La femme de valeur par D. PAMPHILE

Publié le par DP

Woman-At-The-Well-3FEMME SAMARITAINEjesus pardonnewoman adulteryLE TOMBEAU EST VIDE


«Le Seigneur prononce une parole : et les messagères de bonne nouvelle sont une grande armée: les rois des armées fuient, fuient, et celle qui reste à la maison partage le butin» (Psaume 68:12)

 

Le vendredi 16 novembre 2007,  je me suis réveillée le matin, avec les bribes d'un rêve qui ne s'est pas évaporé aussi vite que les autres. J'étais debout et regardai défiler militairement des femmes et des femmes… J'étais étonnée car elles étaient comme une armée qui n'en finissait pas. Je voyais aussi des hommes mais ils étaient postés sur les côtés et ils les regardaient passer devant eux aussi étonnés que moi. Dieu enrôlait des femmes et des femmes. Ces femmes étaient belles, assurées et si libres tout en étant disciplinées dans leur mouvement. C’était une belle armée !


Dieu avait prédit par la bouche du prophète Joël qu’Il répandrait dans les derniers temps, Son Esprit sur toute chair, les fils et les filles d’Israël prophétiseront (Joël 2 :28 ; Actes 2 :17).


Nous sommes entrés dans une nouvelle dispensation où Dieu répand aujourd’hui Son Esprit sur Ses servantes sur Ses filles.

Une nouvelle génération de femmes prophétiques se lève. Une armée d’Esther et de Déborah revêtues et équipées d’une puissante onction pour ces derniers temps. Des femmes appelées à bénir, à donner des naissances spirituelles, à accoucher dans l’intercession prophétique du DESSEIN de Dieu pour ces temps marqués. Elles sont porteuses de guérison, de délivrances, de paix, de bonnes nouvelles…


En Esaïe 52 (7-10), nous pouvons aussi lire ce passage décrivant les derniers temps :

 

«Qu’ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui annonce la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui annonce la délivrance ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne!
La voix de tes sentinelles retentit ; Elles élèvent la voix, elles poussent ensemble des cris d’allégresse ; Car de leurs propres yeux elles voient que l’Eternel ramène Sion. Éclatez ensemble en cris de joie, ruines de Jérusalem! Car l’Eternel console Son peuple, Il rachète Jérusalem. L’Eternel découvre le bras de Sa sainteté, aux yeux de toutes les nations; Et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu»


fleurs028.jpg JesusWomen

Comment ces femmes ointes peuvent-elles donc concilier leur vie de femme, d’épouse et leur ministère?


En réalité, il n’y pas de séparation entre le ministère dans le foyer et celui de l’Église. C’est une extension du ministère intérieur de la femme. Beaucoup font la différence entre le moment où ils se trouvent à l’Église et le moment où ils se trouvent dans leurs foyers. Ce sont des personnes fausses qui portent des masques. Un véritable homme ou femme de Dieu est ministre de Christ, ambassadeur du Roi des rois, un témoin de Jésus 24h/24h.


Paul dit qu’il y a un grand mystère dans le mariage selon Dieu. Le mari représente Christ dans la famille, et la femme représente l'Église par rapport à Christ. Le foyer est une image de l’Église et de notre relation avec Jésus Christ, l’Époux de l’Église. Ce n’est pas seulement le temps de l’accomplissement de la promesse de la restauration du ministère de la femme, de l’Épouse dans l’Église mais aussi de celle du mariage dans la mesure où Jésus est venu détruire, démolir le mur de séparation érigé depuis des siècles entre l’homme et la femme, l’époux et l’épouse.


Mais maintenant, en Jésus–Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.  Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié,  ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui–même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. (Éphésiens 2.13)


Le mot grec phragmos mis pour séparation signifie : « ce qui sépare, qui empêche deux personnes de se réunir ». Le péché n’avait pas seulement séparé l’homme de Dieu mais aussi l’homme et la femme. Dieu par la croix, le sacrifice de Jésus Christ unit un homme et une femme par le lien du mariage pour accomplir ensemble un seul et même dessein, Son dessein. Il les a réconciliés spirituellement tous les deux afin qu’ils rentrent ensemble dans Son kairos.

 

Dans ces derniers temps, le seigneur a un merveilleux plan pour les couples, celui de son royaume. Dieu ne se trompe pas dans son appel. Renversons les murs, il est temps de s'unir comme une seule chair par le sang de christ. Proclamons la croix de Jésus et son œuvre de réconciliation dans notre foyer.


