LA VICTOIRE SUR LA MAUVAISE HUMEUR PAR REBECCA BROWN-YODER (2)

Publié le par DP

LE REMÈDE À LA COLÈRE

 

Pendant des années, j’ai cherché le Seigneur pour trouver une cure à la colère. Comment les gens peuvent-ils se garder de perdre leur bonne humeur ?

Comment arrêter une rage montante ? Finalement, Dieu nous a donné, à Daniel et moi, une réponse. Il nous a enseigné la leçon en deux étapes et de deux façons différentes. La première étape est une histoire trop longue à raconter ici, mais elle nous a appris que lorsque nous péchons par notre colère, nous donnons aux esprits démoniaques le droit légal de s’attacher à nous.

 

La seconde et dernière étape pour résoudre la colère a été donnée à Daniel un jour, comme il descendait en ville pour ramasser le courrier. Nous vivons à 15 kilomètres de Clinton, la ville la plus proche. Nous recevons notre courrier par le bureau de poste à Clinton. Clinton est une ville de 3000 habitants. Elle a une autoroute principale qui traverse le centre de la ville ; des commerces jalonnent les deux côtés de cette autoroute. Les gens conduisent plutôt vite sur cette voie, habituellement 50km/h au-delà de la limite permise. Ce jour-là, Daniel se rendait en ville pour ramasser le courrier. Il traversait le centre de la ville sur l’autoroute quand il a été témoin d’un incident dans lequel il n’avait pas été impliqué. Il conduisait et un jeune homme dans une camionnette était juste devant lui, se rendant dans la même direction. Soudain, un vieillard dans un vieux véhicule est entré sur l’autoroute et il s’est mis à conduire droit devant le jeune homme à 15 km/h. Il ne s’était même pas donné la peine de voir s’il y avait une auto qui venait à grande allure. Le jeune homme de la camionnette a appuyé violemment sur ses freins ; ses pneus ont raboté l’asphalte sur une longue distance, car il essayait d’éviter une collision avec le véhicule du vieil homme.

Quand il a finalement regagné le contrôle de son véhicule, il était furieux ! Il s’est arrêté à coté du vieil homme et il a klaxonné, baissé sa vitre, hurlé et agité un poing menaçant. Je crois que le vieillard était si sourd qu’il n’a rien entendu ce que le jeune homme lui a dit. Bref, il est sorti de l’autoroute pour se garer dans un des parkings d’un magasin. Le jeune homme a démarré rapidement et il est parti.


Daniel n’avait en rien été impliqué dans l’incident. Toutefois, quand il est arrivé à l’emplacement de la route où la chose s’était produite, il a brusquement réalisé qu’il était en colère. Il était si en colère qu’il avait envie de frapper quelqu’un, de faire du mal !
Mais il n’y avait pourtant pas de quoi s’énerver. Il s’est donc mis à prier : Seigneur, pourquoi suis-je furieux ?
 Rien ne devrait m’énerver. Rebecca n’est même pas avec moi. Immédiatement le Saint-Esprit a éclairé son intelligence avec le passage d’Ephésiens 4:26-27 qui dit

: Si vous vous mettez en colère, ne péchez point… ne donnez pas accès (de place) au diable.

 

Le Seigneur a montré à Daniel que le mot accès ou place est un terme géographique. Votre maison est une place. L’emplacement de la route où la collision a failli se produire était une place. Lorsque nous nous fâchons et péchons à cause de la colère comme le jeune homme, nous donnons aux démons le droit légal d’habiter dans cette place.

 Alors, voici la clef :

Les esprits malins errent en cherchant une place où semer la pagaille. A l’instant où la colère monte en nous, cette colère est comme un aimant qui attire les esprits démoniaques de colère. Savez-vous ce qu’est un aimant ? Si je place des débris de métal sur une table, qu’arriverait-il si je place un aimant au-dessus du métal ? Les débris de métal seraient aussitôt attirés vers l’aimant. Les aimants attirent les métaux.

