SATAN CHERCHE A VOUS DEVORER - PAR D. WILKERSON

Publié le par DP


NZEL06-190-lion-rugissant.jpg« Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. » (1 Pierre 5 :8-9)

 



Si vous êtes un membre du corps de Christ, soyez prêt à affronter un diable fou. Vous voudrez peut-être ne pas y penser ou même l’accepter, mais si vous avez déterminé de suivre Jésus de tout votre cœur, SATAN VOUS A MARQUE DU SCEAU DE LA DESTRUCTION. Et il va inonder votre vie de troubles de tous genres.
 

 

L’apôtre Paul nous prévient : « La fin de toute chose est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. » (4 :7)

 

En d’autres mots, il dit : « Ce n’est pas le moment d’être légers. Vous devez être sobres d’esprit à propos des affaires spirituelles. C’est une question de vie ou de mort. »

 

Pourquoi est-il besoin d’être si sérieux ?

 

La fin des temps est proche et notre ennemi a monté le chauffage. Il nous traque comme un lion, se cachant dans les herbes hautes, attendant l’occasion de bondir. Il veut nous dévorer, pour totalement détruire notre foi en Christ.

Certains chrétiens disent que nous ne devrions même pas parler du diable, qu’il vaudrait mieux l’ignorer. D’autres essaient de dénier son existence. Par exemple, des théologiens libéraux argumentent qu’il n’y a pas de diable, pas d’enfer, pas de ciel.

Mais l’ennemi de nos âmes ne va pas simplement s’enfuir. Peu de personnages bibliques ont été identifiés si clairement et si intensément. Il est décrit comme Lucifer, Satan, le diable, le trompeur, le gêneur, le mauvais, l’usurpateur, l’imposteur, l’accusateur, le dévoreur, le dieu de ce monde, le prince des ténèbres, le serpent ancien.

 

Ces descriptions emphatiques me disent que le diable est réel. Et nous savons de par les Ecritures qu’il possède un vrai pouvoir. Il est même en ce moment à l’œuvre sur terre : dans nos pays, nos villes, nos églises, nos maisons et nos vies individuelles. Et nous ne devons pas ignorer ses méthodes et ses stratégies de combat contre nous.

 

L’APOTRE PAUL NOUS DIT QUE TOUT AU LONG DE L’HISTOIRE LE DIABLE NOUS A DECLARE LA GUERRE TROIS FOIS.

 

Apocalypse 12 décrit trois occasions où Satan nous a déclaré la guerre :

 

1. Il a d’abord déclaré la guerre contre le Dieu Tout Puissant lui-même. Jean écrit :

« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » (Apocalypse 12 :7-9) 

Ce passage rappelle le moment où dans le ciel Satan se rebella contre l’autorité suprême de Dieu. En ce temps-là, il était connu en tant que Lucifer, un ange possédant une grande autorité. Mais Lucifer voulait aussi être comme Dieu. Alors, enrôlant un tiers des anges, il s’éleva contre le Tout Puissant.

Mais Dieu chassa Lucifer hors du paradis, ainsi que tous les autres anges rebelles. Les cieux se réjouirent de la victoire. Le diable avait perdu la guerre, ainsi que sa place dans le ciel. 

2. Satan vaincu déclara alors sa deuxième guerre : celle-ci contre le Fils de Dieu, Jésus-Christ. Jean écrit :

« Un grand signe apparut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement.

 

Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était le grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. » (Apocalypse 12 :1-4) 

Satan savait qu’une incroyable église était sur le point de jaillir des vestiges de l’Ancien Testament. Ce serait un corps glorieux, revêtu du soleil de la justice. Alors le diable déclara la guerre à nouveau, prétextant que maintenant il pourrait combattre sur son propre territoire, la terre. 

Ce passage suggère que Satan savait qu’il ne pourrait atteindre l’enfant dans le sein de Marie. Alors il détermina de détruire Christ dès sa naissance. Il rassembla toutes ses forces démoniaques autour de Bethléhem, envoyant des esprits trompeurs pour aveugler les scribes, les sacrificateurs et les Pharisiens. Ensuite, son propre esprit entra dans le roi Hérode, le possédant ainsi. Si Satan ne pouvait pas lui-même tuer Christ, il avait un homme prêt à le faire pour lui. 