Pour la femme, le ministère qui signifie réellement service doit être basé sur l’amour qu’il s’exerce dans le foyer ou dans l’Église du Seigneur. La femme dans le ministère doit pouvoir faire preuve autant d’organisation et de sagesse dans la société où elle évolue que dans son ministère dans l’Église et dans son foyer.
Elle doit pouvoir s’adapter sans oublier les principes et priorités du Père céleste.

 
Fondamentalement, elle joue un rôle d’aide et de complément aux côtés de son mari. Elle est une pièce maitresse dans sa maison. Proverbes 31 montre combien sa place est primordiale dans son foyer. Elle n’est pas en compétition avec lui mais l’aide plutôt à devenir un meilleur chef, un meilleur leader :
« Son mari est considéré aux portes, Lorsqu’il siège avec les anciens du pays » (Proverbes 31.23)

Quelqu’un a dit : « derrière toute grande femme, il y a un homme écrasé ».  (Gérald Tougas)

Un autre écrit : « Quelque soit la popularité d’un homme, sa grandeur, sa richesse, force et pouvoir, sans une bonne femme a son coté qui pourrait le protéger dans tous les circonstances, il est un homme très faible. Parce que la femme est tellement puissante et dangereuse, elle peut élever un homme ; elle peut aussi le détruire ». (Hugues sanon)


Je suis consciente que les choses ne sont pas aussi simples surtout si le mari est rétrograde ou qu’il ne marche pas selon les principes divins. Je ne veux pas faire partie de ceux qui donnent des approches théologiques et théoriques de la bible alors que l’expérience démontre que souvent la réalité est toute autre. Beaucoup d’hommes aujourd’hui sont démissionnaires, égocentriques, aimant le plaisir plus que Dieu. Beaucoup d’anciens dans les Églises sont « spirituels » au milieu des assemblées et «pires que des
païens» dans leur foyer rendant la tâche de la femme très difficile. Ces hommes sont incapables de reconnaître la valeur spirituelle et la vertu de leurs épouses. L’homme naturel est incapable de comprendre les choses de l’Esprit.
Les femmes doivent cependant être vigilantes en ne donnant pas à satan des occasions de médire. Il peut se servir de cette brèche pour vous accuser et vous attaquer durant votre ministère. Ce sont des portes, des accès au diable.

 

Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que le ministère ne soit pas un objet de blâme. Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations (2 corinthiens 6.3-4)


Il faut aussi veiller à ne pas mépriser le mari qui n’a pas atteint la même dimension spirituelle que vous. Sauf cas contraire où le couple serait attaqué par la sorcellerie, la nature première d'un homme est d’aimer, de protéger et d’entretenir son épouse. Mais si la femme se dresse en rivalisant avec lui dans le rôle que Dieu lui a assigné, il n’est plus le protecteur mais le concurrent. Le mari est l’homme fort du foyer, c’est lui qui doit se lever pour vous protéger face à l’opposition que vous rencontrerez dans votre ministère. Le mariage doit donc demeurer la priorité pour vous, femme vertueuse qui craint l’Eternel car c’est une protection, une sécurité spirituelle pour vous.

 

Pour cette étude, je prendrai pour fondement biblique : Proverbes 31.10-31
fleurs028.jpgdiamante brut

La femme vertueuse
plus précieuse que les perles

 

Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le cœur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie. Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille d’une main joyeuse. Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin. Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes. Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; Du fruit de son travail elle plante une vigne. Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses bras.  Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit. Elle met la main à la quenouille, Et ses doigts tiennent le fuseau. Elle tend la main au malheureux, Elle tend la main à l’indigent. Elle ne craint pas la neige pour sa maison, Car toute sa maison est vêtue de cramoisi. Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de fin lin et de pourpre. Son mari est considéré aux portes, Lorsqu’il siège avec les anciens du pays. Elle fait des chemises, et les vend, Et elle livre des ceintures au marchand. Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit de l’avenir. Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des instructions aimables sont sur sa langue.  Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et elle ne mange pas le pain de paresse  Ses fils se lèvent, et la disent heureuse ; Son mari se lève, et lui donne des louanges: Plusieurs filles ont une conduite vertueuse ; Mais toi, tu les surpasses toutes. La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine ; La femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée. Récompensez-la du fruit de son travail, Et qu’aux portes ses œuvres la louent.

