Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée D. P.

Publié le par Daniella

macedon-cross-sword.jpg

Jésus a dit :

« Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison». (Matthieu 10.34) 

 

« Il avait dans Sa Main Droite sept étoiles. De Sa Bouche sortait une Épée aiguë à deux tranchants ; et Son Visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force » (Apocalypse 1:16)


             


 

Dès lors que je me suis convertie à l’âge de 22 ans, j’ai compris qu’il fallait du courage pour suivre entièrement le Christ en dépit des passions de la jeunesse et des épreuves. Au milieu des pressions de la vie, je m’accrochai désespérément à ses paroles : 

 

«… regardez comme un sujet d'une parfaite joie quand vous serez exposés à diverses épreuves ». (Jc 1:2-3)

 

Comment pouvait-on se réjouir parfaitement dans les épreuves douloureuses de la vie me demandais je ?

Dans la souffrance, le visage se déforme, il vieillit et le pâle sourire sur les lèvres se transforme souvent en un affreux rictus figé sans vie :

« Le cœur connaît ses propres chagrins ».(Prov.14 :10)

 

Mais par amour pour Jésus, je voulais y parvenir, je devais essayer.

 

J’étais poursuivie par des esprits d’abandon, de rejet et de suicide depuis ma tendre enfance tandis que le Seigneur Lui, m’attirait à Lui par ses cordages d’Amour.

Vous voyez l’image ?

Des ombres affreuses avec des chaines me poursuivant avec des grognements horribles pour me détruire et devant moi : UNE JOYEUSE ET MERVEILLEUSE LUMIERE m'ouvrait les bras.

 

Mon choix ne pouvait qu'être évident !

 

Dans ma petite chambre, le Saint Esprit m’ouvrit l’esprit afin que je comprenne la Parole de Dieu. Je me trouvais dans une ville inconnue à un carrefour de ma vie et il fallait que je fasse sans attendre un choix sans compromis.

 

Lorsque je fis ce choix sans condition, l’Eternel me dit dans le psaume de David qu’il me recueillait comme un petit oiseau blessé dans ses bras d’amour :

 

«Car mon père et ma mère m'abandonnent, mais l'Éternel me recueillera ».

 

Le Seigneur s’est approché toujours plus près de moi et a fait cette formidable Alliance avec moi en me disant « je ne t’abandonnerai point, je ne te délaisserai point ».

 

C’était la première promesse de Dieu que j’ai gardée précieusement dans mon cœur.

 

Lorsque ma barque tanguait à mort sous les assauts de satan, je me présentais devant le Trône, m’accrochant désespérément aux deux côtés de la barque, pleurant, criant à Lui, plaidant avec Lui en Lui rappelant Sa promesse.

Le Dieu fort a toujours été fidèle car Son sanctuaire est le coeur brisé et contrit. Il ne dédaigne point le cri du malheureux qui a fait une alliance sans compromis avec lui. 

 

"Rassemblez -moi Mes fidèles, qui ont fait allaiance avec Moi par le sacrifice ! Et les cieux publieront ta jusrice, car c'est Dieu qui est juge"

 

Ceux qui vous prêchent un Evangile à l’eau de rose sont des menteurs, des meurtriers. Tant que nous serons dans ce corps de mort, nous devrons combattre, nous aurons des victoires mais aussi des défaites, des blessures, des pertes comme il arrive quand une nation est en guerre.


Nous avons un prix à payer pour entrer dans le Royaume de Dieu. C’est au prix d’une foi active et violente. Mes quelques années de conversion m’ont enseigné que la vie chrétienne n’est pas destinée aux lâches mais aux courageux, aux violents.

 

Bien des chrétiens d’aujourd’hui souhaitent un salut à bon marché. Ils ne veulent pas souffrir, ils ne veulent pas prendre leur croix, ils ne veulent pas combattre, ils ne veulent pas s’engager. Ils ne pensent pas à ceux qui sont persécutés dans le monde pour plier les genoux pour intercéder en leur faveur. Ils ne s’occupent pas des pauvres, ils ne témoignent pas. Ils sont prisonniers de leur nombrilisme religieux.

 

Je voudrais vous dire que ce que nous semons nous le récolterons.

 

Tout véritable disciple de Jésus Christ sera concerné par le combat de la foi jusqu’au dernier souffle surtout à la fin du temps de la Grâce. Paul dit à Timothée :

« J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » (2 Timothée 4:7)

 

Cet homme ne s’est pas appuyé sur des visions, des miracles ou des prodiges, sur un titre ou une onction comme un vil talisman.

 

Son seul souci, sa renommée était de garder la foi, que son nom ne soit pas effacé du Livre de Vie, qu’il ne soit pas lui-même réprouvé après avoir prêché aux autres.

C’était là son combat jour après jour et nulle part ailleurs !

Garder la foi ! C’était la chose la plus importante!

 

Si le livre de l’apocalypse nous console en disant qu’il essuiera toute larme de nos yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu cela ne signifierait-il pas que pour l’instant, ces choses seront encore présentes dans nos vies et que nous devrons y faire face.

 

Alors n’ayons pas honte de pleurer,

n’ayons pas honte de manquer à la fin du mois,

n’ayons pas honte lorsque nous sommes malades ou nos enfants sont malades,

n’ayons pas honte d’avoir des épreuves, de passer par la disette,

n’ayons pas honte d’être rejetés, de paraître faibles, d’être calomniés, des regards de nos voisins, de nos collègues de travail…. Etc.

 

Nous ne sommes pas maudits mais bénis de Dieu. Relisez Matthieu 5 : 1-12 :


Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui. Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit:

Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!

Heureux les affligés, car ils seront consolés!

Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre!

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés!

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!

Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu!

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

 

QUE l'AMOUR POUR LE CHRIST SOIT ABONDAMMENT REPANDU DANS VOS COEURS DANS CES DERNIERS TEMPS.

 

Soyez encouragés et consolés par le Saint Esprit au nom de Jésus

 

A Lui soit toute la gloire

 


Publié dans ARTICLES DE D. P.

Commenter cet article

Princesse de l'Eternel 22/10/2012


Tout simplement merci Daniella. Je t'encourage à persévérer dans la foi et à continuer à te laisser inspirer par le Saint Esprit pour continuer à édifier le peuple de Dieu.
Sois bénie en Jésus-Christ femme courage. Tout pour Jésus, tout en Jésus.

fernandes maria 26/10/2012


Quand je suis faible c'est alors que je suis fort.


Je ne connais que les difficultés et les épreuves depuis que j'ai été baptisé.C'est vrai j'aimerais avoir un répit mais effectivement ce n'est pas ce que la bible dit.