Mais les armées du Seigneur composées d’anges célestes montaient la garde auprès de l’enfant, afin que Satan ne puisse l’atteindre. Le diable dut attendre trente ans pour essayer de dévorer Christ.

 

Il vit sa chance suivante au début du ministère de Jésus, quand le Saint Esprit déclara qu’Il était le Messie. A ce moment-là, Satan conduisit Christ dans le désert pour être tenté. Cependant, Jésus l’a à nouveau battu. Dieu protégea encore une fois son fils, envoyant des anges pour le servir dans ce temps de faiblesse physique.

Le diable essaya une dernière fois de dévorer Christ. Cette fois-ci, il rassembla ses forces pour tenter de tuer Jésus par la crucifixion et de le chasser dans la tombe. Il envoya des esprits démoniaques pour susciter une émeute, entrant dans le corps de sacrificateurs, de soldats, de responsables politiques et de faux témoins ; Finalement, Satan pensa qu’il avait atteint son heure de gloire. Il allait maintenant entamer une guerre totale.

 

Cependant, vous connaissez le reste de l’histoire : le jour de la résurrection fut pour Satan celui de sa défaite la plus humiliante. Quand Jésus fut élevé au ciel, Il devint à jamais hors d’atteinte du diable. « Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. » (Apocalypse 12 :5)

 

Tout l’enfer trembla parce que Satan avait encore perdu. Même en utilisant tout son pouvoir, il ne pouvait toujours pas vaincre le fils de Dieu.

 

3. Le diable déclara sa troisième et dernière guerre contre la postérité de Christ. Cela signifie qu’il est en guerre contre tout véritable croyant sur terre. Jean écrit :

« Quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l’enfant mâle. » ( verset 13) « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus Christ. » ( verset 17)

Satan retourna sa colère contre l’église de Jésus Christ. Et il réserva le plus fort de sa rage contre les croyants qui gardent les commandements de Dieu et qui Lui font confiance.

 

Le diable sait que cette guerre est sa dernière chance, parce qu’il ne reste qu’un temps assez court avant que Christ ne vienne rechercher Son épouse. « …sachant qu’il a peu de temps. » ( verset 12).

 

La guerre de Satan contre l’église est donc la plus intense de toutes.

 

Il veut regagner le terrain qu’il a perdu contre Christ. Il n’arrêtera devant rien pour détruire la foi de l’épouse. Cela veut dire qu’il va utiliser toutes ses armes contre nous, toutes ses subtilités, ses tromperies et ses moyens.

 

J’AI PRIE AVEC ZELE POUR UNE REVELATION SUR L’HORRIBLE GUERRE SPIRITUELLE QUE NOUS MENONS CONTRE NOTRE ADVERSAIRE.

 

Quand j’étais un jeune prédicateur, je n’accordais pas trop de réflexion sur le sujet du combat spirituel. Je pensais que quiconque marchait dans la victoire ne devait avoir aucun problème avec le diable. Pour moi, il suffisait simplement de lui résister. Mais rapidement j’ai découvert un lion rugissant traquant mes faiblesses de toutes ses forces, et je me suis senti incapable de lutter avec lui. 

Bien trop souvent je vois le diable agir de même avec d’autres chrétiens sincères. Je connais une multitude de serviteurs pieux, des personnes au cœur pur, marchant dans la grâce, qui ont été soudainement submergés par des flots démoniaques de confusion et de désespoir.

 

De tels chrétiens peuvent travailler avec zèle pour le Seigneur pendant des années. Puis, un jour, Satan injecte des pensées accusatrices dans leurs esprits. Et en l’espace d’une nuit, ils sont submergés par des troubles terribles, des tentations inattendues, de la convoitise, de la dépression. Leurs combats sont si profonds, si étranges et mystérieux que ces saints n’ont aucune idée d’où ils proviennent.

