Priez Sans Cesse E.M. Bounds

Publié le par D.P.

praying.jpg

Prier est la plus grande chose que nous puissions faire ;

 

et pour bien l’accomplir, il doit y avoir du calme, du temps et de la méditation biblique. Dépourvue de ces choses, la prière est dégradée pour devenir le plus petit et le plus insignifiant des exercices.


La vraie prière produit de meilleurs résultats en vue du bien ; une maigre prière ne produit rien.

 

Nous ne pouvons pas utiliser de simulacres dans ce combat. Nous devons apprendre à nouveau combien la prière est digne qu’on s’y attache, et entrer vraiment à l’école de prière de Christ. Il n’y a rien qui prenne plus de temps à apprendre. Et si nous voulons expérimenter cet art merveilleux, nous ne nous y donnerons pas un petit peu, de temps à autre. Nous devons exiger pour nous-mêmes les meilleures heures du jour et les garder avec une poigne de fer ; ou alors nous ne connaitrons jamais une prière digne de ce nom.


Notre génération n’est cependant pas portée à la prière.


Il existe peu de chrétiens qui prient véritablement. Dans ces jours de rapidité et d’excitation, d’électronique et d’atome, les hommes ne veulent pas perdre de temps pour une chose si dégradante.

Il y a des prédicateurs qui « disent des prières » parce que cela fait partie de leur programme ; mais « qui se réveille pour se saisir de Dieu ? » (Es 64.6)

Qui prie comme Jacob pria jusqu’à être couronné comme intercesseur et prince avec Dieu ?

Qui prie comme Elie jusqu’à ce que toutes les forces enfermées dans la nature soient libérées et qu’un pays frappé par la famine fleurisse comme un jardin d’Eden ?

Qui prie comme pria le Seigneur Jésus alors que, réfugié dans la montagne, il passa toute la nuit à prier Dieu ?

Les apôtres se donnaient à la prière et à l’étude de la Sainte Parole (Actes 6.4) chose à laquelle il est le plus difficile d’atteler chrétiens et prédicateurs !

Il y en aura qui donneront leur argent, même avec une certaine abondance, (bien qu’il ne soit pas à eux en vérité) ; mais ils ne se donneront pas eux-mêmes à la prière et à leur bible sans lesquelles tout leur argent n’est qu’une malédiction.

Il y a des quantités de pasteurs qui délivreront de grands et éloquents messages sur le besoin de se réveiller et la manière de multiplier le Royaume de Dieu ; mais il y en a peu qui feront sans quoi toutes leurs prédications et organisations ne sont que vanité : PRIER.

Cela est passé de mode, un art qui est presque perdu.

Mais le plus grand bienfaiteur que cet âge pourra produire c’est celui qui l’amènera les serviteurs et tous les chrétiens à la prière véritable, celle qui est imbibée de la Parole de Dieu.

Les disciples ne purent avoir des éclairs de compréhension au sujet de l’importance de la prière, avant la Pentecôte. Mais la venue de l’Esprit, dont ils furent ensuite remplis, éleva la prière jusqu’à sa position vitale et toute-puissante en ce qui concerne la proclamation de l’Evangile de Christ.

 

Le présent appel à la prière est le plus pressant et le plus puissant que jette le Saint Esprit à l’Eglise de notre époque.


La piété des saints est façonnée, épurée, perfectionnée par la prière.


L’Evangile se répand lentement et timidement lorsque les chrétiens ne sont pas en prière et tôt, et tard, et longtemps !


A genoux devant leur bible ouverte , telle est l’attitude des conquérants spirituels..


Extrait : puissance par la prière

Publié dans PRIERE ET REVEIL

Commenter cet article