LE PLUS GRAND DANGER David Wilkerson

Publié le par DP

Aivazovsky-Orage.jpg

Le plus grand danger auquel nous faisons tous face est de ne pas être capable de voir Jésus dans nos problèmes - à la place nous voyons des fantômes.

 

Dans ce moment particulier de crainte, quand la nuit est la plus noire et l’orage plus furieux que jamais, Jésus se tient toujours à côté de nous pour se révéler comme le Seigneur des eaux déchaînées, le Sauveur dans les tempêtes.

 

 « L’Eternel siégeait lors du déluge ; oui, l’Eternel siège en roi pour toujours. » (Psaumes 29 : 10)

 

Dans Matthieu 14, Jésus a ordonné à ses disciples de monter dans une barque qui s'est dirigée vers une tempête. La Bible dit qu’il les a contraints à monter dans ce bateau, qui se dirigeait vers des eaux agitées, qui serait secoué comme un bouchon de liège. Où était Jésus ? Il était en haut de la montagne, regardant la mer, il était là et il priait pour eux afin qu’ils n’échouent pas dans l’épreuve qu’il savait qu’ils devaient traverser. Tu pourrais penser qu’au moins un disciple aurait pu comprendre ce qui était en train d’arriver et dire :

 

« Hé, les amis, regardez ! Jésus a dit qu’il ne nous laisserait jamais, qu'il ne nous abandonnerait jamais. Il nous a envoyé dans cette mission, nous sommes au centre de sa volonté. Il a dit que les pas de l’homme juste sont ordonnés par lui-même. Regardez. C’est notre Seigneur ! Il est juste ici ! Nous n'avons jamais été hors de sa vue, pas une seule fois. »

 

Mais aucun des disciples ne l'a reconnu. Ils ne s’attendaient pas à ce qu’il soit au milieu de leur tempête. Jamais ô grand jamais ils ne s’attendaient à ce qu’il soit avec eux, ou même près d’eux, dans une tempête ! Mais pourtant, il est venu, marchant sur les eaux. Il y avait une leçon qui devait être apprise, seulement une. C'était une leçon simple, pas une leçon profonde, mystique, stupéfiante.

 

 Jésus voulait simplement être reconnu comme leur Seigneur dans chacune des tempêtes de la vie. Il voulait simplement qu’ils gardent leurs acclamations et leur confiance, même dans les heures les plus sombres de l'épreuve. C’est tout.

Publié dans ARTICLES D. WILKERSON

Commenter cet article