 

Je crois qu’il n’y a qu’une explication : leurs troubles sont un assaut démoniaque. Combien de fois j’ai vu ces choses se produire chez des chrétiens qui progressent par bonds.

 

C’est au sommet de leur progression spirituelle que Satan place une vieille séduction sur leur chemin.

 

Cela peut être une ancienne convoitise, quelque chose qu’ils pensent avoir surmonté depuis des années. Mais à présent, après des années de vie dans la victoire, ils marchent sur une corde raide, chancelant sous l’attaque d’une indulgence qui pourrait les ramener dans un terrible esclavage.

 

Il y a quelque temps, j’ai reçu une lettre déchirante d’un cher pasteur. 

Il écrivait :
« J’ai soixante cinq ans, et les membres de ma congrégation me reconnaissent comme un homme de prière. Mais maintenant, venant d’on ne sait où, des pensées mauvaises ont commencé à m’accuser. Je connais une convoitise comme je n’en ai jamais connu dans ma vie. Je n’ai pas succombé à la tentation. Mais j’ai été dans un continuel combat depuis des mois. Je sais que c’est une attaque de l’ennemi. Il veut détruire le ministère dans lequel Dieu me fait prospérer. Priez pour moi s’il vous plaît. »

 

Je crois que Satan tentait de dévorer ce cher saint de Dieu.

 

Des mariages chrétiens sont en ce moment sous des attaques comme ils ne l’ont jamais été auparavant. Un couple peut s’être aimé pendant des années et être soudain plongé dans un combat horrible qu’il ne comprend pas. Une minute, cette épouse fidèle dit : « J’aime cet homme. » Et la minute suivante, elle crie : « Je ne supporte pas cet homme. Je ne veux même pas me trouver près de lui. » Qu’est-ce que cela peut être d’autre qu’une tentative satanique de dévorer et de détruire ce mariage pieux ?

 

Jour après jour, ces couples se découragent de plus en plus, étant tentés et désespérés. Et bien vite, Satan les submerge avec d’autres pensées accusatrices : « Tu as échoué dans ton rôle de parent. Tu ne peux rien faire de bien. Tu ne connais pas Dieu intimement. Tu es un hypocrite. Tu n’es pas ce que les autres pensent que tu es. Tu es un pauvre exemple de ce que doit être un époux chrétien. »

Bien-aimés, ce qui se passe dans cette relation ne peut être diagnostiqué par un conseiller, un pasteur ou un psychologue. Personne ne peut comprendre cet esprit destructeur qui menace ce mariage. Pourquoi ? Il est surnaturel, démoniaque, une attaque directe de l’enfer. Satan est en guerre contre toute maison dont Jésus est le Seigneur. Et il ne prendra aucun repos avant qu’il ne fasse tout ce qu’il peut pour dévorer, et apporter la ruine et le chaos.

 

Tous ces combats, ces troubles et ces tentations sont connus comme le fleuve du diable.

 

Jean écrit : « Et, de sa bouche, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve. » ( Apocalypse 12 :15) Esaïe avertit également que Satan enverrait un fleuve contre tous ceux qui « craindront le nom du Seigneur… l’ennemi viendra comme un fleuve. » ( Esaïe 59 :19)

 

J’ai expérimenté ce fleuve. Et une multitude de chrétiens se trouve prise dedans en ce moment même. Ils sont submergés par des persécutions, des attaques physiques, un harcèlement moral, de féroces tentations et des convoitises de l’enfer, des amis qui se retournent contre eux comme des ennemis. Satan a projeté un assaut final dans les derniers temps afin de nous détruire de façon désespérée.

 

POURQUOI LE DIABLE ATTAQUE-T-IL LE JUSTE AVEC TANT DE FEROCITE ?

 

La clé qui permet de comprendre comment Satan opère contre l’église se trouve dans le mot rébellion. Simplement, le mot rébellion signifie aller contre les règles et l’autorité de la Parole de Dieu. Quand Lucifer déclara la guerre à Dieu, il s’est rebellé contre la parole du Tout Puissant.

