MAMMON : faux dieu de ce monde D.P.

Publié le par DP

101128prison.aurora_standalone.prod_affiliate.79.jpg

La prolifération des jeux de hasard (PMU, loterie…) a mis l’accent sur le gain facile et la fausse sécurité dans Mammon dans ces derniers jours. Le Saint Esprit au travers de Paul nous a avertis dans une lettre à Thimothé :

 

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes là ». (2 Tim 3.1).

 

L'évangile de prospérité est l'évangile de Mammon, principal rival de Dieu dans le cœur de l'Eglise aujourd'hui. On veut Dieu et on veut Mammon.

 

Or cela est strictement IMPOSSIBLE car Dieu est un Dieu jaloux :

 

 « Ecoute, Israël! L'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.»

 

Dieu ne change pas. Sa PAROLE EST INVARIABLE.

 

« Vous n'irez point après d'autres dieux, d'entre les dieux des peuples qui sont autour de vous ; car l'Eternel, ton Dieu, est un DIEU JALOUX AU MILIEU DE TOI » (Deutéronome 6:14-15).  

 

« Je suis l'Eternel, c'est là mon nom; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles" (Esaïe 42:8) ».

 

 Il vous faudra choisir…. 

 

Mammon est une domination matérialiste et avide. Il stimule la convoitise des yeux, de la chair, l’orgueil de la vie, l’amour des choses du monde et pousse à marcher par la chair et par la vue. Son influence  se répand comme un nuage noir sur le monde. Il peut tuer, manipuler sournoisement et comploter contre vous. Il observe,  épie vos faiblesses,  les exploite contre vous et vous trahit.

 

En hébreu, Mammon désigne la richesse ou le gain, souvent mal acquis. Il rend égoïste, froid, individualiste, narcissique, calculateur...C'est ni plus ni moins l'esprit de l'antéchrist. Il prône les sécurités illusoires de ce monde.

 

C’est une domination méchante,  implacable, destructrice, pleine de ruse qui porte de fausses accusations. Il prend l'innocent pour coupable et réclame sa tête en sacrifice. Il PREND mais ne donne rien GRATUITEMENT. Naboth et ses fils furent tous tués et dépouillés de leur vigne, de leur héritage après avoir été accusés faussement par Jézabel.

 

C’est l’abomination établi en lieu saint dans de nombreux centres de rassemblement chrétien.

 

Les pasteurs et prophètes sont devenus des commerciaux qui vendent des produits spirituels dans la Maison de Dieu. On n'évangélise plus les païens mais les chrétiens pour les dépouiller. On leur réclame de l’argent en leur disant que Dieu les bénira en retour. Les chrétiens ne donnent plus  donc de bon cœur dans un acte d’adoration mais par avidité, par intérêt, par amour de l’argent, par amour de Mammon.

 

Ils sont devenus des religieux croyant que leurs bénédictions sont acquises au prix de l’argent et non par l’effet de la grâce de Dieu.  

 

Aussi tombent t-ils sous le couperet de la malédiction.

 

Beaucoup ont été déçus et se sont alors égarés loin de la foi saine et vivante.

 

L'esprit de compromis conduira quelques-uns à des mauvaises alliances, à croire au mensonge.

 

«  Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.  Et, parce que l'iniquité se sera accrue, LA CHARITE DU PLUS GRAND NOMBRE SE REFROIDIRA.  Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé ». (Mathieu 24.10)

 

Les disciples et adorateurs  de Mammon sont des traîtres de l’Alliance. Par amour de l’argent, Judas a vendu Jésus. Aux apostats et aux judas,  Jésus dit   

 

 « NUL NE PEUT SERVIR DEUX MAITRES »

 

« Adultères que vous êtes ! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu ». (Jacques 4:4)

 

Aujourd'hui la fraude est louée, la fausseté, l’économe infidèle est loué, l’adultère est loué, le voleur est loué….l’hypocrite et le rusé également. C'est l’heure où on dépouille sans vergogne, on vole la réputation des uns, l’innocence des autres par des pratiques ignobles, des viols matériels, émotionnels, spirituels et physiques. On spolie le juste et le pauvre dont Dieu n’est pas insensible aux cris.

