LES SEPT TROMPETTES PROPHÉTIQUES PAUL GUENNASSIA

Publié le par Daniella

LES SEPT TROMPETTES PROPHETIQUES DE L'HISTOIRE AVANT LE RETOUR DU MESSIE

 

sounding_shofar_0.jpg


Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette ; il marche à la clarté de ta face, ô Eternel " (Psaume 89 : 16).

• La Bible parle souvent de la trompette, laquelle en hébreu s'appelle le Shofar. C'était pour les hébreux un moyen d'appel dont le signal devait être compris selon le sens de la sonnerie. Ici le psalmiste insiste sur le mot connaître et non pas entendre.




On peut entendre un son sans connaître son sens profond, sans connaître ce que cela signifie sur le plan prophétique. Yéshoua le Messie, parlant des temps de la fin, avertissait ses auditeurs en disant dans le chapitre prophétique de Matthieu 24, au verset 30 à 31 :

"Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre"



D'abord, remarquons dans ce passage le mot "SIGNE", en hébreu "OT", lequel signifie beaucoup plus que cette expression habituelle qui désigne un geste. Ce mot, dans son contexte biblique exprime et signifie, "MIRACLE", "PRODIGE".

Par exemple : "La vierge ("Ha'Almah" selon le sens de l'hébreu biblique) deviendra enceinte et enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Immanuel" (Esaïe 7:14).

 

Bien d'autres passages pourraient être cités, toujours avec le sens de miracle ou prodige.


Nous vivons une époque prophétique marquée par un signe-miracle.

 

Il s'agit du retour d'Israël en son pays dans ce dernier siècle avant le 3 ème millénaire des nations. Cette époque hébraïque 5758, qui représente 1997 - 1998, est marquée par deux signes-miracles. Le premier est le centenaire du sionisme (1897-1997) et le deuxième est le jubilé d'Israël depuis 50 ans (1948-1998).



Un autre signe-miracle est la naissance (ou la renaissance) des "Juifs Messianiques" tels qu'ils ont été durant le ministère de Yéshoua et de ses disciples, il y a 20 siècles.



En effet, la Bible montre qu'à la fin des temps, avant le retour du Messie, il y aurait "un reste selon l'élection de la grâce" (Romains 11:5). Le prophète Esaïe l'avait déjà prophétisé : "En ce jour-là, le reste d'Israël et les réchappes de la maison de Jacob cesseront de s'appuyer sur celui qui les frappait, ils s'appuieront avec confiance sur l'Eternel, le Saint d'Israël, le reste reviendra, le reste de Jacob, au Dieu puissant.




Quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, un reste seulement reviendra" (Esaïe 8 : 20 à 22). Encore un autre texte précise :


"J'espère en l'Eternel qui cache sa face à la maison de Jacob ; je place en lui ma confiance. Voici moi et les enfants que l'Eternel m'a donnés, nous sommes des signes et des présages en Israël de la part de l'Eternel des Armées qui habite sur la montagne de Sion" (Esaïe 8 : 17 à 18).



• Avant de parler de ces sept trompettes prophétiques de l'histoire, il est d'abord nécessaire de rappeler que l'Eternel avait ordonné sept fêtes déterminantes du calendrier divin, en Lévitique 23.

 

Ces sept fêtes ont déjà un caractère prophétique et messianique.



Ce sont : Pessah ou Pâque, Pain sans Levain et Prémices.

 

Ces trois fêtes dépassent largement la sortie d'Egypte, car c'est au jour de Pessah que Yéshoua est mort, puis par cette mort ceux qui ont cru en lui sont devenus des êtres purifiés (pain sans levain) et le troisième jour le Messie ressuscite, apparaît à de nombreux témoins (comme "prémice" montrant ce qui va arriver aux croyants en lui).



Cinquante jours plus tard, jour de Shavouot (Pentecôte), donc la 4 ème fête du calendrier divin, les disciples messianiques recevaient l'effusion de Rouah Ha'Kodesh (l'Esprit Saint) comme le Messie l'avait annoncée, conformément à la prophétie de Joël, chapitre 2, versets 28 à 32 (dans la Bible Hébraïque, chapitre 3, versets 1 à 2).