 

 

fleurs028.jpg

 


La relation avec Jésus Christ

Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement ». (Mathieu 22.37 -38)

 
Aucune femme ne peut exercer un ministère efficace si elle n’a pas d’abord développé une relation intime, personnelle avec Christ et une véritable adoration. Dans Éphésiens, Paul nous dit que c’est Lui lors de son ascension donna des dons appelés les dons du ministère aux hommes et aux femmes. (Éphésiens 4:8,11).

Ce qui caractérise la femme de valeur, c’est son assurance, sa foi en Jésus. Bonne conseillère, elle cherche sa volonté dans la prière, dans la communion avec Lui et demeure ferme.
Elle plonge les regards dans Sa Parole et ramène des trésors précieux et cachés pour elle et sa maisonnée. Beaucoup de femmes plus qu’on ne le croie enseignent leurs maris même si elles demeurent bien souvent dans l’ombre. L’abondance, la sagesse vient de l’intimité avec Dieu. Un arbre planté près d’un courant d’eau ne fait aucun effort pour porter du fruit. Il donne naturellement son fruit. De même si nous sommes plantés près des courants d’eau surnaturelle, nous porterons de bons fruits surnaturellement.

 

Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin. Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes (Proverbes 31.14-15)

 

Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit de l’avenir. Elle ouvre la bouche avec sagesse, et des instructions aimables sont sur sa langue. (Proverbes 31.25-26)

 

Vierge sage, sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit (Psaume 31.18)

 

Elle devance l’aurore afin de s’emparer des portes du jour. C’est une femme de prière, une guerrière, une intercesseuse. La prière est la principale source de sa force. Sans la prière, elle perdrait sa noblesse, sa dignité.

 

Je devance l'aurore et je crie ; J'espère en tes promesses.

 

Je devance les veilles et j'ouvre les yeux, Pour méditer ta parole 

 

Au milieu de la nuit je me lève pour te louer, A cause des jugements de ta justice. 

 

Après le Seigneur, la famille demeure sa priorité.


 fleurs028.jpg


young-aa-coupleLa relation avec le mari 



La femme vertueuse est le complément de son mari qu’elle respecte. Elle lui fait du bien tous les jours de sa vie.. Elle est une compagne fidèle et digne de confiance. (Proverbes 31: 11- 12, Proverbes 31: 23, Proverbes 31: 28, 1 Pierre 3, Ephesiens 5, Genese 2: 18) Elle est le don de Dieu. Elle emmène le bonheur et non le malheur dans sa maison.

 

Le cœur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie. (Proverbes 31-11/12)

 

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. (Éphésiens 5-30)

 

Ses fils et son mari la louent : Ses fils se lèvent, et la disent heureuse ; Son mari se lève, et lui donne des louanges (Proverbes 31.28)


Elle veille sur elle-même, fuit les situations équivoques avec d’autres ministères masculins. Tant que c’est possible, elle doit chercher à fonctionner avec son mari.
Dieu élève dans ces derniers temps, des couples en témoignage de sa relation avec l’Epouse. Nous pouvons en tant que femmes être très vulnérables…Ne courons pas le risque de perdre l’onction qui a couté si chère au Seigneur. Paul dit que chacun ait sa femme et que chacun ait son mari. Qu’il soit dans l’obéissance ou la désobéissance, le mari reste le chef de la femme.

 

Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari ; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme. Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence. (1 Corinthiens 7.1-5)


Chaste, réservée, elle possède non une beauté tapageuse et extravagante mais la beauté
intérieure qui vient seulement de Christ. Elle languit après un esprit doux et paisible qui est d’un grand prix à Ses yeux.

 

Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris. (1 Pierre 3 -5)


La femme vertueuse craint Dieu pardessus tout :
« la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée ». Elle a appris à développer une relation avec Son Maitre et Seigneur. Elle sait discerner le bien du mal et n’adhère pas aux décisions contraires à la volonté de Dieu que pourrait toutefois prendre son mari . Elle n’est pas une Saphira qui se laisserait envahir par les convoitises, l’amour de l’argent et l’hypocrisie du mari. Elle n’est pas complice de sa folie. Cela ne l’empêche pas cependant d’aimer et de prier pour lui avec le discernement. Elle bâtit sa maison sur la sagesse, Jésus Christ, Son Seigneur. Elle se sert de sa créativité pour créer la beauté dans sa vie et celle de ses proches. Elle rend sa maison agréable, hospitalière et attrayante. Elle crée un environnement, un climat sain et sécuritaire pour elle et sa famille. Elle veille avec vigilance sur sa maison.

