Pratiques fétichistes : des pasteurs surpris dans une forêt sacré...

Publié le par Daniella

black_lamb_sheep.jpg


 Lectures :


Deutéronome 18:10  

Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien,

Matthieu 7:15  

Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.

Matthieu 24:11  

Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

Matthieu 24:24  

Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.

Marc 13:22

Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s’il était possible.

Luc 6:26  

Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient leurs pères à l’égard des faux prophètes !

2 Pierre 2:1

Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

1 Jean 4:1  

Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.


Source: le jour plus (quotidien ivoirien) du 21 décembre 2007


L’affaire Béhanzin a jeté une forte suspicion sur les hommes religieux de Côte d’Ivoire. Ceux-ci accusés à tort ou à raison, ont balayé du revers de la main toutes les accusations portées contre eux. Sauf que de nombreux Ivoiriens se posent toujours la question de savoir qui de Béhanzin ou des hommes religieux dit vrai. Malgré la condamnation par le tribunal de l’ex-prêtre vaudou. Pour tenter de faire la lumière, nous avons parcouru églises et sanctuaires fétichistes où de grandes révélations ont été faites. 



En juin dernier, un CD intitulé "La confession de Béhanzin qui fait trembler les hommes politiques, religieux et artistes" est commercialisé dans tous les points stratégiques et marchés noirs d’Abidjan. Dans une confession bien étrange, Armand Béhanzin, ancien prêtre vaudou accuse des hommes religieux d’avoir bu du sang humain pour certains et pour d’autres d’avoir tué des bébés. Pour se rendre puissants et réputés. Cette affaire a porté un coup dur aux églises qui se vidaient dans un passé récent de leur monde. Sur ces faits, Béhanzin a été entendu par la justice ivoirienne. Il a été accusé de trouble à l’ordre public et diffamation. Avant d’être jeté en prison. Malgré cette inculpation de Béhanzin, la suspicion persiste toujours. Selon des fidèles, avant la sortie fracassante de l’ancien prêtre vaudou, depuis longtemps, certains hommes de Dieu étaient accusés de pratiques fétichistes ou de sorcellerie.

 

Nous avons donc décidé de promener notre œil inquisiteur dans les deux mondes. C’est-à-dire celui des chrétiens et celui des féticheurs pour en savoir davantage. 

A travers notre randonnée, de grandes révélations ont été faites sur ces deux univers diamétralement opposés. Grâce aux poignants témoignages de certains féticheurs, pasteurs et dignitaires des églises. Témoignages de certains pasteurs et dignitaires des églises Des pasteurs et certains responsables des églises se prononçant sur les pratiques fétichistes dans des églises ne sont pas passés par quatre chemins pour trancher court presque unanimement. Ils reconnaissent qu’il y a aujourd’hui des brebis galeuses dans le milieu des pasteurs.

 

Pour ces hommes de Dieu, si l’onction et la grâce de Dieu travaillent dans la vie de certains hommes de Dieu pour opérer des miracles de guérison et de délivrance, force est de constater qu’une minorité de pasteurs s’adonne à des pratiques peu recommandables. 

Car selon le témoignage de nos interlocuteurs, des hommes de Dieu qui ne bénéficient pas de l’onction de l’Eternel se voient contraints de faire recours aux féticheurs et mystiques. Pour opérer des miracles dans les églises et gagner des cœurs. Pour voir leurs ministères grossir en nombre et gagner en renommée. Ceux-ci auront “ leur salaire ” le jour du jugement à en croire pasteur Philippe Aka. 

Selon ce pasteur principal d’une église évangélique à Yopougon, c’est une lapalissade de dire que certains pasteurs pratiquent le fétichisme. En effet, le pasteur Philippe Aka indique qu’en 2001, il fréquentait une communauté à Yopougon Maroc. Et à cette époque, plusieurs personnes accusaient le pasteur de cette église d’opérer des miracles grâce au pouvoir d’un python qu’il a ramené du Nigeria.