C'est durant cette quatrième fête de Shavouot que le ministère messianique a pris sa vraie valeur. Les conséquences de l'Esprit de Dieu répandu sur les disciples sont étonnantes. Lors de Shavouot, en annonçant la Bonne Nouvelle, 3000 Juifs acceptent Yéshoua comme leur Messie (Actes 2:41), puis leur nombre va en croissant jusqu'à 5000 (Actes 4:4), ensuite "des myriades (signifie littéralement, "des dizaines de milliers") ont cru" (Actes 21:20).



Ce message messianique sera véhiculé par les shlihim (apôtres) jusqu'aux extrémités de la terre, comme nous pouvons le constater, aujourd'hui.



Dans le temps, trois autres fêtes, fête des Trompettes, Yom Kippour et Souccot, sont en train de se mettre en place à notre époque. La fête des Trompettes est actuelle déjà en notre temps. Nous allons en parler plus loin. Yom Kippour correspondra au retour de Yéshoua sur le Mont des Oliviers (Zacharie 12 : 10 à 14 et ch. 14 : 3 à 5). Celle-ci sera suivie de la 7 ème fête, Souccot, qui marquera l'établissement du royaume de Dieu sur la terre depuis Jérusalem (Zacharie 14 : 16 à 19).



Ce calendrier prophétique ainsi marqué dans le temps par ces sept fêtes, n'a malheureusement pas toujours été compris par les Juifs et les Chrétiens. L'horloge divine ne s'arrête pas. La petite aiguille Israël marque les heures de l'histoire, tandis que la grande aiguille en marque les minutes des temps des nations.



• Sept coups de trompettes ou de shofar qui marquent l'histoire sont en train de s'accomplir. Enumérons ces sept trompettes.



shofar-color.jpg1 ère TROMPETTE : Le Shofar a retenti sur la montagne du Sinaï lors de la promulgation solennelle de la loi divine donnée à Israël (Exode 19 : 16 à 19). Ceci s'est fait par un signal venant d'en haut des cieux. Ce sera également le cas au retour du Messie et à la 7 ème trompette par l'enlèvement des croyants.




shofar-color.jpg
2 ème TROMPETTE : C'est la conquête de Jéricho dès l'entrée d'Israël au pays promis. Jéricho était le verrou du pays. L'Eternel ordonne de l'ouvrir au signal du shofar (Josué 6). Sept coups de trompettes feront tomber la forteresse et permettront l'ouverture du pays à Israël sous la direction de Josué.




shofar-color.jpg
3 ème TROMPETTE : La trompette de la Bonne Nouvelle, c.à.d. la proclamation du Messie Yéshoua. La référence à l'expression "Bonne Nouvelle" (en hébreu, "BESORAH TOVAH") se trouve par exemple en Esaïe, chapitre 40, verset 9: "Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle" ("MEVASSERET TSION", "de Bonnes Nouvelles pour Sion"). 
Ce 20 ème siècle a été bénéficiaire de l'annonce de "La Bonne Nouvelle de Yéshoua" à travers toutes les nations. La Bible a été traduite à environ 2000 langues et dialectes. Un milliard et demi d'exemplaires de la Bible ont été distribués en 160 dernières années. Le Messie, n'a-t-il pas dit : "Allez par tout le monde et prêcher la bonne nouvelle à toute la création" (Marc 16:15).



shofar-color.jpg
4 ème TROMPETTE : C'est le rassemblement d'Israël dans son pays. Le "sionisme" dont nous avons parlé au début de cet article, n'est pas le fait d'un homme, tel que Théodore Herzl. Le premier des sionistes, c'est Elohim, Dieu Lui-même qui, tout au long de la Bible dit :




"Je vous rassemblerai du milieu des peuples ... Je vous donnerai la terre d'Israël" (Ezéchiel 11:17)... qu'y a-t-il de plus évident que ce que le Seigneur avait annoncé par Esaïe 27 : 12 à 13 :



