INIMITIE DANS LA FAMILLE D. P.

Publié le par Daniella

 


Le péché nous sépare de Dieu, bâtit des murs d’iniquité et d'"inimitié» ou d’aversion entre Lui et nous  que nous ne pourrons  franchir sans repentance et effusion de sang.

 

Ces murs ne peuvent être renversés par nos propres forces humaines mais par la puissance de la Parole de Dieu basée sur la foi de l’œuvre de Jésus Christ au clavaire parce qu’elles sont d’origines spirituelles. On ne les voit pas avec nos yeux physiques mais ils existent bel et bien et influencent notre entendement et nos vies. En effet, nous en ressentons les effets.

 

"Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ" (2 Co 10.3)

 

Ma réflexion porte aujourd’hui sur le sujet de l’INIMITIE ou la méchanceté dans la famille.

 

Quelle est son origine ? Comment la combattre ?


Le mot INIMITIE apparaît dans le livre de la Genèse au moment où l’Alliance de Dieu avec Adam ou la Race humaine a été brisée par le péché. Il apparaît plus précisément lorsque l’Eternel mon Dieu s’adresse au serpent symbole de satan après avoir interrogé la femme.


La femme répondit :

« Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé »


L’Eternel Dieu dit au serpent :

« Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai INIMITIE entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon ».


Parce que le serpent a séparé la femme de Dieu par la ruse et la tromperie, Dieu déclare qu’il y aura

INIMITIE entre LE SERPENT et la FEMME, entre sa postérité et celle du serpent. 

 

Deux mots servent à définir le mot INIMITIE en hébreu : 

  • Eybah : haine, traiter en ennemi
  • Sane : ne pas aimer, prendre en aversion

 

En grec, nous avons : 

  • Echthra : inimitié, haine


Que nous retrouvons dans Jacques 4 : 4 : 

« Adultères que vous êtes ! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu ».

 

 

D’après Jacques, nous pouvons dire que la femme a commis un adultère en Eden mettant en péril sa relation avec Dieu, sa relation dans son couple et au sein de sa famille. Elle a ouvert la porte à la méchanceté familiale, à la rébellion.


 

Attention aux chrétiens charnels et rebelles qui flirtent avec le monde ou descendent en Egypte pour chercher du secours ! Ce sont des ennemis de Dieu donc des ennemis de ceux qui persévèrent dans la foi. Ils démontrent ainsi qu'ils haissent DIEU.

 

 

Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. (Luc 16:13 )

 

 

D’après les définitions ci-dessous, l’inimitié est le contraire de l’Amour ; il apporte le mensonge, les faux semblants, les faux cultes, l’idolâtrie, la bâtardise, les divisions, le désordre et la mort.C’est le fruit d’une rébellion ouverte contre Dieu. Il manifeste la présence d’une malédiction, d’une alliance avec des puissances sataniques. C’est l’ennemi principal de l’unité, de la cohésion familiale et sociale.

 

 

Comment peut-on l’affirmer ?

 

 

Allons dans le livre de Samuel. Il est dit : 

 

 

« Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l’Eternel, il te rejette aussi comme roi » (1 Samuel 15:23)

 

Le mot hébreu pour divination est

 

"qecem" : esprit de mensonge, de sorcellerie, de fausse prophétie…

 

Dans Lévitique 20:27, nous lisons :


« Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort ; on les lapidera: leur sang retombera sur eux. »

 

Le Nouveau testament nous explique ce que cela signifie :

 

Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous,  et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait : Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. (Ac 16:16

 

La divination est pratiquée par le culte des morts, on parle de médium (1 samuel 28) ou par la présence d'un esprit de python.

Le mot python vient de Putho (nom de la région où Delphe, le siège du fameux oracle, était situé) en Grèce ; C’est le nom d'un serpent monstrueux ou dragon qui demeurait au pied du Mont Parnasse, qui, gardait l’oracle de Delphe, et fut tué par Apollon.


Il caractérise un esprit de divination (sifflement), de fausse prophétie.

 

Le roi saul comme Adam furent déchus de leur royauté à cause de cet esprit de sorcellerie.

 

Le serpent avait dit :

 

« mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. (Genèse 3:5)


Lorsque David a péché dans l’affaire d'Hurie, David a ouvert la porte à la sorcellerie, à la rébellion, à la méchanceté dans sa famille. Les yeux de David ont été séduits par la beauté de cette femme, qui était un fruit interdit (femme mariée) Nous avons vu que l’adultère est inimitié contre Dieu et que l’inimitié est une malédiction liée à la sorcellerie qui conduit à la rébellion.

David s'est repenti mais il a récolté le fruit de cette semence. Dans sa lignée, il y a eu beaucoup de perversions (adultères, viols, incestes, polygamie, prostitution..) jusqu’à Salomon qui bâtit des autels à des dieux étrangers conduisant la nation d’Israël toute entière à l’idolâtrie, l’adultère spirituel, au désordre et à la division.

Il y a eu aussi meurtre  dans la famille de David comme dans la famille d'Adam.

Cain fut le premier adorateur de satan en commettant un sacrifice sanglant.

 

Comment se manifeste t-elle dans la famille ? 

 

Dans les familles où règnent beaucoup de désordre, de confusion et de rébellion, il est clair qu’il existe des cultes à satan via la sorcellerie. L’homme demeure rebelle à Dieu, il éprouve de l’aversion pour sa propre femme ou un faux amour, est adultère,  la femme est rebelle et manipulatrice, les enfants sont rebelles à leurs parents et attirés par des addictions, des piercings, des tatouages, des relations perverses et des choses occultes. Il y a des avortements, des morts prématurées...

La rébellion se manifeste aussi par des esprits de rejet, d'orgueil, de controle, de rancœur, d’indépendance, d'individualisme comme nous le voyons dans le cœur du beau Absalom, fils de David, frère de Tamar qui programma le meutre de son demi frère Amnon et une mutinerie contre son père dont il souilla publiquement la couche. C’était une abomination en Israël et un opprobre pour David parmi les nations….

 

La montée de l'iniquité et la rébellion croissante de la société envers les lois de Dieu sont des signes que les forces occultes ont souillées nos gouvernements et perverties cette génération. L’homme se laisse toujours séduire et est toujours enclin à manger et à manger encore du fruit de l’arbre interdit quitte à pourrir en enfer loin de Dieu. 


La sorcellerie a ouvert la porte à la rébellion ouverte contre Dieu et à toutes sortes de déviances et de perversités dont il faudra bientôt rendre compte car le Juge est à la porte.

 

Sorcellerie, une oeuvre de la chair


Il est dit que la sorcellerie fait partie des œuvres de la chair. Or la chair est INIMITIE contre Dieu :

 

« Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ;  car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. (Romains 8.6)


Pour combattre la sorcellerie, il faut naitre de nouveau, marcher par l’Esprit et non par la chair :

 

Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. (2 Co 10.3)

A suivre

Publié dans ARTICLES DE D. P.

Commenter cet article