"Je n’y croyais pas. Parce que pour moi, cet homme de Dieu était irréprochable. Mais en 2003 après avoir engrangé beaucoup d’argent grâce aux collectes et dîmes, le prophète a fui l’église pour aller en Europe. Avec plusieurs cotisations des fidèles ", a indiqué le pasteur Philippe. Avant d’ajouter que "cet homme de Dieu une fois en Europe a violé une petite fille et s’est retrouvé ensuite en prison”, a révélé notre interlocuteur. Qui souligne que c’est depuis ce jour qu’il a donné raison à ceux qui accusaient cet homme de Dieu d’opérer les miracles grâce au pouvoir du python. 

Le 14 août 2004 à 19h 00, veille de l’Assomption (montée de la vierge Marie au ciel), nous sommes allés dans une église des assemblées de Dieu à Yopougon pour les besoins de la cause. Nous avons d’abord pris part à un culte normal. Après le culte, nous avons demandé une audience au pasteur principal. Qui a bien voulu nous l’accorder. Nous nous sommes donc retrouvés nez à nez dans son bureau. Nous lui avons fait part de notre préoccupation. Celle de savoir si des pasteurs s’adonnent à des pratiques fétichistes dans les églises.

Le pasteur surpris de cette question n’a pas manqué d’indiquer qu’il s’attendait à tout. Sauf à pareille. Nous lui avons fait savoir que c’était capital pour nous. Car le fait d’accuser les pasteurs de pratiquer le fétiche dans les églises fait entrave à notre conception religieuse. L’homme a fini par comprendre le bien-fondé de notre préoccupation. Se référant à la Sainte Bible, selon lui, personne ne peut nier les pratiques fétichistes dans leur milieu. "La Bible même déclare ”, a-t-il dit. Dans l’évangile de Mathieu chapitre 7 au verset 15, il est écrit : “ Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent en vêtements de brebis, mais au-dedans, ce sont des loups ravisseurs ”. 

  
Et le pasteur de commenter que ceux que la Bible appelle “ loups ravisseurs ”. « Ce sont les faux pasteurs, des pasteurs inconscients, menteurs, voleurs », s’est-il empressé de nous répondre. En clair, pour lui les pasteurs qui font recours aux pratiques fétichistes sont “ les loups ravisseurs ” dont parle l’évangile de saint Mathieu.


Un autre pasteur qui a requis l’anonymat se prononçant sur la question soutient que toutes ces choses ont été prévues par la Bible. “ Ce sont des choses qui se sont passées avant ”, dira-t-il. Avant d’indiquer que le livre des Actes des apôtres, le chapitre 8 verset 13 déclare qu’il y avait un homme en Samarie, nommé Simon. Qui opérait des miracles par la magie. Ses miracles provoquaient l’étonnement du peuple. Et tous disaient que celui-ci est la puissance de Dieu. Or en réalité, poursuit-il, les miracles opérés par Simon ne provenaient pas de Dieu. Le pasteur a donc précisé que certes il y a des hommes de Dieu qui travaillent sous l’onction de Dieu, mais il y a d’autres qui sont dans le faux, comme Simon. “ Ce sont ceux-là que Béhanzin a voulu dénoncer. Mais il a un peu extrapolé ”, dénoncera-t-il.

 

Samedi 9 septembre, nous sommes allés dans un temple Baptiste. Objectif visé : connaître la position du pasteur de cette église sur cette question. L’homme de Dieu nous fait découvrir une brochure intitulée “ La délivrance, une oeuvre du diable ou du saint esprit ”
  
Le pasteur soutient que ce document dénonce certains pasteurs ou hommes de Dieu qui utilisent des pratiques mystiques pour opérer au nom du Christ. Et le révérend de faire un témoignage. En effet selon lui, un autre homme de Dieu l’a approché en 2004. Pour lui faire la proposition d’aller au Bénin, dans le département d’Abomey. Pour y prendre un savon mystique. Le savon selon le pasteur s’appelle “Gôdé eku”. C’est un savon à en croire le révérend que certains hommes de Dieu utilisent pour la délivrance. Et imposer les mains aux fidèles. « Le pouvoir de ce savon consiste à mettre en transe les fidèles et les faire tomber dès que le pasteur (dans le cas d’espèce) qui l’utilise tend ou impose la main aux fidèles ». Le révérend explique qu’il faut se laver les mains avec le savon quelques minutes avant le culte. Et dès que le pasteur est en action dans l’église, pourvu qu’il tende la main sur vous, des fidèles se mettent en transe ; Et s’écroulent. “ «Quand mon ami pasteur m’a demandé à ce qu’on aille à Abomey pour prendre ce savon, j’ai refusé. Parce que j’ai la crainte de mon Seigneur, mon Dieu ”, a-t-il dit. Avant de révéler que le pasteur en question utilise aujourd’hui le savon mystique le “ Gôdé Eku ” qui lui fait faire de grands miracles. “ Ce n’est pas la bonne voix que ce pasteur a choisie. Il le paiera tôt ou tard ”, a-t-il indiqué. Car selon lui le livre de Deutéronome est précis sur ce principe. 
  