 

« L'Éternel règne à jamais, IL A DRESSE SON TRONE POUR LE JUGEMENT ; Il juge le monde avec justice, Il juge les peuples avec droiture. L'Éternel est un refuge pour l'opprimé, Un refuge au temps de la détresse. Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel! Chantez à l'Éternel, qui réside en Sion, Publiez parmi les peuples ses hauts faits! Car il venge le sang et se souvient des malheureux, IL N'OUBLIE PAS LEURS CRIS ». (Psaume 9.8-13)

 

Dieu n’était pas insensible aux cris de Joseph jeté dans le puits par ses frères jaloux et méchants, il n’était pas insensible aux gémissements du pauvre Lazare à la porte du riche.

 

« Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs et duquel ils ont été frustrés par vous, crie, et les cris de ceux qui ont moissonné sont parvenus aux oreilles  du  Seigneur Sabaoth »(Jacques 5.4)

 

Ensemble, ils se disent :

 

« Nous avons fait une ALLIANCE AVEC LA MORT, et nous avons fait un pacte avec le shéol : si le fléau qui inonde passe, il n’arrivera pas jusqu’à nous ; car nous avons fait du mensonge notre abri, et nous nous sommes cachés sous la fausseté ».

 

Ces riches se croient protégés parce qu’ils ont pris pour couverture et abri le voile du mensonge et de la fausseté. Ceux qui s’en sortent avec des parachutes dorés croient qu’ils sont protégés des fléaux à venir.

 

Voici la réponse de Dieu aux insensés :

 

« Voici, je pose comme fondement, en Sion, une pierre, une pierre éprouvée, une précieuse [pierre] de coin, un sûr fondement: celui qui se fie [à elle] ne se hâtera pas. Et j’ai mis le jugement pour cordeau, et la justice pour plomb, et la grêle balayera l’abri de mensonge, et les eaux inonderont la retraite cachée ; et votre alliance avec la mort sera abolie, et votre pacte avec le shéol ne subsistera pas. Lorsque le fléau qui inonde passera, vous serez foulés par lui ; dès qu’il passera, il vous prendra ». (Esaie 28.15)

 

Dieu dit aux riches qui s’enrichissent par l’usure et la fraude dans les derniers temps  :

 

 « Il a avalé les richesses, et il les vomira; Dieu les chassera de son ventre… Il rendra le fruit de son travail, et ne l'avalera pas ; il le restituera selon sa valeur, et ne s'en réjouira pas. CAR IL A OPPRIME, DELAISSE LES PAUVRES ; IL A PILLE UNE MAISON QU'IL N'AVAIT PAS BATIE. PARCE QU'IL N'A PAS CONNU DE REPOS DANS SON DESIR, IL NE SAUVERA RIEN DE CE QU'IL A DE PLUS CHER. RIEN N'A ECHAPPE A SA VORACITE : C'EST POURQUOI SON BIEN-ETRE NE DURERA PAS. Dans la plénitude de son abondance, il sera dans la détresse ; toutes les mains des malheureux viendront sur lui. Il arrivera que, pour remplir son ventre, Dieu enverra sur lui l'ardeur de sa colère, et la fera pleuvoir sur lui dans sa chair….Toutes les ténèbres sont réservées pour ses trésors; un feu qu'on ne souffle pas le dévorera, et se repaîtra de ce qui reste dans sa tente. Les cieux révéleront son iniquité, et la terre s'élèvera contre lui. Le revenu de sa maison sera emporté; il s'écoulera au jour de Sa colère. Telle est, de la part de Dieu, la portion de l'homme méchant, et l'héritage qui lui est assigné par Dieu. (Job 20.15-29)

 

Publié dans ARTICLES DE D. P.

