La Doctrine de l'Excellence

Publié le par D.P.

 

excellence.jpg

 

 

Juste une petite étude sur le mot « EXCELLENCE »!

 

Dans certaines églises, on met le mot « Excellence » à toutes les sauces. Il ne s’agit pas là de déprécier une saine volonté d’honorer et de servir Dieu de tout son cœur, de produire un travail de qualité au lieu d’un travail bâclé si l’on dispose des moyens et des capacités mais d’attirer l’attention du danger de tomber dans le culte du Moi, de la personne. Malachie déclare que celui qui possède  un mâle et sacrifie au Seigneur une bête tarée est Maudit.

 

La doctrine de l’excellence à tout prix exige la performance, le dépassement de soi, le succès, la prospérité, la victoire.... On doit poursuivre sans cesse l’excellence en Christ et pour Christ. C’est une preuve que l’on l’honore et accessoirement les dirigeants également. Cette excellence se manifeste alors dans les oeuvres, le grand apparat, le goût du luxe et parfois dans l’excentricité, les protocoles, les programmes, les vêtements, les titres ronflants et honorifiques (style Bishop, archi bishop, révérend ….etc)

 

Excellence parle d’exigence, de distinction altissime, de manières précieuses, d’atmosphère révérencieux qui enveloppent les rois, les princes, les empereurs, les érudits, les dignitaires, les gloires de ce monde. De même que ceux qui suivaient Jésus se reconnaissaient à leur langage les adeptes de cette doctrine en quête de renommée, d’approbations et de reconnaissance des autres, se reconnaissent à leur langage (Mathieu 26.73 : Peu après, ceux qui étaient là s'approchèrent, et dirent à Pierre : Certainement tu es aussi de ces gens-là ; car ton langage te fait reconnaître.« Lalia » mot grec mis ici pour langage signifie "dialecte", paroles  qui révèlent la contrée natale de celui qui parle, du Royaume dont il est issu.

 

Cette forme d'Excellence loin d'honorer Dieu flatte la chair. Jésus reprend ainsi les religieux :

 

Jean 5.44 Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres et ne recherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?

 

Il ne faut donc pas se tromper, aucun idolâtre n’entrera dans le ciel car ce sont tous des incrédules aux yeux de Dieu.

 

Cette doctrine sœur jumelle de la doctrine de prospérité incite les gens à s’attacher à la matière, aux choses temporelles et non aux choses spirituelles. Elles nourrissent l’égo, le moi, l’ambition et les résultats  personnels.


 

DEFINITION DU DICTIONNAIRE

 

 

  • Degré éminent de qualité
  •  Titre qu'on donne aux ambassadeurs, aux ministres, etc. 

 

Les synonymes :

  •  majesté
  •  magnificence
  •  splendeur
  •  grandeur
  •  valeur
  •  mérite
  •  beauté
  •  perfection
  •  idéal
  •  absolu
  •  finalité

(pour moi,ce sont les attributs du Fils de Dieu qui a la prééminence sur toutes choses c'est ainsi qu'on s'humilie devant Lui avec révérence)


Les expressions avec le mot excellence

  • Excellence d'un vin, d'un plat.
  • Son Excellence l'ambassadeur.
  • Prix d'excellence.
  • Par excellence.
  • Caractériser quelqu'un ou quelque chose par excellence.
  • Constituer quelqu'un ou quelque chose par excellence.
  • Décerner un prix d'excellence.
  • Représenter quelqu'un ou quelque chose par excellence

 

 

  **********************

 

 

Le mot « EXCELLENCE » dans la bible

 

La révélation divine

 

Vient du grec «  Huperbole » qui souligne le caractère et la valeur supérieure de ces révélations. Il est employé pour qualifier les révélations spirituelles divines.  

 

2 Corinthiens 12.5-10 Je me glorifierai d'un tel homme, mais de moi-même je ne me glorifierai point, si ce n'est en mes infirmités. Si, en effet, je voulais me glorifier, je ne serais point imprudent, car je dirais la vérité ; mais je m'en abstiens, de peur que quelqu'un ne pense à mon égard au delà de ce qu'il voit en moi, ou de ce qu'il entend de moi. Et afin que je ne m'élève pas, à cause de l'excellence des révélations, il m'a été donné une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter, afin que je ne m'élève pas. Trois fois, à ce sujet, j'invoquai le Seigneur, afin qu'il se retirât de moi. Et il me dit : Ma grâce te suffit ; car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes infirmités, afin que la puissance de Christ habite en moi. C'est pourquoi je prends plaisir dans les infirmités, dans les opprobres, dans les nécessités, dans les persécutions, dans les angoisses pour Christ ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort.