De façon similaire, l’émotion de la colère attire les démons
. Tout se passe très vite.

En une fraction de seconde, quand nous nous mettons en colère, les esprits de colère accourent et s’attachent à nous, de l’extérieur.
 
Ces esprits ont la capacité d’injecter plus de colère en nous. Ils le font immédiatement, en moins d’une seconde. Pensez-y une minute.
Vous rappelez-vous de la dernière fois que vous vous êtes mis en colère ?
Moins d’une minute après que vous vous soyez mis en colère, vous êtes devenu plus énervé qu’au moment précédent.

Pourquoi ?


A cause de la colère que les esprits de colère injectent en vous. Leur but est de vous rendre si énervé que vous perdez le contrôle et péchiez.

Si vous péchez, ils ont alors le droit légal d’entrer en vous.

Une fois en vous, ils essaient de vous dominer et de contrôler vos actions. Les démons détestent les êtres humains ! Leur seul objectif est de nous détruire.

C’est pourquoi chaque personne qui perd contrôle par la colère essaie de s’autodétruire
.

Ils vont s’en prendre à l’entourage intime de la personne. Ils commettront des actions violentes qui détruiront des vies. Les démons en eux sont la force qui les incite à commettre de tels actes.

Revenons à Daniel un instant. Le jeune homme dans la camionnette a péché à cause de sa colère dirigée contre le vieillard. Il a ainsi donné aux esprits le droit légal d’accéder à cette place sur la route. Lorsque Daniel est arrivé à cette place sur la route, il a littéralement traversé un nuage de démons de colère. Les démons se sont tout de suite attachés à lui et ils lui ont injecté de la colère. C’est la raison pour laquelle Daniel était brusquement en colère et ce, sans raison logique. Le Seigneur a révélé à Daniel qu’il devait chasser ces esprits de colère et leur ordonner de se disperser, de le lâcher. Vous est-il déjà arrivé de vous promener dehors et de traverser brusquement un nuage de petits insectes regroupés en un endroit ? C’est exactement ce que font les démons.

Lorsque quelqu’un pèche, il donne à ces esprits le droit légal de se loger à une place.

Les démons se regroupent en un nuage et planent à cet endroit, attendant que quelqu’un vienne. Ils peuvent planer n’importe où : à un emplacement sur une rue, à une table de restaurant, sur un siège d’autobus, d’avion ou de train, dans une chambre de motel, etc. Combien de fois avez-vous soudainement réalisé que vous êtes en colère, sans raison apparente ? Vous venez de traverser un nuage de démons. CHASSEZ-LES !


Il y a quelques années, il s’est passé un exemple plutôt dramatique ce principe en action au Texas. Cet incident a fait la manchette des nouvelles dans toute la nation. Un couple marié vivait au Texas. Ils étaient tous deux très érudits ; ils étaient dentistes. Pour une raison ou une autre, la femme est parvenue au point de croire que son mari la trompait. Elle a attendu à l’extérieur avant d’entrer dans le motel, dire au réceptionniste qu’elle était son épouse, et recevoir de lui la clef de la chambre. Elle s’est rendue à la chambre et en ouvrant la porte, elle a surpris son mari. Il était au lit avec une autre femme. Elle est sortie précipitamment du motel et elle s’est assise dans sa voiture. Assise dans son véhicule, sa colère ne faisait que s’aggraver. Quand son mari est sorti à l’extérieur, elle était si en colère qu’elle a perdu contrôle : elle l’a tué en précipitant la voiture vers lui. Maintenant sa vie est complètement détruite ! Elle va croupir en prison pour le restant de ses jours. Elle a perdu sa maison, sa famille, ses enfants, sa carrière de dentiste et le reste. Pourquoi ? Parce que les esprits de colère lui ont injecté soi tant de colère qu’elle a perdu contrôle et détruit sa propre vie. Les démons en elle l’ont poussé à commettre un acte meurtrier. Si elle avait pu penser clairement, elle aurait au moins pu divorcer et continuer sa vie. Mais par ses pensées indulgentes, elle a permis aux démons d’entrer dans sa vie. Et ils ont fini par la ruiner.