Par sa communion spirituelle avec le Saint Esprit, elle se fait pour elle et sa maison des manteaux de lumière, des couvertures, des boucliers spirituels contre les assauts du diable et du monde.

 

Elle ne craint pas la neige pour sa maison, car toute sa maison est vêtue de cramoisi. Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de fin lin et de pourpre. Elle fait des chemises, et les vend, et elle livre des ceintures au marchand (Proverbes 31.22-24)

 

Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu. (1 Timothée 2.9)


La  femme de valeur prend  soin de son corps et nourrit sainement sa famille. Elle ne partirait pas en mission en négligeant sa famille.
Elle est courageuse.

 

Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin. (Proverbes 31:14 )

 

Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et elle ne mange pas le pain de paresse (Proverbes 31. 27)

 
Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses bras. (Proverbes 31: 17)

 fleurs028.jpg


FEMME ENFANTSMinistère auprès de ses enfants

 

C’est une femme féconde. Elle a des fils  et des filles qu’elle enseigne.. Elle prend soin et les nourrit avec l'amour du Christ et qui le lui rendent en la louant. Si elle travaille à l’extérieur, elle ne doit pas cependant négliger leur éducation et leur instruction. Elle intercède pour eux, jeüne pour eux, leur impose les mains. Elle les discipline avec soin et avec sagesse.

 

Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des instructions aimables sont sur sa langue (Proverbes 31: 26)

 

Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. (Proverbes 22: 6)

 

Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton cœur.

 

Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.  Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. (Deutéronome 6.6-9)


Ce qu’elle sème, elle le moissonne.

 

Ses fils se lèvent, et la disent heureuse ; Son mari se lève, et lui donne des louanges: Plusieurs filles ont une conduite vertueuse ; Mais toi, tu les surpasses toutes. (Proverbs 31: 28, Proverbs 31: 26, Proverbs 22: 6, Deuteronomy 6, Luke 18: 1(Proverbes 31: 28-29)

 

 


fleurs028.jpg

FS Family Meal SmallService dans sa maison

L
a femme vertueuse sert son mari, sa famille, ses amis, ses voisins et avec un esprit doux et paisible. Elle est charitable. (Proverbes 31: 12, Proverbes 31: 20, 1 Corinthiens 13: 13)

 

Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie. (Proverbes 31: 12)

 

Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, et elle donne la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes (Proverbes 31: 15)

 

Elle s’occupe des soins domestiques. Gère efficacement son temps. Elle travaille avec diligence et est hhospitalière

 

Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, et elle donne la nourriture à sa maison et la tâche à ses servantes. (Proverbes 31: 15)

 

Elle tend la main au malheureux, elle tend la main à l’indigent. Elle ne craint pas la neige pour sa maison, Car toute sa maison est vêtue de cramoisi. Elle se fait des couvertures, elle a des vêtements de fin lin et de pourpre. (Proverbes 31: 20 – 22)

 

Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, et elle ne mange pas le pain de paresse (Proverbes 31: 27)

 

Elle se procure de la laine et du lin, et travaille d’une main joyeuse. (Proverbes 31: 13)

 

Elle met la main à la quenouille, et ses doigts tiennent le fuseau. (Proverbes 31: 19)

 

à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. (Tite  )

 

 fleurs028.jpg

 

workingwomenLes finances de la maison

La femme vertueuse peut être une femme d’affaire, un chef d’entreprise. Entreprenante, elle assiste financièrement son mari. Dieu lui donne la sagesse pour gérer son patrimoine pour les besoins de sa famille. Elle dépense judicieusement l’argent après avoir consulté son mari
. (Proverbes 31: 14, Proverbes 31: 16, Proverbes 31: 18, 1 Timothé 6: 10, Ephesiens 5: 23, Deuteronome 14: 22)

 

Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. (Éphésiens 5: 23)


Elle n’est point motivée par des ambitions mondaines, personnelles ou l’amour de l’argent qui est la racine de tous les maux (1 Timothée 6.9). Dieu bénit alors et multiplie l’œuvre de ses mains.

