Comment Jésus VAINQUIT les démons James W. Goll (liste Elie)

Publié le par DP

  B. Comment Jésus chassait-il les démons?

Notez
la variété de méthodes employées pour chasser les démons.
 
1. Commandement de foi – Mc 1. 25; 9. 25.
2. Imposition des mains – Lc 4. 40-41

3. Onction d’huile – Mc 6. 12-13

4. La présence de Jésus les force à se manifester – Mc 5. 6, 9. 20

5. Croire la parole de Jésus – Matt. 15. 28; Mc 7. 29; 2 Cor. 4. 13

6. La prière et le jeûne – Matt. 17. 21.
 
Notez.
Le ministère de Jésus commença dans la prière et dans le jeûne (Matt. 4. 1, 2);
Il s’attendait aussi à ce que Ses disciples le fasse régulièrement (Matt. 6. 5, 17; 9. 15).
 
LA VICTOIRE DE LA CROIX
 
Ce qui mit la touche finale de la lutte victorieuse contre satan et ses légions n’était pas seulement la libération des personnes, mais la destruction de la base même du royaume satanique.
Le quartier général de Lucifer avait été établi sur l’orgueil, la rebellion, la désobéissance, la tromperie, les ténèbres et la destruction. Il était maintenant confronté au Roi de gloire incarné (Phil. 2. 8), humble (Phil. 2. 7), soumis au Père (Jn 5. 19, 30) avec une autorité naturelle (Lc 2. 51), obéissant en tous points (Hé. 4. 15), plein de vérité (Jn 8. 45–47), brillant avec éclat en tant que lumière du monde (Jn. 1. 4, 5, 9; 8. 12), présent non pour détruire mais pour sauver, guérir et restaurer les vies (Ac. 10. 38; Lc 9. 56).
 
Ses traces de pas dans le désert étaient visibles mais il avait été conquis par la Parole de Dieu (Matt. 4. 4, 7-10). Finalement le temps était venu. Jésus, parlant de cette heure, dit à Ses disciples au cours de sa dernière nuit avec eux,  
«Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors. Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi.»
Jean note, « En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir.» (Jn 12. 31–35).
Il dit, «Mais c’est ici votre heure, et la puissance des ténèbres», à la foule hostile venue pour l’arrêter (Lc 22. 53).
À Ses disciples au cours du dernier repas Il révéla en Jn 14. 30, «Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi
 
Il se livra volontairement aux mains d’hommes pécheurs inspirés par satan et ses démons pour faire souffrir et se moquer du saint Fils de Dieu (Jn 10. 17, 18, Mc 14. 65; 15. 16–32). Ce que le prince des ténèbres et ses hordes ne discernèrent pas c’est qu’avec chaque goutte de sang qu’ils firent couler des veines du Seigneur, des milliers d’humains furent libérés de la domination de cette créature orgueilleuse et tordue (1 Cor. 2. 8; Héb. 2. 14-15; Col. 1. 13, 14).
 
C’est l’autel du sacrifice où Il détruisit les œuvres du diable. Le péché et la maladie, la souffrance et le tourment, le rejet et la honte, la pauvreté et l’abandon ont tous été portés par le Fils de l’homme sur cette croix où en échange, l’humanité jusque-là liée à l’homme fort, fut désormais libre de recevoir par la foi tout ce qui appartenait au Fils de Dieu (És. 53. 3–6; 2 Cor. 5. 21; Héb. 2. 9).
 
Quand Il s’écria sur la croix du calvaire «c’est fini» et qu’il rendit l’esprit, c’était bien plus que la complétude de Sa vie sur terre (Jn 19. 30). C’était la fin de l’ancien régime. Les ténèbres avaient fait place à la lumière. Le voile du ciel s’était déchiré en deux. Dieu et l’homme pouvaient à nouveau jouir du paradis. Le gardien de l’arbre de vie pouvait maintenant accueillir tous ceux qui se repentaient et croyaient (Apo. 22. 14).
 