Corinthiens nous enseigne que le champ de bataille dans ce combat spirituel réside dans nos pensées.

 

Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. 2 Corinthiens 10 :3-5

 

Les démons peuvent injecter des pensées et des émotions dans nos pensées sans pour autant être en nous. C’est pourquoi on nous recommande de ramener toute pensée captive.

Nous DEVONS contrôler ce qui se passe dans nos pensées.


 

Voici la solution à la colère

 

Dès l’instant où nous nous mettons en colère, nous devons chasser les esprits de colère et leur ordonner de nous lâcher et de quitter nos vies immédiatement au nom de Jésus !


Nous devons continuer à chasser ces esprits jusqu’au moment où nous sentons notre colère décroître et lorsque nous regagnons le contrôle. Puis nous pouvons prier et prendre une pieuse décision sur la manière dont nous devons traiter le problème qui nous a énervés. De cette façon, nous ne pècherons pas lorsque nous serons en colère.


Et que dire, par exemple, d’un conjoint qui pique des crises de rage ? Proverbes nous dit qu’une douce réponse chasse la fureur. Vous DEVEZ chasser les démons de colère qui vous affectent vous et refuser de contre-attaquer. Si vous restez calme et CONTRÔLEZ votre propre colère, la rage de votre conjoint durera beaucoup moins longtemps.

Si vous vous mettez en colère, la situation s’envenimera jusqu’au point où vous en perdrez la maîtrise.


Laissez-moi vous donner quelques exemples pour vous aider à saisir ce principe.

 

EXEMPLE 1 :

J’ai enseigné ce principe à New York. La nuit suivante, j’ai demandé à l’assistance si quelqu’un avait eu l’opportunité d’affronter sa colère durant cette journée-là. Une sœur à l’arrière agitait sa main avec beaucoup d vigueur. Je l’ai appelée te voici son histoire :

« Oh, Sœur Rebecca, cette leçon sur la colère était vraiment pour moi ! J’ai péché par la colère 8 heures par jour, 5 jours par semaine, durant ces 7 dernières années ! Mon Dieu, ai-je répondu. Que s’est-il passé ?

Je travaille au sein du département des plaintes de trois compagnies de services publics. Chaque personne qui m’appelle est furieuse et je passe toute la journée au téléphone à me battre avec les clients. Le Saint-Esprit m’a fortement convaincue de mon péché ! Alors, ce matin en allant au travail, j’étais décidée à arrêter de pécher par la colère. Mon téléphone a cinq lignes. A 8 heures précises, tous les voyants des cinq lignes se sont allumés. J’ai répondu au premier appel et un homme furieux à l’autre bout de la ligne s’est mis à crier et m’insulter. Normalement, j’aurais répondu par la colère, mais j’ai appris ma leçon. Je lui ai plutôt dit : Gardez la ligne un instant, s’il vous plait et j’ai appuyé sur le bouton attente. Puis j’ai parlé à haute voix et dit : Maintenant vous démons de colère, je vous chasse au nom de Jésus et vous ordonne de lâcher cet homme et de vous éloigner de moi. Sortez d’ici, lâchez cette ligne téléphonique et sortez de notre conversation. J’ai repris la ligne et l’homme était tout à fait calme. J’ai pu résoudre son problème assez promptement sans avoir à me fâcher. Durant toute la journée, à chaque fois qu’un client m’appelait tout énervé, je les ai mis en attente pour chasser les esprits de colère. Je ne me suis pas fâchée une seule fois et j’ai gardé contrôle dans toutes les conversations. J’ai pu résoudre les problèmes tous les problèmes en moins de temps qu’il en faut, simplement parce que j’ai exclu la colère de la situation. »

 

EXEMPLE 2 :

Après avoir enseigné cette leçon une nuit au Texas, une sœur est venue me voir après le service. Elle m’a dit :