 

Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin. (Proverbes 31: 14)

 

Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; Du fruit de son travail elle plante une vigne. (Proverbes 31: 16 )

 

Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit (Proverbes 31:18)


Comme elle, Dieu peut vous avoir doté de talents particuliers pour la couture, la cuisine et autres. La femme vertueuse travaille volontiers avec ses mains. Elle chante les louanges de Dieu sans aucune plainte ni murmures
. Dieu dit qu’elle sera récompensée.

 

Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille d’une main joyeuse (Proverbes 31: 13)

 

Elle fait des chemises, et les vend, Et elle livre des ceintures au marchand. (Proverbes 31: 24)

 

Récompensez la du fruit de son travail, Et qu’aux portes ses œuvres la louent. (Proverbes 31: 31)


 
 

fleurs028.jpg

home%20Bible%20Study%202Responsable église de maison

 

La femme de valeur exerce l’hospitalité.

 

Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmures. (1 Pierre 4: 9)

 

N'oubliez pas l'hospitalité; car, en l'exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir (Hébreux 13: 2)

 

Dieu peut vous appeler à ouvrir votre maison à des réunions de prière ou à loger des ministères. La maison de Lydie, la marchande de pourpre, par exemple était en Macédoine, un lieu où les disciples aimaient à se réunir.

 

Lorsqu’elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande : Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances. (Actes 16:15)

 

La maison de Marie, mère de Jean était aussi une cellule de prière.

 

Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient. (Actes 12:12)

 

 fleurs028.jpg

 

Ministère auprès des pauvres

imagesCAP3EE9OElle a compassion des pauvres, des malheureux, des nécessiteux, des petits, des vrais écrasés de la vie car il y en a des faux qui se complaisent dans un état permanent de victimes.
Ce sont ceux qui n'ont pas le cœur fier ou le regard hautain. Elle est amour et générosité envers les plus faibles.
Certaines femmes distribuent de la soupe aux nécessiteux en hiver. D'autres travaillent dans les banlieues défavorisées dans le cadre d'association caritative.

 

Elle tend la main au malheureux, Elle tend la main à l’indigent. (Proverbes 31: 20)

  Conclusion :


Ce sont des vertus et des qualités que le Seigneur veut trouver au milieu de l’Église symbole de l’Epouse. Jésus Christ est parfait mais nous n'avons pas encore atteints la perfection. Gardons les yeux fixés sur Jésus le divin Epoux et que le Saint Esprit nous assiste dans tout ce que nous entreprenons dans notre quotidien de femmes accomplies.

 

Soit donc que vous mangiez, ce que vous buviez, ou soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tous pour la Gloire de Dieu. (1 corinthiens 10:31)

 





Publié dans FEMMES DANS L'EGLISE

Commenter cet article

M.Michelle 06/08/2010 12:55



C'est vrai que les cœurs des femmes sont plus enclins à s'humilier, pleurer devant le Seigneur. L'armée se lève




DP 06/08/2010 13:02



Oui. Notre Dieu ne peut rester insensible devant un cœur brisé. Il dit aux 24 vieillards de faire silence dans le ciel car il entend la voix de ses servantes qui pleurent, qui gémissent en craint
à lui.





Leurs voix pénètrent dans la salle du trône et il est prêt à agir en leur faveur.


Psaumes 51:17 : "Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé : O Dieu ! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit" .


 









DP 06/08/2010 09:44



Sois bénie Rania


 


Oui Dieu ne fait acception de personnes. Alors que les chefs étaient sans force Deborah s’est levée.


 


J’aime mes frères et je trouve extraordinaire et merveilleux un homme intègre, fidèle et déterminé pour Christ qu’il ait des
faiblesses ou pas. Un homme qui supporte tout pour le nom de Christ et qui sait être humble et revenir comme David à Dieu.


 


Aujourd’hui Dieu cherche des hommes qui se tiennent à la brèche, qui puissent dire : « Me voici ».


 


Malheureusement, ces hommes sont rares…de plus en plus en rares. L’Église en a si besoin.


 


Alors, Dieu choisit des vases disponibles mais que Dieu garde les femmes dans l’humilité, dans l’amour et la sagesse.


 


Qu’elles prient pour qu’une nouvelle catégorie d’hommes de Dieu remplis de passion, de feu et d’amour pour Christ  se lèvent et qui reconnaissent en la femme une aide précieuse dans le service.


