FIN DE LA CAPTIVITE DE L’EGLISE D. Pamphile

Publié le par DP

 

  young-woman-reading-the-bible-in-a-puritan-jail-new-england.jpg


« Je dis à leurs fils dans le désert : Ne suivez pas les préceptes de vos pères, N'OBSERVEZ PAS LEURS COUTUMES, ET NE VOUS SOUILLEZ PAS PAR LEURS IDOLES! Je suis l'Éternel, votre Dieu. Suivez mes préceptes, observez mes ordonnances, et mettez-les en pratique ». (Ezéchiel 20.18)

 

« Les tiens rebâtiront sur d'anciennes ruines, TU RELEVERAS DES FONDEMENTS ANTIQUES; On t'appellera réparateur des brèches, Celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable ». (Esaie 58.12)

 

Dieu a une VISION pour l’Eglise des temps de la fin.

Cette vision demandera la destruction des visions humaines, le déracinement de tout arbre qu’il n’a pas planté, la démolition de murs qu’il n’a pas demandé d’élever, le retrait de coutumes et de traditions mélangées au vrai culte de l’Eternel Dieu.

A l’ère où la connaissance augmente, tout le monde sait qu’il y a 5 ministères qui jouent chacun un rôle spécifique dans l’organisme vivant qu’est l’Eglise :

 

"Et il a donné les uns comme APOTRES, les autres comme PROPHETES, les autres comme EVANGELISTES, les autres comme PASTEURS et DOCTEURS",

 

Avec  5 objectifs  :  

 

  • le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère
  • l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu
  • à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que,
  • professant la vérité dans la charité,
  • nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. (Ephésiens 4.11-15)

    

Paul parle des PROPHETES et des APOTRES sur les enseignements desquels, est fondée l’Eglise dès le commencement.

 

Le prophète est un VISIONNAIRE et l’apôtre, un FONDATEUR.

 

CE SONT DEUX LEADERSHIPS IMPORTANTS DANS LE FONDEMENT DE L’EGLISE DES DERNIERS TEMPS !

Le pasteur ne peut évoluer et bâtir que dans le cadre de l’enseignement Apostolo-prophétique :

« Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé LE FONDEMENT comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. CAR PERSONNE NE PEUT POSER UN AUTRE FONDEMENT QUE CELUI QUI A ETE POSE, SAVOIR JESUS CHRIST. Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun ». (1 Co.3-10-13)

 

Il bâtit avec le docteur sur la PIERRE VIVANTE  PRINCIPALE qui est JESUS Christ.

 

Mais aujourd’hui, il n’y a plus de pasteurs !  Il n’y a plus de bergers !

Ils sont tous devenus des apôtres occupés à construire des tours de Babel, autrement dit leurs propres royaumes qui n’ont rien à voir avec le CORPS de Christ.

Ils bâtissent des églises à leur image et non selon le modèle de Dieu et de Jésus Christ, ouvrant des portes à toutes sortes de dérives dans le leadership spirituel.

L’Eglise n’est pas à l’image de Jésus Christ mais à leur propre image avec des rituels, des habitudes, des coutumes et des traditions ancestrales.

Comme dans l’Eglise de Laodicée, ils se trouvent assis comme des rois sur des trônes illégitimes et se disent :

 « Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien ».

 Ils n’ont pas bâti avec de l’or éprouvé par le feu mais avec des choses établies qui vont bientôt disparaître.

 

«  …les enfants d'Israël péchèrent contre l'Éternel, leur Dieu, qui les avait fait monter du pays d'Égypte, de dessous la main de Pharaon, roi d'Égypte, et parce qu'ils craignirent d'autres dieux. Ils suivirent les coutumes des nations que l'Éternel avait chassées devant les enfants d'Israël, et CELLES QUE LES ROIS D'ISRAËL AVAIENT ETABLIES. Les enfants d'Israël firent en secret contre l'Éternel, leur Dieu, des choses qui ne sont pas bien. Ils se bâtirent des hauts lieux dans toutes leurs villes, depuis les tours des gardes jusqu'aux villes fortes ». (2 Rois 17.2-9)

 

Ils ont mis dehors le Roi des rois, le Seigneur, l’Epoux de l’Eglise pour satisfaire et contenter la chair. Recherchant à asseoir leur domination, ils ont alors élevé des murailles autour de l’Eglise au travers de protocoles, de cérémonials empêchant l’Esprit de Dieu d’agir en toute liberté. Ils ne recherchent pas la gloire de Dieu mais leur propre gloire :

 

« Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu'il est écrit : Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.  C'est en vain qu'ils m'honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore: VOUS ANEANTISSEZ FORT BIEN LE COMMANDEMENT DE DIEU, POUR GARDER VOTRE TRADITION ». (Marc 7.6-9)

 

Or il est  clair que sous prétexte qu'on ne doit pas juger on ferme les yeux sur des choses importantes voire sacrées  aux yeux de  Dieu qui deviennent « banales ». Elles perdent leur véritable sens spirituel au contact du profane.

