LA PLUS GRANDE TROMPERIE David Wilkerson

Publié le par Daniella

La plus grande des tromperies dans l'église moderne est la façon dont on utilise la Parole de Dieu pour mettre un tampon : “approuvé” sur ce que l'on convoite.

 

En apparence, la doctrine de Jézabel a fonctionné (voir 1 Rois 21:14-16). Elle a permis à Achab d'obtenir ce qu'il voulait. Il possédait beaucoup de choses pour lui-même parce que, lorsqu'un homme était lapidé pour haute trahison envers le roi, toutes ses possessions revenaient au roi. Naboth de Jizreel avait dit à Achab qu'il ne lui donnerait pas l'héritage de ses pères parce que le Seigneur lui avait interdit de le faire.


“Achab ... se coucha sur son lit, détourna le visage, et ne mangea rien. Jézabel, sa femme, vint auprès de lui, et lui dit : Pourquoi as-tu l'esprit triste et ne manges-tu point ? ... Est-ce bien toi maintenant qui exerces la souveraineté sur Israël ? Lève-toi, prends de la nourriture, et que ton cœur se réjouisse ; moi, je te donnerai la vigne de Naboth de Jizreel” (1 Rois 21:4-7).

 

 

Écoute la doctrine de Jézabel :


“Tu es le roi, le numéro un, et tu as des droits. Ne laisse rien t'empêcher d'obtenir ce que tu veux.” Elle a dit à Achab : “Sois heureux ! Je l'obtiendrai pour toi.”

C'est l'essence du faux évangile.

 

 

“Ne t'inquiète pas. Ne sois pas attristé et ne te sens pas condamné par ces désirs qui te consument. Je les satisferai pour toi.”

 

 

Tout comme les méthodes trompeuses que Jézabel a utilisé, ces doctrines déforment et tordent les Écritures. Mais Achab n'a pas pu profiter de ce qu'il avait reçu, la faute à un prophète de Dieu bien irritant :


“Alors la parole de l'Éternel fut adressée à Élie, le Thischbite, en ces mots : Lève-toi, descends au-devant d'Achab ... dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession. Tu lui diras : Ainsi parle l'Éternel : N'es-tu pas un assassin et un voleur ? ... Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang. Achab dit à Élie : M'as-tu trouvé, mon ennemi ? Et il répondit : Je t'ai trouvé, parce que tu t'es vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l'Éternel” (1 Rois 21:17-20).

 

Imagine Achab en train de se promener dans sa nouvelle propriété, pensant :

 

“La vie n'est-elle pas belle ? Ah, Jézabel ! Je ne suis peut être pas toujours d'accord avec ses méthodes, mais ça a marché.”

 

Mais il y avait le prophète Élie, qui suivait chacun de ses pas. Il en est de même aujourd'hui.


Dieu a envoyé des prophètes qui font entendre leur voix, condamnant la doctrine de matérialisme de Jézabel, faisant en sorte que les chrétiens ne profitent pas confortablement de leurs jouets et acquisitions.

 

Ils se sont vendus. Ils ne peuvent pas le voir mais le péché est derrière toutes ces choses.

 

Chaque fois que je prêche contre la doctrine de la prospérité, je ressens l'esprit d’Élie en moi.

 

Tu vas entendre de plus en plus de remises en question de la doctrine de Jézabel.

 

Partout, des voix prophétiques vont retentir haut et fort, criant :

 

“Péché! Tu possèdes ces choses en te vendant au péché.”

Publié dans APOSTASIE

Commenter cet article