Commenter cet article

DEVILLE S. 20/09/2011 06:40



Bonjour, Merci pour tous ces éclaicissements. J'ai essayé de comprendre le maximum... Oui les premières années de conversion je tentais de Cherchez simplement le royaume de Dieu en premier, de
marcher dans l'obéissance...etc mais comme tout s'est accéléré dans la destruction dans ma vie... Je me suis dit que j'avais du passé à côté de certains principes... et celui enseigné de "semer/
récolter", de chercher la prospérité me semblait une réponse. Donc je le faisais en obéissance à un principe qui viendrait de Dieu... (mais même cela n'a pas "marché"). Ceci dit j'ai à manger
comme il faut, et n'ai pas de dette, et j'ai un toit au-dessus de ma tête (et un ordi pour des contacts...). C'est juste que sans la santé je ne peux rien faire, n'ai ni travail, ni vraiment de
relations..., ni "église" etc... et je ne vois pas à quoi je sers pour Dieu et les autres... Dans ma pensée la prospérité serait d'avoir la santé, l'argent, des biens matériels comme outils pour
me déplacer ou autre, et les dons spirituels que Dieu veut pour faire plus de choses pour Lui, selon où il le voudrait... Mais c'est vrai que Dieu dit qu'Il fait grâce à qui Il fait grâce... Oui,
que sa volonté puisse être faite dans nos vies. Merci encore pour les réponses.



DP 20/09/2011 09:17



Soyez béni,


Nous avons tous à apprendre du Seigneur. Et c'est vrai que beaucoup d'entre nous avons beaucoup perdu après notre conversion. Le monde reprend ce qui lui apprtient...


Mais Dieu nous donne la vraie bénédiction quand nous gardons les yeux fixés sur lui, persévérons et marchons par la foi.


Ne restez pas pourtant seule, priez Dieu pour rencontrer des chrétiens authentiques ...


Soyez fortifiée par le Seigneur Jésus


 


 



DEVILLE S. 18/09/2011 00:51



Bonjour,  Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris... parce que la bonne nouvelle (évangile) que Dieu nous veut prospère pour moi n'a rien à voir avec mamon.  Et j'ai entendu certains
dirent je vous prêche sur la prospérité que Dieu veut pour nous (et qu'on renonce aux voeux de pauvreté); et prêcher donc sur 3 Jean 2 ; Jean 10:10 ; Philippiens 4:6 ; 2 Corinthiens 9:8 ; sans y voir l'esprit d'antichrist... Par contre j'ai expérimenté les actions de personnes ne prêchant pas "l'évangile de prospérité", mais
priant pour ceux qui donnerait 100€ pour l'oeuvre... ou insitant sur le fait qu'on ne recevra de l'argent ou des biens que si on sème dans un ministère, faisant payer très cher les cours
d'enseignements bibliques ou les livres et CD etc...pour participer aux dépenses etc... et ça je trouve ça injuste pour ceux qui n'arrivent pas à avoir l'argent pour recevoir des enseignements
bibliques qui devraient être gratuits... Pour moi ce sont ces gens qui ne prêchent pas cet évangile mais qui agissent ainsi qui sont de Mamon, avides, égoïstes, et calculateurs.... pas ceux qui
prêchent la prospérité que Dieu voudrait nous donner.



DP 19/09/2011 11:25



Bonjour,


Je vais essayer de vous répondre en espérant de ne pas tomber à côté de la plaque. Je sais par expérience que
nous ne traduisons pas toujours nos pensées par nos mots. Et cela peut provoquer des incompréhensions et des blessures inutiles. Les temps difficiles sont à la porte des nations et vont mettre à
rude épreuve l’Eglise qui n’a pas fondée son espérance en Dieu mais sur la loi des œuvres.


Que signifie « prospère » pour vous ?


S’agit-il de devenir riche selon le monde ou selon Dieu ?


