Quel Repos céleste !

Publié le par Daniella

Horatio Spafford


    Quel repos céleste! 



Quel repos, quel repos, (x2)
Quel repos, quel céleste repos!


Quel repos céleste Jésus, d’être à Toi!
A Toi pour la mort et la vie,
Dans les jours mauvais de chanter avec foi:
Tout est bien, ma paix est infinie!

Quel repos céleste! Mon fardeau n’est plus
Libre par le sang du Calvaire,
Tous mes ennemis, Jésus les a vaincus,
Gloire et louange à Dieu notre Père!

Quel repos céleste! Tu conduis mes pas,
Tu me combles de Tes richesses,
Dans Ton grand amour, chaque jour Tu sauras
Déployer envers moi Tes tendresses.

Quel repos céleste, quand enfin, Seigneur,
Auprès de Toi j’aurai ma place,
Après les travaux, les combats, la douleur
A jamais je pourrai voir Ta face!

 

Cet hymne a été écrit par Horatio Spafford (et composé par Philippe Bliss) à la suite de plusieurs tragédies. Horatio était un avocat aux Etats-Unis. Il s'est marié avec Anna Larsen, et ils étaient tous les deux très connus à Chicago là où ils vivaient. Tous les deux étaient très proches du prédicateur américain D.L. Moody. Cependant à partir de 1870, ils perdent leur fils pendant le grand incendie de Chicago.

Deux ans plus tard, Horatio avait prévu de voyager avec sa famille et de traverser l'Atlantique pour visiter l'Europe. Ils décidèrent d'aller visiter l'Angleterre parce qu'ils savaient que leur ami Moody allait prêcher dans ce pays. Cependant un contretemps au travail empêcha Horatio de partir, il décida d'envoyer sa famille et de les rejoindre par la suite. Cependant sa femme, et ses quatre filles : Anna, Margaret, Elizabeth et Tanetta furent victime d'un naufrage. Ils furent partie de 226 naufragés qui ont perdu leurs vies. Seulement Anna survécu, en arrivant en Angleterre, elle envoya un télégramme à son père. C'est à la suite de cette tragédie qu'Horatio décida d'écrire cet hymne.

L’honnêteté de cet hymne est magnifique, c'est un homme qui a tout perdu un peu comme Job ou Noémie dans le livre de Ruth mais qui se rappelle que Dieu reste souverain.  Dieu ne devient pas pour autant un mauvais Dieu et cela Horatio le sait et l'affirme dans son chant.

Beaucoup d'entre nous réagirait d'une façon extrême et cela est tout à fait légitime dans une situation pareille. Mais la question que nous nous posons souvent est la suivante: Si Dieu existe, pourquoi la souffrance?

Horatio dans cet hymne affirme la souffrance, la douleur, les combats mais ne remet pas en cause Dieu. Il a conscience de l'injustice de ce monde, de l'atrocité des événements qu'il a vécu mais il trouve son assurance, son réconfort, son espoir dans le fait que Dieu sait ce qu'Horatio a vécu et qu'il n'est pas indifférent!

Il a les yeux fixés sur ce jour où il sera avec Dieu et les larmes seront séchées et la justice sera rendue.

 

Publié dans MES VIDEOS

Commenter cet article