LA VERITABLE ARMEE DE DIEU

Publié le par DP

Un message prophétique trouvé... sous un pneu crevé !


Liste Anzac/voxdei



J'ai récemment rencontré une femme qui venait de louer une voiture, et qui avait crevé avec cette voiture de location. Elle m'a présenté une lettre écrite en 1988 et trouvée... justement sous le pneu crevé !


Voici ce que disait la lettre:


« Tout d'un coup, je me suis retrouvé à côté du Seigneur, et ce qui m'a semblé être une armée chantant les louanges de Dieu s'approcha du Seigneur. Je Lui ai demandé: «

 Est-ce ton armée? »

Alors le Seigneur cria à ceux qui s'approchaient de Lui:

« Retirez-vous de Moi, je ne vous ai jamais connus ».


A vrai dire, j'étais choqué et incrédule, et j'ai demandé au Seigneur: « Mais où est Ton armée? »

Le Seigneur désigna l'horizon et dit: « Voici Mon armée », et comme je regardais vinrent de petits groupes de gens qui avaient subi des injures, dont la valeur n'avait jamais été reconnue, des serviteurs jugés inutiles, au cœur brisé et à l'esprit dans l'abattement. Ils étaient pauvres et méprisés, et portaient des vêtements modestes, marchant avec humilité.


« Mon Dieu, ai-je crié, ils ressemblent plutôt à une bande de gamins des rues en comparaison de ceux que je viens de voir! »


En lisant cette lettre, mon cœur s'est brisé et je suis rentré chez moi en sanglots et plutôt incrédule. Je me suis mis en prière, demandant au Seigneur avec angoisse:


« Comment est-ce possible? Seigneur, si cela est vrai, montre le moi de nouveau... »


Comme j'attendais en silence, je fus conduit vers une communauté nommée « A Son image ».

En entrant, je dus traverser une librairie d'église qui servait aux changeurs d'argent à s'échanger toutes sortes de livres religieux, de cassettes vidéos, de bibles, de toutes ces choses que l'on dit être « saintes » et venir de Dieu.


Finalement, je dus m'asseoir dans un petit sanctuaire sous un immense panneau où l'on pouvait lire: « Vous devez donner votre dîme ».

Après quelques chants, le pasteur s'assit devant les fidèles et leur demanda de raconter ce que le Seigneur faisait dans leurs vies. J'étais ému d'une telle interaction dans une communauté, que chacun puisse parler si librement et que les autres l'écoutent. Mais au bout d'un moment, je fus fatigué de voir une personne après l'autre pointer le doigt sur son voisin et discuter de sujets qui, à l'évidence, étaient mondains.


Quand ce fut mon tour de parler, ma bouche fit sortir avec larmes une prière pour réveiller ces gens de leur sommeil mortel, afin que le miroir fut placé devant leur propre âme et qu'ils se repentent. Ma bouche cria à nouveau contre ce panneau parlant de dîme et contre l'incrédulité de ce pasteur qui ne croyait pas que le Seigneur puisse pourvoir et indiquer aux cœurs des fidèles comment Lui voulait que Ses brebis soient conduites.

Mais pour dire vrai, moi l'étranger, je ne fus pas le bienvenu. Seuls deux hommes m'accueillirent. Je les rejoignis dans un petit restaurant du coin, bien que je fusse en plein jeûne. L'un d'eux me raconta une vision qu'il avait eue récemment et qui l'avait grandement perturbé:


« Je me tenais sur une montagne et je voyais des gens se tenant en rang par centaines, alignés de la côte Pacifique à la côte Atlantique, chantant de merveilleux chants et marchant. Subitement, l'Esprit du Seigneur se manifesta et les gens furent dispersés dans toutes les directions, à l'étonnement général. La réprimande du Seigneur était sévère, et on aurait dit qu'un ouragan était passé. Consterné, je regardais sans en croire mes yeux. D'un coup, il y eut de grands cris et un flot de larmes et de cris qui dirent d'une seule voix:


« Pourquoi n'avons-nous pas écouté pour nous repentir? »


 
De l'est apparut un nuage extrêmement sombre qui recouvrit tous ces gens. »


En l'entendant, tous mes doutes me quittèrent sans que je sache pourquoi. Je réconfortais cet homme en lui partageant ce que je partage aujourd'hui.


Paul disait que de grands esprits de séduction et d'illusion tomberaient sur ceux qui n'aimaient pas la Vérité.


Beaucoup s'élèvent en se donnant des titres tels que prophète ou apôtre au lieu de marcher dans l'humilité et la modestie. Ils refusent de voir les autres plus grands qu'eux mêmes, et oublient que l'onction n'a qu'un but : conduire à celui là seul qui est digne, Jésus-Christ.


Il n'y a rien de nouveau sous le soleil, tous ceux qui pensent être les premiers deviennent les derniers. Ceux qui s'élèvent eux-mêmes sont abaissés.


Paul attendit de nombreuses années avant que son véritable ministère ne commence. Mais ceux qui suivent les voies des religions d'hommes n'agissent pas ainsi, tout en prétendant connaître les voies de Dieu pour les enseigner aux autres.
A la lumière de la vision ci-dessus, qui a été confirmée, je me tiens devant le Seigneur avec crainte et tremblement pour ces jours qui vont venir, et j'intercède pour tous les hommes. Les brebis sont assassinées à cette heure, et un grand nombre suivent des bergers dont le père est le « père du mensonge ». Ceux qui ont ajouté ou retranché à la Parole recevront leur châtiment.


Chers frères et sœurs, je sais que cet ouragan arrive.


Repentez-vous de changer de l'argent dans le temple.


Dites à ceux qui viennent adorer Dieu dans leurs vêtements de travail, avec leurs outils de négoce, qu'ils cessent de tout marchander mais qu'ils apprennent à être le serviteur de leur prochain.

Portez les fardeaux de ceux que vous appelez frère, sœur, ou mère.


Ne vous détournez pas de ceux qui sont dans le besoin, même s'ils sont étrangers, même s'il devra vous en coûter.


Ma prière, c'est que vous disiez autour de vous aux croyants d'examiner leurs voies, de sonder leurs cœurs et de se repentir.

S'ils ne se repentent pas, ils périront à la fin
.


Préparez vos cœurs pour la venue du Seigneur, et que nul ne prenne ces paroles à la légère.

 

Publié dans PAROLES PROPHETIQUES

Commenter cet article