L’Évangile de Bonne nouvelle n’a rien à voir avec Mammon en effet car c’est un Évangile de grâce et de salut,
qui nous oblige à marcher par la FOI et non par la VUE, dans l'ESPRIT et non dans la CHAIR.


 Pierre dit à Simon le magicien.


 « Que ton
argent périsse avec toi, puisque tu as cru que LE DON DE DIEU S’ACQUERAIT A PRIX D’ARGENT ! » (Actes 8:20).


 Ananias et Saphira ont voulu tromper le Saint Esprit et ils son morts à cause de l’amour de l’argent. Ils voulaient servir
deux maîtres !!! Ils voulaient les honneurs comme Joseph mais ils étaient des hypocrites comme beaucoup de ceux aujourd’hui qui sèment pour recevoir plus.


Ceux qui séduisent les enfants de Dieu disent de semer même dans la famine pour être plus riches. Ils veulent
bâtir des méga Church avec l’argent des pauvres dans l’Eglise.


 Lisez Marc 12.38-44 :


« Il leur disait dans son enseignement: Gardez-vous des scribes, qui aiment à se promener en robes longues,
et à être salués dans les places publiques; qui recherchent les premiers sièges dans les synagogues, et les premières places dans les festins; qui dévorent les maisons des veuves, et qui
font pour l'apparence de longues prières. Ils seront jugés plus sévèrement. Jésus, s'étant assis vis-à-vis du tronc, regardait comment la foule y mettait de l'argent. Plusieurs riches
mettaient beaucoup. Il vint aussi une pauvre veuve, elle y mit deux petites pièces, faisant un quart de sou. Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit: Je vous le dis en vérité,
cette pauvre veuve a donné plus qu'aucun de ceux qui ont mis dans le tronc; car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle possédait, tout ce
qu'elle avait pour vivre.


 Jésus attire l’attention des disciples en faisant un parallèle entre les scribes « qui
dévorent les maisons des veuves », les riches et une pauvre veuve relevant l’injustice. Tandis que les riches donnaient de leur superflu, la pauvre veuve était sous une loi inique.
Jésus n’a jamais dit qu’elle avait semé et qu’elle allait beaucoup récolté mais a voulu souligner plutôt  l’injustice. Si vous continuez la lecture au chapitre suivant, il
prophétise la destruction de ce temple si beau soit-il : « il ne restera pas pierre sur pierre »  car il a été bâti avec l’argent des pauvres
dans l’injustice.


Voilà ce qui est réservé aux mega Church bâtis avec l’argent des enfants de Dieu séduits et trompés.


Lorsque la grâce est déversée avec abondance, la prospérité n’est pas pour une partie de l’Eglise, une élite ou
pour un seul individu mais pour toute l’assemblée constituante le Corps.





LA MULTITUDE DE CEUX QUI AVAIENT CRU N'ETAIT QU'UN COEUR ET QU'UNE AME. Nul ne disait que ses biens lui
appartinssent en propre, mais TOUT ETAIT COMMUN ENTRE EUX. Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. ET UNE GRANDE GRACE REPOSAIT SUR EUX TOUS.
Car il n'y avait parmi eux aucun indigent: tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu'ils
avaient vendu, et le déposaient aux pieds des apôtres ; et l'on faisait des distributions à chacun selon qu'il en avait besoin. Joseph, surnommé
par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d'exhortation, Lévite, originaire de Chypre, vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent, et le déposa aux pieds des apôtres. (Actes
4.32-37)


 LE DON DE LIBÉRALITÉ


On utilise aussi beaucoup les versets suivants de Jean pour justifier la prospérité du chrétien mais on oublie
qu'il existe le don de libéralité qui n'a rien à voir avec le principe de la semence. Celui qui possède ce don l'exerce avec un désintéressement le plus total. Il ne cherche pas à monnayer son
don. Vous avez reçu gratuitement donner GRATUITEMENT.