"En ce temps-là, l'Eternel secouera des fruits, depuis le cours du fleuve jusqu'au torrent Egypte : et vous serez ramassés un à un, enfants d'Israël ! En ce jour, on sonnera de la grande trompette (SHOFAR GADOL), et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d'Assyrie (actuellement Syrie, Irak, Iran) ou fugitifs au pays d'Egypte ; el ils adoreront l'Eternel, sur la montagne sainte, à Jérusalem. "



Cette trompette est comme nous l'avons déjà écrit, le sionisme où Dieu s'est servi de Théodore Herzl en 1897 (il y a 100 ans), et qui a trouvé son accomplissement en 1947 avec la décision de l'ONU reconnaissant la nécessité de rendre à Israël son pays. Mais, dans ce même siècle et aux environs de 1948, a commencé un "son de trompette" particulier, le réveil messianique des Juifs croyants en Yéshoua. Ce réveil s'est amplifié depuis 1967 jusqu'à nos jours.



shofar-color.jpg
5 ème TROMPETTE : Nous entendons sa sonnerie dans la prise de Jérusalem, le 7 juin 1967. Ce jour-là, l'armée d'Israël prenait possession de Jérusalem après un dur combat. Devant le "Mur des Lamentations", le rabbin et aumônier de l'armée, Goren, sonnait du shofar, un son qui s'est fait entendre jusqu'au bout du monde par la radio et la télévision. Jérusalem devenait capitale d'Israël (selon la pensée de l'Eternel).




Ce fait prophétique a confirmé ce que Yéshoua a dit : "Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplis" (Luc 21:24). Ce qui venait de s'accomplir le 7 juin 1967, devenant réalité le 30 juillet 1980.



La Knesset annonçait officiellement que Jérusalem était la capitale d'Israël. Cela a suscité une grande colère auprès des nations, qui jusqu'à ce jour, refusent ce fait historique, prophétique et messianique. Au retour de Yéshoua, Jérusalem sera la capitale du monde entier sous le règne du Roi-Messie, comme il est écrit: "Oui, l'Eternel a choisi Sion, il l'a désirée pour sa demeure ; c'est mon lieu de repos à toujours. J'y habiterai, car je l'ai désiré ... là, j'élèverai la puissance de David, je préparerai une lampe à mon Messie (en hébreu "Limshihi", je revêtirai de honte ses ennemis, et sur lui brillera sa couronne" (Psaume 132:13 à 18).



shofar-color.jpg
6 ème TROMPETTE : C'est la trompette du jugement sur le monde actuel. Dans l'Apocalypse il est question de "sept anges qui se tiennent devant Elohim et sept trompettes leur furent données" (Apocalypse 8:2). Six d'entre eux sont chargés de sonner avec le shofar les catastrophes qui déjà s'abattent sur le monde comme les plaies d'Egypte autrefois. Lisez Apoc. 8:6,8,9,12 et Apoc. 9:1 et 13.




N'est-ce pas là les catastrophes dont le Messie Yéshoua avait déjà parlé dans Matthieu 24:6 à 14 ... et dont nous voyons les prémices, telles que: guerres, famines, tremblements de terre, tourments tel que Tchernobil (signifie "amertume", donc, danger nucléaire), confusion dans les nations etc.



Mais le septième ange est chargé de faire sonner un autre son de trompette, qui annoncera le Messie comme Roi des Rois ! "Le septième ange sonna de la trompette, il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Messie, et il régnera aux siècles des siècles" (Apoc. 11:15).



shofar-color.jpg
7 ème TROMPETTE : Cette trompette annonce l'enlèvement des rachetés. Yéshoua avait prophétisé ceci : "Il enverra ses anges avec la trompette retentissante (car elle sera entendue des morts et des vivants qui ont cru en Lui), et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux à l'autre" (Matthieu 24:31). Cela confirme ce que Apocalypse, chapitre 10, verset 7 dit :

 

"Aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère d'Elohim (Dieu) s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes."



En effet, un événement extraordinaire s'accomplira, qui est mentionné dans les deux passages suivants que nous vous conseillons de lire attentivement, 1 Corinthiens 15 : 51 à 53 et 1 Thessaloniciens 4 : 13 à 17.