Alors on devient de plus en plus tolérant et on oublie que Dieu est un feu dévorant.

Leurs œuvres seront éprouvées par le feu :

 

« L'Éternel a épuisé sa fureur, Il a répandu son ardente colère; Il a allumé dans Sion un feu Qui en dévore les fondements. » (Lamentations 4.11)

 

Quel Royaume bâtis-tu ?

Le royaume de Dieu ou celui de Pharaon ?

Le royaume de Dieu ou celui de Nimrod ?

 

« Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et REPENS-TOI ».

 

NOUS NE SOMMES PAS DES JUIFS D’ORIGINE MAIS DES PAIENS SAUVES PAR GRACE.

Dieu n’a pas changé ! Il est le même hier, aujourd’hui et demain. Aucune ombre de variation!

 S’il n’a pas épargné les juifs, fils d’Abraham, détenteur de la promesse et des alliances pourquoi nous, païens d’origine, olivier sauvage, sera-t-il plus tendre avec nous ?  

Romains 11.22 nous demande de considérer la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché.

Un père peut-il refuser temporairement son héritage à son propre fis au profit d’un ancien esclave qui ne comprend pas la grâce que Dieu lui fait ?  Il retourne à son esclavage, à ses traditions rejetant la grâce et les privilèges de Dieu. Non. Il lui enlèvera son héritage et redonnera à son fils légitime la part qui lui revient au temps favorable car il ne se repent ni de ses dons ni de son appel.

Cela n’à rien avoir avec l'homme mais le leadership qu'il exerce dans l'église. Chacun rendra compte personnellement pour ses actes. On peut prier pour un homme qui tombe et qui chute mais s'il n'est pas qualifié pour conduire le troupeau de Dieu, il fera beaucoup de dégâts.  Il détruira les âmes faibles. Les gens seront tordus car ils ne travailleront pas pour le Royaume de Dieu mais pour le Royaume d'un homme et pour sa renommée.

Dans certaines églises, à cause du péché, Dieu n’est plus là et les gens se rassemblent plus par habitude que pour être en communion avec Dieu surtout dans les églises communautaires.

C’est un système base sur des habitudes, des traditions religieuses qui n’a rien à voir avec l’Esprit de Dieu.

 

DES COUTUMES QU'IL NE NOUS EST PERMIS NI DE RECEVOIR NI DE SUIVRE, A NOUS QUI SOMMES ROMAINS ….

 

« La foule se souleva aussi contre eux, et les préteurs, ayant fait arracher leurs vêtements, ordonnèrent qu'on les battît de verges. Après qu'on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement. Le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant, toutes les portes s'ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. »( Actes 3.21-26)

Dans Actes, nous apprenons que certaines personnes comme les romains c'est-à-dire, nous païens d’origine, peuvent être réfractaires consciemment ou inconsciemment au vrai évangile :

« ce sont des Juifs, qui annoncent des coutumes qu'il ne nous est permis ni de recevoir ni de suivre, à nous qui sommes Romains ».

Paul déclare clairement qu’il n’y a ni juif, ni grecs, ni homme, ni femme. La Parole de Dieu doit avoir  la prééminence sur tous et sur tout.

Ces personnes refusent de se soumettre entièrement à la Parole de Dieu, de changer de mentalité, de position…de se convertir.

La conversion signifie que nous nous détournons des principes, des rudiments du monde, des coutumes humaines et ancestrales qui ne sont que de la vanité pour bâtir et vivre selon la Parole permanent de Dieu.

Conversion signifie « changer » de Royaume. Nous passons des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie. Et nous sommes transformés par le renouvellement de notre intelligence à l’image de Jésus Christ par le Saint Esprit.

 

LA VRAIE EGLISE EPOUSE L’AUTORITE DU FILS DE L’HOMME ET DE SA PAROLE.

 

Elle n’est plus de ce monde. Elle n’appartient pas à ce monde. Mais elle est de Dieu !

C’est Jésus qui la bâtit…en donnant à ses serviteurs une vision céleste et non terrestre.

Les réfractaires considèrent que les principes de Dieu sont des coutumes qu’il ne leur est pas permis de recevoir ni de suivre.  Ce sont des coutumes étrangères à leurs yeux, extrêmement dangereuses pour leur culte idolâtre et leur sorcellerie. Extrêmement dangereux pour leur « business » dans l’église car il n’y a aucune puissance contre la vérité. La lumière véritable mettra en évidence les ténèbres et les chassera…

 

« Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l'esprit: Je t'ordonne, au nom de Jésus Christ, de sortir d'elle. Et il sortit à l'heure même. Les maîtres de la servante, VOYANT DISPARAITRE L'ESPOIR DE LEUR GAIN, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats ». (Actes 16.18-19)

 

LA DELIVRANCE DE L’EGLISE

 

Thrown-Open.jpg

 

Jésus a emmené captive la captivité, et a donné des dons aux hommes.