« Vous venez d’expliquer ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Je travaille dans les ventes. Je suis très efficace dans mon domaine. Je devais assister à une réunion de ventes ce matin. Après le meeting, un incident s’est produit dans la salle où nous nous étions réunis. J’avais été témoin de l’incident, mais je n’étais d’aucune manière concernée. Deux femmes se sont violemment mises en colère l’une contre l’autre ; elles ont commencé à hurler. Leur dispute s’est envenimée au point où elle est devenue une compétition de tire-cheveux. Beaucoup de personnes ont du intervenir pour les séparer. En quittant la salle, je me sentais en colère sans raison justifiée. J’ai quitté les lieux pour aller rencontrer mon premier client de la journée. C’est un homme que je connais très bien. J’ai travaillé avec lui pendant de nombreuses années.
J’étais encore frustrée quand je suis arrivée au lieu de rendez-vous et franchement, j’avais du mal à rester polie avec lui. Assez rapidement, il a mis halte à notre entretien et dit : une minute. Je constate que tu es si en colère qu’on ne peut pas traiter cette affaire ensemble. Attends-moi ici. Je vais aller dans cette pièce-là et prier mon Dieu pour ta colère. Lorsqu’il m’a quittée pour aller prier, j’ai réalisé que je ferais mieux de m’empresser à prier pour me débarrasser de ma colère. Voyez-vous, mon collègue est bouddhiste ! Je réalise maintenant que les esprits de colère attirés dans la salle de réunions s’étaient attachés à moi. Ils ont injecté la colère en moi, c’est pourquoi j’étais en colère sans raison. Mon client, en bon bouddhiste, pouvait voir dans le monde spirituel ; il a vu ces esprits de colère accrochés à moi. Maintenant je sais que faire, et à l’avenir, je ne permettrai plus à de tels esprits malins de s’attacher à moi. »

 

EXEMPLE 3 :

Le lendemain de mon enseignement sur la colère, une jeune femme à témoigné de la manière suivante :

« Mon mari et moi avons été mariés pendant cinq ans. Il est évangéliste itinérant. Pendant les trois premières années de notre mariage, j’ai voyagé avec lui. Puis nous avons eu un bébé et je devais rester à la maison. Ces deux dernières années ont été rudes ! Chaque nuit après avoir enseigné, mon mari m’appelle et nous nous disputons toujours. A vrai dire, nous avons atteint le point où nous ne pouvons rien faire sans nous quereller. La semaine dernière, nous avons commencé à parler de divorce, parce que notre mariage semble impossible. Puis la nuit dernière, je vous ai entendue parler des esprits de colère.
En retournant chez moi après le culte hier soir, mon mari m’a appelé comme d’habitude. Avant qu’il dise quoique ce soit, je lui ai dit : Juste in instant. J’aimerais qu’on prie avant de parler. Au nom de Jésus, je prends autorité sur toue esprit de colère. Je vous ordonne de lâcher mon mari et moi-même immédiatement. Restez hors de notre conversation. Puis nous avons parlé pendant trois heures sans nous disputer ! Nous croyons maintenant que nous pouvons faire fonctionner notre mariage correctement. Nous savons que la lutte n’est pas entre nous, mais contre les esprits invisibles ! »

 

EXEMPLE 4 :

Ce témoignage a été donné par un jeune homme :