Jésus était ressuscité, exalté et glorifié (Ac. 2. 32–35), installé à la droite du Père (Ps. 2. 6; 110. 1, 2) et plaidant constamment notre cause en tant qu’Avocat (Rom. 8. 34; 1 Jn 2. 1).
Le Fils de Dieu serein attend que tous les rebelles viennent à la soumission (1 Cor. 15. 20–28), grâce à la réverbération de Sa mort et de Sa résurrection triomphales qui résonnent dans les cieux et sur terre au travers de l’Église (Éph. 3. 10).
 
En apparaissant à Ses disciples après Sa résurrection, Il dit, «Toute autorité m’a été donnée au ciel comme sur la terre. Allez…» (Matt. 28. 18, 19).

Cette autorité n’appartient plus à satan. Celui qui est digne reprit la terre au prince de ce monde, et Il envoya Ses disciples dans le monde comme ambassadeurs du ciel pour proclamer et révéler sa Seigneurie (Mc. 16. 15; 2 Cor. 5. 20).

La première chose qu’Il proclama serait un signe pour ceux qui croiraient, en Son nom : Ils chasseraient des démons (Mc. 16. 15-17). O, la victoire de la croix!
 
Maintenant, faisons comme Jésus!
EXERCER NOTRE AUTORITÉ EN JÉSUS
 
Comment rester libre
 
La manière offensive de rester libre des pièges de satan est de pratiquer le pardon régulièrement (2 Cor. 2. 6–11; Col. 3. 13), de marcher dans l’humilité en tant que serviteur (1 Pi. 5. 5–9), de combattre le mal par le bien (Rom. 12. 21), de nous focaliser sur les choses de Dieu et de Christ, sur ce qui est saint et édifiant (Col. 3. 1-2; Phil. 4. 8-9), et de vivre une vie d’obéissance (Tite 3. 1-3; Rom. 13. 1, 2).
 
La louange, la prière, la joie et la gratitude pratiquées régulièrement permettent au bouclier de la foi de rester ferme (Phil. 4. 4–7; 1 Thess. 5. 16–18; Héb. 13. 15). L’armure de Dieu – la ceinture de la vérité, la cuirasse de la justice, le casque du salut, les chaussures de l’Évangile de paix (Éph. 6. 13–18) – sont des protections qui couvrent devant mais pas derrière. Nous ne sommes pas sensés fuir devant l’ennemi.
Nous possédons deux armes – La Parole proclamée de Dieu dans le combat contre les attaques personnelles et l’arme par excellence, comme l’appelait John Wesley, la prière.
Ceci nous permet de passer à l’attaque dans le monde entier à la suite de notre Guide, le Saint-Esprit. Paul parlait aussi d’une armure de lumière (Rom. 13. 12).
Marcher simplement dans la lumière avec Jésus et le Corps de Christ est une des plus grandes défenses contre l’activité démoniaque (1 Jn 1. 7).
 
ÊTRE CONSTAMMENT SUR NOS GARDES
 
Que l’ennemi puisse regagner du terrain par manque de vigilance est une chose que répètent Jésus et les apôtres tout au long du Nouveau Testament. Jésus avertit qu’un esprit impur pouvait retourner dans son ancienne demeure et la trouver propre mais vide et y amener sept autres esprits plus méchants que lui – un avertissement clair de ne pas seulement chasser les démons mais de les remplacer par le Saint-Esprit, la Parole de Dieu et les vertus de Jésus (Matt. 12. 43–45).
 
Paul parlait des Galates comme ayant été fascinés par le légalisme (Gal. 3. 1). À ce propos, il parla aux Romains d’un esprit d’esclavage les poussant à nouveau à la crainte (Rom. 8. 15), et être lié par des esprits aux rudiments de ce monde aux Galates et aux Colossiens (Gal. 4. 3; Col. 2. 20); ces esprits légalistes revenaient au travers d’habitudes pécheresses (Gal. 5. 19–21; Col. 3. 5–9).
 