 

Vous devez comprendre : la parole de Dieu est sa puissance. Par elle, Il créa les mondes. Et par elle, le soleil, la lune et les étoiles furent mis en place. Sa parole créa toute chose et elle continue de donner la vie. Et par elle Dieu abaissa des rois et éleva des nations. Par elle, Il bénit et sauve, juge et détruit.

Le but de Satan est toujours de tenter le peuple de Dieu à se rebeller contre Sa parole. Il planta des pensées de rébellion dans Adam et Eve, les conduisant ainsi à raisonner : « Je sais ce que Dieu a dit. Lais je vais agir selon ma propre volonté. »

 

Ces pensées causèrent la chute de l’humanité.

 

Satan réussit également à planter des graines de rébellions dans le peuple élu de Dieu, Israël. Le Psalmiste dit qu’Israël était « une race indocile et rebelle, une race dont le cœur n’était pas ferme, et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu. » ( Psaume 78 :8) Les Ecritures disent aussi d’Israël : « Mais vous ne voulûtes point y monter, et vous fûtes rebelles à l’ordre de l’Eternel, votre Dieu. » (Deutéronome 1 :26)

 

Veuillez noter que Dieu révéla clairement Sa parole à tous ces peuples. Et cependant ils se sont rebellés contre lui. Pourquoi ? Ils ont été séduit par le malin. 

Satan va également essayer de vous faire vous rebeller contre la parole de Dieu. Il sait qu’il ne peut pas vous atteindre par des tentations criantes. Alors, il va injecter des séductions subtiles dans vos esprits, en inondant vos vies de douleurs, de combats, de luttes. Et il essayera de bloquer les bénédictions de Dieu dans votre vie, tout comme il gêna Paul dans son ministère.

 

Beaucoup sont devenus des proies des séductions subtiles de Satan. Le Psalmiste dit que de tels croyants : « Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres et l’ombre de la mort vivaient captifs dans la misère et dans les chaînes, parce qu’ils s’étaient révoltés contre les paroles de Dieu, parce qu’ils avaient méprisé le conseil du Très Haut. » ( Psaume 107 : 10-11)

 


LE DIABLE RECHERCHE UN SEUL DOMAINE
DANS NOS VIES QUE NOUS N’AVONS PAS SOUMIS A LA PAROLE DE DIEU.

 

Satan ne désire pas faire de vous un rebelle complet. Tout ce qu’il veut, c’est que vous vous rebelliez dans juste un domaine de votre vie. Cela lui donnera assez de terrain pour obtenir une avancée.

Juste maintenant, il a ses principautés et ses pouvoirs en alerte afin de lui produire des rapports intelligents sur nos vies. Ces entités démoniaques lisent nos actions et entendent nos conversations. Et quand elles détectent une quelconque faiblesse charnelle en nous, elles ciblent toutes leurs tentations infernales sur ce domaine précis.

 

Jésus a dit à ses disciples : « Le prince du monde vient. Il n’a rien en moi. » (Jean 14 :30) En essence, il disait : « Quand Satan vient à moi, il ne peut trouver aucun endroit où poser son pied. Je suis totalement sous l’autorité de mon père. »

De la même manière, Satan ne peut entrer le corps ou l’esprit de tout croyant dont la vie est totalement soumise à la Parole de Dieu. On doit lui laisser du terrain s’il veut pouvoir poser un jalon. Et que se passe-t-il lorsqu’une personne retient une « partie du prix ? »

 

Laissez- moi vous l’expliquer.

 

Dans Actes 5, un couple nommé Ananias et Saphira vendit une partie de leur champs et en donna le prix à la nouvelle église à Jérusalem. Cependant, lorsqu’ils déposèrent le montant aux pieds de Pierre, l’apôtre fut perplexe. Il leur demanda : « pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? »( Actes 5 :3) Aussitôt que Pierre eut prononcé ces paroles, ils tombèrent, morts.

 

Quelle est la leçon que Dieu voulut enseigner à l’église au travers de ceci ? Je ne crois pas que cela avait à voir avec le morceau de champ que possédaient Ananias et Saphira. Au contraire, cela avait à voir avec le terrain interne de leur cœur.

