Sortir du carcan de la honte Luke Holter

Publié le par DP

 

JÉSUS EST NOTRE IDENTITÉ 

 

Nous grandissons d’une certaine manière en fonction de notre environnement familial et nous avons une perspective particulière de nous-mêmes et du monde. Cependant, le Seigneur désire que nous percevions les choses comme Il les voit et ceci inclut la façon dont nous nous voyons nous-mêmes. Une des choses les plus révélatrices sur notre théologie personnelle de la Trinité est manifeste dans la façon dont nous nous voyons nous-mêmes.

 

Dernièrement j’ai étudié et médité l’histoire de Zachée, le collecteur d’impôts (Lc 19), et je me suis sondé pour voir comment je pouvais m’identifier à lui dans cette histoire. J’ai demandé au Saint-Esprit en quoi je ressemblais à Zachée et immédiatement j’ai été saisi. Le Seigneur m’a dit : «Arrête t’identifier aux perdus et regarde en quoi tu ressembles à Jésus afin de pouvoir les atteindre.» Et je me suis dit : «Depuis combien de temps fais-je cette erreur?». Le Saint-Esprit me parla à nouveau et me dit : «Tant de chrétiens vivent dans la honte parce qu’ils se voient comme des pécheurs et non pas comme étant à l’image de Jésus. Ils s’imaginent que le Seigneur les voit comme des perdus, jamais comme des sauvés. Plutôt que de voir à quel point tu ressembles aux perdus envers lesquels Jésus exerçait Son ministère, rends-toi compte que Jésus est ton identité.»

 

UNE PRISON INVISIBLE

 

La Parole dit que : «Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plaît, il s’irrite contre tout ce qui est sage. Ce n’est pas à l’intelligence que l’insensé prend plaisir, c’est à la manifestation de ses pensées. Quand vient le méchant, vient aussi le mépris; et avec la honte, vient l’opprobre.» (Prov. 18. 1-3).

 

Il est vrai que quand les gens s’isolent, les ténèbres deviennent plus épaisses. Quand vous vous réfugiez dans des péchés secrets, c’est comme si vous aviez une écharde dans la main. Plus vous péchez plus cette écharde s’enfonce et provoque une infection. Il en est ainsi des ténèbres et c’est le but final de satan. L’ennemi désire que nous soyons complètement liés et que nous nous réfugions dans des comportements pécheurs et secrets car ainsi nous nous éloignons de la société, du bon sens, de Dieu et de toute victoire. Une des raisons pour lesquelles nous craignons tant d’être séparés, c’est que l’isolement nous rend vulnérable et à la merci d’un autre. Cela signifie que le monde qui nous entoure peut nous envahir à tout moment sans que nous ayons la présence d’esprit de réagir. C’est ce manque total de contrôle qui nous affole. De nombreuses émotions peuvent submerger ceux qui luttent avec ce problème et varient en intensité en fonction de la personne. Une des plus courantes est la honte. La honte est une prison invisible qui nous garde dans les liens aussi longtemps que nos yeux sont dans l’incapacité de percevoir la sortie. C’est un sentiment que Dieu n’a jamais voulu que nous ressentions, mais que nous sommes destinés à expérimenter à cause de notre nature déchue. La honte est une bête féroce à laquelle nous ne pouvons résister tant émotionnellement que spirituellement qu’au travers de la vérité de Jésus-Christ et du Saint-Esprit.

 

SE CACHER DANS LE PÉCHÉ

 

Les effets de la honte peuvent se voir aisément dans l’histoire d’Adam et d’Ève. Nous voyons dans la Genèse que tous deux mangent le fruit de l’arbre de la connaissance et que leurs yeux s’ouvrent. Soudainement, ils comprennent ce qu’ils ont fait et ils ont une pleine révélation de leur condition présente. Dès qu’ils entendent Dieu entrer dans le jardin, ils ont peur et tentent de se cacher. Quand nous nous réfugions dans notre péché secret, nous nous destinons à pécher davantage. Nous ne pouvons pas guérir et être libérés en nous cachant de Dieu. C’est seulement quand nous Le laissons nous aimer dans notre condition de pécheur que nous obtenons la victoire dans ce domaine de nos vies.

 

Adam et Ève donc sont cachés dans le jardin et, pour la première fois, ils ressentent de la honte. Le malheur de vivre dans un monde déchu c’est que dès qu’Adam a commis ce péché, cela a eu des répercussions sur tous ses descendants. Au travers du sang rédempteur de Christ, nous luttons sans cesse contre la culpabilité d’Adam. De même que la mort nous a tous atteint au travers d’un homme, nous avons maintenant la vie éternelle grâce à un Homme.

 

Nous sommes assis dans les lieux célestes avec Jésus-Christ et maintenant nos âmes sont transformées quotidiennement. Cela signifie que dans notre pensée, dans notre volonté et dans nos émotions, nous luttons contre la nature déchue jusqu’à ce que nous soyons rendus parfaits au jour de Jésus-Christ.

 

LA HONTE COMPARÉE À LA CONVICTION

 

La honte n’est pas la même chose que la conviction. Quand vous examinez les circonstances que vous traversez, il est toujours bon de considérer le fruit.

 

Si par exemple vous avez la conviction du Saint-Esprit à propos d’un péché et que vous répondez par l’obéissance, que vous changez votre façon de penser et adoptez un autre comportement, vous expérimenterez une libération. Par contre, si vous vous excusez par obligation religieuse parce que vous comprenez que vous avez péché, vous tomberez dans la honte, la condamnation de soi et le châtiment personnel. Quand nous ressentons de la honte nous sommes dans l’échec, mais quand nous avons une conviction, nous avons la force de surmonter.

 

L’homme a été créé pour vivre en communauté. C’est un fait biblique, biologique et scientifique. Nous avons été faits pour être en communion avec Dieu, d’autres êtres humains et toute la création.

 

Être conscient de notre propre séparation de Dieu et des autres sans espoir de réconciliation et de communion au travers de l’amour, est la source de toute honte. Nous sommes dans une bataille, et l’humanité tout entière est dans une lutte constante pour surmonter la séparation de l’objet de son affection et de son désir. Il est temps de sortir du carcan de la honte pour échapper à l’esclavage de la séparation et de la honte.

 

Liste d'Elie

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article