« J’ai toujours très susceptible à la colère. Je me suis avancé à l’autel la nuit dernière, mais je dois bien avouer que je ne croyais pas que les prières changeraient quoi que ce soit. Aujourd’hui, je devais me rendre à l’aéroport pour prendre un ami. En quittant le stationnement, je me suis disputé avec la personne qui s’occupe des parkings. A ma surprise, je suis parvenu à ne pas m’énerver, mais je savais que l’employé était frustré. A ma sortie, il a baissé la barrière. Elle s’est enfoncée sur le capot de ma voiture ! Je me suis retiré de la barrière, je me suis stationné pour régler l’affaire.
En m’approchant de sa cabine, je me suis rappelé ce que vous avez dit à propos de la nécessité de chasser les esprits de colère. J’étais furieux, et j’allais donner une raclée au préposé aux stationnements ! Toutefois, j’ai décidé d’ordonner à tous les démons de colère de me lâcher instantanément au nom de Jésus. Je l’ai refait plusieurs fois avant d’atteindre sa cabine. A mon arrivée, ma colère s’était évaporée. Je lui ai tranquillement demandé d’appeler son superviseur, et toute la situation a été réglée dans un délai relativement court. J’avais chassé les esprits de colère du préposé, et il a fini par présenter des excuses. Croyez-moi, c’est un changement radical ; autrefois, j’aurais tenté de régler le problème d’une toute autre manière ! Je crois que ça marche après tout. »

 

EXEMPLE 5 :

Témoignage d’une sœur du Texas :

« Ma fille traverse une phase difficile. Chaque fois que je lui demande de faire quelque chose, elle me répond : Non ! Aussitôt je m’énerve et nous nous disputons. Notre relation est détruite ; nous ne faisons que nous battre. Le seigneur m’a fortement repris à propos de la colère que j’éprouve envers ma fille après que j’ai écouté votre enseignement sur la colère, hier soir. Aujourd’hui, j’ai demandé à ma fille de faire quelque chose (rien de particulièrement difficile), elle m’a dit non comme d’habitude. Immédiatement je me suis mise en colère. Mais je me suis rappelé l’enseignement et au lieu de lui répondre quoi que ce soit, j’ai dit à haute voix : Non ! Vous démons de colère, lâchez-moi et ma fille instantanément, au nom de Jésus ! Aussitôt ma fille s’est retournée et elle est revenue dans la pièce en disant : Maman, je ne sais pas pourquoi j’ai dit non. Je vais le faire. Nous ne nous sommes pas disputées ! » Voyez-vous ce qui arrive ici ? L’enfant traversait une phase où elle disait non à tout. Chaque fois la mère devenait furieuse. Les démons de colère dans la mère ont affecté l’enfant et ils se sont manifestés sous forme de rébellion, mettant ainsi en scène une dispute entre mère-fille. Plus elles se battaient, plus les démons avaient le droit légal de détruire leur relation. Et en fin de compte, la mère est parvenue à rompre le cycle.

 

Vous êtes souvent de mauvaise humeur et des épisodes de colère incontrôlée dans votre propre vie ?

 

Si c’est le cas, faites les prières suivantes et donnez les ordres suivants. Parlez à haute voix, de façon très ferme.

 

Prière : la première étape est de toujours confesser le péché. Vos péchés de colère ont permis aux démons de colère d’entrer dans votre vie. Priez de la manière suivante : Père Dieu, au nom de jésus Christ, je confesse que j’ai péché contre Toi par la colère. Je Te demande de me pardonner ces péchés et de me purifier d’eux. Je T’en remercie au nom de Jésus.

ORDRE : Au nom de Jésus, je commande à tout esprit de colère qui est entrés dans ma vie par le péché de la colère de me quitter maintenant à tout jamais !

Plusieurs d’entre vous avez hérité des démons de colère de vos ancêtres et une malédiction héréditaire à cause de leur colère pécheresse.

PRIÈRE : Père Dieu, au nom de Jésus, je reconnais que mes ancêtres ont péché contre Toi par la colère. Je Te demande humblement de me séparer de tous les péchés de colère qui sont entrés dans ma vie à travers l’héritage. Je Te demande humblement de briser toute malédiction héréditaire de ma vie et de celle des enfants que Tu m’as donnés. Je T’en remercie au nom de Jésus.

ORDRE : Au nom de Jésus-Christ, je commande à tous les démons de colère qui ont envahi ma vie par l’entremise de l’héritage de sortir de moi maintenant et à jamais ! J’ordonne aussi à tous les démons de colère hérités de quitter mes enfants maintenant et à jamais au nom de Jésus !

