Des aides dans la Prière D. Wilkerson

Publié le par Daniella

Des aides dans la Prière D. Wilkerson

Paul était tellement conscient de son besoin de la prière des saints qu'il demandait partout des “aides dans la prière”. Il a supplié les Romains :

“Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur,afin que je sois délivré...” (Romains 15:30-31). 

Et il a demandé aux Thessaloniciens :

Frères, priez pour nous”( 1 Thessaloniciens 5:25).

En grec, le mot utilisé ici pour combattre signifie “lutter avec moi comme un partenaire de prière, combattre pour moi dans la prière.”

Paul ne demandait pas une courte mention adressée au trône. Il demandait :

“Combattez pour moi dans la prière. Menez cette bataille spirituelle, à la fois pour mon salut et pour celui de l'évangile.”

Quand Paul était en prison, prêt à abandonner sa vie, il a demandé instamment aux Philippiens de prier pour lui :

“Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l'assistance de l'Esprit de Jésus Christ” (Philippiens 1:19). 

Paul savait qu'il était un homme ciblé, que les hordes de Satan étaient concentrées sur sa destruction. Et il en est de même pour chaque véritable serviteur qui annonce l'évangile. Chaque pasteur, prédicateur et évangéliste a besoin  d'aides dans la prière qui intercèdent pour lui continuellement.

Je peux t'assurer que je ne serais pas en train de t'écrire cela si des aides dans la prière ne s'étaient pas tenus à mes côtés au fil des ans. Cela m'a été rappelé récemment alors que j'étais en Europe pour conduire des conférences pour les pasteurs et des réunions d'évangélisation le soir. Pendant tout ce temps, l'Esprit de Dieu m'a montré que j'étais porté par les prières d'une multitude de personnes.

A Nice, en France, les américains ne sont pas très appréciés, et encore moins les évangélistes américains. Tout le monde s’inquiétait au sujet de cette réunion d'évangélisation, se demandant : “Peut-elle être faite ?”

La France est envahie par le scepticisme, l'athéisme, l'agnosticisme, l'incrédulité. Et le genre de réunion que nous avions en projet n'avait jamais été essayée.

Quand le moment fut venu, cependant, des milliers de personnes se sont rassemblées. Et c'est à ce moment là que j'ai commencé à me sentir impuissant. Je ne savais pas ce que j'allais prêcher parce qu'aucun des messages que j'avais préparé ne semblait convenir. Mon interprète et moi-même avions revu certaines notes avant, mais je n'étais pas sûr qu'elles convenaient pour la réunion. Je l'ai prévenu :“Je ne suis pas sûr que c'est ce que je vais dire.”

Cependant, quand je suis monté sur le podium, l'Esprit s'est saisi de moi avec puissance. J'ai ressenti les prières de milliers de saints qui me supportaient et, alors que je commençais à parler, le Saint Esprit a rempli ma bouche.

J'ai prêché pendant 40 minutes et pendant tout ce temps, on aurait pu entendre une mouche voler. Quand j'ai terminé, j'ai dit simplement :

“Si vous avez besoin de Jésus, venez s'il-vous-plaît sur le devant”

et des centaines de personnes se sont aussitôt levées.

Publié dans ARTICLES D. WILKERSON

Commenter cet article