 

A cause de la prééminence de ces révélations, Dieu a permis qu’un démon persécute l’apôtre dans sa chair afin qu’elle ne se glorifie point de l’excellence de ses révélations car l’excellence de Dieu a un prix à payer : la crucifixion de la chair. La sagesse de Dieu se distingue clairement pour nous enfants de Dieu de la sagesse humaine. De sa propre initiative, il élève l’esprit de Paul jusqu'au troisième ciel mais l’abaisse dans la chair afin de le préserver de l’orgueil.

 

La connaissance de Jésus Christ

 

Paul utilise le mot grec « Huperecho » pour qualifier l’excellence de la connaissance de Jésus Christ qui surpasse et s’élève au-dessus de toutes choses. 

Philippiens 3. 7-11 Mais les choses qui m'étaient des gains, je les ai regardées, à cause de Christ, comme une perte. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ, mon Seigneur, pour qui j'ai fait la perte de toutes choses ; et je les regarde comme des ordures, afin que je gagne Christ, et que je sois trouvé en lui, ayant, non ma justice, celle qui vient de la loi, mais celle qui est par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi ; afin de le connaître, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, étant rendu conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis en quelque manière, à la résurrection des morts.

 

Paul met en garde les Philippiens contre les mauvais ouvriers qui mettent leur confiance en la chair  en ne se glorifiant pas en Jésus Christ. Il regarde les choses du monde comme des ordures en comparaison avec l’excellence de la connaissance de Christ. Il faut être prêt à tout renoncer et abandonner pour la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu seul à qui nous rendons un culte vivant par l’Esprit de Dieu.

 

Colossiens 3.1-10 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses qui sont en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu ; affectionnez-vous aux choses qui sont en haut, non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu ;  quand Christ, qui est votre vie, sera manifesté, alors vous serez aussi manifestés avec lui en gloire. Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre : l'impudicité, la souillure, la passion, la mauvaise convoitise, et l'avarice, qui est une idolâtrie.  C'est pour ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, dans lesquelles vous aussi avez marché autrefois, lorsque vous y viviez. Mais maintenant rejetez, vous aussi, toutes ces choses, la colère, l'animosité, la méchanceté, la médisance ; et qu'aucune parole déshonnête ne sorte de votre bouche. Ne mentez point les uns aux autres, ayant dépouillé le vieil homme avec ses actions, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle en vue d'une exacte connaissance, selon l'image de Celui qui l'a créé.

 

La nouvelle naissance nous introduit dans une vie nouvelle. Selon Paul, les chrétiens nés de nouveau sont morts avec Christ au péché, au monde et à ses convoitises. Ils recherchent non pas l’excellence terrestre mais les choses d’en Haut  où est assis Jésus Christ, manifestation de « l’excellence de Dieu ».

 « notre bourgeoisie dans les cieux ». (Philippiens 3.20) Elle s’oppose à celle qui est sur la terre.

 

 La voie par excellence : L’AMOUR AGAPE

 C’est le même mot grec «  Huperbole » qui souligne le caractère et la valeur supérieure des révélations divines.

 

1 Corinthiens 12.28  afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également un soin réciproque les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; ou si un membre est honoré, tous les membres s'en réjouissent avec lui.Or vous êtes le corps du Christ, et les membres d'un membre. Ainsi Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs ; ensuite ceux qui font des miracles ; puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues, d'interpréter les langues (discours).Tous sont-ils apôtres ? tous sont-ils prophètes ? tous sont-ils docteurs ? tous font-ils des miracles ? tous ont-ils la grâce de guérir ? tous parlent-ils diverses langues ? tous les interprètent-ils (elles) ?Aspirez aux dons les meilleurs. Mais je vais vous montrer encore une voie plus excellente.

Les corinthiens exaltaient les dons et les ministères. Cela tournait presqu’à l’idolâtrie de l’homme. Paul veut leur montrer la voie par excellence qui est la charité ou l’amour. Sans l’amour les dons, les talents, les ministères, nos œuvres aussi grandes, aussi excellentes que nous puissions les considérer, ne valent rien du tout. Tout acte aussi excellent, aussi brillant soit-il n’est rien sans la charité.

Les apôtres "par excellence"

 

Pau utilise le mot grec  "Lian" qui parle d’excès, au-delà de toute mesure. Il est généralement traduit par : Grande, très, si, beaucoup, encore, rempli, telle, par excellence, fortement, fort.

Ce sont les archi-bishops autoproclamés de nos temps modernes. 

