Pakistan : un chrétien brûlé vif, sa femme violée par la police. Ils refusaient de se convertir à l’islam.

Publié le par DP

Par Melba le 23 mars 2010

Un chrétien dans la province du Pendjab au Pakistan est entre la vie et la mort depuis samedi 20 mars, après avoir été brûlé vif  par des religieux musulmans, accompagnés par des membres de la police, tandis que sa femme était violée par des policiers.

Leur crime est d’avoir refusé de se convertir à l’islam selon des témoins  chrétiens et les sources hospitalières qui disent être au courant de l’affaire, rapporte BosNewsLife.
Arshed Masih a été brûlé vendredi 19 mars en face d’un poste de police de la ville de Rawalpindi, près de la capitale pakistanaise Islamabad, après des menaces de mort proférées par son employeur musulman, le Sheikh Mohammad Sultan, un homme d’affaires influent, et par les leaders religieux, a déclaré l’hôpital à l’agence BosNewsLife.

Sa femme, Martha Arshed, aurait été violée par des policiers. Leurs trois enfants - âgés de 7 à 12 - auraient été forcés d’assister à l’agression contre leurs parents.

“Tous deux, [Masih et sa femme] ont été transportés à l’hôpital Holy-Family et sont sous traitement”, dit un employé de l’hôpital. Il est dans un état grave, brûlé sur environ 80 % de son corps.

Enquête policière

Les agents de la police locale ont indiqué qu’ils étaient «au courant» des attaques menées par des dirigeants musulmans et, apparemment, certains agents ont ajouté qu’une enquête était en cours. Samedi soir, aucune enquête n’avait encore été signalée. (Mais dimanche les autorités pakistanaises ont annoncé l’ouverture d’une enquête.)

Avant que les tensions ne surviennent au sujet de sa foi chrétienne, Masih travaillait comme chauffeur et sa femme comme servante de l’homme d’affaires musulman depuis 2005, disent des témoins chrétiens.

Le couple vivait semble-t-il  avec leurs enfants dans l’aile des serviteurs de la résidence de Sultan à Rawalpindi. En janvier, les chefs religieux et l’employeur auraient demandé à Arshed ainsi qu’à toute sa famille de se convertir à l’Islam Après son refus, le groupe l’aurait menacé de «conséquences désastreuses».

Arshed proposa sa démission, mais l’homme d’affaires aurait dit qu’il le «tuerait» s’il devait partir.

Apparemment, il a également déclaré aux médiateurs chrétiens qu’il ne permettrait jamais que cette famille chrétienne aille vivre ailleurs.

Cette semaine les tensions sont montées d’un cran après que Sultan a signalé un vol de 500.000 roupies pakistanaises (5952 $), selon une déposition vue par BosNewsLife.

Dans le document aucun membre de la famille chrétienne n’est nommé comme suspect.

Source : Bos News Life via Jihad watch Traduction bivouac-id.

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article