Jean écrit : "L’ancien, à Gaïus, le bien-aimé, que j’aime dans la vérité. Bien-aimé, je souhaite que tu
prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.  J’ai été fort réjoui, lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de la vérité qui est
en toi, de la manière dont tu marches dans la vérité.  Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers,  lesquels
ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l’Eglise. Tu feras bien de pourvoir à leur voyage d’une manière digne de Dieu.  Car c’est pour le nom de
Jésus-Christ qu’ils sont partis, sans rien recevoir des païens. (3 Jean1-7)


Ce que je crois c’est que Gaïus était un fils de Dieu ayant reçu le don surnaturel de la libéralité reconnu par
l'Eglise. C'est la capacité de donner avec joie poussé par l’Esprit de Dieu et non par de vils calculs mercantiles. C’est un don de l’Esprit. Jean le bénit parce qu’il met son don et  ses
biens au service des serviteurs de Dieu et même des étrangers. Ce don est une Grâce de Dieu. Ananias et Saphira voulurent eux  tromper non seulement l’Esprit mais aussi tous
ceux qui donnaient sans aucune arrière pensée, se dépouillant  de leur prospérité matérielle pour en faire bénéficier d’autres plus pauvres !!!


Joseph vendit un champ, remit l’intégralité de la somme entre les mains des apôtres et se mit au service du
Seigneur. Il fût l’un des collaborateurs de Paul en tant que « prophète ». Dieu donne donc à certains la prospérité pour un but, un objectif : le Corps de l’Eglise comme pour tous
les autres dons et non pour une satisfaction ou une ambition personnelle. Il n’est pas écrit qu’ils le faisaient pour en recevoir le double ou le triple…


Le diable dit à Jésus :


 « Si tu es le fils de Dieu, dis à cette pierre qu'elle devienne du pain. » 


 Jésus lui répondit :


 « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement. »


Le diable, l'ayant emmené, lui fit voir en un instant tous les royaumes du monde ; et il lui dit :


« Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes ; car elle m'a été donnée, et
je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, tout cela sera à toi. » 


Jésus lui répondit :


« Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne rendras de culte qu'à lui
seul.


En dehors de ce don, la bible dit que nous sommes TOUS devenus des sacrificateurs pour Dieu le Père. Le premier
sacrifice est d'offrir notre corps à Dieu (pas notre argent) en offrande vivante et sainte ce qui pour lui est une offrande agréable. Dieu demande d'abord des sacrifices spirituels (Rom 12.1-2),
des sacrifices de louange (Heb 13.15-16), la marche dans l’obéissance et dans la sanctification puis viennent la bienfaisance, l'hospitalité, la libéralité envers les pauvres et les frères et
sœurs dans la foi  qui sont les conséquences de la communion avec Dieu :


« Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend
plaisir ». (Hébreux 13:16)  Dieu prend plaisir à ces sacrifices.


La FOI est de rechercher le ROYAUME DES CIEUX et sa JUSTICE et tout vous sera donné
par-dessus…Dieu est notre divin pourvoyeur si nous le recherchons premièrement par amour , si nous
plaçons entièrement notre confiance en LUI, il nous donnera chaque jour notre pain quotidien.. L’amour de Dieu est de garder ses commandements jusqu’au temps convenable où il nous donnera notre
juste rétribution si nous marchons par la foi.


« Et moi je vous dis : Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez; frappez, et
l'on vous ouvrira.  Car quiconque demande, reçoit; et qui cherche, trouve; et l'on ouvrira à celui qui frappe » (Luc 3)


« Vous non plus, ne cherchez pas ce que vous mangerez ou ce que vous boirez, et ne soyez pas en
suspens dans l'inquiétude.  Car ce sont les gens de ce monde qui se préoccupent de toutes ces choses; mais VOTRE PERE SAIT QUE VOUS EN AVEZ BESOIN.  Au reste,
cherchez le royaume de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît » (Luc 11)


NE VOUS INQUIETEZ DE RIEN ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières
et des supplications, avec des actions de grâces.  Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. (Philippiens
4.6)


Paul écrit à Thimothé « …nous n’avons rien apporté dans le monde, et il est évident
que nous n’en pouvons rien emporter ; SI DONC NOUS AVONS LA NOURRITURE ET LE VETEMENT, CELA NOUS SUFFIRA. Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans
beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition » (I Timothée 6 : 7-9).


