer les parents oui mais sans les idolâtrer, leur donner la place de Dieu, obéir à leurs caprices quand nous devenons des adultes responsables. C'est à dire des Fils et des filles de Dieu.

 

Jesus_isthe_way--jpg


Jésus est le chemin, la vérité et la vie

personne ne va au Père sans passer par Lui


 

Rom.6:23

« le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

 

 

Publié dans FETES PAIENNES

Commenter cet article

Sandrine DEVILLE 15/08/2011 08:05



Merci pour ces informations. Dans la pratique... si ce jour en plus on en profite pour "marquer le coup" de notre amour à nos parents (par la fête des pères, et la fête des mères) par un geste
particulier sans tomber dans les excès, ni aucun lien avec l'orignine... c'est bon, ou considérez-vous que c'est quand même un péché?



DP 15/08/2011 16:17



Il n’y a aucun mal à témoigner de notre amour à nos parents et à bénir les nos parents. Honorer les parents c’est les respecter, les traiter avec considération, être reconnaissant envers tout ce
qu’ils ont pu nous apporter dans notre vie. Il y a une promesse attachée à l’honneur porté aux parents. Nous n’avons pas besoin de ces fêtes pour le leur démontrer. Dans le cas ou vous souhaitez
«  marquer le coup » comme vous dîtes, vous devez pouvoir le faire en toute liberté sans aucun sentiment de contrainte. Là où est l’Esprit de Dieu, là est la liberté.



Daniella 16/06/2010 12:35



A lire également


http://lettrealepouse.free.fr/breves/LAE11.htm