 


La première Eglise en Éden était composée d’un homme et d’une femme (aide) qui devaient avoir une postérité dans ce même jardin non en
dehors.


 


Et que toute la gloire revienne au Roi des rois qui bâtit Son Eglise



Rania 06/08/2010 01:37



Je suis heureuse que Le Seigneur m'ai conduite sur ce site, et c'est avec une grande joie que j'ai lue la prophétie. Car c'est une confirmation à ce que j'ai
reçu du Seigneur au mois d'avril 2010. 


C'était un jour de culte, durant les louanges j'ai prophétisé (ce qui était une première pour moi) Le Seigneur m'a fait levé et m'a utilisé pour parler à son
assemblée. IL était en colère contre son peuple et il le leur à dit. Cela s'est passé a deux cultes consécutifs.


Conséquences :  d'après l le responsable de l'église, les femmes n'ont pas de  ministères, cela ne venait pas de Dieu mais du diable. ..Et le
pasteur m'a dit lui aussi cela ne vient pas de Dieu car Dieu parle a Ses enfants avec amour. Je leur ai répondu : Jésus s'est mis en colère dans le temple. 


Bien sûr, j'ai été mise à l'index. Mais le Seigneur m'a parlé et m'a dit : j'élèverai une armée de femmes dans toutes les nations car c'est le commencement
de la fin. Les femmes s'humilient plus facilement que les hommes (je pense que c'est pour mon assemblée) les hommes ont le cou raide et n'osent pas se mettre à genoux, ils s'épient les uns les
autres au lieu de Me regarder Moi. (nous sommes des musulmans convertis). 


Le Seigneur m'a beaucoup parlé, (Il est très en colère, Il veut nettoyer  Sa maison car
 il y a des loups). IL continue à me donner des paroles de prophétie, je me tais dans l'église
mais les partage avec des frères et soeurs, qui m'encouragent.


 J'avais besoin d'être réconforté et enseignée, vous l'avez fait. 


Que Dieu vous bénisse et vous remplisse de Sa grâce.


Maintenant j'en suis sûr Dieu lève UNE ARMEE DE FEMMES.Amen






Aymeric BIMONT 04/05/2010 13:28



Magnifique... Merci pour cet article ! Shalom



ngpubou jos 01/05/2010 19:53



les hommes de Dieu qui n'accepte pas les ministeres de la femme met en doute l'hexistance du sainte esprit,car dit elle la bible au temps de la fin je repandrai de mon esprit a toutes
chaire...........sur mes serviteurs et mes servantes ,il y a des serviteurs qui disent et proclemme que Dieu est ilimité mais chez les femmes il limite la capacite de Dieu,il oublie que ce
qui est impossible aux homme est possible a .Dieu



DP 01/05/2010 20:33



La volonté première de Dieu est qu’aucune chair ne se glorifie devant Lui, hommes comme femmes.  C’est
pourquoi il prend plaisir à choisir les choses folles du monde pour confondre les sages ; les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; il choisit les choses viles du monde et
celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont.  


 


Le même Esprit qui était en Jésus Christ et qui l’a ressuscité des morts est le même qui habite en chacun de nous. C’est le même qui fût
répandu selon la promesse dans le livre de Joël, sur les apôtres et les disciples. Parmi eux, il y avait des femmes dont Marie la mère de Jésus. Tous sans exception furent remplis du même Saint
Esprit. Jésus a dit qu’une puissance viendra sur vous et vous serez mes témoins…


 


Romains 8.16


Or si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus des morts habite en vous,
celui qui a ressuscité Christ des morts, vivifiera aussi vos corps mortels à cause de son Esprit qui habite en vous. Martin Bible
(1744)


 


1 Corinthiens 12.12 ¶ 


Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps,
malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est il de Christ.  Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul
Esprit.


 


L’Esprit de Dieu ne devient pas infirme lorsqu’il vient habiter dans la femme. Bien au contraire, il l’affranchit du joug, brise ses chaines pour qu’elle retrouve sa
dignité de fille de Dieu assise à Sa droite dans les lieux célestes en Jésus Christ.


 


Dans ces temps périlleux, Dieu a besoin de toute son armée (hommes, femmes, jeunes)


 


Soyez bénie et encouragée dans la foi


 


Shalom