Le chapitre 12 verset 5 de ce livre déclare que “ce prophète ou ce songeur sera frappé de mort ”. A notre demande de nous mettre en contact avec cet homme de Dieu, notre interlocuteur a marqué son refus total. Car selon lui toujours dans le livre de Deutéronome chapitre 13 verset 1 à 3 la bible déclare : “ S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, tel qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant. Allons après d’autres dieux… et servons-les. Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ”. 
  
Visite aux sanctuaires de certains féticheurs et guérisseurs Après le témoignage de certains hommes de Dieu, nous avons orienté nos investigations vers les sanctuaires de certains féticheurs. Afin de recueillir leurs témoignages.

 

Samedi 22 septembre 2007, nous sommes au domicile de la prophétesse Massandjé à Yopougon. Pour tirer sa langue sur cette question. 
  
La prophétesse dit ne pas faire de déclaration sur notre préoccupation. “ Je reçois ici tous ceux qui ont besoin de moi. Je ne ferai aucune déclaration sur les hommes de Dieu ”, dira-t-elle. Nous avons pris congé d’elle.

Le même jour nous nous sommes retrouvé à Gesco, chez le féticheur Zamblé. Qui fait ses preuves dans le quartier, nous a-t-on appris. C’est un domicile qui grouille de monde. Jeunes, femmes et hommes. Chacun est venu poser son problème au féticheur. Parmi ce monde, d’autres sont venus témoigner leur reconnaissance au fétichisseur. Pour certains, M. Zamblé a pu décanter soit le problème de visa, celui d’un concours ou encore celui des affaires bloquées. Pour d’autres c’est un cas de maladie qui a été résolu. Notre curiosité nous amène à contacter M. Yao L. un auxiliaire du maître des lieux. Pour savoir si parmi ce monde, il existe des hommes de Dieu. Le collaborateur du féticheur est catégorique. “ Ici nous recevons tout le monde. Récemment nous venons de vaincre la stérilité d’un couple pastoral ”, révèle-t-il. 
 
Nous lui demandons de nous mettre en contact avec le couple. Il nous fixe un rendez-vous. “ Venez samedi prochain ”, a-t-il dit.

Samedi 29 septembre 2007, nous sommes au lieu du rendez-vous. Nous faisons remarquer notre présence. Yao L. vient à notre rencontre. Il nous conduit dans une cellule à l’opposé de la chambre de consultation de son patron. C’est dans cette cellule qu’est assise une jeune dame dont l’âge avoisine les 40 ans. C’est l’épouse du pasteur. Elle porte une belle petite fille. Qui se prénomme Joëlle. Elle est le fruit de la science du guérisseur. Le collaborateur de M. Zamblé nous donne l’occasion d’échanger avec la dame. Dans ses explications, l’épouse du pasteur reconnaît qu’après 18 ans de mariage, elle n’a pu enfanter. “ Nous avons prié longtemps. Mais quand je suis venu chez Zamblé j’ai eu ma fille que voici. Certes mon mari est pasteur mais il a accepté que je vienne là. Parce que nous ne sommes pas venus faire du mal à quelqu’un ”, dira-t-elle. A la question de savoir qui lui a recommandé le féticheur, l’épouse du pasteur a signifié que c’est l’épouse d’un évangéliste qui l’a conduite là. 

