Ne Touchez Pas A l’Epouse, Songe de la Seconde Venue par Asher Intrater

Publié le par D.P.

DP : cette prophétie vient confirmer l'urgence de témoigner aux âmes que j'ai reçu depuis la fin de 2011 dans mon coeur. L'Eglise doit se repentir et revenir au message de la croix. Elle doit prier et jeuner pour être de nouveau remplie du Saint Esprit afin de témoigner aux perdus : qu'ils soient convaincus de péché, de justice et de jugement...

 


 

apirion.jpg

 

Toute l’Ecriture fait allusion au peuple de Dieu en tant que Son épouse.

La métaphore commence dans le Jardin d’Eden ( Genèse 2), puis avec les rois d’Israël (en particulier Esther) ; dans le Cantique de Salomon ; dans les paraboles des noces  des Evangiles ; dans les Epîtres de Paul ; avec la femme glorifiée (Apocalypse 12) ; l’Epouse parée  (Apocalypse 19 :7) et le  Repas des Noces (Apocalypse 21).

C’est un grand mystère  (Ephésiens 5 :32).

Dans les temps anciens, c’étaient les eunuques qui s’occupaient des épouses du roi. Une grande autorité leur était déléguée à condition qu’ils ne détournent pas les sentiments de ses épouses vers eux-mêmes.

Nous, en qualité de croyants consacrés à Yeshua, faisons partie de Son épouse spirituelle.

Certains , parmi nous, sont également appelés à être les « amis de l’Epoux » ( Jean3 :29). Ils appartiennent également à l’épouse et ont une responsabilité dans la préparation de l’épouse pour la venue  de l’Epoux. Ces amis co-responsables ont un accès particulier auprès du peuple de Dieu  ,, au cœur de l’épouse.

Cependant, tels des eunuques spirituels (Matthieu 19 :12), ils doivent veiller à ne pas voler  l’affection ,les sentiments, l’attention de l’épouse et à ne pas en prendre le contrôle!

Mon épouse et moi avons une merveilleuse relation ; nous sommes les meilleurs amis et nous sommes toujours très amoureux après 30 ans de mariage. Pourtant , je suis le numéro deux dans sa vie ; le numéro un c’est Yeshua.

Ceux d’entre nous qui sont appelés à diriger doivent  veiller  particulièrement à mourir à la  tentation de « dérober l’attention » ou de « s’emparer des sentiments du peuple de Dieu.

Nous avons l’amour et le respect  du peuple mais à un degré secondaire seulement. C’est valable pour les responsables religieux, les pasteurs, les prédicateurs et pour quiconque ayant un poste d’autorité ou d’influence. Lorsque nous agissons sous l’onction de l’Esprit Saint, les personnes sont attirées vers nous et vers Yeshua en nous. Ceci est acceptable.


Arrivés au bord de la Mer Rouge, les enfants d’Israël ont cru , à la fois , en Dieu et en  Moshe (Exode 14 :31). Néanmoins, Moshe veillait scrupuleusement à ne pas prendre à son compte le cœur  du peuple de Dieu ( il a fallu 40 ans dans le désert pour mourir à cette tendance).

Le désir inconscient de gagner l’affection et l’honneur  est terriblement  subtile et dangereux.

Il tire son origine de la chute de lucifer. Que ceux d’entre nous  qui ont un poste de responsabilité se réjouissent de l’amour et de la confiance du peuple de Dieu, mais veillons à ne jamais nous laisser tromper par les subtilités de l’orgueil en « touchant à l’épouse ».

Elle est pour Lui.


 

 

Songe de la Seconde Venue

(Extrait , la nuit du 20-21 janvier 2012)

Nous nous trouvions dans un champ proche de mon domicile en Israël. L’air était emprunt d’une atmosphère de grande tempête. Le vent soufflait et les nuages filaient à travers le ciel. Ce sentiment allait en s’intensifiant.

Ceux d’entre nous  qui étaient des croyants ont  immédiatement compris que ces signes étaient le signal de la Seconde Venue. Personne n’avait besoin de nous le dire, nous le savions simplement. En fait , nous savions  qu’il ne restait plus que 13 à 14 minutes. Ce temps  coïncidait aussi avec le lancement d’une batterie de missiles d’Israël vers l’Iran ; ils étaient en route, dans l’air et atterriraient durant ces mêmes 13-14 minutes.

Nous avons ressenti la crainte de l’Eternel ; il y avait une extrême urgence à dire aux personnes de notre entourage ce qu’il se passait.

Les non-croyants , autour de nous, sentaient qu’une grande catastrophe était sur le point d’arriver , semblable à une guerre  ou à un tremblement de terre-tsunami. Ils se groupaient dans des bus pour fuir, mais ils ne savaient  pas où s’enfuir.

Je me suis dirigé vers  l’un des bus avec la famille de l’un de ceux  qui m’avaient expulsé de la synagogue de notre quartier. Je leur ai dit qu’ils  devaient crier à Yeshua . Ils ont sourcillé , tout en sachant que j’avais raison. Ils crièrent alors à Dieu et furent sauvés.

Je me suis approché d’une autre famille de la synagogue également  en leur expliquant la même chose. Eux aussi ont  sourcillé en rejetant le message. Ils furent  perdus.

Je suis allé avec un proche dans un autre bus avec des amis. Je leur ai conseillé de crier au Seigneur. Ils ont sourcillé, perplexes. Je n’ai pas su s’ils ont ou non accepté.

La crainte de l’Eternel s’intensifiait radicalement.

Nous , les croyants, ne ressentions aucune peur pour nous –mêmes. Nous étions tout à fait en paix et sereins  pour notre destin.

Or, notre préoccupation pour ceux de notre entourage se changeait presque en panique. En repensant à nos vies –

tout ce que nous avons fait qui n’était pas pour  l’avancement du Royaume de Dieu avait été du temps perdu.

Je me suis réveillé avec cette même crainte de Dieu, avec une  urgence  à prêcher la Bonne Nouvelle depuis Jérusalem jusqu’aux confins de la terre (Actes 1 :8),

l’Evangile du Royaume ( Matthieu 24 :14) pour que « avant l’arrivée du Jour du Seigneur,de ce jour , grand et redoutable, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Actes 2 :20-21) (Version Segond)

Source : http://www.reviveisrael.org/french_articles/2012/02-04-Do-not-Touch-the-Bride.html

Publié dans PAROLES PROPHETIQUES

Commenter cet article