Vous savez, même les pauvres n’ont pas besoin de notre argent mais d’une démonstration puissante de l’Evangile
de grâce :


« Il y avait un homme boiteux de naissance, qu’on portait et qu’on plaçait tous les jours à la porte du
temple appelée la Belle, pour qu’il demandât l’aumône à ceux qui entraient dans le temple. Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l’aumône. Pierre, de même que Jean,
fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. Et il les regardait attentivement, s’attendant à recevoir d’eux quelque chose.  Alors Pierre lui dit :


« JE N’AI NI ARGENT, NI OR ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de
Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche ». (Actes 3.22)


Jésus est mort à la croix afin de nous racheter ni par de l’or ni par de l’argent mais par son
sang précieux pour nous donner gratuitement la vie éternelle : "Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et
qu’elles soient dans l’abondance.  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis". ( Jean 10.10) 


IL S’AGIT DU DON DE LA VIE ETERNELLE ET NON DE LA PROSPERITE MATERIELLE.


Jésus a semé plus que de l’argent dans notre vie mais de son sang précieux. Beaucoup ne comprendront pas la
puissance de son sacrifice et n’accepteront pas cet évangile gratuit et trop simple. Cette semence est tombée et tout dépendra du terrain du cœur dans lequel elle tombera. Si elle tombe dans la
bonne terre, elle produira du fruit mais sinon cette semence sera inutile.


DIEU FAIT GRACE A QUI IL FAIT GRACE. Il fait miséricorde à qui il fait miséricorde. Nous ne pouvons acheter sa grâce avec notre argent. S’il veut que vous
prospériez matériellement, il le fera sans que vous ayez à payer pour cela sinon vous aurez déjà reçu votre récompense sur la terre (loi des oeuvres et non de la grâce) et s’il veut que jour
après jour, vous marchiez par la foi pour votre pain quotidien, il le fera aussi…





QUE SA VOLONTE SOIT FAITE ET NON LA NOTRE…



Yvette 16/09/2011 10:51



Trés beau message ma soeur , j'ai moi même souvent pensé que en payant ma dîme je pouvais me tenir debut devant Dieu et lui exiger une protection de mes biens et de ma famille mais je me suis
rendu compte que depuis le ventre de ma mère, Dieu me gardait déjà ...et cela sans rien en échange ..... Que Dieu nous pardonne et nous délivre de ce mammon car nous prenons dans ce que
Dieu nous donne, pour lui offrir ... Tout est grâce. Que Yeshoua soit bénit sur toute la terre . 



DP 16/09/2011 11:22



Amen, ma soeur en Christ ! Il nous faut revenir au message du salut par la grâce seule.


Cet été, le Saint Esprit n'a pas cessé  de me reprendre à ce sujet.


Parfois, nous regardons de haut ceux qui tombent dans le péché ou ne marchent pas comme nous dans la foi...Nous oublions que si Dieu nous enlevait sa grâce, ne serait-ce qu’un instant, nous
serions pires qu'eux...


De même que pour les païens que nous méprisons et que nous n'arrivons même plus à évangéliser car nous avons oublié d'où nous sommes sortis, que nous ne méritions pas le cadeau de Jésus Christ.


Oui que Dieu nous pardonne pour notre orgueil et la religion humaniste qui s'appuie sur elle même et non plus sur l'œuvre de la croix...


La foi est de croire en son œuvre complète : « tout est accompli »….


Nous ne sommes pas sauvés par les œuvres mais par la foi…