 
 
« L’épouse d’un évangéliste a été envoûtée à une cérémonie d’anniversaire de l’une de ses camarades. C’est ici qu’elle a retrouvé la guérison. Elle a failli mourir ” explique-t-elle. Le même mobile, celui d’en savoir davantage sur les pasteurs et les pratiques fétichistes nous conduit dans le département de Grand-Lahou. Précisément dans le campement de Bocanda (à distinguer de Bocanda, la ville des Agba). 

 
 
C’est à 10 km de ce campement, en pleine forêt qu’un jeune Béninois, Emile Dessouza fait des merveilles.


Samedi 6 octobre nous sommes dans le sanctuaire du féticheur béninois. C’est dans la forêt que tout se passe. Ce jour-là, nous y avons découvert du beau monde. Plus de 300 âmes espèrent en un lendemain meilleur grâce au jeune béninois. Mais notre principal but en ces endroits c’est de savoir si des hommes de Dieu sont passés par là. Effectivement. 
 
Parmi les 300 âmes nous avons découvert un pasteur et un prédicateur.

A en croire le prédicateur, les sorciers de son village en voulaient terriblement à sa vie. Parce que ces enfants sont aujourd’hui des hauts cadres. “Par jalousie on veut me ôter la vie”, dénonce-t-il. Le prédicateur explique qu’il est gravement tombé malade. Depuis longtemps. “J’ai failli mourir. J’ai été sauvé grâce à ce jeune. Je suis venu lui dire merci ”, nous a-t-il confié.

Quant au pasteur, il indique qu’il a pu trouver satisfaction grâce à cette forêt. “Je ne suis pas venu faire du mal à quelqu’un. Je dois aller en Chine. Je n’avais rien. Je suis venu voir le jeune frère ici qui m’a rassuré que j’aurais des moyens pour le voyage ”, explique-t-il. L’homme de Dieu fait remarquer qu’il a pu obtenir de la main d’un président de conseil général 4 millions après l’intervention du féticheur béninois.

Dans notre volonté d’en savoir davantage, nous avons joint au téléphone certains collaborateurs des docteurs Gonto et Ange Tito, féticheurs et guérisseurs originaires de Lakota. Ceux-ci indiquent que des hommes de Dieu viennent solliciter leur aide. Quand d’autres rejettent leurs services du revers de la main. 

 
Au total, nous avons remarqué que dans de nombreuses églises et sanctuaires des féticheurs où nous sommes passés, plusieurs témoignages attestent qu’il y a des hommes de Dieu qui pratiquent le fétichisme.

 

Mais à la vérité de savoir que ceux-là ont tué ou bu du sang humain comme Béhanzin l’a dit dans sa confection. Aucun témoignage n’a confirmé cela. Bien au contraire. Pour la plupart, ils y vont soit pour recouvrer la santé, soit pour s’offrir la puissance en vue d’opérer des miracles. Cependant il y a encore d’autres hommes de Dieu qui rejettent catégoriquement du revers de la main une certaine puissance et un salut que peut donner le fétiche. Pour eux, c’est de la pure magie. Donc démoniaque. 

Romaric Sako  

Publié dans OCCULTISME

Commenter cet article

grace divine 27/01/2015 19:17

Vraiment deplorable, il est certain ke ns vivons dja la fin des temps,

prophete lorougnon 29/12/2014 17:11

xai vrement desolant de vw des personnes se faisant passé pour des hommes de DIEU raconte de tels choses,car un veritable oint de DIEU n ferait pas de telles pratiques!

enock 12/11/2014 10:18

la question est de savoir que ce que lui behanzin à dejà fait comme rite dans le vaudou mystique!!!!!! lui aussi est prophete satanique et il n'est pas qualifie pour pointer les soi disant faux pasteur car il est du diable et son maitre est menteur depuis longtemps;;;nous nous savons nous meme sonder les faux et les vrais comme notre maitre jesus christ nous a appris ,vous les reconnaitre par leurs fruits ;;;;

Marlène Joly 04/11/2012 00:57


Pourrait-on cesser de les appeler des hommes de Dieu?! Marlène

Daniella 04/11/2012 16:11



La bible en effet les appelle faux prophètes c'est à dire des fils de perdition


Plusieurs faux prophètes s'élèveront et ils séduiront beaucoup de gens (Mat 24.11)