 

Ce couple croyait qu’il pouvait obéir à 95% à Dieu et rester désobéissant dans un seul domaine. Il avait entendu prêcher la pure parole de Dieu. Mais il s’est rebellé contre ce qu’il savait être vrai. Il s’est convaincu lui-même : « Nous pouvons servire le Seigneur et cependant retenir cette petite chose. » C’était mentir au Saint Esprit.

Donc, la partie du prix qu’il a retenu n’avait rien à voir avec l’argent, mais avec ce petit terrain de convoitise dans leur cœur. C’était une faiblesse suffisamment grande pour donner une prise à Satan. Et avec un seul acte de désobéissance, il a permis à l’ennemi de remplir leurs cœurs.

 

C’est pourquoi ¨Paul prévient : « Ne donnez pas accès au diable. » (Ephésiens 4 :27) L’exemple d’Ananias et Saphira est clair. Le prix d’une vie victorieuse n’est pas un petit sujet. Cela veut dire soumettre totalement vos vies à la Parole de Dieu, ne laissant aucun coin de ténèbres, ni de convoitises cachées, ni de rébellion. Ne donnez pas à Satan la moindre parcelle de terrain. C’est tout ce dont il a besoin pour entrer et établir une base de pouvoir.

 

JE VEUX VOUS DONNER QUATRE EXEMPLES SUR LA FAÇON DONT SATAN PEUT S’ACCAPARER DU TERRAIN DANS VOS VIES

 

1. L’auteur des Hébreux nous dit : « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. » ( Hébreux 10 : 25) 

Vous pouvez être véritablement une merveilleuse personne, gentille, attentionnée et généreuse. Mais, si vous lisez cette parole des Hébreux et que vous l’ignorez délibérément, vous donnez du terrain à Satan. Si semaine après semaine, vous restez dans votre lit le dimanche matin au lieu de venir dans la maison de Dieu pour être incité à la justice, vous avez donné au trompeur une place dans votre cœur. Tout comme Ananias et Saphira, vous avez retenu une partie du prix. 

Le verset suivant décrit le jugement que nous encourrons pour avoir négliger un seul domaine de la Parole de Dieu :

 

« Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. » (versets 26-27)

 

2. Jésus nous dit : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » ( Matthieu 6 :14-15)

Christ nous avertit : « Vous pouvez être obéissant dans tous les autres domaines de votre vie, pieux, dévoué et fidèle. Mais si vous ne pardonnez pas à quelqu’un, alors vos propres péchés s’accumulent en votre défaveur, car ils ne seront pas pardonnés par le Père. »

 

Ne pas pardonner fait de vous un plus grand débiteur que celui qui a péché contre vous. Cette personne peut s’être déjà repentie et avoir été pardonnée par le Seigneur. Mais si vous vous accrochez à votre blessure, vous lui demandez un prix que Jésus a déjà payé. Et vous ne pouvez demander cela à qui que ce soit.

 

Cependant, le véritable danger du manque de pardon est que vous ouvrez vos cœurs à l’intrusion satanique. L’ennemi investit cette petite parcelle de terrain, il s’y établit et il commence à vous dévorer. Et vous avez permis cela en retenant une partie du prix.

 

3. Jacques nous dit : « Mais si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut ; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. » ( Jacques 3 :14-16).

 

Remarquez à qui Jacques s’adresse ici. Dans le verset 13, il dit : « Lequel d’entre vous est sage et intelligent ? » 

Il nous dit : « Vous pouvez avoir une grande sagesse et un grande intelligence spirituelles. Mais s’il y a de l’amertume dans votre maison, des conflits dans votre cœur, de l’envie à votre travail, ne pensez pas que vous êtes spirituel. Vous êtes sous une désillusion trompeuse. »
 

Quand Jacques parle de dispute et d’amertume, il parle de querelle et de critique. Et il dit que tout cela est diabolique, charnel, l’œuvre du diable. En résumé, celui qui retient de l’amertume cause des disputes, pire encore, il ouvre son cœur à la possession démoniaque.