Je le répète, il mit en garde contre des esprits trompeurs et séducteurs issus de doctrines de démons pour accuser les croyants de s’être éloignés de la foi (1 Tim. 4. 1–3). Il avertit aussi les Corinthiens de ne pas recevoir un esprit ou un Jésus différents que ceux qu’ils avaient reçu originellement (2 Cor. 11. 2–4, 19, 20).
 
Jacques disait : «Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut ; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique.» (Jacq. 3. 14, 15).
 
Jean parla d’un esprit d’antéchrist qui essayerait de les éloigner de Christ (1 Jn 2. 18–24; 4. 1–3).
Tous ces exemples illustrent le fait que de commencer n’est pas suffisant. Nous devons être, comme Pierre l’a dit en 1 Pi. 5. 8, «Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera
 
En bref, les démons ont l’autorité d’opérer dans le royaume des ténèbres. Une fois délivrés de démons, si les chrétiens recommencent à marcher dans les ténèbres de mauvaises habitudes, ils permettent à nouveau aux démons d’avoir un véritable accès dans leurs vies.
 
L’appel des apôtres était de «C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.» (Gal. 5. 1). Une fois qu’une personne est libérée, elle se doit de rester libre en mettant en pratique la vie du Fils de Dieu.
 
Les épîtres nous enseignent donc d’une façon très pratique comment occuper le terrain que nous avons repris à satan au travers de notre Seigneur Jésus et comment le voir porter du fruit pour Dieu. Chacun de nous devient par conséquent un soldat de Son armée, participant à Son amour et amenant de nombreuses personnes «des ténèbres… dans le royaume du Fils de son amour.» (Col. 1. 13).
 
LA PUISSANCE DE L’AGNEAU. VAINCRE PAR RÉVÉLATION.
 
La victoire de l’Agneau sur Satan
 
Nous arrivons à la fin des Écritures avec une des images de victoire les plus fortes et les plus encourageantes dans toute la Bible – L’ultime victoire de l’Agneau sur satan.
Concernant les démons dans l’Apocalypse, nous pouvons voir de nombreux domaines clés qui continuèrent d’être importants dans l’Église primitive.
 
1. Les démons étaient adorés sous couvert d’être des idoles – Apo. 9. 20.

2. Les religions païennes étaient des manifestations de satan – Apo. 2. 13.

3. Des enseignements erronés étaient inspirés par satan – Apo. 2. 24. 

4. Le diable inspira la persécution et le martyre des chrétiens – Apo. 2. 10.

5. Satan règne dans les coulisses de l’avènement de l’antéchrist – Apo. 13. 1–14; 19. 19.

6. Des démons sont libérés pour tourmenter les hommes – Apo. 9. 2–11.

7. Les démons sont derrière la guerre – Apo. 16. 13, 14.

8. Les démons avaient infiltré le système religieux et politique appelé Babylone – Apo. 18. 2
– un type de système mondial organisé indépendant de Dieu et dont satan était le chef.
 
James W. Goll

Publié dans DELIVRANCES

Commenter cet article

Bien-Aimé 18/09/2011 16:58



Bonjour à tous! Le 13 septembre 2011, Le Seigneur m'a fait une révélation.Que celui  qui des oreilles entende. L'église de Thyatire est jugée par la grande tribulation. Apoc.
2.20----- À vous d'entendre.



DP 18/09/2011 22:19



Bien,je mets le passage dont il s'agit :


20  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent
des viandes sacrifiées aux idoles. 21  Je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité. 22  Voici, je vais la jeter sur un lit, et
envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu’ils ne se repentent de leurs šuvres. 23  Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Eglises
connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres.


Vous devriez être cependant plus claire.


Quoiqu'il en soit l'esprit de Jézabel ouvre la porte à l'apostasie, aux esprits de prostitutions, aux esprits religieux, à la sorcellerie et à la fausseté...