 

Le diable a attaqué les fondements de l’Eglise. Il l’a attaquée à sa base, dans ses fondements. L’Eglise est devenue une prison de coutumes, de traditions avec des milliers de captifs où les pasteurs bâtissent selon des visions humaines et non la vision de Dieu.

Paul et Silas représente le prophétique et l’apostolique liés et jetés dans une prison d’oubli intérieure. Mais les fondements de l’église vont être ébranlés par des ministères dons authentiques de Jésus Christ, ils vont agir de l’intérieur.

Par la puissance du Saint Esprit, ils vont provoquer un séisme, un tsunami spirituel de l'intérieur.

Et les fondements seront ébranlés.

 Par la puissance du Saint Esprit, les forteresses tomberont et les captifs seront délivrés :

« Pourquoi les nations diraient-elles : Où est leur Dieu? Qu'on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu! Que les gémissements des captifs parviennent jusqu'à toi ! Par ton bras puissant sauve ceux qui vont périr! Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu'ils t'ont faits, Seigneur! Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage, Nous te célébrerons éternellement ; De génération en génération nous publierons tes louanges ». (Psaume 79.10)

 

 « Ainsi parle l'Éternel: Au temps de la grâce je t'exaucerai, Et au jour du salut je te secourrai; Je te garderai, et je t'établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés; Pour dire aux captifs: Sortez! Et à ceux qui sont dans les ténèbres: Paraissez! Ils paîtront sur les chemins, Et ils trouveront des pâturages sur tous les coteaux. Ils n'auront pas faim et ils n'auront pas soif; Le mirage et le soleil ne les feront point souffrir; Car celui qui a pitié d'eux sera leur guide, Et il les conduira vers des sources d'eaux » (Esaïe 49.8-10)

Publié dans ARTICLES DE D. P.

Commenter cet article

dieudonné Rwazigama 17/05/2011 15:53



Il n’y a plus rien de biblique dans la plupart des églises
institutionnelles. L’Eglise des temps de la fin, c’est la photocopie des photocopies de l’Eglise primitive. Les hommes qui s’appellent visionnaires construisent Babylone la petite à coté de
Babylone la grande, dont nous parle Jean dans Apocalypse 17, sous prétexte qu’ils font l’œuvre de Dieu !


 


Par la puissance du Saint-Esprit, Dieu va faire sortir ses enfants dans
les Dénominations Catholique, Protestante et Evangélique. Et cette action puissante du Saint-Esprit, a déjà commencé un peu partout au monde. En Afrique, ces trois dénominations perdent leurs
membres chaque jour, et se joignent à des petites églises locales dirigées et conduites par l’Esprit de Dieu.


 


Ces dénominations ne se détourneront jamais de la voie de perdition dans
laquelle elles se sont engagées. Dans cette voie, il y a une porte d’entrée, mais il n’y a pas une porte de sortie. Satan, se moque des gens lorsqu’ils prient jour et nuit pour le réveil dans ces
dénominations. Le prophète Jérémie, avait prophétisé d’avance que " Nous avons voulu guérir Babylone, mais elle n’a pas guéri. Abandonnons-la,… (Jérémie 51 : 9). Cette prophétie va dans la
même direction que celle de l’apôtre Jean, dans Apocalypse 18 : 4.


 


Bibliquement parlant, aucun réveil ne peut guérir le système de Babylone
dans lequel se trouve actuellement l’Eglise. Chez nous au Rwanda, je vois de temps en temps, les religions chrétiennes, païennes et l’Etat se mettent ensemble (Catholique, Protestante,
Evangélique et Musulmane), en vue de prier pour les élections, la paix et le développement durable du pays. Il en était ainsi avant le génocide d’avril-juillet 1994 ! Dieu, dans sa
sainteté, ne peut jamais excauser une telle prière oeucuméque. C’est du bruit dans ses oreilles (Esaїe 1 : 15).


 


L’Eglise des temps de la fin, a volontairement tourné le dos à l’homme de
Galilée. C’est triste de le dire, mais c’est la pure vérité. Je vous dis que si Jésus-Christ, pourrait revenir juste pour quelques temps ; pour avertir l’Eglise de ses péchés, il pourrait
être tué brutalement et sauvagement plus qu’il l’a été il y a deux mille ans, encore par nos chefs religieux en complicité avec nos Etats.


 


Nous aimons la gloire plus que Dieu. Nous entendons de tels
avertissements, mais personne ne demande qu’est-ce qu’il faut faire pour échapper à la corruption de l’Eglise. Nous rédigions de bons articles et publions de tels commentaires, tout en oeuvrant
pour le développement du système dénominationnel et babylonien ! Quelle confusion ! Franchement, on ne se moque pas de Dieu. Dieu, est un feu dévorant. Je n’ai jamais entendu organiser
une réunion de prière, pour demander à Dieu, de nous montrer la voie à suivre ; en vue de revenir à la Parole originelle. Mais chaque fois, il y a des conventions visant à collecter des
fonds pour les œuvres sociales de l’Eglise. Que Dieu nous pardonne.