2 Corinthiens 11 :1-5 Oh! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie! Mais vous, me supportez!  Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. Or, j'estime que je n'ai été inférieur en rien à ces apôtres par excellence.

 Les corinthiens étaient séduits par des apôtres autoproclamés qu’ils considéraient comme apôtre par excellence (Grec : "les plus que beaucoup apôtres.").

Ces faux apôtres les détournaient de la simplicité de la connaissance de Jésus Christ par la prédication d’un faux évangile accompagné d’une fausse onction. Ils les considéraient comme des adultères, des prostitués.

 2 Corinthiens 12.11   J'ai été un insensé: vous m'y avez contraint. C'est par vous que je devais être recommandé, car je n'ai été inférieur en rien aux apôtres "par excellence", quoique je ne sois rien. Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles. En quoi avez-vous été traités moins favorablement que les autres Églises, sinon en ce que je ne vous ai point été à charge? Pardonnez-moi ce tort. Voici, pour la troisième fois je suis prêt à aller chez vous, et je ne vous serai point à charge; car ce ne sont pas vos biens que je cherche, c'est vous-mêmes. Ce n'est pas, en effet, aux enfants à amasser pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants.

Paul justifie avec tristesse son apostolat par ses fruits et s’étonne que les corinthiens qui avaient reçu la sainte doctrine se laissent aussi facilement séduire par ces « apôtres par excellence ». Il leur rappelle que contrairement à ces apôtres, ce ne sont pas les biens des corinthiens qu'ils recherchent.

 

"Par des signes, des prodiges, des puissances diverses sortes de miracles et des manifestations du Saint-Esprit, il prouve qu'il n'a été en rien inférieur  à ces gens.

 

Ayant expérimenté l’excellence des révélations divines, il souligne qu’il prend plaisir dans ses faiblesses ;

 

Wachmann nee explique que  :

 

« le moyen que Dieu utilise pour nous délivrer du péché n'est pas de nous rendre de plus en plus fort, mais de nous rendre de plus en plus faible. Vous direz peut-être que c'est une façon particulière d'obtenir la victoire; mais c'est la voie Divine. Dieu nous a rendu libre de la domination du péché, non pas en fortifiant notre vieil homme mais en le crucifiant; non en l'aidant à faire quoi que ce soit mais en le supprimant de l'équation. Vous avez peut-être essayé sans succès, pendant des années, d'exercer le contrôle sur vous-même, et c'est peut-être encore votre expérience; mais une fois que vous avez vu la vérité, vous reconnaissez que vous êtes réellement trop faible pour faire quoi que ce soit, et qu'en vous mettant complètement de côté, Dieu a tout accompli. Une telle révélation met fin à nos propres efforts humains ».

 

David démontre que les rêves de grandeur, la poursuite des choses élevées de ce monde font tomber dans l'activisme stérile, l'agitation, l'humanisme dans la mesure où s'appuie sur ses compétences et ses capacités et non sur Dieu.

 Eternel, mon cœur ne s'est point enflé, Et mes yeux ne se sont point élevés, Et je n'ai point recherché des choses trop grandes Et trop hautes pour moi. Oui, j'ai apaisé et fait taire mon âme ; Comme un enfant sevré, sur le sein de sa mère ; Comme un enfant sevré, telle est en moi mon âme. Attends-toi, Israël, à l'Éternel, Dès maintenant et à jamais !

 On nie l’œuvre et la puissance de la croix et on bascule dans la religiosité.

 

Le Seigneur nous a appelé à être ses imitateurs en devenant doux et humble comme l’agneau, doux comme des colombes. Nous reconnaissons comme Paul notre faiblesse et nous nous attendons à lui pour nous élever au temps favorable selon sa volonté :

 

Psaume 755-8Je dis aux orgueilleux : Ne faites pas les orgueilleux ! Et aux méchants : N'élevez pas la corne ! N’élevez pas votre corne contre la Hauteur, Ne parlez pas avec arrogance contre le Rocher ! Car cela ne vient ni de l'orient, ni de l'occident, Ni du désert montagneux ...Non, c'est Dieu qui juge. Il abaisse l'un, il élève l'autre.

  

Jésus a dit : « Mon royaume n’est pas de ce monde »

 

Il est céleste et n’a rien de commun avec les royaumes de ce monde où les rois des nations les tyrannisent.

 

Jean 18.36 Jésus répondit : Mon royaume n'est pas de ce monde ; si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu, afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant, mon royaume n'est point d'ici-bas.

       

 

1 jean 4.5 5 Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas: c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur.

 

.

Publié dans ARTICLES DE D. P.

Commenter cet article