 

Connaissez-vous des personnes dont l’amertume a conduit à des possession démoniaques ? Avec le temps, leur aspect extérieur commence à exprimer les ténèbres qu’ils ont à l’intérieur. Eventuellement, leurs corps commencent à se dégrader, devenant malades et fébriles, et elles souffrent de déséquilibres mentaux. Partout où le diable gagne du terrain, il œuvre pour une destruction totale.

Alors allez -y, retenez votre rancune. Gardez votre amertume. Continuez à provoquer des disputes. En agissant ainsi, vous serez en totale rébellion contre Dieu et Sa parole. Et vous ouvrirez une porte pour Satan. Vous deviendrez spirituellement aveugle et votre cœur sera endurci.

D’un autre côté, si vous êtes spirituel, volontairement obéissant à la Parole de Dieu, alors peu importe la façon dont on vous blessera, vous démontrerez la sagesse pacifique de la bonté en pardonnant.

 

4. Lors d’un récent voyage à Jérusalem, j’ai vu un puissant exemple de la manière dont Satan peut obtenir une emprise démoniaque même sur les plus petites parcelles de terrain. Comme je regardais vers la ville sainte depuis le Mont des Oliviers, j’ai vu où se trouvait le Dôme de la Mosquée. Ce n’est qu’une petite parcelle de terrain de quelques ares.

 

Pour quelque raison, Satan s’en empara et y construisit un temple en son honneur. Et maintenant, c’est devenu une abomination de désolation, comme c’est décrit dans les Ecritures. Le diable a prévu de concentrer ses pouvoirs en plein milieu du peuple élu de Dieu, Israël. Et tout cela est arrivé parce qu’il a juste obtenu une petite emprise. C’est une image vivante de ce que Satan fait quand il gagne ne serait-ce que la plus petite parcelle de terrain.

 

QUEL GENRE DE DEFENSE AVONS-NOUS CONTRE LE DEVOREUR ?

 

Si vous demandez à un chrétien comment combattre avec le diable, il vous récitera probablement Jacques 4 :7 : « Résistez au diable et il fuira loin de vous. » Mais que veut dire Jacques par résister ? Comment résistons-nous à la puissance de Satan ? 

Jean nous donne la réponse dans Apocalypse 12 : « Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage. » ( Apocalypse 12 :11) Quand vous entendez le rugissement du lion, quand le fleuve s’abat et que vous être submergé, tournez-vous simplement vers le Saint des saints. Par la foi, entrez dans la présence de Dieu, à Son trône, parce que l’agneau vous a préparé un chemin, par son sang. 

« Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair. » (Hébreux 10 :19-20). 

Quand vous êtes seul en prière avec Dieu, vous êtes totalement immunisé contre les ruses du diable. Alors venez à son trône avec foi, invoquez-Le, et tenez-vous sous la puissance du sang de Christ.

 

Jean écrit ensuite : « Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrit un temps. » (Apocalypse 12 :14) Je crois que les deux ailes de l’aigle mentionnées ici sont les paroles de Dieu dans l’Ancien et le Nouveau Testaments. Il nous les a données pour nous amener à un lieu de ravitaillement, afin que lorsque le diable s’approchera de nous, nous soyons capables de fuir loin de lui sur les ailes de la parole de Dieu.

 

L’apôtre Paul emploie également le mot nourrir, en écrivant : « nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine » (1 Timothée 4 :6) Le mot grec pour nourrir signifie ici éduquer. Paul parle d’être éduqué par les écritures, dans la connaissance de la Parole de Dieu.

 

Jésus est notre exemple ici. Quand il résista à la tentation en employant la Parole de Dieu, le diable fuit. Pourquoi ? La vérité révéla Satan, lui faisant honte. Et Hébreux dit que tous ceux qui ont cru dans la Parole de Dieu « par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions. » ( Hébreux 11 :33) Nous muselons les puissances de l’enfer en nous tenant fermes sur la Parole de Dieu.

 

Alors, quand vous entendez le rugissement du lion, prosternez-vous devant le Père. Et immergez-vous dans Sa Parole. Les ailes de l’aigle vous porteront au-dessus de ce flot impétueux de la tentation.

 

Publié dans ARTICLES D. WILKERSON

Commenter cet article