ORDRE : Au nom de Jésus-Christ, j’ordonne à toutes les malédictions de colère de se briser de ma vie et de la vie de mes enfants maintenant et à jamais. J’ordonne à tout démon associé à ces malédictions de sortir de ma vie et de la vie de mes enfants maintenant et à jamais au nom de Jésus !

Maintenant vous avez le droit légal de prendre autorité de la manier qui suit :

Au nom de Jésus, je commande à la colère d’être brisée de ma vie en ce moment !

 

NOTE : Cela ne veut pas dire que ne serez plus jamais en colère. Mais maintenant vous avez l’avantage. Vous détenez la connaissance ! A partir de ce moment, chaque fois que vous êtes en colère, vous avez un choix à faire. 1. Vous ordonnerez instantanément à tous les esprits démoniaques de la colère de vous lâcher jusqu’ à ce que votre colère s’amenuise, ou 2. Vous n’allez pas ordonner aux démons de partir, et vous finirez probablement par pécher.

 

Priez de cette manière :


Seigneur Dieu, au nom de Jésus, je Te demande de m’aider. A partir de ce moment, chaque fois que je me mets en colère, je Te demande de faire en sorte que le Saint-Esprit me rappelle instantanément et avec force ce que j’ai appris dans mon intelligence consciente.
La première seconde de ma colère, rappelle-moi que je dois immédiatement chasser les démons de colère et leur ordonner de me lâcher.
Je Te le demande et T’en remercie au nom de Jésus.

 

Si vous affrontez fidèlement ces esprits de colère, vous découvrirez que votre vie entière se transforme. Souvenez-vous : nous ne combattons pas contre la chair et le sang, mais contre les forces invisibles du monde des ténèbres.

 

 

 

 



Publié dans DELIVRANCES

Commenter cet article

BAKU 10/10/2015 10:33

Merci Saint Esprit pour ma victoire sur l'esprit de colère. AMEN

BAKU 10/10/2015 10:31

JE SUIS BÉNI PAR LE SEIGNEUR JÉSUS

CHRIST A TRAVERS CET ENSEIGNEMENT.

SOPHIE 25/07/2014 18:30

AVEC CET ENSEIGNEMENT QUE JE VIENS D'APPRENDRE,JE CONFESSE QUE J'AI LA VICTOIRE SUR LES DEMONS DE COLERE AU NOM DE JESUS.MERCI A VOUS.

Daniella 31/07/2014 14:35

AMEN !!!

nagant 21/02/2014 15:46

Notre sgr est tjrs bon chaque jour il s'en charge de nous enseigner pour que nous soyons vigilant et savoir choisir une arme qui nous aidera a resister au diable.merci bcp rebecca pour cette verite que Dieu ajoute ajoute bcp ds ton ministere.

Patillot 23/07/2013 17:23


Merci pour cette enseignement.Soyez bénis

karyne 26/05/2011 10:07



oui j'ai vraiment été benie par ces enseignements, je ne pouvais pas imaginé que part moment lorsque l'on éprouve une grande colère sans raison que c'était lié à des demons qui vous controle et
par surcroit ils vous éloigne de la présence de Dieu, Heureusement qu'il ya des telles enseignements pour nous remettre au droit chemin.


Merci que mon Dieu vous soutienne.



anne 23/03/2011 00:08



en ce jour meme avant d'avoir lu ce texte, j'ai recu l'Esprit-Saint de Dieu dans mon coeur. J'ai ete tente de me mettre en colere pour des choses meme futiles mais a chaque fois, j'ai demande a
Dieu de m'aider et d'enlever l'esprit de rigidite de mon corps; ce qu'Il a fait. Je tiendrai aussi a rappeler que toute priere doit etre sincere sinon rien de ce que vous demander ne se
realisera.


Merci encore de nous eduquer par vos temoignages. Que la paix de Dieu soit avec vous.



rachid 11/03/2011 12:17



J'en ai les larmes qui me mmontent aux yeux.....



DP 11/03/2011 12:20



Soyez béni dans le nom de Jésus Christ