Au son triomphal du 7 ème ange, les morts et vivants qui ont cru dans le Messie et ont été lavés dans son sang, seront transformés et enlevés sur les nuées des cieux où le Messie Yéshoua sera descendu pour les accueillir. L'ensemble de ces croyants de tous les temps, formant la Kehilah ou l'Assemblée des saints, rejoindront leur Seigneur et reviendront un jour avec Lui à Jérusalem, sur le Mont des Oliviers (Zacharie 14 : 3 à 5).



Le retour du Messie avec tous les siens sur le Mont des Oliviers sera le grand Yom Kippour pour Israël dont le prophète Zacharie parle ainsi : "Ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique" (Zacharie 12:10).



Après la repentance (TESHOUVAH) d'Israël, ce sera l'institution du royaume de Dieu (MALHOUT ELOHIM). Le Psaume 47, versets 6 à 10 prendra tout son sens ici : "Elohim (Dieu) monte au milieu des cris de triomphe, l'Eternel s'avance au son du shofar.




Chantez à Elohim, chantez ! Chantez à notre Roi, chantez ! Car Elohim est Roi de toute la terre : chantez un cantique! Elohim règne sur les nations, Elohim a pour siège son saint trône. Les princes des peuples se réunissent au peuple d'Elohim d'Abraham ; car à Elohim sont les boucliers de la terre : Il est souverainement élevé."



• La conclusion glorieuse sera la fête de Souccot du Millenium pour toutes les nations, qui chaque année enverront des ambassadeurs devant le Roi Messie à Jérusalem (Zacharie 14 : 16 à 19). Pendant mille ans le monde sera en paix (Apocalypse 20 : 4 à 6).



Il y a une nécessité urgente pour les Juifs et les chrétiens de retrouver leur racine commune : "l'olivier d'Israël" (Romains 11 : 16 à 18). Ceci se réalise sur la base de l'Ecriture, la Bible, à partir du moment où nous avons accepté d'être purifiés, pardonnes de tous nos péchés dans le sang précieux de Yéshoua, l'Agneau de Dieu.



Déjà le premier message de Yéshoua, il y a 20 siècles, était un coup de shofar avec quatre sons très clairs :

 

"Le temps est accompli, le royaume de Dieu est proche, repentez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ! " (Marc 1:15).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Petit témoignage d'une chrétienne qui ne laisse pas insensible !

 

 

Un pasteur a raconté au pasteur Thobois un évènement qui s'est produit dans la vie d'une amie de ses amies. Cette chrétienne partait travailler. Elle sort de sa maison, prend sa voiture et aperçoit un homme d'aspect aimable et sympathique qui fait du stop. Elle qui ne prend jamais personne,elle le laisse monter dans sa voiture à l’arrière... Quelques instants après, cet homme se tourne vers elle et lui dit :

« Les trompettes sont déjà à la bouche ».

La chrétienne lui dit : « Pardon, qu'avez-vous dit ? »

il répond avec calme et assurance :

« Les trompettes sont déjà à la bouche ! »

La chrétienne répond : « Je ne comprends pas ».

Pour la troisième fois (symbole d'accomplissement), l'homme répète sérieusement :

« Les trompettes sont déjà à la bouche » 

La chrétienne se tourne vers lui mais l'homme avait alors aussitôt disparu.

Elle arrête sa voiture et bouleversée, elle pose sa tête sur le volant. Deux policiers s'approchent et lui demandent si tout va bien. Elle répond par l'affirmative et de la laisser tranquille. Comme ils insistent, elle affirme que si elle leur raconte son histoire elle passerait pour une folle. Finalement, elle  se décide à leur raconter son expérience. Elle les voit pâlir au fur et à mesure de son récit et apprend qu'elle est la sixième personne à avoir fait la même expérience dans la journée.

Dieu envoie ses anges pour avertir son peuple que les trompettes allaient sonner !

Publié dans FIN DES TEMPS

Commenter cet article

Chantal Roz 08/06/2012 13:06


Merveilleux message


Chantal


Israel